La taxe Macron, beaucoup de lobbying pour une mesurette sans ambition…

Quelle lassitude d’entendre ces patrons de Banques et de compagnies d’assurance vie ou autre association de lobbying hurler à chaque propositions de mesure qui irait à l’encontre de leur petit intérêt financier.

L’exemple de la récente annonce de la petite taxe macron sur l’assurance vie est un parfait exemple de ce lobbying insupportable qui méprise l’intérêt collectif pour la protection des intérêts particulier d’une industrie qui ferait mieux d’innover au lieu de perdre son temps à bloquer la concurrence. 

Le candidat Macron vient effectivement de proposer une mesure importante visant à réduire la fiscalité sur les revenus du capital. Ce réforme fiscale proposé par M Macron, et partagé par M FILLON, se décompose en deux mesures importantes :

  • Suppression de l’ISF pour tous les biens autres que l’immobilier. Seul les redevables dont le patrimoine immobilier serait supérieur à 1 300 000€ seraient dorénavant redevable de l’ISF (« E. Macron propose l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) pour remplacer l’ISF). Quant à M FILLON, il propose purement et simplement la suppression de l’ISF. Demain, si l’un de ses deux candidats est élu président de la république, l’assurance vie ne sera plus taxable à l’ISF.
  • Réforme de la taxation des revenus du capital avec l’instauration d’un prélèvement forfaitaire libératoire de l’impôt sur le revenu au taux de 30% (Impôt sur le revenu + Prélèvements sociaux). Cette mesure est totalement partagée par M Macron et M Fillon.

 

Ces mesures sont excellentes et devraient satisfaire l’ensemble des professionnels de l’épargne, du capital risque, économistes, conseil, qui se plaignent en permanence de la lourdeur de la fiscalité du capital en France. 

L’enjeux d’une telle mesure est bien là : La France doit attirer les capitaux et les investissements pour faciliter la construction de sa croissance future. Ces deux mesures ambitieuses portées par les deux candidats crédibles sont fortes, constructives et répondent à un enjeux majeur déterminant le potentiel de croissance de l’économie. 

 

Pourtant, le bruit médiatique ne retient qu’une chose : La taxe Macron sur l’assurance vie de plus de 8 ans.

Pourtant, au lieu d’insister sur la pertinence de ces mesures attendues par tous depuis longtemps (après, il n’y aura plus d’excuse pour ne pas investir …), la presse, les lobbying concentrent leur énergie sur le dénigrement d’une toute petite partie de cette réforme Macron.

En effet, M Macron propose, dans le cadre de la mise en place du prélèvement forfaitaire de 30% sur les revenus du capital, d’appliquer ce taux de 30% aux revenus tirés de l’assurance vie après 8 ans (uniquement pour les nouveaux versements et pour les contrats de plus de 150 000€)

La fiscalité de l’assurance vie est à ce jour :

  • 35% ou tranche marginale d’imposition + 15.50% de prélèvements sociaux (35% + 15.50% = 50.50%) si le contrat d’assurance vie a été souscrit moins de 4 ans auparavant ;
  • 15% ou tranche marginale d’imposition + 15.50% de prélèvements sociaux (15% + 15.50% = 30.50%)  si le contrat d’assurance vie a été souscrit plus de 4 ans mais moins de 8 ans auparavant ;
  • 7.50% ou tranche marginale d’imposition + 15.50% de prélèvements sociaux (7.50% + 15.50 = 23%) si le contrat d’assurance vie a été souscrit plus de 8 ans auparavant.

La proposition de M Macron est simplement de faire passer le taux de taxation après 8 ans de 23% à 30%. Ce n’est tout de même pas le bout du monde.

Rappelons :

  • Que la taxe Macron n’est pas une nouvelle taxation de l’assurance vie ; Il ne s’agit que d’augmenter la taxation actuelle de 23% à 30% ;
  • Que la taxe Macron consiste simplement à aligner l’avantage fiscal de l’assurance vie avec les autres produits financiers ;
  • Que la taxe Macron ne serait payée qu’en cas de rachat et jamais payée lors d’un dénouement en cas de décès ;
  • Qu’il ne s’agit pas de remettre en cause l’effet capitalisation qui permet à l’épargnant de ne payer de l’impôt uniquement en cas de rachat partiel ou total ;
  • Que cette imposition ne porterait que sur les intérêts lors d’un rachat et en aucun cas sur le capital.

Bref, beaucoup de bruit médiatique pour pas grand chose. 

 

Dans un récent article « Plaidoyer pour une nouvelle fiscalité de l’assurance vie au profit de l’épargne de long terme et du capital productif« , nous vous proposions une réflexion autour d’une réforme ambitieuse au service de la croissance.

« Ne serait il pas légitime de supprimer les avantages fiscaux accordés aux fonds euros des contrats d’assurance vie ? Pourquoi apporter un avantage fiscal à un produit :

De court terme, avec le fonds euros, qui n’est donc pas adapté à une épargne de long terme indispensable pour la préparation de projet long tels que la retraite ou la dépendance ; 

Ne participe pas suffisamment au financement de l’économie. Comment expliquer que les entreprises Française manque de financement alors que les Français sont les champions de l’épargne ? Ne faudrait il pas améliorer l’affectation de l’épargne au financement de l’économie ? »

 

 

L’assurance vie est un paradis fiscal qui aspire la majorité de l’épargne en France … alors que l’assurance vie n’est pas suffisamment utile pour la croissance.

Au lieu de s’exciter sur une mesurette, les associations de lobbying feraient mieux de s’interroger sur l’utilité réelle de l’assurance vie pour la croissance économique Française.

L’assurance vie ne finance plus la dette de l’état France ou la croissance Française (extrait « Les avantages fiscaux de l’assurance vie sont ils toujours justifiés ?« ) :

– 70% de la dette de la France est détenue par des non-résidents ; En 1993, les non-résidents ne détenaient que -+ 32% de la dette de l’état Français. Ils en détiennent aujourd’hui plus de 70%.

– Les compagnies d’assurance vie ne détiennent que 20% de la dette de l’état ; Les 1 600 milliards d’euros ne sont investis qu’à hauteur de 20% en dette d’état Français (cf « L’assurance vie ne finance pas (plus) la dette de la France« )

– Les fonds euros des contrats d’assurance vie investissent de plus en plus dans la dette d’entreprise et principalement dans la dette des banques Française (cf »Saviez vous que votre assurance-vie finançait de plus en plus les banques et assurances ?« ) ;

– Et surtout, les compagnies d’assurance vie se désengagent du fonds euros et orientent de plus en plus l’épargne des Français vers les unités de compte et l’investissement sur les marchés financiers (cf »Les compagnies d’assurance vie n’aiment pas l’euro-croissance et préfèrent les unités de compte ! et Des compagnies d’assurance vie interdisent d’investir en fonds euros ! Faut il céder au chantage ?).

 

 

Pourquoi continuer de donner un avantage fiscal à un produit financier qui encourage les épargnants à spéculer sur les marchés financiers ?

Quel est l’intérêt pour la croissance Française (car s’il y a un avantage fiscal, c’est que la collectivité doit y trouver un intérêt) d’un produit qui encourage les épargnants à investir en bourse ? et à spéculer ? 

Pour aider les épargnants à préparer leur retraite ? Oui, pourquoi pas mais pourquoi continuer à encourager l’investissement sur les fonds euros du contrat d’assurance vie dont la disponibilité et la liquidité à tout moment ne répondent à la définition d’un investissement de très long terme ? Préparer sa retraite avec un produit disponible et garanti à tout moment n’est pas pertinent.

La véritable réforme de l’assurance vie n’est pas dans une petite augmentation du taux de taxation après 8 ans… mais dans une réforme profonde de la fiscalité applicable à l’assurance vie.

Si le constat de l’inutilité de l’assurance vie pour la collectivité est partagé… pourquoi continuer à faire de l’assurance vie un paradis fiscal ?

Comparateur de crédit immobilier : Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier

taux-credit-immobilier-plus-basBonne nouvelle ! Des taux toujours historiquement bas. 

Trouvez les banques qui n’ont pas encore augmenté leur taux immobilier depuis le début de l’année ! Pour connaître ces banques : comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

C’est le moment de relancer vos projets car cela ne devrait pas durer !

Cliquez ici pour comparer plus de 100 banques et trouver le meilleur taux

Ces autres articles devraient vous intéresser :


53 Comments

  1. êtes vous bien certain que cette mesure s’appliquerait uniquement pour les nouveaux versements et pour les contrats de plus de 150 000€ ?

    • On attendra les élections avant d’anticiper un texte… 😉 Ce qu’il faut retenir, c’est l’esprit et la volonté de réduire la fiscalité qui pèse sur le capital, et ça c’est parfait !

      • Il ne suffit pas d’etre élu, il faut ensuite une majorité pour voter les textes.

        Pensez vous que cette majorité que l’on devine déja votera les textes sans les amender ???

        Quand on voit qu’elle va de Robert Hue à Alain Madelain en passant par Bayrou, on peut raisonnablement en douter.

        • la majorité sera issue des élections législative, je ne vois pas ce que vient faire Hue et madelin. beaucoup de mauvaise foi dans ce forum

      • laurence says:

        pour info une taxe de 30% sur le capital n’est une une baisse de la fiscalité qu’a partir d’un certain revenu! pour celui qui est est dans les basses tranches d’imposition c’est une hausse de la fiscalité de 14%, il y a beaucoup des gens dans ce cas! aussi Macron a revu sa taxation du capital et laissera le choix d’être imposé par tranches! il serait quand même utile que donniez les bonnes infos a vos lecteurs!

        • Merci d’avoir rectifié à ma place 😉

          Il est évident que toutes ses mesures seront modulées, travaillées, améliorées.. pour l’instant ce qui importe ces le message global et la volonté.

          • laurence says:

            c’est paru dans les echos du 17 Mars; j’avais fait part sur les réseaux sociaux de l’injustice de cette taxe de 30% sur le capital qui favorise les plus aisés au détriment des des moins aisés, mon commentaire sur les réseaux a été très consulté et retweeté! car cette taxe c’est jusqu’a 30% en + pour les + aisés de pouvoir d’achat et moins 14% de pouvoir d’achat pour les petits épargnants! un principe injuste qui consistait a faire financer par les petits épargnant l’allègement d’impôt des plus aisés! je suis étonnée que personne , économiste ou autre n’ai relevé ce ce point! il n’y a pas les riches qui ont de l’épargne!

        • Fredy Gosse says:

          C est seulement une bonne nouvelle pour les très riches qui défiscalisaient jusqu a ce jour pour financer des trucs que l État ou les banques ne voulaient pas financer.Infine c’ étaient bien les autres les moins riches qui payaient.la on régularise en quelque sorte.
          Les payeurs seront les cadres moyens et supérieurs

  2. « Les promesses n’engagent que ceux qui y croient »

  3. les fonds de l’assurance vie sont mis à la disposition de l’état et je répète ce que j’ai écris sur un autre sujet mais qui est applicable ici  » il n’y a pas plus voleur que l’état » c’était ce que m’avait dit mon premier patron en 1974. c’est toujours d’actualité et bâtir des planà moyen terme qui tiennent compte en grande partie de la fiscalité d’aujourd’hui est un leurre.

    • « les fonds de l’assurance vie sont mis à la disposition de l’état  »

      Pourquoi dites vous cela ? Avez vous une source car ce ne me semble pas la réalité.

      • C est connu
        C est d ailleurs pour cete raison que les assurances vie sont insaisissables

        • Mon cher Monsieur,

          Ce qui est connu c’est que nous sommes dans un état de droit … et donc que ce qui n’est pas écrit dans un texte de loi est un fantasme 😉

          • puis qu’on en est aux familiarités, je me permettrai d’employer moi aussi du
            « cher Monsieur »

            Cher Monsieur,

            sans doute avez vous lu avec attention l’article 21 bis du 8 novembre 2016, appelée communément sapin 2.
            celle ci concerne plusieurs points. Le plus important est qu’il permet en toute légalité de bloquer le remboursement des assurances vie aux intéresses et ce par périodes reconductibles. Ainsi, j’ai quitté le titanic avant qu’il ne sombre et ai retiré mes fonds de l’assurance vie. Tant mieux si cela ne se produit jamais, mais le seul fait d’avoir pris cette disposition m’a incité à retirer ma confiance à ce support.
            maintenant, chacun voit en fonction de ses prévisions, de ses connaissances et de ses idées politiques.

            • oui , et c’est fait pour éviter qu’une panique aggrave la situation des banques . vous avez quitté l’assurance mais si vous n’avez pas acheté des lingots et les avaient pas « enfouis dans le jardin » vous serez dans le même cas car les banques fermeront leur portes et vos avoir seront bloqués , rappelez vous la gréce.

              • « éviter la panique qui aggraverait le système la situation des banques » est la raison donnée, mais elle permettrait aussi de spolier les gens et à l’état de ne pas rembourser tout ou partie de sa dette certains candidats à gauche à la présidentielle l’on déjà évoqué

  4. Fredy Gosse says:

    @Mathe
    Surtout quand le lobby qui organise la promotion du candidat oublie de dire que l ensemble du programme attrape tout n’est pas financé
    Il suffira d inventer une nouvelle taxe de solidarité pour nous refaire le coup de la csg.
    Quant a l’isf moral réserve aux seuls propriétaires fonciers , fallait oser ….ils l ont fait

  5. Je ne comprends pas qu un site qui se veut conseil en placement financier trouve normal l augmentation de la fiscalite sur l epargne et particulierement sur l assurance vie …..trouver l impot normale est une imbecillite repandue par des politiques qui ne savent pas gerer la depense et trouvent normal de puiser dans les poches des francais
    L assurance vie est utilisee non par des speculateurs mais par de petits et moyens epargnants qui se sont deja faits deja prelever sur ces montants des impots consequents en moyenne 20% de leur petit revenus et ont pu malgre tout economiser …ils ont economise par peur de l avenir et la faillite francaise certaine orchestree par des politiques et des speculateurs ……ils ont eu l espoir de transmettre un capital a leur enfants en evitant que l etat ce vampire n en preleve 40% ….ils ont epargne pour leur retraite (la retraite moyenne est inferieure au SMOC pour memoire !!!) …ils ont peut etre obtenu 2% de remuneration moyenne annuelle pour se faire taxer apres 30 ans sur 60% de revenus !!! Et selon vous ils sont privilegies …vous devriez avoir honte !!!

    • Monsieur,

      Sachez que parfois, conseiller n’est pas toujours faire plaisir. Conseiller, c’est analyser et comprendre pour orienter au mieux l’organisation patrimonial à long terme.

      Enfoncer des portes ouvertes n’apporte pas grand chose et ne permet pas un débat constructif.

      « ils ont economise par peur de l avenir et la faillite francaise certaine orchestree par des politiques et des speculateurs  » ==> Et vous croyez donc que votre assurance vie vous protégera ? Votre assurance vie est investit sur des supports spéculatifs. En épargnant en assurance vie vous devenez un spéculateur au même titre que ceux que vous critiquez.

      « ils ont eu l espoir de transmettre un capital a leur enfants en evitant que l etat ce vampire n en preleve 40% » … 40% c’est la taux applicable pour une transmission qui dépasse 1 000 000€ par enfant et par parents, soit un patrimoine de 4 000 000€ pour une famille de 4.

      Entre l’assurance vie et les abattements fiscaux traditionnels, il est possible d’exonérer 250 000€ par enfant et par parents, soit 1 000 000€ net d’impôt pour une famille « classique » : 2 parents, 2 enfants.

      La question n’est pas de juger ou d’affirmer un privilège, simplement d’affirmer que la réforme qui consiste en une baisse massive de l’impôt sur le capital ne doit pas être réduite à une petite augmentation de l’impôt sur l’assurance vie en cas de rachat.

      N’êtes vous pas d’accord ?

      • oui, l’imposition de revenus du capital à 30 % (loyer, dividendes…) permettrait de réduire la pression fiscale , mais je ne pense pas que cette mesure et d’autres proposées par Macron sont suffisantes pour relancer l’économie.

      • Fredy.Gosse says:

        je ne suis as du tout d’accord ce sont les dépenses qu’il faut baisser mais ça c’est un logiciel inconnu en France et pour cause le monde entier nous l’envie

    • laurence says:

      je suis d’accord avec vous! sachez que vous pouvez investir en Allemagne et vous ne serez taxé qu’a 15%
      le France est le pays au monde ou l’ont paye le plus d’impôt!

  6. Patrick D says:

    Continuer l’ISF en le laissant uniquement sur les propriétaires fonciers ne va pas arranger l’économie française. Les investisseurs sont partis, l’image du placement pour la retraite est cassé, les bailleurs ont peur avec 2,8 millions de logements vides qu’ils ne veulent plus remettre en location.
    Cela va ostraciser encore plus les propriétaires et les bailleurs et montrer au reste des français que l’état est d’accord avec le politiquement correct : ce sont des français de seconde zone imposables et corvéables à souhait.

    Au final, nous avons une HLMisation de la France à marche forcée avec l’utilisation de l’épargne des français. Alors qu’elle serait mieux utilisée dans l’industrie à faire des emplois.

    Mais les politiques diront que l’industrie va mieux : nous avons réussi en 2016 à avoir enfin autant d’entreprises crées que celles qui ferment. Ce qu’ils ne diront pas, c’est que celles qui ouvrent sont des micro ou petites entreprises, alors que celles qui ferment sont des moyennes et grosses. Au niveau du diférentiel des emplois, c’est une catastrophe.

  7. « MACRON est nommé secrétaire général adjoint de la présidence de la République auprès de François Hollande en 2012 puis ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique en 2014 dans le gouvernement Manuel Valls II. »

    Les revenus du capital n’ont jamais été autant taxé que sous le quinquennat HOLLANDE et aujourd’hui il faudrait faire confiance à un des principaux artisans de cette politique pour faire exactement l’inverse , j’ai un peu de mal a le prendre au sérieux.

    • c’est une obséssion chez vous Macron. rappelez vous la décote de 28000€ par an qui exonérais d’impot les plus values si l’on ne dépassait pas cette somme en ventes d’actions. supprimé par Sarkozy les petits placements se sont retrouvés taxés a 60%

  8. mariepol says:

    Non, non et non !
    Actuellement, sur un contrat de plus de 8 ans, les retraits ne sont pas taxés à 7,5%+15,5%.
    Tant qu’ils restent sous le seuil de l’abattement de 4600 euros, les retraits ne sont taxés qu’ à hauteur de 15,5%

    Que va devenir cet abattement pour les contrats dont l’ancienneté atteint déjà les 8 ans ? Personne n’y fait allusion.

    Quand à la taxe Macron, pourquoi pas ? Ce serait effectivement plus simple.

    Mais à condition de ne pas recréer une nouvelle usine à gaz avec l’histoire de l’encours (sur quoi va-t-il exactement porter ? Encours par contrat ou global tous contrats ? Encours ou versements uniquement ? Versements nouveaux ou anciens et nouveaux confondus ? etc…) et surtout, de ne pas revenir sur le cadre fiscal dans lequel ont été ouverts les contrats de plus de 8 ans.

    Parce que ça, pour les épargnants qui ont accepté de bloquer leurs fonds pendant huit ans, ce n’est tout simplement pas acceptable

    Quant à la concentration de l’ISF sur les propriétaires fonciers même si ça devrait me permettre de ne plus payer cet impôt, je trouve cela très discutable.

    En effet, en boursicotant et en faisant du trading à court terme pour sécuriser mes plus-values, je n’ai pas l’impression de contribuer beaucoup au développement économique des entreprises françaises.

    Et je ne peux m’empêcher de comparer ce mode de valorisation de mon épargne avec celle bien plus contraignante que constitue l’achat, l’entretien et la mise en location d’un logement conforme aux attentes des locataires et de la réglementation en vigueur.

    Comme si l’immobilier n’apportait rien à l’économie – pensez par exemple aux dépenses engendrées par l’entretien/mise aux normes d’un logement, en particulier locatif – alors que l’achat/revente de titres sur les marchés financiers, qui sont essentiellement des marchés d’échange de titres d’occasion et non des marchés primaires d’émission – apportait réellement plus !

    Je voterai quand même pour lui parce que je ne veux ni de Le Pen, ni de Fillon, mais franchement, ce sera vraiment du bout des doigts

    • laurence says:

      je suis d’accord avec vous, c’est sans doute pour faire plaisirs aux banquiers qui spéculent sur la bourse! Le meilleur c’était Juppé mais Fillon a tout bloqué! donc il est probable que Macron soit élu! le débat de ce soir sera révélateur! Mais Macron a mon sens manque de clarté!

      • mariepol says:

        Je pense surtout qu’il ne dit pas vraiment ce qu’il va faire s’il est élu

        Ce qui m’inquiète, c’est qu’à quelques exceptions près, comme le financement de l’assurance par l’ensemble des revenus via le transfert d’une partie des cotisations sociales vers la Csg, il ne se garde bien d’expliquer comment il va financer les baisses d’impôts annoncées.

        Notamment, sa volonté de supprimer la taxe d’habitation pour les foyers déclarant moins de 20000 euros par part fiscale ne me dit rien qui vaille.

        Effet de seuil, financement du manque à gagner pour les finances publiques, des probables hausses futures de taux pour ceux qui resteront assujettis ? Je crains le pire

        Sans compter la mise en place d’un système où une part importante de l’électorat ne contribuera plus au financement des collectivités où il réside.

        Ok, taxes d’habitation et surtout foncières (pas d’abattement en fonction du revenu pour celles-ci) sont injustes.

        Mais ce n’est pas cette réforme-là qu’il faudrait faire.
        La seule réforme valable, même si elle peut-aussi être douloureuse, c’est celle qui passe par la révision des valeurs locatives, avec mise en place d’un système de compensation entre communes riches et communes pauvres.

        Espérons en tout cas qu’on n’aura pas fromage – abattement Macron – et dessert – réforme des valeurs locatives – sinon, pour les vraies classes moyennes, celles qui gagnent correctement leur vie mais sans plus, et essentiellement grâce à leur travail, les petits cadeaux dont elles pourront à peine profiter par ailleurs vont vite laisser un goût amer

        • laurence says:

          oui je pense que son programme n’est pas financé et que la csg va exploser ainsi que la taxe foncière!

          • mariepol says:

            Ce sera bien fromage et dessert !
            Je viens de lire une interview de Macron par le journal Le Revenu. Il indique clairement son intention d’appliquer aussi la réforme des bases cadastrales, celle-ci étant selon lui facilitée par le fait que 80% des ménages seront exonérés de TH.
            L’article est ici : http://www.lerevenu.com/placements/economie/emmanuel-macron-nous-devons-rendre-le-cadre-fiscal-plus-propice-la-detention
            Autrement dit, ça va saigner pour ceux qui resteront imposables, mais qui ne sont toutefois pas assez riches pour habiter ailleurs que dans une commune populaire.
            J’envisageais des travaux d’agrandissement, je vais plutôt penser déménagement vers une commune plus protectrice

    • ROBIN DESIRE FRANCOISE says:

      Bonjour,
      Il n’existe pas QUE les FILLON, MACRON ou LE PEN comme solutions! Il faut peut être prendre connaissance des autres programmes et croire les sondages à la solde des médias ! Ne pas se laisser berner comme des chèvres sur ce que les médias, dirigées entre autre par les soutiens de ces candidats, vous font croire!
      Comparez, Ecoutez et Lisez le programme de Nicolas DUPONT AIGNAN, jugez ET FAITES VOUS votre propre opinion.

    • Bonjour,

      J’aimerais re-qualifier un point pour les lecteurs novices :
      Seulement les PLUE-VALUES (PV) sont taxées et non le capital.
      Donc lorsque vous faites un Rachat Partiel, vous prenez une part de votre gâteau contenant votre capital investi et une portion de PV.

      Concernant nos « donneurs de leçon » appelés politiciens, amusez-vous à regarder qui détient des AV dans leur patrimoine… Surprenant !

  9. Papigilles says:

    Rober Hue va pouvoir conseiller Macron:. »Il faut prendre l’argent là où il est ». Il y a un petit point virgule sept de CSG qui semble être oublié.Et là c’est sur tout pour tout le monde.Alors pourquoi tant d’histoires,puisque l’assurance ne va plus rien rapporter.

    • L’assurance vie son but premier c’est d’assurer un capital à son conjoint ou autre en cas de décés . ce capital est éxonéré des droits de succession et non imposable (dans une certaine mesure), ces conditions ne sont pas remises en cause dans le projet. si l’assurance vie est utilisée comme un placement financier il est logique il me semble d’appliquer la fiscalité de ces placements

  10. mariepol says:

    Et s’il modifie aussi le régime privilégié dont jouissent les contrats d’AV en matière de droits de succession: Après tout rien ne dit qu’ils ne puissent être eux-aussi remis brutalement et rétro-activement en cause !

    Qui donc voudra encore placer son épargne en assurance-vie pour y supporter chaque année les frais de gestion récurrents, voire les frais d’arbitrage dont se nourrissent les assureurs et leurs intermédiaires ?

    Pensez-y un peu avant d’encenser une mesure dont la probable rétro-activité est par ailleurs tout simplement inacceptable pour des millions d’épargnants !

    Pourquoi supporter ces frais récurrents, qui mangent une partie des gains et qui sont d’autant plus lourds qu’on accepte de prendre des risques en dirigeant notre épargne vers des supports en UC, alors qu’un simple compte-titres ne sera pas davantage taxé et qu’il ne supportera aucun autre frais que ceux, facilement modiques en CTO, liés aux arbitrages.

    Pourquoi continuerait-on d’aller bloquer son épargne sur des contrats d’assurance-vie à la fiscalité volatile s’il n’y a que des inconvénients à le faire et, qu’ailleurs, les banques en ligne, aux frais très réduits, nous tendent les bras ?

  11. Fredy.Gosse says:

    @Marie pol
    alors il ne faudra pas vous plaindre -:) parce que les impôts, les taxes, les contributions seront bien là même si vos petits doigts ont fait le travail très délicatement
    si on prend un peu de hauteur quel est le constat ?
    La France depuis 1945 et surtout depuis 1981 a tout essayé parait il contre le chômage ( dixit Mitterrand) sauf….LA LIBERTE des Français;Nous sommes encore là dans la même analyse…. des experts surtout des énarques; des politiques qui pour beaucoup ont beaucoup d’idéologie dans la tête mais n’ont pour certains jamais travaille dixit Macron-:)) savent qu’il faut faire.
    Moins ça marche et il faut dire que quelque soit l’environnement mondial ça ne marche jamais chez nous ( même avec un euro au ras des pâquerettes, un pétrole ayant baissé de moitié et des taux d’intérêts à Zero) ;donc moins ça marche,plus le même refrain recommence :il y ‘a des sachants ( toujours les mêmes) qui empilent de textes,des normes qui mélanger la morale ( la leur à dimensions variables)) à la gestion du pays en épuisant les rares qui s’en sortent encore/Tout cela conduit à la multiplication d ’emplois publics donc d’impôts mais vous avez vu ce Dimanche des milliers de personnes nous ont rejoue « Octobre rouge « avec un Mélanchon, tribun hypnotique , ayant par moment le rappel d’une gestuelle historique angoissante.
    Et nous voila avec Macron innocent aux mains pleines ,même Le Monde( journal objectif comme chacun le sait ) reconnait que 40% des mesures proposées par Macron étaient du programme de Hollande/Le même Macron fut conseiller de Hollande puis son ministre ,mais il est responsable de rien…. il est vrai que nos médias nous repassent en boucle les autos éloges du President sur son quinquennat :On se demande pourquoi il fut obligé de renoncer à sa réélection….
    Si quelqu’un est capable de me dire pourquoi l’auberge Espagnole de Macron peut réussir ce coup ci ,je suis preneur.En réalité soit le « nouveau President Macron » va cocufier son électorat en abandonnant son pseudo programme non financé soit il l’applique et laFrance est morte et cette fois ci plus rien n’arrêtera les lepen
    Je concède que Fillon ça ne fait pas rêver mais vraiment là il faut choisir le moins pire et pour moi avec évidence ce n’est pas Macron

    • Macron n’a pas de vision hors mis son installation a l’Elysée , c’est un politicien opportuniste qui ne
      s’attaque pas au véritable problème de la France qu’est la dépense publique.

      Le seul programme qui en fait une priorité c’est Fillon.

      • Oui c’est ça il doit empêcher de dormir Macron. Fillon est un profiteur son seul but et d’être élu pour 5 ans et ensuite de profiter des avantages de la fonction de président, sa devise après moi le déluge , place aux jeunes ce sont eux qui doivent gérer la nouvelle économie qui s’installe partout dans le monde

    • si les mesures de Macron étaient au programme de Hollande il n’aurait jamais été élu. ces mesures sont venues après (ce qui a fait que la gauche non progressiste a rejeté hollande) les mesures préconisées par Macron n’ont pas été suivies par le gvmt ce qui a entrainé sa démission. ces mesures auraient dues vous plaire car elles étaient considérées par la gauche, ultra libérales . il réussira son coup car chaque député qui sera élu devra approuver son programme , Sarkosy à bien cocufié son électorat, c’est un risque à courir également par Fillon , nous verrons bien si Macron passe

  12. mariepol says:

    La dépense publique a aussi un sens.
    Nous râlons quand il faut payer, mais voulons de la sécurité, des soins médicaux, de l’éducation pour nos enfants, des infrastructures pour nos déplacements, notre confort et aussi pour nos entreprises.

    Or les études sérieuses menées sur le sujet montrent que la prise en charge de ces fonctions par la puissance publique coûte globalement moins cher que si on laisse le marché s’en débrouiller.

    Regardez par exemple ce qui se passe avec la prise en charge des dépenses médicales non ou mal remboursées par la Sécu. On engraisse juste des assurances complémentaires dont l’objectif reste quand même – et sinon personne n’investirait dedans – de réaliser un profit.

    Sans compter la cohésion sociale qui serait encore plus menacée qu’aujourd’hui avec l’aggravation des inégalités. On va déjà voir la candidate du FN doubler le score de son père: Voulons-nous qu’elle aille plus loin ?

    J’ai la chance d’avoir un emploi et , même si ce n’est pas faramineux, je gagne correctement ma vie, je ne trouve donc pas anormal de payer des impôts.

    Ce qui me fait râler ce sont les changements de règles incessants sur la fiscalité de l’épargne alors que nous épargnants, nous nous engageons souvent pour plusieurs années . J’hésite de plus en plus à m’engager sur des produits de long terme

    Et la deuxième source de mécontentement, c’est que le groupe dont je fais partie – classes moyennes à revenus convenables – est systématiquement considéré comme trop riche pour bénéficier des cadeaux fait aux catégories « moyennes et populaires », mais se trouve bien loin d’être suffisamment riche pour bénéficier du mode de vie (par exemple ne pas être contraint d’arbitrer en la taille du logement et le lieu de résidence) et des cadeaux fiscaux qui vont encore une fois être faits aux vrais riches, ceux qui tirent l’essentiel de leurs revenus de leur patrimoine

    • « Nous râlons quand il faut payer, mais voulons de la sécurité, des soins médicaux, de l’éducation pour nos enfants, des infrastructures pour nos déplacements, notre confort et aussi pour nos entreprises. »

      c’est vrai mais le résultat est là, nous payons et le service attendu n’est pas au niveau. en fait on surpaye par nos impôts et l’emprunt ( impôts de nos enfants) des services d’une qualité médiocre.

      – la sécurité elle est où ? dans les banlieues, au bataclan, dans les citées
      – l’enseignement est-il meilleurs que dans les années 50 ?
      – les hôpitaux, j’y ai passé 5 mois après un accident il y a 5 ans, et j’aurai honte de fournir à mes clients un service d’une telle médiocrité. parlons des urgences, de l’absence de medecins le weed end et je ne parle pas des dentistes…

      et le tout avec des prélèvements représentant plus de la moitié du pib.

  13. s’il est intéressant sur le plan intellectuel de débattre entre nous de telle ou telle mesure avancée par tel ou tel candidat il faut bien dire que cela ne sert à rien car nos politiciens n’hésitent plus dans un laps de temps réduit à modifier ou abandonner une mesure annoncée.

    j’ai entendu à la radio, je ne sais plus sur quelle station que un journaliste dire que désormais le travail des journalistes est bien plus facile qu’avant. Dans le temps, il fallait recherche loin pour trouver des déclarations d’un politicien qui se contredisait lui-même, le journaliste de dire  » maintenant c’est plus facile, ils changent leurs mesures préconisées d’une semaine à l’autre.

  14. Fredy Gosse says:

    @dupont
    Il a du en conclure que le régime fiscal des journalistes ne se justifiait plus…….pour le reste vu l état de nos finances , notre endettement,notre pression fiscale, notre environnent concurentiel , la seule solution c est la baisse des dépenses qui ne peut se faire que par une reprganisation totale du fameux modèle francais faire mieux avec moins…
    Seulement à ce prix nous pourrons baisser nos impôts donc nous rendre compétitifs et continuer d exister sur la scène du monde

    • c’est tout à fait vrai, mais on constate que réduire les dépenses est dans les fait quasiment impossible.

      a-t-on réduit le nombre de fonctionnaires, leur système de retraite, le non contrôle de leurs arr^ts de maladie et controlé les causes de l’absentéisme, de combien a-t-on réduit les allocations familiales, pensez vous que le rsa sera diminué ou baissé, l’ame et la cmu, peut on les réduire ou le supprimer, le sénat à quoi sert t il et pour quel budget, je suis effaré par le montant de chaque politicien partant en retraite 30 ou 35 k euros /mois. Le système perdure car nombre de gens en vivent

      franchement à chaque fois que j’en entendu parler de réduction des dépenses publiques, je n’ai pas vu de réelles économies bien au contraire.

      mais quant j’entends M Macron nous annoncer une augmentation des impôts sur l’assurance vie, là je le crois.

  15. Sujet aussi intéressant par son texte que par les nombreux commentaires.

    En sirotant mon apéro, disons tout net que je suis d’accord globalement avec Guillaume, du moins avec le principe.
    J’insiste quand même sur le fait que personne ne connait précisément les programmes, même pas les protagonistes, et de toute façon comme ce sont des menteurs patentés, ils ne feront pas ce qu’ils proposent.

    De base, il faut effectivement
    – simplifier la Fiscalité une bonne fois pour toute et ne pas la changer tous les 5 ans
    – taxer plus les placements que les investissements, et fortement tout ce qui est spéculatif (ma taxe Tobin améliorée Ankou)
    – réduire les dépenses

    Pas un ne fera ça, raison pour laquelle le Peuple en a ras le bol de cette caste dirigeante oligarchique, qu’il est temps de mettre au travail, au vrai, dans la vie réelle.

  16. Fredy Gosse says:

    Le seul problème c’ est que la simplification se traduira par plus d’impôts pour la classe moyenne et l immobilier sera la cible principale et personne n arrive à déterminer combien coûtera le programme Macron c’est énorme selon les spécialistes et donc nos impôts achèveront le pays

  17. FRANCOISE says:

    On nous serine les oreilles par médias interposées à la solde de certains candidats que le seul choix possible c’est MACRON ou LEPEN !
    Mais il sort d’ou ce MACRON et qu’a t’il fait de si bénéfique pour avoir une telle cote de popularité ?Grace à qui en est il à ce point dans les sondages ! C’est le 2eme FLAMBY du gouvernement! et il va être élu en DEPIT DE et non en raison de son programme!
    C’est lamentable de se laisser berner de la sorte!
    Compte tenu des scores minables de participation aux élections, TOUS les participants à l’élection présidentielle ont leur chance et il faut lire tous les programmes pour choisir en fonction de ses propres convictions , notamment celui de DUPONT AIGNAN et dites ce que vous en pensez ! Il faut voter pour un programme et non pas contre intel ou intel ! Cela fait 20 ans que l’on agit de la sorte , on voit ou cela nous a conduit ! Alors arrêtons d’être des chèvres et votons en conscience pour une fois!
    Qu’est ce qu’on risque ?

    • « C’est lamentable de se laisser berner de la sorte! »
      C’est vrai, les français sont des moutons qu’il est bien facile de berner!

      « il faut lire tous les programmes  »
      C’est encore vrai, mais comme dit plus haut, comme ce sont des menteurs patentés, qui s’ignorent, ils ne les appliqueront pas, suivez mon regard ……..

      « notamment celui de DUPONT AIGNAN et dites ce que vous en pensez »
      Que du bien 🙂
      Mais finalement n’est-ce pas un fils du « System » actuel?

      Il nous faut pour Président une personne compétente, ce qui exclut la quasi totalité des Politiques.
      On sera peut-être surpris au soir du premier tour!

  18. gibelin says:

    je ne comprends pas mon assurance vie , support séquoia sécurité , ne me rapporte aujourd’hui aucun taux d’intérêts , soit 0 euros à ce jour , la seule solution que j’ai trouvé pour récupérer mon argent , est le rachat partiel
    jusqu’à épuisement , de façon à échapper aux frais , alors le paradis fiscal des assurances vie , c’est pour qui ? mon contrat avait 10 ans , il est vidé de ses substances , c’est comme si je travaillais sans être payée ?

  19. Bonjour, non Sequoia ne rapporte pas ZERO pour cent, moi j’ai reçu 1.40%
    Voyez votre conseiller
    Cordialement

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*