L’année 2018 s’annonce une année délicate pour les marchés financiers et notamment pour les marchés actions. Au moment ou je rédige ces lignes, le CAC40, l’indice représentant les 40 entreprises les plus capitalisées de France, s’inscrit en baisse de  -6.49% depuis le début de l’année 2018 à 5657 points. La hausse n’est plus que de 1.44% depuis trois ans, 16.18% depuis 5 ans (hors dividendes) et 55.54% depuis 10 ans (hors dividendes).

Dans le prolongement de notre article d’hier dans lequel je vous présentais ma stratégie simple mais efficace pour investir sur les marchés actions pour un investisseur de très long terme, je vous propose aujourd’hui de faire le point sur les performances des principales entreprises qui composent le CAC40 depuis le 01 Janvier 2018.

Au delà d’une indice, il est intéressant de s’intéresser aux variations des cours des entreprises.

On oublie trop souvent qu’investir en bourse, ce n’est pas que spéculer à court terme sur l’évolution d’un indice, c’est surtout investir à très long terme dans le capital d’une entreprise. Les baisses importantes depuis début de l’année 2018 constitue alors une opportunité pour l’investisseur de long terme qui souhaite profiter des excès de baisse pour se constituer un portefeuille de long terme (cf « Faut il profiter des baisses sur le marché action pour investir à très long terme ? Notre mode d’emploi. »).

 

Évolution du CAC40 (hors dividendes depuis 20 ans)

 

Palmarès du CAC40 depuis le début de l’année 2018. Détecter les entreprises pérennes dont le cours à le plus baisser pour investir.

Comme vous pourrez le constater, de très nombreuses entreprises ont vu leur cours de bourse baisser de manière considérable depuis le début de l’année 2018. Certaines baisses peuvent être justifiées par une dégradation durable de leur modèle économique, d’autres par un marché financier excessif, à la hausse … ou à la baisse.

L’investisseur de long terme devra essayer de sélectionner les entreprises dont le cours de bourse est redevenu attrayant au regard des perspectives très long terme. Le marché est par nature excessif. Excessif à la hausse poussant toujours plus haut le cours de certaines entreprises ; Excessif à la baisse poussant toujours plus bas le cours d’autres entreprises.

L’investisseur de long terme devra chercher à prendre du recul est profiter de ces excès de marché à la baisse pour acheter des actions d’entreprises pérennes qui sauront maintenir leur modèle économique à long terme. 

Le palmarès est une première étape qui vous permettra de détecter les excès à la baisse. Mais attention, certaines baisses ne sont que de simples corrections après des excès à la hausse. Pour détecter ces corrections logiques après des hausses excessives, le second palmarès consacre les plus fortes hausses et baisses depuis 5 années.

Enfin, les dividendes étant une partie non négligeable de la performance des actions, le dernier palmarès concerne le taux de rendement 2018, c’est à dire le classement des 40 entreprises les plus capitalisés de France selon l’importance des dividendes rapportés au cours de bourse.

Dans certains cas, vous constaterez que les baisses de cours constatées depuis le 01 Janvier 2018 crée de véritables opportunités, même s’il apparaît évident que l’affaiblissement de la croissance devrait réduire la réalité des dividendes versés en 2019.

Pour faire simple, il faut trouver :

  • L’entreprise dont le modèle économique est pérenne ;
  • Dont le cours de bourse est excessivement bas. Pour détecter cette faiblesse des cours de bourse qui seront des opportunités pour l’investisseur de très long terme, le palmarès des baisses depuis janvier 2018 et le palmarès depuis 5 ans sont des indicateurs simples.
  • Qui ont une politique de distribution de dividendes satisfaisante et pérenne.

 

Palmarès du CAC40 depuis le 01 Janvier 2018

Libellé Cours au 23/10/2018 Variation du cours depuis le 01/01/2018
VALEO 30.350 -51.26%
ATOS 70.000 -41.44%
SAINT-GOBAIN 31.760 -30.93%
BOUYGUES 31.220 -27.92%
MICHELIN N 87.240 -27.03%
STMICROELECTR 13.520 -25.73%
SODEXO 85.140 -24.02%
BNP PARIBAS BR-A 47.560 -23.60%
RENAULT 65.100 -22.42%
SOCIETE GENERALE 33.600 -21.95%
VEOLIA ENVIRONNEM 16.870 -20.71%
ENGIE 11.620 -18.94%
SCHNEIDER EL 59.200 -16.45%
CREDIT AGRICOLE SA 11.546 -16.33%
LEGRAND 55.440 -13.63%
VINCI 74.460 -12.55%
AXA 22.150 -10.45%
DANONE 62.870 -10.12%
ACCOR 39.340 -8.51%
TECHNIPFMC 24.070 -6.89%
ORANGE 13.705 -5.32%
VIVENDI 21.300 -5.00%
CARREFOUR 16.965 -3.04%
CAPGEMINI 96.740 -2.17%
KERING (Ex: PPR) 353.100 -2.02%
UNIB-RODAM-WES STPL 158.920 -17.42%
ARCELORMITTAL 22.975 -15.27%
PERNOD RICARD 129.500 -1.86%
PUBLICIS GRP 53.860 -1.59%
AIR LIQUIDE 104.950 -0.10%
L’OREAL 189.750 +2.60%
ESSILORLUXOTT 119.500 +3.96%
LVMH MOET VUITTON 258.050 +5.15%
SANOFI 77.020 +7.20%
HERMES INTL 485.600 +8.82%
AIRBUS 94.140 +13.42%
TOTAL 51.060 +15.00%
PEUGEOT 20.030 +18.14%
SAFRAN 105.200 +22.45%
DASSAULT SYSTEMES 108.600 +23.20%

 

 

Palmarès du CAC40 depuis 5 années glissantes

Libellé Cours au 23/10/2018 Evolution du cours sur 5 années glissantes (23/10/2013 – 23/10/2018)
DASSAULT SYSTEMES 108,6 156,19%
STMICROELECTR 13,52 138,95%
PEUGEOT 20,03 133,72%
SAFRAN 105,2 123,76%
KERING (Ex: PPR) 353,1 123,04%
CAPGEMINI 96,74 106,31%
AIRBUS 94,14 94,50%
HERMES INTL 485,6 92,20%
LVMH MOET VUITTON 258,05 84,59%
VINCI 74,46 56,36%
ESSILORLUXOTT 119,5 54,21%
PERNOD RICARD 129,5 50,42%
L’OREAL 189,75 48,36%
ORANGE 13,705 34,63%
LEGRAND 55,44 33,91%
VEOLIA ENVIRONNEM 16,87 29,37%
AIR LIQUIDE 104,95 29,21%
CREDIT AGRICOLE SA 11,546 26,61%
VALEO 30,35 23,42%
ATOS 70 20,44%
TOTAL 51,06 20,37%
ACCOR 39,34 19,77%
AXA 22,15 18,86%
DANONE 62,87 17,72%
SODEXO 85,14 17,61%
VIVENDI 21,3 12,28%
MICHELIN N 87,24 7,00%
BOUYGUES 31,22 6,46%
SANOFI 77,02 2,89%
PUBLICIS GRP 53,86 -4,49%
RENAULT 65,1 -4,64%
SCHNEIDER EL 59,2 -6,43%
BNP PARIBAS BR-A 47,56 -12,23%
SAINT-GOBAIN 31,76 -16,06%
SOCIETE GENERALE 33,6 -18,83%
TECHNIPFMC 24,07 -27,61%
CARREFOUR 16,965 -35,69%
ENGIE 11,62 -37,00%

 

Palmarès CAC40 selon le niveau de dividendes versés

Libellé Dernier cours au 23/10/2018 Dividende 2018 Rendement 2018
ENGIE 11.620 0.750 +6.39%
SOCIETE GENERALE 33.600 2.200 +6.39%
BNP PARIBAS BR-A 47.560 3.034 +6.23%
AXA 22.150 1.330 +5.95%
CREDIT AGRICOLE SA 11.546 0.693 +5.83%
RENAULT 65.100 3.780 +5.66%
BOUYGUES 31.220 1.700 +5.29%
VEOLIA ENVIRONNEM 16.870 0.890 +5.28%
TOTAL 51.060 2.607 +5.01%
ORANGE 13.705 0.700 +4.98%
VALEO 30.350 1.268 +4.28%
MICHELIN N 87.240 3.750 +4.27%
SAINT-GOBAIN 31.760 1.350 +4.20%
SANOFI 77.020 3.090 +3.97%
PEUGEOT 20.030 0.800 +3.97%
SCHNEIDER EL 59.200 2.350 +3.91%
PUBLICIS GRP 53.860 2.085 +3.85%
VINCI 74.460 2.683 +3.46%
DANONE 62.870 1.950 +3.06%
SODEXO 85.140 2.530 +2.92%
CARREFOUR 16.965 0.452 +2.64%
AIR LIQUIDE 104.950 2.780 +2.63%
LEGRAND 55.440 1.350 +2.39%
LVMH MOET VUITTON 258.050 5.940 +2.26%
KERING (Ex: PPR) 353.100 7.500 +2.08%
VIVENDI 21.300 0.450 +2.06%
ACCOR 39.340 0.820 +2.00%
L’OREAL 189.750 3.806 +1.99%
ATOS 70.000 1.800 +1.94%
AIRBUS 94.140 1.750 +1.79%
PERNOD RICARD 129.500 2.360 +1.79%
SAFRAN 105.200 1.880 +1.75%
TECHNIPFMC 24.070 0.450 +1.74%
CAPGEMINI 96.740 1.800 +1.73%
ESSILORLUXOTT 119.500 1.571 +1.34%
ESSILORLUXOTT 119.500 1.571 +1.34%
STMICROELECTR 13.520 0.206 +1.27%
HERMES INTL 485.600 4.618 +0.94%
DASSAULT SYSTEMES 108.600 0.650 +0.56%




16 Comments

  1. « Pour faire simple, il faut trouver :

    L’entreprise dont le modèle économique est pérenne ;
    Dont le cours de bourse est excessivement bas. Pour détecter cette faiblesse des cours de bourse qui seront des opportunités pour l’investisseur de très long terme, le palmarès des baisses depuis janvier 2018 et le palmarès depuis 5 ans sont des indicateurs simples.
    Qui ont une politique de distribution de dividendes satisfaisante et pérenne. »

    « Allo les robots » ?

    • Les moutons à 5 pattes, il faut mieux les chercher dans les mids ou small cap!

      Par ailleurs, j’ajouterais à éviter absolument les entreprises aillant une quelconque relation avec les états, susceptibles de « perdurer » en cas de crise (biens nécessaires, commerce international dont fortement avec Asie, hors circuits bancaires, innovatrices dans les domaines de la défense, de la santé, du numérique, ….)

  2. OlivierSPb says:

    Mais bon sang de bois! Pourquoi vous obstinez vous à présenter le CAC 40 hors dividendes alors que si vous présentiez le DAX 30 ou le SP500, ils seraient inclus!
    Vous ne savez pas ou trouver l’information? Je peux vous aider vous savez, il n’y a pas de honte à ne pas tout savoir…
    😉

    Pu alors faites vos calculs immobiliers en ne tenat pas compte des loyers pour être cohérent!

  3. en période de risque de crise, les dividendes sont moins a prendre en compte que la valeur du capital (quid la valeur or)

  4. Mais la vrais bonne question c’est de savoir si nous sommes d’abord compétent pour détecter les bonnes entreprises cotées puisque tout démontre que c’est tout de même extrêmement difficile.

    Donc ne vaut-il mieux pas investir en utilisant les compétences de ceux qui savent et en allant sur du non coté.

    • D’autant plus que le marché est « truqué », notamment avec le trading haute fréquence.
      Donc il faut mieux comme vous dite aller sur le non coté, voire sur les smallS et mids en s’assurant qu’elles ne sont pas sujettes à la HF.

  5. Une fois de plus je trouve votre approche des marchés assez réductrice .
    Il y a des gens dont c’est le métier et qui font ça très bien.

  6. Oui c’est exacte mais ils sont si rares et donc si difficile à trouver.
    En effet quel est le %tage des gérants qui battent régulièrement l’indice ?
    Il est extrêmement faible et en fait c’est logique pour des raisons que vous devez connaitre.

    Je ne suis pas contre le marché je constate simplement que le non coté offre de biens meilleurs rendements avec un risque bien plus faible. C’est tout, mais c’est essentiel.

    Et enfin je n’affirmais rien, puisque justement je posais une question.

    Mais je crois deviner que vous ne pratiquez pas le non coté donc il est possible que vous ne puissiez justement comparer.

    Et pour finir je constate que vous semblez ne pas apprécier que l’on parle d’autre chose que du coté. C’est étrange, allez savoir pourquoi ?

  7. @POLO mon message ne vous était pas destiné puisqu’il se trouve que je partage votre avis sur le fait qu’on ne peut pas résumer l’approche des marchés au seul « CAC 40 ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*