N’avez vous jamais entendu cette phrase dans la bouche de votre conseiller « Pas de rendement, sans risque ». « Le rendement et le risque sont liés, si vous voulez plus de rendement, il faut prendre plus de risque » …
Mais à force d’être répétée, cette phrase perd son sens et nous sommes nombreux à considérer que le risque est synonyme de rendement à tous les coups ! Ainsi, pour augmenter le rendement de son épargne à tous les coups, il suffit de prendre des risques ! 
Et là, une révélation grâce à un commentaire de notre lecteur attentif et régulier OlivierSPb (il nous exaspère parfois avec ces propos rarement nuancés, mais quel talent ! Quelle analyse ! Et c’est pour ça qu’on aime le lire 😉 : 

« Si vous vous servez de bon sens, le risque génère une espérance de rendement. Quant à écrire que « Le risque générerait du rendement à coup sûr » c’est une absurdité intellectuelle car qui dit certitude de rendement dit absence de risque. »
 

Un rendement élevé ne peut être obtenu qu’avec une prise de risque élevée… mais le risque élevé n’est pas systématiquement source de rendement supérieur ! Dans un contexte de marché ou tous les actifs sont fortement valorisés, la seconde partie de la phrase est fondamentale !
Ce n’est pas parce que vous prenez des risques sur votre épargne que son rendement sera élevé.
 
 

Ce n’est pas parce que vous prenez des risques sur votre épargne que son rendement sera élevé.

C’est le principe même de la notion de risque : Il faut accepter de prendre le risque de gagner moins ou de perdre pour espérer gagner plus !
Contrairement à ce que l’on entend tous les jours, le plus important n’est donc pas de chercher la prise de risque à tout prix pour améliorer le rendement de votre épargne, mais de prendre le bon risque ! 
Prendre le bon risque, c’est prendre le risque qui sera suffisamment rémunérateur pour compenser la perte statistiquement inévitable sur une partie de votre position à risque. Il est fondamental de se poser la question de l’opportunité de la prise de risque par rapport au potentiel de valorisation dudit actif.
Pourquoi investir à tout prix sur les marchés actions alors que nous sommes proche des records historiques de valorisation ? 
Cette prise de risque n’est elle pas incohérente et l’exemple même d’un risque qui ne sera pas source de rendement ?
 
A suivre et surtout à méditer dans cette période ou le gouvernement , via les députés de la majorité, vous explique : que « L’assurance vie et le livret A ne rapportent plus rien ; les PME, si ! »
Extrait de cette interview d’Amelie de Montchalin :

« La principale idée, c’est qu’il faut faire évoluer la relation entre le client et le conseiller. Certaines banques lancent des programmes de formation pour que leurs vendeurs proposent des produits beaucoup plus personnalisés à leurs clients. Des produits avec de meilleurs rendements ! Pour sortir de l’assurance vie ou du livret A, qui ne rapportent plus rien, ils pourront proposer d’investir dans les PME. « 
Pour aider les Français, l’Autorité des marchés financiers (AMF) va annoncer la création d’un portail numérique dans les mois futurs pour trouver, en fonction de votre âge, de votre profil et de vos projets quels sont les meilleurs produits disponibles. Cela passera aussi, en partie, par des investissements dans les PME. »

 
 

Quelle est la responsabilité du pouvoir politique qui semble oublier la notion même de risque !

Si un rendement élevé ne peut être que la conséquence d’une prise de risque élevé … Ce n’est pas parce que vous prenez des risques élevés que le rendement sera automatiquement acquis à l’épargnant !
En effet, si le rendement élevé était automatiquement acquis avec la prise de risque, ce ne sera pas un risque, mais un placement garanti !
 
 
 

Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine

43 commentaires