Flash point bourse par Hiboo : La normalisation.

Les bourses baissent, partout dans le monde, depuis plusieurs mois.

                                                           Depuis le 1er janvier 2022

USA : S&P 500                                             -15,5%

Europe : Euro Stoxx 50                                 -14,46%

Japon : Nikkei                                                -7,8%

Chine MSCI Chine                                        -23,7%

Pays émergents : MSCI Emerging                -18,46

Monde : MSCI World                                   -16,41%

Si on observe sur les 10 dernières années le marché directeur mondial, qui est le marché américain, on remarque que, hors crise sanitaire, on ne retrouve de consolidation de cette ampleur qu’en fin 2018. Il s’agit donc d’un mouvement très significatif.

Source boursorama

Cette baisse des marchés boursiers trouve son origine dans :

  • La hausse des taux d’intérêts, en réplique à la montée de l’inflation partout dans le monde ;
  • Les perspectives de baisse d’activité, c’est-à-dire de réduction de la croissance, partout dans le monde également.

L’investisseur avisé aura noté la contradiction de cette double origine : la baisse de l’activité économique réduit généralement l’inflation et ce d’autant aujourd’hui que l’inflation en cours est une inflation par les coûts, résultant directement d’un différentiel entre l’offre et la demande de matières premières … donc si la demande de pétrole diminue avec la baisse d’activité, alors le prix du pétrole arrêtera de monter voire baissera !

Donc le mouvement de chute des bourses devrait ralentir ou prendre fin parce que au moins une des 2 causes disparaîtra.

Par exemple, la Chine a annoncé que les ventes de détail ont enregistré en avril un repli de -11,1 % sur un an, le second mois de baisse d’affilée de la consommation des ménages après -3,5 % en mars ; on note en parallèle une baisse de la production industrielle de -2,9% sur un an : il est donc probable que ce repli ait une répercussion sur le prix des matières premières industrielles dont la Chine est le premier consommateur mondial.

De manière moins marquée, parce que sans confinement, les perspectives de croissance ont été également revues à la baisse aux Etats-Unis et en Europe : par exemple, ce matin, la Commission européenne a abaissé de 1,3 point sa prévision de croissance économique pour la zone Euro en 2022 à 2,7 %

En plus de cet effet d’entraînement, et sur le front de la guerre cette fois, l’échec de l’armée russe en Ukraine est de plus en plus probable : par exemple, toujours ce matin, Kiev a annoncé que ses troupes avaient repoussé les Russes au-delà de la frontière avec la Russie dans la région de Kharkiv et, d’après « les échos », l’Institut pour l’étude de la guerre aux Etats-Unis affirme que les forces russes se concentrent désormais sur la prise de la province de Louhansk, ce qui constitue un recul de plus après l’abandon de l’offensive sur Kiev.

Dans son rapport au Congrès sur la question Ukrainienne, la CIA envisage même une défaite russe.

La Russie aura donc beaucoup perdu dans cette aventure ukrainienne : le basculement de l’Ukraine vers l’Europe, de la Suède et de la Finlande vers l’Otan, la perte d’une partie significative de leur armement, de leurs débouchés pétroliers et gaziers et de leur position internationale, l’enclavement de leur économie …

Dès lors, pour une Europe dépendante des hydrocarbures russes, le retour à l’autonomie s’impose toujours mais peut-être plus à marche forcée maintenant … des arrangements sont plus faciles avec une Russie qui a un genou à terre.

De leur côté, les Russes ont intérêt à sauver les meubles avant une défaite finale honteuse et une fenêtre de négociation reste peut-être ouverte avant les récoltes de juillet… même si les Ukrainiens sont maintenant déterminés à ne rien céder, leur résistance repose tout de même sur un Occident inquiet des conséquences sur de nombreux pays émergents de la non livraison du blé eurasien et sur leurs propres populations de la forte hausse du coût de la vie.

Au global, les reculs de la croissance et l’évolution du conflit Ukrainien pourraient déboucher sur une détente du prix des matières premières, même si ce n’est pas tout de suite … et donc sur une ponction moins forte sur le budget des ménages et donc sur un peu plus de croissance en Occident, peut-être dès 2023.

En même temps, avec la montée des salaires, surtout aux Etats-Unis, un arrêt de la hausse des taux est improbable, mais elle sera peut-être moins forte que ce qui est craint à cause justement de la réduction des pressions inflationnistes.

Au global, les premiers éléments d’un arrêt de la baisse des marchés émergent alors même que les bourses n’ont pas paniqué au cours des derniers mois ce qui montre qu’elles sont solides.

Pour hiboo, l’impression qui se dégage est celle de la fin de progressive de cette période exceptionnelle ouverte par la crise de 2008 dans le monde, de 2012 en Europe et accentuée par la crise du Covid.

Les bourses ne donnent pas l’impression d’être au bord de la rupture mais d’être en cours de normalisation.

Dans ce cadre, l’investisseur peut réfléchir aux impacts d’un retour à la moyenne, à la tendance longue pour tous les actifs (y compris les cryptos !) : comme un grand réalignement de planètes dans leur axe naturel. Dans ce cadre,

◊ Il reste une marge de baisse pour la bourse américaine

 ◊ Le CAC 40 en revanche est proche de sa tendance longue

Et au sein des marchés financiers, la rotation est en cours et pas achevée :

◊ Les actions chères sont en train de revenir sur leurs valeurs intrinsèques :

Même s’il reste un bon chemin baissier encore à parcourir pour certaines d’entre elles

◊ et il reste tout un chemin encore à faire pour que les valeurs délaissées retrouvent une valorisation cohérente :

A bientôt avec l’équipe hiboo.

Et pour vous ? Est ce le bon moment pour investir en actions ? Trop tôt ou Trop tard ?

« Le meilleur moment pour acheter des actions, c’était il y a 20 ans ; Dans 20 ans, le meilleur moment pour acheter des actions, c’était aujourd’hui »

Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livres & formations 
Investir dans l'immobilier
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Optimiser sa Succession
Epargne et placement 
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Assurance-vie
Immobilier locatif 
Assurance emprunteur
Crédit immobilier
Expert-comptable Location meublée et SCI

26 commentaires

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :