Qu’est-ce que la renégociation de prêt ?

La renégociation est un processus qui permet à un souscripteur de prêt de revoir les conditions de son prêt dans le but de réaliser une économie.
Cela est possible uniquement lorsque certains paramètres sont réunis, le plus déterminant étant une baisse conséquente des taux d’intérêts entre la date de souscription du prêt et sa date de renégociation.
 
Il y a deux façons de renégocier un prêt :

Allez voir le banquier chez qui le prêt a été souscrit :

lui demander de revoir les conditions de votre prêt et de vous faire une proposition. Généralement, le banquier va refuser, car ça n’est pas dans son intérêt : s’l revoit le taux d’intérêt de votre prêt à la baisse, il perd de l’argent. Cependant, si vous avez un bon profil et que vous faites jouer la concurrence, votre banquier peut vous faire une proposition intéressante.
Vous pouvez utiliser notre outil afin de connaître le meilleur taux pour votre crédit immobilier : Crédit immobilier : Comparez les meilleurs taux et obtenir les meilleures conditions de financement

Allez voir une banque concurrente

il s’agit là de souscrire à un nouveau prêt immobilier, qui vous permettra de rembourser la totalité du premier. Pour que cette opération soit intéressante, de nombreuses conditions doivent être réunies. Nous les décrivons ci-dessous.
Vous pouvez utiliser notre outil afin de connaître le meilleur taux pour votre crédit immobilier : Crédit immobilier : Comparez les meilleurs taux et obtenir les meilleures conditions de financement
 

Les conditions à réunir pour renégocier un crédit. 

Pour qu’une renégociation de prêt soit financièrement intéressante (et c’est son unique but), certaines conditions doivent obligatoirement être réunies.

  • La première, nous en parlions plus haut : le différentiel entre le taux d’intérêt de votre prêt et les taux d’intérêt pratiqués aujourd’hui. Pour qu’un rachat de prêt soit intéressant, ce taux doit être d’au moins 1 point plus bas.
  • Le montant du capital restant dû doit être supérieur à 50 000€
  • Vous devez être dans la première moitié de remboursement de votre prêt, c’est-à-dire que la durée de remboursement restante doit être supérieure à la durée écoulée. Plus la renégociation intervient tôt dans l’échéancier de remboursement, plus elle est intéressante, car les taux d’intérêt pèsent de moins en moins lourd au fur-et-à-mesure que les échéances avancent.

 

Combien ça coûte

Vous avez réuni ces trois conditions ? Il va maintenant falloir sortir la calculatrice !
En effet, la renégociation d’un prêt a un coût, et vous allez voir que pour qu’elle soit réellement intéressante, il ne suffit pas de surfer sur une baisse des taux.

  • Les indemnités de remboursement anticipé (IRA) : lors de la souscription de votre premier prêt, vous avez surement négocié avec votre banquier les indemnités de remboursement anticipé. La loi SCRIVENER limite ces indemnités à 3% du capital restant, et généralement les banques proposent 6 mois d’intérêts dans la limite de ces 3%.

 

  • Les frais de dossier : qui dit nouveau prêt dit frais de dossier. Ces frais sont négociables avec votre banquier. A vous de bien gérer la relation avec lui et de montrer très tôt que vous offrir les frais de dossier serait un facteur décisionnel important pour vous.

 

  • La garantie : si le montant de votre nouveau crédit est important, vous aurez bien sûr besoin d’une garantie. Comme pour toute souscription à un prêt, elle peut être de différents types : caution d’une personne physique, nantissement d’un de vos placements, hypothèque.

Bon à savoir : si l’opération s’avère intéressante pour vous, sachez que vous avez la possibilité d’intégrer la totalité des frais dans votre nouveau prêt, et ainsi ne pas avoir à sortir d’argent de votre trésorerie.
 
 

Un contexte propice à la renégociation des crédits

Vous connaissez maintenant les tenants et les aboutissants de la renégociation de prêt. Sachez que les taux d’intérêt début 2013 sont extrêmement bas et que c’est une belle opportunité pour réaliser cette opération.
Alors, si vous avez souscrit un prêt au second semestre 2008 ou au premier semestre 2009, lorsque les taux étaient hauts, vous avez probablement intérêt à renégocier votre prêt. Adressez-vous d’abord à votre banquier, puis faites une simulation de prêt afin de recevoir d’autres offres et de faire jouer la concurrence.
 
 
Par Guillaume Hervy
www.lepretmalin.com

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

0 commentaires