La préparation de la retraite est incontestablement un sujet prioritaire pour les épargnants et constitue probablement la principale motivation des épargnants. Pour ce faire, plusieurs stratégies peuvent coexister, même si au final, l’épargnant devra arbitrer entre :

  • Se constituer un capital qu’il pourra librement consommer lorsqu’il sera en retraite. Ce capital peut être financier grâce à l’assurance vie, le PEA ou immobilier grâce à l’investissement immobilier locatif ou la location meublée (LMNP, LMP).
  • Se constituer un revenu complémentaire, garanti à vie versé à partir de la date du départ à la retraite. La perception d’une rente viagère pourra être envisagée via le contrat Madelin ou le PERP.

 
Nous avons souvent évoqué les différentes manières de se constituer un capital-retraite (notamment dans ces articles « Retraite : Comment bien préparer sa retraite en 3 étapes. » ou « Préparation de la retraite : Quels seront réellement vos besoins à la retraite ?« . Analysons ensemble l’intérêt patrimonial des produits financiers dont la finalité est de verser un revenu garanti à vie à l’épargnant : Le PERP et le contrat MADELIN.
 

Le PERP et le contrat MADELIN, deux contrats pour se constituer un revenu garanti à vie lors de la retraite.

Sans rentrer dans le détail de ces deux produits financiers, le PERP et le contrat MADELIN sont deux produits à la philosophie comparable : Encourager l’épargnant à se faire sa propre retraite complémentaire. Il s’agit de deux produits financiers qui :

  • Proposent à l’épargnant d’épargner tout au long de sa vie active (ou du moins le plus longtemps possible) ;
  • Permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt via une baisse du revenu imposable. Le PERP permet, dans certaines limites une baisse du revenu net imposable à l’impôt sur le revenu et le contrat Madelin, dans le cadre des entreprises imposées à l’IR, une baisse du bénéfice imposable (mais pas des charges sociales sauf pour le madelin agricole).

 
Mais qui :

  • Sont bloqués pendant toute la durée de la vie active. Impossible de disposer des sommes investis dans un PERP ou un contrat MADELIN pendant la vie active (sauf cas de force majeure) ; Seul le départ à la retraite permet de disposer des capitaux investis ;
  • Ne permettent pas de sortie en capital. Au jour du départ à la retraite, seule la conversion du capital en rente est possible. Une sortie en capital n’est pas envisagée par les textes.
  • Sont imposables lors de la conversion du capital en rente. La rente versés à l’épargnant est imposable. Normalement, le taux d’imposition en retraite est inférieur au taux d’imposition lors que l’épargnant était en activité.

 
Ainsi, si les aspects fiscaux du PERP et du contrat Madelin sont souvent parfaitement maîtrisé et mis en avant par les commerciaux chargés de distribuer ces produits, la question de la sortie est moins évoquée.
Combien pouvez vous espérer percevoir lors de votre départ à la retraite ? Quel revenu complémentaire sera distribué par le PERP ou le contrat MADELIN ?
 
 

Une rente viagère est elle adaptée à la clientèle patrimoniale ?

La question de la sortie des PERP et des contrats MADELIN, c’est avant tout la question de l’intérêt de la rente viagère pour la clientèle patrimoniale.
Comme nous l’évoquions dans cet article « L’épargne retraite avec sortie en rente viagère présente t’elle un intérêt patrimonial« , s’assurer d’un minimum de revenu pour bien vivre sa retraite est probablement un objectif naturel et sain, mais ce n’est pas la problématique première d’une clientèle patrimoniale disposant d’un stock de patrimoine suffisant.
Pour la clientèle patrimoniale, disposant d’un patrimoine conséquent, la rente viagère n’est pas utile pour protéger son train de vie lors de la retraite. Il est souvent plus simple de consommer tout ou partie de son patrimoine en fonction de ses besoins.
Cette réflexion est d’autant plus nécessaire que la rente viagère, si elle est protectrice car permet d’assurer un revenu « à vie », est aussi onéreuse. Toute protection à un prix… et le prix de la rente viagère c’est son faible taux de conversion.
Régulièrement, lorsque mes clients partent à la retraite et demandent la conversion en rente de leur PERP ou de leur contrat MADELIN, la réponse est toujours la même :

C’est tout ! Avec ce capital épargné, je pensais le revenu complémentaire plus élevé.

 
 

Simulateur de conversion en rente de PERP ou contrat MADELIN.

Pour finir de vous convaincre que la sécurité de la rente viagère à un coût, nous avons réalisé un simulateur de rente viagère. Ce simulateur, vous permettra de vous rendre compte de l’intérêt ou non de la sortie en rente viagère et donc de l’intérêt ou non du PERP ou du contrat MADELIN :
 

 
 
 

Alors, le montant de votre revenu complémentaire vous semble t »il satisfaisant ?

Leblogpatrimoine.com vous conseille dans la gestion de votre patrimoine
Bilan patrimonial
  • Conseil en gestion de patrimoine INDÉPENDANT
  • Un tarif unique de 89€ TTC, sans surprise
Découvrir le service
Assistance patrimoniale
  • Un abonnement pour un accompagnement patrimonial PREMIUM
  • Un tarif unique de 350€ / mois, sans surprise, sans engagement de durée
Découvrir le service
Livres et formations

3 livres pour vous former et apprendre à gérer votre patrimoine

Découvrir les livres

3 commentaires