Une fois le meilleur taux obtenu sur votre prêt immobilier (cf »Meilleur taux immobilier actuel – Juillet 2017, une stabilité trompeuse dans un marché immobilier trop calme !« ) et afin d’obtenir les conditions les plus intéressantes  de manière globale pour votre crédit vous allez pouvoir vous attarder sur la partie assurance emprunteur.

 

Les taux d’assurance emprunteur n’étant pas soumis à un environnement économique, il devrait rester stable pour 2017 mais aussi 2018.

Néanmoins une concurrence accrue sur ce marché est toujours susceptible de faire bouger les lignes notamment lorsqu’il s’agit des produits en délégation d’assurance

Pour un prêt relatif à votre résidence principale la banque vous demandera de souscrire une assurance emprunteur couvrant :

Tous nos conseils dans 3 livres !
 

  • « Investir dans l’immobilier » : Tous nos conseils et stratégies pour réussir votre investissement dans l’immobilier ! 375 pages de conseils et de stratégies.

 

Des livres vendus à des milliers d’exemplaires et dont les lecteurs reconnaissent la qualité !

  • Le décès
  • La PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie)
  • L’IPT (invalidité permanente totale de plus de 66%)
  • L’ITT (incapacité totale de travail avec une franchise de 90 jours

Pour souscrire cette garantie la Loi Lagarde vous permet de choisir librement votre assurance emprunteur. Vous pourrez donc (même si ce n’est pas le souhait de votre banquier qui préfèrera vous faire souscrire son assurance groupe afin de récupérer la marge qu’il a perdu sur le taux du prêt) consulter l’ensemble des compagnies d’assurances présentes sur le marché et qui propose ce type de garantie.

Ainsi un comparateur d’assurance de prêt (gratuit et anonyme) pourra vous aider à avoir un ordre d’idée tarifaire. Attention tout de même à ne pas vous limiter à l’information sur les prix car les garanties sont différentes et les exigences de votre banque le sont aussi.

Ainsi quand un produit standard suffira pour un prêt à la Caisse d’Epargne ou bien encore au Crédit Foncier, des banques comme le Crédit Agricole, la Banque Postale, la BNP, HSBC demanderont des options complémentaires.

Cela peut être le cas de l’option psy dos (cf article détaillé sur le sujet : Assurance de prêt et définition de la couverture « psy et dos » (affections disco-vertébrales et du psychisme) qu’il conviendra de sélectionner pour certains des organismes cités.

Ainsi la lecture d’un comparatif de prix doit être prise avec des pincettes et donc être validée par un professionnel qui pourra vous en faire un explicatif plus conséquent et surtout adapter la recherche à votre cas personnel.

Il est toujours bon de connaître quelques règles de bases afin d’optimiser son taux d’assurance emprunteur. En effet dans le même principe que pour les taux de crédit immobilier plus le prêt est court et plus le taux d’assurance sera bas.

Le banquier calcule ses taux d’emprunt en fonction de votre risque de défaillance. Il s’attarde donc sur vos capacités financières.

L’assureur, lui, calcule son prix en fonction d’éventuels problèmes de santé que vous pourriez avoir sur la durée du prêt. Bien entendu c’est statistique, plus on vieillit et plus il y a de risque de décès ou d’arrêt de travail. En conséquence le prix sera plus élevé pour un emprunt de 25 ans (assurer une personne de ses 40 ans jusqu’à ses 65 ans) que pour un prêt de 10 ans (assurer une personne de ses 40 ans jusqu’à ses 50 ans)

Les autres points qui rentreront en compte sur un contrat d’assurance emprunteur en délégation seront l’âge, la profession (à risque ou pas), le fait de fumer ou pas, le fait de se déplacer de manière régulière en voiture ou pas dans un cadre professionnel, etc ….

Plus il y a de risques et plus le prix augmente comme toujours en assurance….

Afin de prendre en compte ces éléments nous allons vous indiquer non seulement les meilleurs taux d’assurances suivant la durée de votre emprunt mais aussi les taux plafond qu’il est possible d’obtenir même si vous exercer une profession à risques ou que vous êtes fumeur.

Ces taux sont ceux présentés sur les comparateurs d’assurances lorsque vous ne demandez aucune option complémentaire. Les produits équivalents pourront donc satisfaire certaines banques mais pas d’autres considérées comme plus exigeantes sur la partie assurance emprunteur.

 

 

Quelle option de couverture demander en fonction de la banque qui finance le crédit immobilier ?

Ainsi voici un récapitulatif des options de couverture à demander (ou à indiquer si vous faites une demande via un comparateur d’assurance emprunteur) d’ordre général pour une garantie décès PTIA IPT ITT selon la banque pour satisfaire l’exigence minimale de la banque

  • Caisse d’Epargne : aucune
  • Banque populaire : couverture des affections dorsales et psychiques
  • Banque Postale : couverture des affections dorsales et psychiques
  • Crédit Agricole : couverture des affections dorsales et psychiques
  • BNP : couverture des affections dorsales et psychiques
  • Crédit Foncier : aucune
  • LCL : aucune
  • ING Direct : aucune
  • Boursorama : aucune
  • HSBC : couverture de l’invalidité partielle IPP
  • Crédit Mutuel : couverture de l’invalidité partielle IPP + couverture des affections dorsales et psychiques
  • Crédit Mutuel de Bretagne : couverture de l’invalidité partielle IPP + couverture des affections dorsales et psychiques
  • CIC : couverture de l’invalidité partielle IPP + couverture des affections dorsales et psychiques
  • Crédit du Nord (ou banque de ce même groupe : SMC, Tarneaud,….) : aucune option mais attention car cette banque demande la couverture du mi temps thérapeutique qui est parfois en option dans certains contrats d’assurances emprunteur et donc à intégrer en complément.
  • Société générale : couverture de l’invalidité partielle IPP mais comme pour le Crédit du Nord attention à la couverture du mi temps thérapeutique suivant le contrat sélectionné

 

Attention pour le Crédit Mutuel, CIC et Crédit Mutuel de Bretagne il est important de se référer à la fiche standardisée d’information de l’assurance emprunteur qu’ils vous fournissent car en pratique ces banques ne respectent pas forcément au sein de leurs propres assurances les critères qu’elles demandent pour un contrat d’assurance extérieur.

Vous pourrez donc ne pas souscrire toutes les options si dans leur cas ils ne les intègrent pas.

 

 

Les meilleurs taux d’assurance de prêt immobilier 2017 sur 10 ans

Tarif en % du capital emprunté pour une garantie DC PTIA IPT ITT (prêt résidence principale)
âge de l’emprunteur taux d’assurance minimum taux d’assurance maximum taux d’assurance en banque (source BAO)
25 ans 0,053 0,083 tarif allant de 0,21 % au Crédit Agricole à 0,38% au Crédit Foncier pour un prêt de 20 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,26%

26 ans 0,054 0,083
27 ans 0,055 0,083
28 ans 0,055 0,083
29 ans 0,058 0,083
30 ans 0,059 0,083
31 ans 0,061 0,086
32 ans 0,064 0,086
33 ans 0,067 0,086
34 ans 0,072 0,086
35 ans 0,077 0,086
36 ans 0,084 0,162 tarif allant de 0,30 % à la BNP à 0,60% chez HSBC pour un prêt de 20 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,39%

37 ans 0,09 0,162
38 ans 0,098 0,162
39 ans 0,103 0,162
40 ans 0,11 0,162
41 ans 0,12 0,162
42 ans 0,129 0,162
43 ans 0,141 0,162
44 ans 0,153 0,162
45 ans 0,163 0,162
46 ans 0,176 0,25 tarif allant de 0,41 % à la BNP à 0,60% chez HSBC pour un prêt de 20 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,46%

47 ans 0,192 0,25
48 ans 0,210 0,25
49 ans 0,229 0,25
50 ans 0,2409 0,25
51 ans 0,274 0,365
52 ans 0,299 0,365
53 ans 0,313 0,365
54 ans 0,34 0,365
55 ans 0,368 0,365
56 ans 0,385 0,585 tarif allant de 0,50 % à la Société Générale ou au Crédit Du Nord à 0,80 % au LCL pour un prêt de 15 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,59%

57 ans 0,4 0,585
58 ans 0,438 0,585
59 ans 0,452 0,585
60 ans 0,463 0,585
61 ans 0,468 NS
62 ans 0,468 NS
63 ans 0,488 NS
64 ans 0,495 NS

 

On constate que sur les prêts immobiliers les plus courts à savoir dans notre cas sur 10 ans que les écarts de prix entre les banques et les contrats souscrits en délégation d’assurances sont très conséquents. En effet le fait que les contrats en délégation affichent des tarifs très bas sur de courtes durées pour des raisons évidentes de risque limités permet à l’emprunteur de diviser son coût d’assurance par 3 ou par 4 notamment pour les jeunes emprunteurs.

De plus sur un emprunt de 10 ans les cas de remboursements  anticipés seront rares, il n’est donc pas utile pour l’emprunteur de se poser la question de savoir si il doit prendre une assurance établie sur la capital restant dû ou si il doit souscrire un produit à cotisation fixe cf « Assurance de prêt immobilier sur le capital restant dû : Attention à la dégressivité des cotisations !« ).

Concernant les garanties et options à souscrire, l’emprunteur aura tout intérêt à ne pas de se poser la question non plus de prendre toutes les options (rachat d’exclusion sur les affections dorsales et psychique ou bien encore l’invalidité partielle). En effet le budget assurance en euros sera faible et une augmentation de 10 ou 20% de ce même budget aurait un impact faible en euros.

A l’évidence se sera le créneau de durée de prêt où les banques auront le plus de marge. Inutile de discuter avec les banquiers de votre taux de prêt pour une durée de 10 ans, la source d’économie potentielle se situe sur l’assurance emprunteur.

 

 

Les meilleurs taux d’assurance de prêt immobilier 2017 sur 15 ans

tarif en % du capital emprunté pour une garantie DC PTIA IPT ITT (prêt résidence principale)
âge de l’emprunteur taux d’assurance minimum taux d’assurance maximum taux d’assurance en banque (source BAO)
25 ans 0,057 0,084 tarif allant de 0,21 % au Crédit Agricole à 0,38% au Crédit Foncier pour un prêt de 20 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,26%

26 ans 0,059 0,084
27 ans 0,06 0,084
28 ans 0,062 0,084
29 ans 0,064 0,084
30 ans 0,065 0,084
31 ans 0,07 0,09
32 ans 0,073 0,09
33 ans 0,077 0,09
34 ans 0,083 0,09
35 ans 0,089 0,09
36 ans 0,096 0,174 tarif allant de 0,30 % à la BNP à 0,60% chez HSBC pour un prêt de 20 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,39%

37 ans 0,104 0,174
38 ans 0,108 0,174
39 ans 0,117 0,174
40 ans 0,127 0,174
41 ans 0,138 0,174
42 ans 0,15 0,174
43 ans 0,161 0,174
44 ans 0,172 0,174
45 ans 0,186 0,174
46 ans 0,202 0,284 tarif allant de 0,41 % à la BNP à 0,60% chez HSBC pour un prêt de 20 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,46%

47 ans 0,220 0,284
48 ans 0,2409 0,284
49 ans 0,2409 0,284
50 ans 0,2409 0,284
51 ans 0,309 0,35
52 ans 0,327 0,35
53 ans 0,33 0,35
54 ans 0,349 0,35
55 ans 0,368 NS
56 ans 0,384 NS tarif allant de 0,50 % à la Société Générale ou au Crédit Du Nord à 0,80 % au LCL pour un prêt de 15 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,59%

57 ans 0,4 NS
58 ans 0,44 NS
59 ans 0,459 NS
60 ans 0,476 NS
61 ans 0,491 NS
62 ans 0,505 NS
63 ans 0,545 NS
64 ans 0,568 NS

 

Les prêts immobiliers sur 15 ans sont généralement réalisés sur de « petits montants », ou par des personnes ayant un apport conséquent ou des capacités d’emprunt importantes.

Néanmoins la question de l’assurance emprunteur se doit d’être soulevée avec le banquier que se soit pour des raisons de couvertures ou pour le coût que celle-ci va représenter.

En effet comme on le constate l’écart de prix avec les différentes banques reste très important et ceci peut importe l’organisme.

De plus il est bon de rappeler que le taux d’assurance a un impact plus important en euros que le taux de l’emprunt. Pour comparer le taux d’assurance à celui de votre crédit il conviendra de comparer le TAEA mais attention la meilleure façon de comparer reste de s’attarder sur le prix en euros sur la durée totale de votre emprunt.

Concernant les garanties et les options à sélectionner, la durée de 15 ans pour un emprunt reste longue et il conviendra de maximiser sa couverture afin de ne pas de se retrouver dans un cadre de non prise en charge, soit à cause d’une exclusion du contrat (absence de couverture sur les affections dorsales et psychique par exemple) ou bien encore par une limitation de garantie (pas de prise en charge si l’invalidité n’est pas totale ou supérieurs à 66% cf  » La garantie IPT (invalidité totale) de votre assurance de prêt : définition, analyse, évaluation de taux, prestations et sélection« ).

 

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.  

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques

 

Les meilleurs taux d’assurance de prêt immobilier 2017 sur 20 ans

tarif en % du capital emprunté pour une garantie DC PTIA IPT ITT (prêt résidence principale)
âge de l’emprunteur taux d’assurance minimum taux d’assurance maximum taux d’assurance en banque (source BAO)
25 ans 0,06% 0,09% tarif allant de 0,21 % au Crédit Agricole à 0,38% au Crédit Foncier pour un prêt de 20 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,26%

26 ans 0,061% 0,09%
27 ans 0,063% 0,09%
28 ans 0,067% 0,09%
29 ans 0,072% 0,09%
30 ans 0,074% 0,09%
31 ans 0,078% 0,092%
32 ans 0,084% 0,092%
33 ans 0,089% 0,092%
34 ans 0,092% 0,092%
35 ans 0,092% 0,092%
36 ans 0,112% 0,174% tarif allant de 0,30 % à la BNP à 0,60% chez HSBC pour un prêt de 20 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,39%

37 ans 0,122% 0,174%
38 ans 0,126% 0,174%
39 ans 0,137% 0,174%
40 ans 0,147% 0,174%
41 ans 0,158% 0,174%
42 ans 0,169% 0,174%
43 ans 0,174% 0,174%
44 ans 0,174% 0,174%
45 ans 0,174% 0,174%
46 ans 0,233% 0,35% tarif allant de 0,41 % à la BNP à 0,60% chez HSBC pour un prêt de 20 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,46%

47 ans 0,241% 0,35%
48 ans 0,239% 0,35%
49 ans 0,234% 0,35%
50 ans 0,229% 0,35%
51 ans 0,323% 0,35%
52 ans 0,34% 0,35%
53 ans 0,345% 0,35%
54 ans 0,35% 0,35%
55 ans 0,385% NS
56 ans 0,403% NS tarif allant de 0,50 % à la Société Générale ou au Crédit Du Nord à 0,80 % au LCL pour un prêt de 15 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,59%

57 ans 0,424% NS
58 ans 0,471% NS
59 ans 0,496% NS
60 ans 0,523% NS
61 ans 0,549% NS
62 ans 0,577% NS
63 ans 0,638% NS
64 ans 0,684% NS

 

Nous sommes là sur la durée la plus fréquemment utilisée. Les emprunts réalisés sur 20 ans représentent le gros du volume. Certaines banques en sont totalement conscientes et savent qu’elles doivent se placer commercialement parlant sur ce type de durée si elles souhaitent capter de nouveau client.

Néanmoins faire un effort sur le taux d’emprunt en guise de produit d’appel signifie perte de marge. Ou pourrait donc se rattraper la banque ? Sur l’assurance emprunteur bien sûr….

Là aussi les écarts de prix entre les produits en délégation et ceux des contrats groupe de banques restent conséquents même si cet écart se réduit en comparaison avec des prêts immobilier sur 10 ou 15 ans.

La question de la couverture sur une durée de 20 ans prendra une importance plus conséquente. En effet l’impact d’une non prise en charge de l’emprunt sur des durées plus longues aurait un impact négatif non négligeable.

Sur des durées longues de 20 ans, les emprunteurs de 50 ans verraient la prise en charge de leurs mensualités se stopper à l’âge de la retraite (60, 62, 65 ou 67 ans selon les contrats) si ils étaient invalides par exemple.

Ainsi des garanties comme le solde du capital restant dû de l’emprunt en cas d’IPT (invalidité totale) prennent alors tout leur sens (cf « Quelle indemnisation « invalidité permanente totale » (IPT) pour votre assurance de prêt immobilier ?« ).

Cette garantie présente sur peu de contrat sur le marche de la délégation d’assurance emprunteur et quasi inexistante sur les contrats groupes de banques n’est que trop peu mise en avant par les courtiers d’assurances emprunteur ou les comparateurs d’assurances de prêt.

Comme nous l’indiquons régulièrement seules les conditions générales peuvent donner à l’emprunteur uns vision claire de l’assurance emprunteur qu’ils souscrivent. Les devis sont au final tous présentés de la même façon et seul le prix final les différencie.

 

 

Les meilleurs taux d’assurance de prêt immobilier 2017 sur 25 ans

tarif en % du capital emprunté pour une garantie DC PTIA IPT ITT (prêt résidence principale)
âge de l’emprunteur taux d’assurance minimum taux d’assurance maximum taux d’assurance en banque (source BAO)
25 ans 0,067% 0,092% tarif allant de 0,21 % au Crédit Agricole à 0,38% au Crédit Foncier pour un prêt de 20 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,26%

26 ans 0,071% 0,092%
27 ans 0,074% 0,092%
28 ans 0,077% 0,092%
29 ans 0,082% 0,092%
30 ans 0,087% 0,092%
31 ans 0,092% 0,092%
32 ans 0,092% 0,092%
33 ans 0,092% 0,092%
34 ans 0,092% 0,092%
35 ans 0,092% 0,092%
36 ans 0,131% 0,174% tarif allant de 0,30 % à la BNP à 0,60% chez HSBC pour un prêt de 20 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,39%

37 ans 0,140% 0,174%
38 ans 0,149% 0,174%
39 ans 0,160% 0,174%
40 ans 0,165% 0,174%
41 ans 0,174% 0,174%
42 ans 0,174% 0,174%
43 ans 0,174% 0,174%
44 ans 0,174% 0,174%
45 ans 0,174% 0,174%
46 ans 0,227% 0,35% tarif allant de 0,41 % à la BNP à 0,60% chez HSBC pour un prêt de 20 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,46%

47 ans 0,224% 0,35%
48 ans 0,22% 0,35%
49 ans 0,216% 0,35%
50 ans 0,212% 0,35%
51 ans 0,35% 0,35%
52 ans 0,35% 0,35%
53 ans 0,35% 0,35%
54 ans 0,35% 0,35%
55 ans 0,426% NS
56 ans 0,451% NS tarif allant de 0,50 % à la Société Générale ou au Crédit Du Nord à 0,80 % au LCL pour un prêt de 15 ans

avec une moyenne qui s’établie à 0,59%

57 ans 0,479% NS
58 ans 0,54% NS
59 ans 0,577% NS
60 ans 0,618% NS
61 ans 0,662% NS
62 ans 0,712% NS
63 ans 0,805% NS
64 ans 0,879% NS

 

La durée de 25 ans pour un emprunt immobilier est notamment utilisée par les jeunes emprunteurs et les primos accédants. Facultés d’endettement plus faible dues à des revenus moins conséquents sont les cas les plus fréquents chez les emprunteurs sur ces durées.

Là aussi certaines banques comme notamment le Crédit Agricole, La Caisse d’Epargne, ou la Banque Populaire y ont vu l’occasion de capter de nouveau client. L’intérêt pour elle, trouver des clients qui seront plus demandeurs et qui seront dans une position plus difficile pour négocier.

C’est malheureusement une réalité. Le « pas d’assurance emprunteur chez nous = pas d’accord sur le prêt immobilier » est régulier sur ce type de durée. Hors ce sont sur les durées longues que l’on retrouve les budgets d’assurance les plus conséquents.

0.15% d’assurance emprunteur pour un prêt immobilier de 200 000€ sur 25 ans revient à 7500€ par emprunteur donc 15 000€ en cas de co emprunteur assuré à 100% chacun.

Grâce au tableau ci-dessus et en prenant l’exemple d’une personne de 40 ans on s’aperçoit que l’écart le plus faible entre un produit d’assurance emprunteur en délégation (prix maximum) et celui de la banque la moins chère en l’occurrence la BNP est de 0.126% (0.30% – 0.174%).

Ce 0.126% appliqué à un prêt de 200 000€ sur 25 ans représente un écart de coût de 6300€. Il sera doublé en cas d’emprunt en couple si les deux sont assurés à 100% soit une économie potentielle sur la partie assurance de 12600€

En refaisant le même calcul pour un couple toujours de 40 ans mais avec cette fois un emprunt fait chez HSBC (taux 0.60%) ou bien encore à la Banque Postale (0.55%) ….. l’écart en euros aurait frôlé les 40000€

Sur cette durée, au vue des budgets « colossaux » que peut représenter  le poids de l’assurance emprunteur dans un crédit tout doit être étudié de manière attentive.

En priorité la quotité d’assurance, comme nous vous ecrivons dans cet article « Quelle part de votre crédit immobilier devez vous assurer. L’analyse de la quotité d’assurance de prêt. » Certaines banques imposent du 100% par tête alors que la situation des emprunteurs ne l’exige pas.

 

 

Le leitmotiv ?? LA MARGE

Monsieur le client, prenez du 100% d’assurance par tête et on baissera le taux du prêt de 0.20%. ATTENTION !! Les taux d’emprunts ne sont pas exprimés de la même façon que les taux d’assurance donc bien souvent cela pourra même vous être défavorable…. En résumé on vous aura certainement donné 10 pour vous reprendre 20…..

D’autre part gardez bien à l’esprit que si votre intention est de résilier votre assurance emprunteur par la suite vous ne pourrez dans tous les cas pas modifier les quotités. De plus au vue des enjeux financiers vous avez tout intérêt en même temps que vous faite votre emprunt à bien faire valider par un professionnel que vous allez satisfaire l’exigence de garantie de votre banque sous peine que celle-ci vous refuse la substitution (cf « Changer d’assurance de prêt : L’analyse de l’équivalence de garantie de la loi HAMON« ).

Dans le cas où vous auriez eu des conditions spécifiques d’assurance de la part de votre banque, là aussi soyez très vigilant. En effet en cas de surprime ou d’exclusion les banques lors de la réception de votre contrat peuvent avoir une interprétation bien à elle de la Loi Hamon. Il existe donc des techniques adaptées pour optimiser le tout (Assurance de prêt et maladie : Comment faire en cas de refus, de surprime ou d’exclusion ?).

Concernant les garanties les conseils seront les mêmes que pour un prêt de 20 ans. Renforcez le contrat même si cela a un coût !! Si vos salaires ne sont pas très élevés une perte même minime de de vos revenus en cas d’arrêt de travail ou d’invalidité vous sera fortement préjudiciable. Il est donc impératif d’être bien couvert en souscrivant les options complémentaires quitte à limiter les quotités pour équilibrer les budgets.

Côté financier, privilégiez les assurances avec un coût fixe. Il y a de fortes chances que votre emprunt n’aille pas au bout en cas de revente anticipé du bien notamment. Si vous avez sélectionné un produit où les cotisations sont plus chères en début d’emprunt vous y serez peut être perdant. Ainsi pour comparer les assurances emprunteurs, faites aussi le calcul de ce qu’elles vous coûtent sur 8 ou 10 ans.

 

En résumé que votre emprunt immobilier se fasse sur 10 ans, 15 ans, 20 ans ou 25 ans la délégation reste la source d’économie la plus importante de votre crédit immobilier.

Le tableau synthétique des meilleurs taux d’assurance emprunteur vous permettront rapidement et même sans avoir besoin de consulter un comparateur de voir si il y a intérêt ou pas à étudier la question de la délégation d’assurance.

Néanmoins et au-delà du simple coût de cette assurance il conviendra de s’intéresser un minimum à son fonctionnement. Il est important de comprendre ce qu’on signe et de garder à l’esprit que l’on s’engage sur une durée généralement longue où aucun d’entres nous n’a de garantie que tout se passera bien.

Cet article non technique mais plutôt tourné sur le ton de l’humour vous permettra de comprendre dans quelle situation vous vous situez et ainsi de prendre conscience que certaines choses ne doivent pas être négligée lorsque l’on souscrit un emprunt immobilier (Assurance de prêt : Ce que vous devez savoir avant de signer ou négocier !). C’est une réalité !!

Il existe toujours chaussure à son pied lorsque l’on souscrit une délégation d’assurances, il vous suffira donc de vous renseigner tout autant que pour votre crédit immobilier. Couverture, imposition de la délégation et des quotités au banquiers, optimisation du coût en fonction de votre profil et de votre durée d’emprunt sont autant de point qu’il conviendra de traiter

Qui sommes nous ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :   
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. Comme nous vous l’expliquons dans cet article « Comment rendre la gestion de patrimoine accessible à tous ? », l’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –   

 Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

  

Découvrir notre offre de conseil patrimonial



Posez vos questions et obtenez nos réponses

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.