« Mieux vaut 1 qui sait que 10 qui cherchent » résume bien le principe du courtier en assurance de prêt immobilier spécialisé en risque aggravé de santé

Ce métier peu connu à la base est en pleine expansion non pas par les vocations qu’il suscite mais par bien par le volume de dossiers traités chaque année. Depuis la mise en place des principales dispositions de la convention Aeras (s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé) en 2006 – 2007 cette activité de courtier spécialisé a commencé à se mettre en place parfois de manière industrielle.

Même si les personnes malades existaient déjà avant les années 2000, les courtiers spécialistes de l’assurance emprunteur ont vu les demandes se multiplier. Les personnes qui souhaitent accéder à l’emprunt sont de plus en plus nombreuse et dans le même temps les banques de plus en plus frileuse car obnubilées par le maintien de leur marges en assurance emprunteur.

Certains courtiers bien que déjà présent sur ce marché de niche ont donc vu le nombre de leur concurrents s’accroîtrent sans forcément exploser. En effet il s’agit là d’un métier de spécialiste et on ne s’improvise pas spécialiste du jour au lendemain.

Nous avons voulu vous présenter ce métier sur la forme comme sur le fond afin que vous puissiez appréhender son intérêt.

Qu’est ce qu’un courtier en assurance de prêt immobilier spécialisé en risque aggravé ?

Il s’agit d’un professionnel de l’assurance emprunteur qui a mis en place des process interne spécifiques concernant les personnes qui présente :

– Des maladies chroniques telle que le diabète (type 1 ou 2),l’hypertension, l’asthme, la sclérose en plaque (SEP)

– Des antécédents de santé comme les différents types de cancer (sein, testicule, colon, thyroïde, utérus,….)

– Un surpoids voire une obésité

– Un handicap comme la paraplégie

– Des antécédents de dépression……

Comme nous l’avions précédemment développé lors de l’article sur l’assurance emprunteur et les solutions dans des cas de surprimes ou d’exclusion liées à une maladie (cf »Assurance de prêt et maladie : Comment faire en cas de refus, de surprime ou d’exclusion ?« ), le rôle du courtier spécialisé en risque aggravé consistera à confronter de la manière plus fluide et la plus rapide possibles les grilles d’acceptation médicales des différents assureur de la place.

Ces grilles médicales indiquent en fonction de chaque problématique santé, de la présence ou non de facteurs de risque, de votre âge et de la durée du prêt la réponse de l’assureur.

Ces réponses pourront aller d’une acceptation au tarif normal et conditions classique du contrat jusqu’au refus total et complet de l’adhésion. Entre les deux, des surprimes et ou des exclusions plus ou moins contraignante.

Lorsque l’on sait que les assureurs donnent des réponses distinctes suivant les pathologies et les profils personnels de chaque client on comprend bien que la réponse de la compagnie A peut être totalement différentes de la compagnie B

Le métier du courtier spécialisé en risque aggravé de santé consistera donc à consulter de manière simultanée la compagnie A et B mais aussi C, D et E.

Contrairement à un agent d’assurance, à un courtier en crédit qui vend de l’assurance, à un banquier voire même un courtier d’assurance classique, le courtier spécialisé aura d’ores et déjà sélectionné ses compagnies partenaires sur ce type de risque.

En effet même si il n’existe pas de compagnies d’assurance spécialisée pour les personnes malades contrairement à ce que pourrait nous faire croire les services marketing de certaines d’entres elles il existe bien des compagnies qui ont une plus forte culture du risque de d’autres.

C’est notamment cette expérience qui permettra au courtier spécialisé de ne pas présenter un dossier dans une compagnie qui n’accepte quasi jamais d’emprunteurs présentant un risque aggravé de santé.

On aurait pu croire que depuis la mise en place de la convention aeras (cf « Convention AERAS, Droit à l’oubli fonctionnement et solution pour votre assurance de prêt immobilier« ) notamment, le pouvoir de celle-ci aurait changé les capacités d’acceptation médicale de certaines compagnies d’assurance mais il n’en est rien.

Lors de la « construction » d’un produit d’assurance emprunteur cette partie « prise de risque ou pas » est négociée entre l’assureur et le réassureur (il s’agit de l’assureur de l’assureur). Chacun va déterminer sa part mais c’est généralement le réassureur qui fixe la grille d’acceptation médicale.

En résumé le fait d’interroger certaines compagnies d’assurance s’avère totalement inutile lorsque l’on aborde un emprunteur avec antécédent médicaux.

Le courtier spécialisé pour des personnes présentant un risque santé aura cette connaissance. Il vous permettra déjà de gagner un temps précieux en évitant de faire un dossier dans des structures ou cela ne sert strictement à rien. Il vous évitera aussi (si il a bien lu les contrats qu’il commercialise) certains contrats dit spécifiques aux personnes présentant un risque de santé et qui dans le même temps présente dans les dispositions générales une clause de possible évolution tarifaire en cas de pertes techniques….

 

Pour ne pas la citer, parce que cette clause là il ne faut surtout pas la louper !!!!

« votre cotisation peut évoluer chaque année au 1er janvier en fonction des résultats du groupe assuré. La composition du groupe assuré est déterminée en fonction des éléments servant au calcul de votre cotisation »

En résumé sur ce type de contrat cela signifie que si l’assureur fait mal ses calculs de prix c’est qui vous qui en assumerai les conséquences en subissant d’éventuelles majorations. Quand on sait que la seule population assurée sur ce type de contrat est constituée de personnes ayant des antécédents médicaux on peut imaginer le risque que fait prendre cette compagnie à ces assurés…

Pourtant il s’agit bien d’une compagnie étant considérée comme une référence dans le monde de l’assurance emprunteur. Alors quoi dire de plus….. Si ce n’est qu’il faut toujours bien lire ses conditions générales…..

Ce qui permet la maîtrise du risque  pour un assureur c’est la mutualisation (mélange entre les assurés sans antécédents de santé et ceux qui en ont). Si on ne respecte pas ce système et qu’on isole une population, on lui fait prendre un risque fort d’augmentation de tarif.

C’est un des principes de base de l’assurance !! Mais certains assureurs semblent volontairement l’avoir oublié dans un souci de rentabilité immédiate. Il est toujours plus facile de faire peser le risque sur les autres…

Rappelons que si vous aviez ce type de clause dans votre contrat d’assurance emprunteur vous pourriez vous aussi en changer au 1er janvier J.

Après cet aparté sur laquelle il était bon d’insister tant le nombre d’emprunteur concerné doit être important, revenons maintenant à notre courtier en risque aggravé de santé.

Ce professionnel bénéficiera donc d’accords spécifiques avec ses compagnies partenaires. Rappelons que la recherche d’une assurance emprunteur lorsque le dossier est « hors norme » est un véritable parcours du combattant. Les compagnies d’assurances demandent généralement des examens ou des informations précises sur la pathologie déclarée (questionnaires spécifiques, analyse de sang, compte rendu opératoire et de suivi,….) dès qu’elles reçoivent votre questionnaire de santé de base.

Il est donc fréquent qu’un emprunteur se rendent plusieurs fois chez son médecin voire chez le spécialiste qui le suit pour obtenir des éléments médicaux.

 

Le Problème ?

1)La perte de temps : on sait tous qu’on ne prend pas un rendez vous facilement chez un cardiologue ou un ophtalmo. Pendant ce temps le délai court et votre signature chez le notaire approche.

2)La multiplication des rendez vous médicaux : le principal problème c’est que lorsque vous vous y prenez seul (ou mal en tapant aux mauvaises portes) on vous demandera de questionnaires pour chacune des compagnies interrogées…. On peut imaginer la situation dans laquelle peut se trouver un emprunteur quand la deuxième et troisième compagnie d’assurance qu’il a contacté lui annonce quelques jours après son rendez vous chez le cardiologue qu’il doit y retourner pour faire remplir un document quasi similaire.

Certaines compagnies veulent leurs propres documents tout simplement parce que cela leur facilite le travail et qu’il est plus simple pour elle de statuer sur votre dossier.

Lorsque que l’on fait appel à un courtier spécialisé en risque aggravé de santé on bénéficie d’un savoir faire, d’une expérience mais aussi des accords qu’il a pu négocier grâce à ses volumes (délai de traitement, traitement par mail, étude de la compagnie A avec les documents de la compagnie B,….)

Les accords qu’il a pu négocier sont primordiaux. Le délai et la facilité de traitement de votre dossier constitue le nerf de la guerre lorsque l’on a un dossier complexe. Monter un seul dossier qui sera soumis à plusieurs compagnie représentera un véritable confort tant sur le temps gagné que sur la qualité des réponses obtenues

Bien entendu comme nous l’avions indiqué dans l’article ci-dessus la sélection de votre courtier sera importante car comme dans tout métier on ne s’improvise pas spécialiste du jour au lendemain.

Courtier spécialisé n’est pas un titre que l’on s’attribue sur son propre site internet….(même si cela peut être vrai).

Évitez les courtiers d’assurances qui vous indique qu’ils vont faire une demande dans une compagnie spécialisée pour les personnes qui ont un risque médical. Cette compagnie n’existe pas et vous risquez là aussi de perdre un temps précieux car si les conditions d’acceptation qu’elle vous propose ne sont pas bonnes (refus de garantie ou exclusions par exemple) ou trop onéreuse vous aurez perdu votre temps et reviendrai à la case départ.

Une réelle étude dite « multi-compagnie doit vous être proposée » même si celle-ci peut avoir un prix.

Il est normal qu’un forfait vous soit demandé puisque le travail administratif est lourd (montage de 3 à 6 dossier pour diverses compagnie) et le suivi également (là aussi le suivi des retours et les analyses des solutions sont multiples). Néanmoins ce forfait ne doit pas être fait de sorte à ce que le but soit de profiter de votre éventuelle détresse. Des forfaits allant de 500 à 1000€ sont totalement anormaux et doivent vous alerter.

A l’extrême le fait de ne pas payer devrait aussi vous alerter car si un réel travail est fait il mérite salaire. On peut donc imaginer qu’un coutier d’assurance emprunteur, si il ne prend pas de frais de dossier ou de courtage, pour un dossier qui risque de ne pas aboutir alors qu’il lui a pris 5 fois plus de temps qu’un dossier classique, aura tendance à traiter votre demande par-dessus la jambe.

Rappelons que le mode de rémunération de base d’un courtier en assurance est la commission. Ainsi si votre dossier n’aboutit pas il ne touchera rien. Posons nous sérieusement la question. Travaillerions nous 5 fois plus et avec sérieux si nous n’avions pas la garantie de toucher un salaire ??

Je vous laisse répondre à la question. En résumé plus de 500€ c’est trop et gratuit pas assez pour qu’un traitement de qualité soit effectué.

 

Existe-t-il des courtiers spécialisés « aeras » ou plutôt « convention aeras » ?

La réponse est NON. Tout simplement parce que le courtier en risque aggravés de santé a des accords avec les compagnies d’assurances et que ceux sont elles qui après avoir été sollicitées appliquent la convention aeras.

En revanche ce professionnel pourra avoir une connaissance accrue de cette convention et pourra rapidement savoir si vous pouvez en bénéficier ou pas.

Comment ?

Tout simplement parce qu’il aura les bons réflexes c’est-à-dire voir si les 3 conditions sont réunies :

– La condition de revenus (inférieure à un plafond fonction du nombre de parts fiscales)

– La condition de montant du prêt (pour la résidence principale ou les prêts professionnels et inférieur à 320 000€)

– Votre âge en fin de prêt (inférieur à 71 ans)

Il pourra ainsi vous dire si vous pouvez bénéficier de l’écrêtement de surprime voir de la suppression totale de cette surprime si il s’agit d’un prêt à taux zéro.

Autre réflexe qu’il pourra avoir, celui de consulter la grille de référence du droit à l’oubli. En effet si vous rentrez dans le cadre de cette grille mis en place récemment vous bénéficierai d’une absence totale de restrictions ou de surprime.

Ce droit à l’oubli instauré dans le cadre de la convention Aeras est une véritable avancée puisque désormais certaines pathologies en fonction de leur ancienneté et de leur gravité initiale (se référer à la grille) font l’objet d’un traitement spécifique de la part des services d’acceptations médicales des différents assureurs.

Précédemment ce sont les affections cancéreuses qui avaient été mis en avant. Là aussi il a été indiqué que pour les personnes rentrant dans le cadre de la convention Aeras deux avancées serait mis en avant :

– La possibilité de ne plus déclarer dans son questionnaire de santé les cancers dont on a souffert avant ses 18 ans et qui 5 ans après la fin de traitement n’ont pas entraînés de rechute

– Même chose lorsque la pathologie cancéreuse vous a touché à l’âge adulte et qu’il s’est écoulé 10 ans sans rechute depuis la date de fin de protocole.

Nous vous recommandons néanmoins de faire votre déclaration dans le questionnaire de santé et de laisser l’assureur juger lui-même si vous bénéficier du droit à l’oubli afin d’éviter toute opposition d’indemnisation lié à une fausse déclaration.

Si le service médical de la compagnie passe au travers car cela peut arriver, le courtier spécialisé de par son expérience pourra intervenir afin de rappeler les règles à la compagnie d’assurances.

Ainsi vous l’aurez compris la convention Aeras ne recommande pas de courtiers spécialisés en risque aggravés de santé pour la souscription de votre assurance emprunteur mais ce professionnel connaîtra les moindres lignes dont vous pourriez bénéficier.

On peut bien évidemment comprendre qu’un organisme d’Etat ne puisse pas recommander un cabinet d’assurance privé.

On pourra conclure en indiquant que le courtier spécialisé en risque aggravé de santé a au final une vocation sociale. En effet lorsqu’on regarde ce métier de plus près on s’aperçoit qu’il permet de guider les personnes en difficultés lorsqu’ils souhaitent acquérir un bien immobilier et ainsi réaliser un projet de vie. Cette démarche intervient bien souvent après un passage difficile de l’existence et mieux vaut donc s’adresser à un interlocuteur qui en aura totalement conscience.

Quoi de plus social ou disons humain que d’aider une personne qui rencontre une difficulté. Le courtier en risque aggravé dispose d’une connaissance pointue sur ce marché particulier qu’est l’assurance emprunteur. Il est en capacité de vous aiguiller grâce à son expérience et sera peut être en capacité de vous rassurez à certains moment.

En effet l’acte d’achat immobilier qui dure dans le temps voire s’éternise à cause d’une problématique de santé déclarée dans un questionnaire de santé bien que traitée. Le fait de la remettre sur le devant de la scène est parfois lourd à supporter d’autant que certains acteurs de la vente sont souvent moins compréhensif (l’agent immobilier attend la finalisation de sa vente pour être rémunéré, le banquier ou le courtier en prêt immobilier s’impatiente de voir son dossier sur votre bureau,….) et ont tendance à exercer sur vous une certaines pression.

Cette pression, le professionnel de l’assurance emprunteur la connaît bien, il sera en mesure de l’atténuer notamment si il trouve une solution et ceci dans un délai raisonnable.

 

 

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
 
Ce sont trois livres de conseils pour vous permettre d’optimiser la gestion de votre patrimoine : « Investir dans l’immobilier » ; « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« . Déjà des milliers d’exemplaires vendus à ceux qui veulent comprendre comment investir, valoriser leur patrimoine ou le transmettre !
 
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. Comme nous vous l’expliquons dans cet article « Comment rendre la gestion de patrimoine accessible à tous ? », l’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

 

Découvrir notre offre de conseil patrimonial


4 Comments

  1. bonjour
    jai fais une depression de niveau 2 et je n arrive plus a m assuer jai un refut d areas que dois je faire
    merci

  2. tout ca pour au final ne pas savoir ou se diriger pour entrer en contact avec ce fameux « courtier spécialisé »….
    Un article de plus qui sert à rien!!!

  3. Geoffroy ROQUES - Courtier en assurance emprunteur says:

    Bonjour,
    L’article a pour objectif de présenter une profession
    Pour une mise en relation https://www.leblogpatrimoine.com/demande-de-renseignement-assurance-de-pret

Répondre à Guillaume FONTENEAU Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.