Nous sommes le 15 du mois, le jour venu de notre sondage mensuel sur le sentiment des marchés financiers, c’est à dire votre appréciation de la performance future du CAC40.

Il ne s’agit pas de croire la prédiction possible ou espérer savoir avec précision le niveau de l’indice à la fin de l’année. L’objectif est ici d’apprécier, collectivement, votre appréciation des marchés boursier. Êtes vous plutôt haussier, plutôt baissier… Optimistes, pessimistes, …

 

Voici les deux questions pour ce mois de Février 2019 :

ps : N’oubliez pas de cliquer sur « valider mon vote » pour qu’il soit pris en compte.

Quel niveau pour le CAC40 au 15/07/ 2019 ?

Coming Soon
Quel niveau pour le CAC40 au 15/07/2019 ?
Quel niveau pour le CAC40 au 15/07/2019 ?
Quel niveau pour le CAC40 au 15/07/2019 ?

 

Quel niveau pour le CAC40 au 31/12/2019 ?

Coming Soon
Quel niveau pour le CAC40 au 31/12/2019 ? - Février2019
Quel niveau pour le CAC40 au 31/12/2019 ? - Février2019
Quel niveau pour le CAC40 au 31/12/2019 ? - Février2019

 

 

Les résultats du sondage du mois de Janvier 2019.

Le 15 Janvier 2019, lors de la réalisation du dernier sondage, le CAC40 était à 4786 points. Aujourd’hui 15/04/2019, il est à 5082 points, soit une hausse de 6.31%.

Considérant le niveau du CAC40 au 15 Janvier 2018, vous étiez 53% à croire à une hausse des cours d’ici au 15/06/2019. Pour le moment, cette courte majorité à raison.

Optimiser sa succession : Tous nos conseils pour réduire les droits de succession et optimiser la transmission de votre patrimoine dans nos livres « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« 

 

 

Voici le résultat de la question : Quel niveau pour le CAC40 au 15/06/ 2019 ?

 

Voici la réponse à la question : » Quel niveau pour le CAC40 au 31/12/2019 ? » posée en Janvier 2019 :

 

 

A suivre …

 


Assurance vie et gestion de patrimoine

20 Comments

  1. Bonjour, manque toujours la tranche 4600 4700 dans certains tableau

  2. Désolé pour la faute d’accord : Tableaux avec un x bien sûr

  3. julien bonnetouche says:

    Bonjour,

    Je le vois à 6000 cette année.
    je le voyais déjà à 6000 en début d’année 2018.
    Mais Trump est passé par là et a placé les décideurs de l’investissement et du commerce mondial en position d’attente.
    Car j’ai le sentiment que c’est la raison fondamentale du coup de mou pour la croissance depuis mars dernier.

    Qu’avons nous devant nous ?

    Le brexit, tout d’abord.
    Un brexit sans accord serait une vraie catastrophe,
    le plus vraisemblable, c’est donc qu’il n’y aura pas de brexit, ou du moins qu’on le mettra sous le coude en attendant des jours meilleurs.

    Trump ensuite.

    La campagne électorale US commencera à l’automne, et Trump aura besoin d’une bourse en bonne forme à partir de là.
    Il faudra donc qu’il la mette un peu en veilleuse, et trouve un réel accord avec les chinois qui eux aussi en ont besoin, car leur économie en souffre aussi.

    Le seul problème sera les exportations allemandes (surtout les voitures)
    Je ne sais pas à l’heure actuelle si une pression de Trump sur les allemands serait de nature à jouer sur le Dow Jones. Si ce n’est pas le cas, alors, les bourses européennes souffriront encore cette année.

    Bref je vois le CAC à 6000 parce que je suis optimiste, mais on voit bien qu’un certain nombre d’éléments conjoncturels doivent être au « vert » pour cela.

  4. « …Aujourd’hui 15/04/2019, il est à 5082 points, soit une hausse de 6.31%. »
    ??? Vous avez de l’avance, c’est plus facile comme ça ! 🙂 🙂

  5. Je suis très fort à ce genre de petit jeu: je vous parie que le CAC40 aura soit monté, soit baissé; éventuellement reste stable, mais c’est assez peu probable.

    Fortiche, non 😉 ?

    Plus sérieusement : il ne faut pas se focaliser outre mesure sur un indice qui cumulé les handicaps: 1) il ne représente que 40 sociétés cotées (à minima le SBF120 me semble plus intéressant ) 2) il est franco-francais, alors que l’avantage de l’investissement en valeurs mobilières c’est que l’on peut s’intéresser au monde entier, notamment aux zones géographiques beaucoup plus dynamiques que la nôtre 3) c’est un des derniers grands indices qui ne tient pas compte des dividendes, alors ceux sont précisément les dividendes qui sont la principale source de performance a long terme des actions (interessez-vous au CAC40 Net Return).

  6. julien bonnetouche says:

    Bonjour,

    @Polaris entre autres,

    La valeur des actions doit refléter +/- la réalité des entreprises.

    Si l’on en reste à cela, 4000 pour le CAC est tout simplement infondé. Comme l’était 4500 d’ailleurs, et c’est aussi la raison du vif rebond actuel.

    N’oublions pas que le niveau du CAC juste après l’élection de Macron (presque 2 ans maintenant) était de 5250 et s’est maintenu autour de ce chiffre depuis, une bonne partie du temps.

    Il a baissé à partir d’octobre 2018 à cause des effets désastreux de la guerre commerciale US/Chine.

    Trump semble maintenant l’avoir pris en compte.

    Le CAC est revenu hier à 5150, et l’on peut supposer que les 5250 pourraient être un support pour le futur, car en 2 ans la valeur des entreprises s’est vue augmentée de quelques % (5 à 10 environ)

    A partir de là, les 5500/5600 atteints mi- 2018 restent un objectif raisonnable pour cette année.

    La bourse commet des excès, c’est bien connu, à la hausse comme à la baisse, en particulier depuis que l’essentiel des opérations est faite par des robots un peu moutonniers.

    Les 6000 me semblent donc accessibles, à l’occasion d’une vague d’euphorie venant comme d’habitude des USA. car comme je l’ai dit plus haut la convergence de plusieurs facteurs positifs pourraient se mettre en place cette année et en 2020..

    • Bonjour Julien,

      Certes « La valeur des actions doit refléter +/- la réalité des entreprises. » et donc celle du CAC. Mais vous savez que l’ensemble des composants qui définit le marché des actions n’est pas linéaire mais plutôt et régulièrement soumis à des chaos qu’il est difficile de prévenir. Quelques exemples de « tensions » qui pourraient faire basculer le CAC vers des plus bas à l’image du mini krach de cet automne:
      – marchés manipulés,
      – incertitude sur l’issue du mouvement des gilets jaunes,
      – quid du Macronisme après les élections européennes de mai prochain,
      – la politique Italienne et le risque d’un effondrement de l’euro voire de l’Europe,
      – élections espagnoles ???,
      – la géopolitique et le risque d’émergence d’une nouvelle monnaie à l’est pour contrer la suprématie du dollar,
      – les banques centrales (Russe, Chinoise, ….) qui accumulent de l’or ????
      – risque d’accident majeur type Fukushima ou tsunami, volcans,
      – taux d’intérêts ???,
      – effets anti-Trump (procès, mur, entente Russes,…) et risque politique pour le meneur économique,
      – etc…

      Autant de sujets qui risquent de faire basculer le CAC à moins de 4000 pts.

    • Boursorama says:

      Oui en effet il y aura la convergence de plusieurs facteurs et cette année c’est la bourse qui va devenir une valeur refuge !!

  7. Timing… Vous avez tous raison… Nous irons à 6000 et mais aussi à 4000… la seule vraie question est dans quelle ordre?

    Pour ma part, je me suis allégé de toutes mes actions progressivement sur les 2 dernières années, il me reste moins de 10%. Si on retouche 5300, je solderai le reste. Je manquerai surement un bout de la hausse (6000 ca me parait qd meme loin) mais je resterai tranquille tant qu’on sera pas redescendu DURABLEMENT vers les 4000/4500.

    Après, si l’inflation se met en place et que les états se retrouvent sous pression, je racheterai précipitemment des actions et j’aurai eu bien tort mais je ne la vois pas cela arriver rapidement.

  8. julien bonnetouche says:

    Bonjour Michel 2,

    concernant les achats d’or par les banques centrales, c’est à la fois parce que c’est un investissement qui ne perdra pas de valeur, et même qui risque de monter un peu, mais aussi et surtout, c’est pour se couvrir du risque dollar :

    En effet on a vu que les US sont capable de « punir » ceux qui n’acceptent pas leurs ultimatums en leur coupant l’accès au dollar.( dont on sait qu’il est indispensable au marché mondial).
    Ce n’est pas parce qu’ils croient à la fin du monde, en tous cas ce n’est pas la raison première.

    Pour le reste des éléments qui vous paraissent pouvoir influer à la baisse sur le CAC 40, je ne partage pas votre sentiment. Ils me paraissent secondaires. et plutôt peu probables.
    Car il faut bien tenir compte des probabilités que tel ou tel événement se produise.

    De mon point de vue, le seul élément important, c’est la bourse américaine.

    Moi je la vois bien se tenir pour les raisons expliquées plus haut.

    Boursorama,

    Ne dites pas n’importe quoi !! la bourse n’est pas une valeur refuge !! Il y a toujours un risque non négligeable.

    Fred0,

    effectivement, nous allons bientôt avoir un reflux.Ne serait ce que parce qu’il faut consolider.
    Cela dit c’est bizarre, car beaucoup de gens sont encore soit short ( ils ont un peu craqué ce dernier vendredi) et beaucoup d’institutionnels sont sous investi.
    on peut donc supposer qu’après une baisse de 2 ou 3% ça reparte en avant.

    Mais ne comptez pas trop voir 4000 !! Enfin on verra … il faudrait une grosse déflagration.

    • Autre sujet qui m’interpelle dans votre commentaire:
      « concernant les achats d’or par les banques centrales, c’est à la fois parce que c’est un investissement qui ne perdra pas de valeur, et même qui risque de monter un peu… »

      Tout le monde sait cela, depuis TRES longtemps et ma question est: « Pourquoi ne l’ont-il pas fait AVANT ? » ces achats d’or ?

  9. Boursorama says:

    Façon de parler , vu que l’immo est mort !!

  10. Bonjour Julien,
    Vous avez raison de mentionner que pour beaucoup d’analystes, si l’Asie (Russie, Chine, Inde, …) achète massivement de l’or, c’est pour « dédolariser » les économies de l’est de la planète.

    Regardez néanmoins ce lien:
    http://www.economiematin.fr/news-russie-or-reserves-achat-crise-monnaie-sannat

    La phrase suivante extraite de l’article:
    « Pour mieux comprendre les motivations de Moscou, M. Zschäpitz attire également l’attention sur le fait que la Russie vend rapidement ses titres américains. » pose question.

    Pourquoi un pays comme la Russie cèderait-il ses réserves de change logées dans un pays reconnu comme le plus sûr au monde et pourquoi la Chine dans une moindre mesure, lui emboîte le pas, doucement mais régulièrement pour éviter l’effondrement des cours ???

    La Russie, à mon avis, a bien compris que la Chine qui a les plus grosses réserves de bons du trésor américain, doit se libérer de cette manne avant que la Chine s’empresse d’accélérer son retrait et donc de provoquer une chute des cours (voire un blocage de ces réserves par l’administration américaine qui s’en ait réservé le droit) et surtout avant que l’économie américaine s’effondre, ce qui arrivera obligatoirement avec des énergumènes comme Trump (même si selon d’autres analystes, l’effondrement de l’Europe passerait avant celui de l’Amérique???).
    Donc pour résumer, je pense que l’accumulation de l’or par ces 2 pays dont il est à noter qu’ils sont en train de nouer de nouvelles alliances, vise 2 objectifs: « dédolarisation » (*) et se préserver d’un effondrement des pays occidentaux et de la folie de leur banque centrale.

    (*) ils en ont marre d’être les vassaux de l’Amérique et se voire infliger les exigences unilatérales et autre amandes des amerlocks

  11. julien bonnetouche says:

    Michel 2,

    Oui, mais vous partez du postulat que les USA vont s’effondrer parce que le principe vous plait.
    Et à partir de là, vous échafaudez tout un raisonnement.( qui se tient)
    Mais imaginons que l’hypothèse soit erronée ….

    Question achat de bons du trésor américain, la Chine et les US se tiennent par la barbichette, un peu comme c’était le cas avec le Japon dans les années 80, avant que la Chine rentre en jeu.
    Chacun a besoin de l’autre. les US pour placer leur dette, les chinois pour placer leurs excédents.

    Quant à l’influence réelle de la Russie, j’émets de gros doutes : ils n’ont que très peu de sous à l’échelle mondiale, et dehors du pétrole il n’y a pas grand chose.

    Peu de gens ont conscience de la réelle richesse des USA.

    Ici avec 2 millions d’euro, vous êtes taxé de riche. Là bas avec moins de 200 Millions de $ vous êtes pris pour un rigolo dans les affaires.
    D’ailleurs vous avez lu récemment que la gauche américaine propose un ISF à partie de 50 millions de $. cela en dit long sur ce que c’est que la richesse aux USA.

    Tout cela pour dire qu’ils ont les moyens !! et qu’avant de s’effondrer il y en aura d’autres au tapis !!
    La dé-dollarisation n’est pas encore à l’ordre du jour.

    Boursorama,

    Même chose que ci dessus : vous partez de l’affirmation que l’immobilier va s’effondrer.

    Avant d’en être aussi certain, attendez donc le début du commencement, car pour le moment ça monte toujours et encore.

    • Bonjour Julien,
      C’est toujours un plaisir d’échanger avec vous sur ces sujets hautement importants.
      S’agissant du « Postulat »qui serait à l’origine de mon/mes raisonnement(s), vous n’y êtes pas du tout. Peut-être est-cela qui transpire de mes écrits mais ce n’est pas ma façon d’aborder mentalement un sujet ?

      Au contraire, je pars d’éléments plutôt concrets (en privilégiant les fondamentaux), d’indicateurs, de courbes, de tendances, de bulles, de débats, d’analyses de personnes sachantes, etc… puis je trie, j’analyse à mon tour en essayant « d’enchaîner » les choses, je croise, j’essaie de pondérer l’importance…., et alors j’essaie d’en déduire une tendance, teintée de mon intuition personnelle assise sur maintenant 10 années d’études autodidactes de l’économie, des marchés et de la géopolitique.

      Donc je ne démarre pas d’hypothèses mais bien de faits, d’analyses et de tendances.

      Bien entendu, je conçois que les faits peuvent être trompeurs, dans un monde de surconsommation d’articles, les analyses peuvent être aussi des fakes news et les tendances manipulées. D’où la nécessité de multiples supports pour faire le tri.

      Ceci étant dit, qu’est ce qui que me fait penser que les marchés sont en train de dérailler ?
      Hé bien, si vous avez un peu de temps, relisez le lien de mon précédent message du 16/02 à 20h49

      Ainsi que celui-ci:
      https://www.capital.fr/entreprises-marches/actions-la-bulle-a-commence-a-eclater-gare-au-krach-1325974

      Ils résument à peu près mes analyses. Bien à vous.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.