Crowdlending.fr a publié au début du mois le barème du crowdlending pour les 4 premiers mois de l’année 2017. Vous savez, le crowdlending, c’est le crowdfunding dédié au financement des TPE et PME sous forme de prêts rémunérés.

Les premiers chiffres publiés pour l’année 2017 me laisse perplexe et semble confirmer mes interrogations quant à la pertinence du modèle de ce nouveau secteur d’activité. (cf nos articles  « Le problème du crowdlending est simple : Les banques font plutôt bien leur boulot. » ou encore « Crowdlending : l’alerte de l’UFC Que choisir sur la réalité des investissements trop risqués et pas rentables !« ).
 

Des prêts participatifs « crowdlending » en hausse de 32% en montant … mais de seulement 3% en nombre de dossiers par rapport à 2016.

Deux manières de voir les choses.
Les optimistes insisteront sur la hausse de 32% du montant financé en crowdlending sur les quatre premiers mois de 2017.
Les pessimistes noteront la faiblesse du nombre de dossiers financés pour une activité nouvelle dite en très forte croissance. 217 projets ont été financés sur les 4 premiers mois de l’année 2017 contre 211 en 2016. Cette faible progression pose interrogation : N’existe t’il plus d’entreprise en besoin de financement ? Le marché du financement bancaire serait il devenu efficace rendant le crowdlending inutile ?
Au total, ce sont 29.5 millions qui auront été financés via le crowdlending sur le premier quadrimestre 2017, dont 45% (13.4 millions) pour le seul Lendix, leader du marché qui fait du crowdlending sans recours unique à la foule 😉
Chez Lendix, les épargnants particuliers ne représentent moins de 32% des préteurs/investisseurs. Le solde étant constitué d’investisseurs institutionnels et de family office. Nous sommes là très loin du financement participatif par la foule !
 
 

Le crowdlending peine à confirmer !

Bref, on a un secteur annoncé comme en forte croissance qui peine à confirmer les attentes. Un volume en augmentation de 32% mais un nombre de dossier qui n’augmente que très peu par rapport à 2016… et surtout un leader, qui ne fait pas vraiment du financement participatif par la foule, qui s’arroge 45% du marché.
Bref, rien de bien enthousiasmant … Si cela se confirme dans les prochains mois, les plateformes de crowdlending vont sérieusement devoir reconsidérer leur analyse du marché. (cf voici notre petite contribution : « Crowdfunding, l’avenir est local, indépendant et probablement sans plateforme.« )
A suivre.
crowdlending042017
source : crowdlending.fr

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livre et formations 
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Epargne / Placement 
Assurance-vie
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Immobilier locatif 
Chasseur en investissement immobilier locatif
Crédit immobilier
Assurance emprunteur
Expert-comptable Location meublée et SCI

19 commentaires