Comme vous le savez probablement, la prochaine loi PACTE devrait prochainement engager une grande réforme de l’assurance vie et principalement du fonds euros.
Il ne devrait pas s’agir d’une énième réforme fiscale, mais d’une réforme structurelle qui pourrait s’attacher à rénover le fonds euros en supprimant la garantie du capital à tout moment au profit d’une garantie unique à une échéance qui pourrait être comprise entre 8 et 10 ans. (cf »Assurance vie : Vers la fin de la garantie du capital avant 8 ans pour le fonds euros ? C’est une des propositions du gouvernement »).
Le fonds euros est un support qui a fait le bonheur des épargnants depuis la fin des années 70. C’est le support qui est à l’origine du succès incroyable de l’assurance vie … et il faut avouer qu’il s’agit d’un excellent placement.
Le succès du fonds euros repose sur trois piliers :

  • Capital garanti à tout moment + Effet cliquet qui permet la capitalisation des intérêts et l’augmentation progressive du montant du capital garanti ;
  • Liquidité et disponibilité de l’épargne à tout moment ;
  • Et surtout rendement supérieur à l’inflation qui permet une valorisation du capital de l’épargnant sans effort.

 
 

Le fonds euros, un produit miracle condamné à un rendement durablement faible… 

Malheureusement, et c’est l’analyse que nous vous livrons ici depuis 2011, le niveau trop bas des taux d’intérêt et surtout la perspective d’un cycle de hausse des taux rendent le fonds euros sous tension : Il va devenir très compliqué d’assurer à la fois, disponibilité et liquidité de l’épargne et rendement élevé de l’épargne. 
Lentement, mais surement, la garantie du capital à tout moment pénalise le fonds euros et conduit à l’anéantissement des rendements : Une épargne liquide et disponible ne peut être rémunérée comme une épargne de long terme ! (cf »Que faire de votre assurance vie en fond euros dont le rendement baisse inexorablement ? » ou « Assurance vie : Des rendements proche de zéro en 2017 et même négatifs en 2018 ? »)
Le rendement du fonds euros baisse et devrait maintenir un niveau très bas, même si une hausse des rendements n’est pas à exclure en 2018 afin de maintenir son avantage concurrentiel dans un environnement de hausse des taux.
 

La liquidité du capital pénalise le fonds euros, alors que l’épargnant n’en a pas vraiment besoin !

Ne croyez-vous pas qu’il est absurde d’assurer la liquidité et la disponibilité d’un placement financier qui doit satisfaire des objectifs de long terme ? Pourquoi épargnez vous dans un contrat d’assurance vie ? Pour préparer votre retraite que vous prendrez dans 15 ans, transmettre un capital à vos héritiers à l’occasion de votre lointaine succession ? Vous protéger contre une éventuelle dépendance dans 40 ans ?
La liquidité et la disponibilité d’un capital garanti à tout moment est rassurante… mais fondamentalement elle est inutile. 
Pour une épargne de long terme, la priorité ne doit pas être la liquidité de votre épargne mais la qualité de son rendement à long terme. Malheureusement, ces deux caractéristiques ne sont pas compatibles.
 

Ne croyez vous pas pertinent d’abandonner l’idée de pouvoir disposer de votre épargner à court terme, si la contre-partie est un meilleur rendement ?

C’est le sujet. Il ne s’agit pas de supprimer la garantie du capital à tout moment pour uniquement sauver la solvabilité des compagnies d’assurance vie dans une période d’augmentation des taux d’intérêt, mais bel et bien de rénover le fonds euros et le rendre compatible avec la nouvelle donne du cycle de hausse des taux d’intérêt.
Abandonner la liquidité et la garantie du capital pendant les 8 ou 10 premières années doit permettre au fonds euros de redevenir un placement de long terme garanti compétitif !
En effet, le gestionnaire du fond euros n’aura pas besoin de gérer la liquidité de ses encours afin de rembourser les épargnants qui souhaiteraient disposer de leur épargne. Il pourra mieux diversifier ses investissements, investir à plus long terme, prendre plus de risque … pour au final délivrer un meilleur rendement pour les épargnants. 
Ceux qui me suivent depuis longtemps reconnaissent ce discours ! C’est une conviction que je partage ici avec vous depuis longtemps lorsque l’on évoque la question du fonds euro-croissance (cf »L’euro-croissance, une solution équilibrée face à la péremption des fonds euros. »).
En effet, l’idée de l’euro-croissance est tellement une bonne idée que la réforme actuelle consiste simplement à transformer le fonds euros en Euro-croissance. 
 

Le nouveau fonds euros, le retour aux fondamentaux de la gestion à long terme des risques pour les compagnies d’assurance vie

C’est aussi une conviction que nous partageons avec vous depuis longtemps, les fonds euros ancienne génération ou nouvelle génération) ou encore l’euro-croissance, sont deux supports qui répondent parfaitement aux attentes des épargnants : Les épargnants Français ne veulent pas prendre de risque ! Ils ont besoin d’un intermédiaire qui investisse à leur place et assume ces risques.

C’est justement le rôle d’une compagnie d’assurance vie que de gérer les risques ! et surtout arrêtez de nous vendre des unités de comptes dont personne ne veut ! (cf »Le déclin de l’assurance vie est en marche et c’est de la faute des assureurs ! »).

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine

50 commentaires