Barème actuel des meilleurs taux de crédit immobilier pour 2018

Durée du crédit immobilier –Mai 2018 Taux Excellent Taux Très bon Taux Bon Taux Standard
7 ans 0.52% 0.70% 0.98% 1.05%
10 ans 0.75% 0.95% 1.11% 1.20%
12 ans 0.90% 1.09% 1.26% 1.30%
15 ans 1.10% 1.20% 1.41% 1.50%
20 ans 1.25% 1.40% 1.63% 1.70%
25 ans 1.50% 1.65% 1.83% 1.90%
30 ans 1.70% 1.95% 2.45% 2.75%

Attention, il ne s’agit que d’un barème « moyen ». Pour connaître avec exactitude le meilleur taux que vous pourriez obtenir et surtout le nom de la banque qui vous le proposera, vous pouvez utiliser notre comparateur de crédit immobilier.

 

2018, des taux de crédit immobilier toujours très bas grâce à une forte concurrence entre les banques pour attirer les bons emprunteurs …

L’année 2018 pourrait bien être une année particulièrement complexe pour les banques et autres courtiers dont le chiffre d’affaire dépend directement de l’activité du marché du crédit immobilier.

En effet, après 3 années d’euphorie portée par un marché immobilier qui affiche des records de transaction et par une activité très soutenue sur le front des renégociations de crédit, 2018 s’annonce comme une année du retour à la normal.

Le volume d’activité en 2018 devrait être moindre par rapport aux records de 2017, même s ‘il semble acquis que le marché immobilier conservera un rythme d’activité élevé (cf »2018, Vers une hausse des prix de l’immobilier à cause des taux de crédit immobilier trop bas ? »).

Ce ralentissement de l’activité du crédit immobilier, nous la constatons clairement depuis les mois de Avril / Mai 2017. Nous constatons même une accélération de la baisse de l’activité depuis septembre / octobre 2017. Ce constat empirique est confirmé par la banque de France, mois après mois (cf »Pourquoi le marché immobilier s’écroule t’il ? Une source d’opportunité pour 2018 ? »).

 

Source : Banque de France, enquête mensuelle. 

 

 

 

Cette baisse de l’activité du marché du crédit immobilier est une excellente nouvelle pour l’emprunteur immobilier qui a un bon dossier.

Moins d’activité sur le marché du crédit immobilier, c’est davantage de concurrence entre les banques et donc la possibilité pour l’emprunteur de négocier des conditions particulièrement favorables et notamment un taux bas (cf  » Crédit immobilier : Comment avoir un bon dossier pour négocier le taux le plus bas ? pour avoir la définition d’un bon dossier « ).

De surcroît, « l’amendement Bourquin » permettra à chaque emprunteur de renégocier son contrat d’assurance emprunteur, c’est à dire de faire jouer la concurrence pour obtenir un contrat d’assurance décès moins onéreux. Les banques ne pourront plus vous imposer leur contrat d’assurance groupe, nettement plus cher.

 

 

2018, sera aussi l’année de la hausse des taux de crédit immobilier du fait d’une politique monétaire de la banque centrale européenne moins favorable.

Nous vous l’annonçons depuis septembre 2016 avec une erreur de timing certaine, mais nous récidivons pour cette année 2018. L’amélioration de la conjoncture et le retour de la croissance économique accompagnée d’une légère inflation doivent être les facteurs déclencheurs d’une hausse des taux de crédit.

Nous pourrions assister aux premières hausses dans le cours du second semestre 2018, c’est à dire à partir de Juin 2018, car la banque centrale européenne devrait commencer à infléchir sa politique monétaire dès septembre 2018. 

Néanmoins, pas de panique, la hausse des taux, si elle se confirme, devrait être lente et surtout faible. Les fondamentaux de l’économie sont fragiles et la banque centrale européenne ne doit pas « casser » la croissance en augmentant les taux d’intérêt trop fortement (cf »Les taux immobiliers vont augmenter mais cette hausse sera modérée et non catastrophique »).

 

Cette légère hausse des taux de crédit immobilier aura simplement pour objectif d’éviter un emballement du marché immobilier et une trop forte hausse des prix !

En effet, si les taux devaient rester durablement faibles dans un contexte d’une amélioration pérenne de l’économie, nous pourrions assister à une forte hausse des prix de l’immobilier (cf »2018, Vers une hausse des prix de l’immobilier à cause des taux de crédit immobilier trop bas ? »).

Pour éviter cet emballement des prix, la banque centrale européenne pourrait donner des « quotas de crédit immobilier » aux banques. Ainsi, dans une telle hypothèse, les banques ne pourraient pas consacrer plus de X% du montant total des crédits octroyés pour l’immobilier.  Une telle aurait des effets certains sur les taux de crédit immobilier qui pourrait alors augmenter plus vite que prévu. 




4 Comments

  1. J’ai obtenu une prêt immobilier à un taux exceptionnel de 1,40% sur 25 ans !
    On n’est pas encore en phase de remontée des taux…

  2. Guy-Albert says:

    Bonjour,
    Felicitation !!

    Quel partenaire bancaire vous a accordé ce prêt?

    Guy-Albert

  3. Bonjour,
    La Société Générale en passant par Meilleurtaux.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*