Incroyable. L’usine du monde est en quarantaine mais les marchés actions continuent d’afficher une hausse insolente ! Rien ne semble pouvoir remettre en cause la hausse des cours de bourse, même pas le risque d’un ralentissement économique causé par le coronavirus.
Le Chine représente 30 % de la production industrielle mondiale et 15 % de toutes les exportations de biens manufacturés de la planète. Depuis bientôt 3 semaines, la Chine est a l’arrêt et c’est la production mondiale qui devrait ralentir. Airbus, Apple, Nike, Renault, Peugeot … toutes les lignes de production du monde dépendent de la capacité de la Chine à fournir des pièces détachées ; La Chine à l’arrêt et c’est le monde qui s’arrête de produire. Rien de ça.
Comment ne pas anticiper de lourdes conséquences sur la croissance mondiale ? Il ne s’agit pas de se faire peur de manière excessive, mais anticiper le risque est normalement l’attitude saine d’un marché efficient. La formation des prix par le marché, c’est sa capacité à intégrer toutes les informations et s’ajuster en temps réel. Force est de constater que ce rôle premier du marché ne fonctionne plus.
Le cours des actions n’est aucunement affecté par ce risque ; Rien ne semble pouvoir remettre en cause la hausse des cours comme si le coronavirus était réversible ; Comme s’il s’agissait d’une parenthèse que nous refermerons dans quelques jours. Cette illusion de réversibilité n’est pas raisonnable et ce n’est pas l’assurance d’une liquidité éternelle qui change le raisonnement.
Soyons bien d’accord sur un point : Le risque n’est pas tant celui de l’épidémie, mais celui d’un arrêt prolongé de la production. Une production à l’arrêt, ce sont des salaires qui ne sont pas versés, des bénéfices qui ne sont pas réalisés, des ventes qui ne se font pas … et surtout des agents économiques fragiles avant la crise qui ne se relèveront pas ; Des entreprises fragiles qui ne pourront pas rembourser leurs dettes, des touristes qui ne pourront pas dépenser leur argent dans les restaurants parisiens déjà fragilisé par deux années de mouvements sociaux, …
L’économie est un système complexe dynamique dans lequel l’économie chinoise possède une importance majeure. Ne pas anticiper des conséquences en cascade de cette économie majeure à l’arrêt n’est pas raisonnable. L’économie est un système complexe irréversible.

 

Comprendre la complexité de l’économie mondiale est central pour anticiper les conséquences de la crise du coronavirus

Pour mieux appréhender la question, je vous propose trois vidéos très intéressantes sur la complexité et son caractère irréversible :


Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine

46 commentaires