Depuis quelques mois, l’euphorie est palpable sur les marchés actions. Vous êtes toujours plus nombreux à vouloir investir votre épargne dans le capital des entreprises cotées en achetant des actions en bourse.

Une euphorie telle que nombreux sont ceux qui envisagent l’investissement en actions de manière excessivement optimiste en oubliant que la vie en bourse n’est pas toujours aussi facile que depuis mars 2020.

Depuis mars 2020, la bourse c’est facile car la hausse généralisée et ininterrompue depuis presque 2 années nous permet d’oublier que nous sortons d’environ 20 années pendant lesquelles personne ou presque ne s’est enrichie grâce à l’investissement en actions.

Investir en actions, c’est accepter la variation à la baisse du cours de votre portefeuille avec sérénité.

Depuis toujours, mais on l’oublie trop souvent dans ces périodes d’euphorie, investir en actions est source d’un stress élevé tant la variation du cours des actions (=volatilité) est angoissante pour l’épargnant qui ne comprend pas toujours la différence entre le prix et la valeur.

Ainsi, pour espérer réussir son investissement en actions et donc profiter de ces périodes d’euphorie, l’épargnant doit être capable d’assumer sereinement ces périodes de stress élevé qui ne manqueront pas d’arriver, un jour.

Demain, lorsque le cours des actions chutera de 20% ; Demain, lorsque votre PEA valorisé 200 000€ aura perdu 40 000€ ou 50 000€ dans le cadre d’une conjoncture dégradée et d’informations multiples qui convergent toutes vers une remise en cause de la qualité de vos actifs, vous serez dans une situation de stress important.

Vous douterez de la pertinence de vos décisions d’investissement ; Vous pourriez avoir du mal à conserver votre confiance dans la théorie financière et économique qui devrait pourtant vous convaincre que l’investissement en actions est l’investissement le plus rentable à long terme.

C’est alors que vous pourriez être tenté de vendre vos actions pour vous libérer de ce stress devenu insupportable à gérer.

Cette vente sera libératrice. Vous n’aurez plus à gérer le stress de la volatilité … et serez définitivement dégouté de l’investissement en actions. On ne vous y prendre plus … jusqu’à la prochaine fois.

Bref, vous aurez alors raté votre investissement en actions. Vous avez pris trop de risque, soit par une mauvaise sélection des supports d’investissement, soit en y consacrant une part trop importante de votre patrimoine.

La gestion du stress de la volatilité est au cœur de la réussite de votre investissement en action.

Celui qui veut se donner les moyens de réussir son investissement en actions doit être capable d’assumer la volatilité ; Il doit se préparer à voir son capital varier, à la hausse comme à la baisse de manière excessive, se préparer à devoir gérer ce stress, se préparer à de longs mois ou années de remise en question devant un investissement à la rentabilité médiocre, mais aussi se préparer à faire des erreurs et réaliser de mauvais investissements.

Bref, l’épargnant doit se préparer à assumer psychologiquement la variation du prix de son investissement en actions. C’est la clef, si vous voulez pouvoir espérer profiter de la rentabilité de long terme de l’investissement en actions.

Pour ce faire, l’épargnant doit faire un travail en profondeur pour :

  • Se connaître lui-même et identifier ce niveau de stress maximal qu’il est disposé à supporter ; En effet, celui qui investit sans respecter sa capacité à assumer la volatilité sera, un jour, dans une situation de stress excessif qui le poussera à abandonner l’investissement au pire moment ;
  • puis construire un portefeuille qui respectera ce niveau de stress maximal acceptable. En effet, le comportement extrême des marchés actions est prévisible et les professionnels compétents peuvent donc construire des portefeuilles dont ils anticiperont la variation maximale des cours.

L’objectif est simple : Se donner les moyens de réussir votre investissement en actions. En effet, au delà de la théorie qui s’avère relativement simple à comprendre, la réussite de votre investissement en actions repose avant tout sur votre capacité à assumer la volatilité des marchés actions, et conserver votre sérénité lorsque les cours baissent ou que la conjoncture n’est pas favorable.

L’investisseur suffisamment préparé pourra même être capable d’utiliser ces périodes de dépression pour continuer à investir et augmenter la valeur de son portefeuille. Mais, là, c’est encore une autre histoire.

En tout état de cause, ces situations d’euphorie sur les marchés actions doivent être appréciées avec prudence car la rentabilité futur de votre investissement reposera sur votre capacité à garder la foi lorsque l’euphorie laissera sa place à la dépression.

N’oubliez pas ce désormais traditionnel cycle émotionnel de l’investisseur en actions :

A suivre.

Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livres & formations 
Investir dans l'immobilier
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Optimiser sa Succession
Epargne et placement 
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Assurance-vie
Immobilier locatif 
Assurance emprunteur
Crédit immobilier
Expert-comptable Location meublée et SCI

14 commentaires

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :