Un taux de crédit immobilier après renégociation toujours trop élevé par rapport au rendement de votre épargne.

 

Une renégociation de votre crédit immobilier en 2015, puis en 2016 qui a fortement réduit le coût global de votre emprunt.

Dans un monde sans rendement, ou plus précisément dans un monde ou le rendement sans risque n’existe plus et que le risque n’est pas suffisamment rémunéré, la question du remboursement anticipé de vos crédits immobilier pourrait rapidement devenir un sujet d’actualité.
Depuis le début de l’année 2016, vous êtes très nombreux à vous être lancé dans la renégociation de votre crédit immobilier et vous aviez raison. La baisse du taux du crédit immobilier conséquence de cette renégociation est la source de gains très importants.
Néanmoins, malgré la baisse du taux de votre crédit immobilier, celui-ci doit être inférieur à 1.50% hors assurance de prêt sur 15 ans et même inférieur à 1.80%% hors assurance de prêt sur 20 ans (Vous pouvez utiliser notre comparateur de meilleur taux de crédit immobilier pour comparer plus de 100 banques et trouver le meilleur taux pour votre renégociation ou votre nous crédit).
En ajoutant l’assurance de prêt, dont le taux est fonction de chacun, de votre âge, de votre santé, de votre travail, …, vous devez, en moyenne, avoir un crédit immobilier au taux de 2.50%, voir plus pour ceux qui n’ont pas changé de banque à l’occasion de la renégociation de leur crédit immobilier (cf « Pourquoi le taux obtenu après une renégociation de crédit immobilier est il supérieur au taux proposé pour un nouveau crédit ?).
 
 

Mais une épargne dont le rendement a également fondu en 2016

En parallèle, 2015 comme 2016 sont marquées par la baisse des rendements de l’épargne. Qu’il s’agisse du Livret A, du PEL, du LDD, des Comptes à terme et même des fonds euros de vos contrats d’assurance vie, les rendements 2016 de l’épargne se réduisent comme peau de chagrin.

Rappel du taux de rendement de l’épargne réglementée.

Livret A : 0.75%

Livret Bleu : 0.75%

LDD : 0.75%

LEP : 1.25%

PEL : 1% (depuis le 01/08/2016 : Baisse du taux de rémunération du PEL à 1% à partir du 01/08/2016 !! Vite, vite …)

 
 

Rappel du rendement historique des fonds euros des contrats d’assurance vie

En 2015, le rendement brut moyen des fonds euros des contrats d’assurance vie est de 2.30% (soit 1.94% net de prélèvements sociaux). Dès 2017, certains analystes prédisent un rendement net inférieur à 2% pour la moyenne des fonds euros.
 
 
taux de rendement assurance vie depuis 2004
 
Les rendements des fonds euros des contrats d’assurance vie baissent, et ce n’est probablement que le début (cf « Assurance vie, les risques importants qui vous obligent à changer votre manière d’investir ! et Que faire du fonds euros de votre assurance vie ? Un rachat ? Le conserver ? Diversifier sur les unités de compte ?
 
 

Malgré la renégociation du taux de votre crédit immobilier, celui ci est toujours trop élevé.

Ainsi, entre baisse du taux de votre crédit immobilier et surtout baisse des rendements de votre épargne sans risque, le taux de votre crédit immobilier est probablement encore trop élevé (du moins supérieur au rendement de votre épargne). Vous disposez alors de deux solutions :

Améliorer le rendement de votre épargne. C’est à dire accepter de prendre un risque sur votre capital pour espérer un rendement meilleur (cf « La faiblesse des rendements de l’épargne ne peut seule justifier d’investir en Bourse.« )

Rembourser votre crédit immobilier. Dès lors que le coût de votre crédit immobilier est supérieur au rendement net d’impôt de votre épargne, pourquoi conserver un crédit immobilier qui vous coûte plus cher que ne votre épargne ne rapporte. Vous devez alors sérieusement envisager de rembourser votre crédit avec vos liquidités ou le fonds euros de votre contrat d’assurance vie insuffisamment rémunérées.

 
Nb : Lorsqu’il s’agit d’un crédit dont l’objet est le financement d’un immeuble locatif, les intérêts d’emprunt sont déductibles des revenus fonciers ce qui induit un calcul un peu plus savant. Dans cet hypothèse, il faut déduire l’impact fiscal lié à cette déductibilité des intérêts d’emprunt du coût réel de votre crédit immobilier.
Voici une petite application vous permettant de calculer le coût réel de votre crédit immobilier après impact fiscal de la déductibilité des intérêts d’emprunt :

 
 

Le remboursement du crédit immobilier, la seule alternative pour l’épargnant qui n’accepte pas de prendre davantage de risques pour mieux rémunérer son épargne ?

Il ne vous reste plus qu’à comparer le coût de votre crédit immobilier calculé par l’application et de le comparer avec le rendement de votre épargne. Celui ci est plus élevé : Vous n’avez plus qu’à rembourser votre crédit immobilier  ou le renégocier pour encore réduire votre taux ! (cf « Que faire du fonds euros de votre assurance vie ? Un rachat ? Le conserver ? Diversifier sur les unités de compte ?« )

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livres et formations 
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Epargne & Placement 
Assurance-vie
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Immobilier locatif 
Chasseur en investissement immobilier locatif
Crédit immobilier
Assurance emprunteur
Expert-comptable Location meublée et SCI

8 commentaires