Et ce n’est même pas une blague. Vous le savez si vous lisez mes articles depuis quelques années, je ne suis pas particulièrement favorable à l’investissement dans l’immobilier d’entreprise, et donc dans les SCPI.

Au cœur de la réflexion que je vous expose ici depuis 2017 environ, il y a la question de la mutation des usages de l’immobilier de bureaux et de l’immobilier commercial. Bien avant l’arrivée du Covid, le prix de l’immobilier de bureaux au regard de l’évolution grandissante du nomadisme d’entreprise était un facteur inquiétant qui interdisait d’y investir sereinement.

Nous vous proposions déjà cette analyse dans la première édition de notre livre « Investir dans l’immobilier« . Déjà, et il ne fallait vraiment pas être un génie pour l’observer, les entreprises cherchaient à réduire les espaces de travail devant l’émergence du nomadisme d’entreprise et la vacance grandissante des postes de travail.

Depuis, il s’est passé ce qu’il s’est passé, et l’expérience massive du télétravail est en train de bouleverser le marché de l’immobilier de bureaux. Les mutations que nous pouvions espérer installer lentement au cours de 10 prochaines années se sont imposées en 15 jours.

Bref, la crise Covid agit comme un véritable tsunami pour le marché immobilier tertiaire (bureaux et commerces). Il ne sert à rien de le nier.

Ainsi, l’immobilier de bureaux et des commerces qui ne seront pas adaptés à la nouvelle donne de l’après Covid pourraient subir une dévalorisation forte entre baisse des loyers… et baisse des prix.

La performance future de nombreuses SCPI pourrait ainsi être durablement affectée par cette mutation accélérée du marché. Les gestionnaires vont devoir s’adapter à marche forcée ; Les rendements devraient être rognés par les changements d’usage qui nécessiteront des travaux onéreux.

Transformer un bureau en logement ou en espace de co-wordking est une stratégie potentiellement pertinente à long terme… mais qui s’avère être très onéreuse à court terme. L’immobilier de bureaux va devoir s’adapter… et cela va couter cher aux propriétaires actuels.

Mais si la crise devrait laisser des cadavres et donc peser sur les performances futures de nombres de SCPI, cette mutation accélérée devrait également créer des opportunités pour les acteurs, non encore investis, qui auront les capitaux et la vision pour investir à très long terme.

SCPI : la crise fait naître des opportunités d’investissements .. Saisissons les !!!

Si ceux qui possèdent de grands parc d’immobilier de bureaux ou de commerces devraient être les perdants de la crise, d’autres devraient être les gagnants.

Les gagnants seront les investisseurs qui sauront saisir les opportunités offertes par la crise :

  • Les prix d’un nombre certain d’immeubles de bureaux ou de commerce ont baissé depuis le début de la crise => N’est ce pas le bon moment pour les acheter ?
  • Le télétravail et le nomadisme d’entreprise modifient en profondeur la géographie des travailleurs et potentiellement à terme du lieu d’investissement en immobilier d’entreprises. ==> N’est ce pas le bon moment d’investir dans l’immobilier de bureaux dans ces nouvelles régions à la démographie dynamiques ?
  • La multiplication des espaces de travail, le co-working, les tiers lieux vont peut être devoir se multiplier partout sur le territoire => N’est pas le bon moment d’investir dans cette nouvelle génération d’immobilier d’entreprises ?
  • L’immobilier de commerce est en train de se réinventer autour du désir de consommation local et bio ==> N’est pas le bon moment pour investir dans les espaces commerciaux qui sauront satisfaire cette nouvelle demande ?
  • … Les opportunités sont partout pour celui qui saura les saisir !

Bref, le moment est peut être venu d’envisager sérieusement dans les SCPI qui sauront être les gagnantes de demain.

Ces SCPI qui seront les gagnantes de l’après Covid-19, ce sont les SCPI qui viennent de se créer ou qui se créeront dans les prochains mois. Ce sont ces SCPI qui ne subiront pas les conséquences de cette mutation accélérée du marché (car elles sont récentes et ne subiront donc pas les baisses de prix de l’immobilier d’entreprise) et pourront utiliser l’argent confié par les épargnants pour construire un patrimoine nouveau totalement adapté à l’après Covid.

ps : Ce titre « SCPI : la crise fait naître des opportunités d’investissements .. Saisissons les !!! » est le titre d’un article que nous avions rédigé en 2010/2011, au cœur des conséquences de la crise de 2008. Déjà 10 ans…

L’idée, à l’époque était exactement la même sauf qu’il s’agissait d’anticiper obsolescence énergétique et la vague de l’immobilier vert. A l’époque, je mettais en avant la SCPI PF02.

N’oubliez pas, il faut que tout change pour que rien ne change.

Besoin de nos conseils ? Découvrez nos offres et services :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

36 commentaires