Depuis quelques jours, les médias tournent en boucle autour de la question du niveau de vie des retraités ; Tous analyse les derniers chiffres du Conseil d’Orientation des Retraites dans l’objectif d’instaurer une narration qui pourrait justifier la prochaine réforme des retraites et la nécessaire baisse des pensions retraites ( Cette question de la narration dominante est au cœur de notre travail de réflexion comme nous vous le présentions dans cet article « [Réflexion] Bien gérer son patrimoine, c’est comprendre que la vérité n’existe pas ! Nous sommes narration ».

En effet, une lecture des conclusions du COR permet d’aboutir à la conclusion que le niveau de vie des retraités est au moins égal au niveau de vie des actif.

Nouveau ! Découvrez notre nouveau livre « Succession«  dans lequel nous vous livrons tous nos conseils et stratégies pour régler votre succession et réduire les droits de succession.

 

Et toujours nos bestsellers « Assurance vie et gestion de patrimoine » et « Investir dans l’immobilier« 

Mais attention, si cette conclusion est réelle, il semble important d’y apporter quelques nuances :

 

Le niveau des retraites est très inférieur au niveau des revenus d’activité. 

En réalité, malgré une narration qui semble vouloir imposer l’idée selon laquelle les retraites sont trop élevés, la décote moyenne entre le revenu d’activité moyen et la retraite moyenne est de 35%. Le niveau de retraite moyenne est inférieur de 35% au niveau de revenu d’activité moyen des actifs.

Selon les données du COR, cette différence entre le niveau de retraite moyen et le niveau de revenu moyen devrait progressivement augmenter dans les prochaines années pour atteindre entre 50% et 60% à l’horizon de 2070.

Sans avoir besoin de réaliser de nouvelles réformes, le niveau relatif des retraites devrait baisser dans les prochaines années, et cela de manière considérable : Aujourd’hui, le niveau moyen des retraites représente 65% du revenu des actifs ; Demain ce niveau ne devrait être entre 40% et 50%.

Le montant moyen des pensions retraite est de 1390€ / mois alors que le niveau de revenu de salaire moyen est de 2193€ / mois. Attention, on parle ici de moyenne, je n’ai pas trouvé les médianes.

Demain, cet écart devrait croître de manière très importante.

 

 

– Le niveau de vie moyen est un calcul statistique qui tient compte du nombre de personne dans le foyer … et des revenus du patrimoine

Pourtant, malgré des revenus plus élevés, le niveau de vie moyen des actifs est inférieur à celui des retraités. L’une des raison est liée à la composition du foyer : Les actifs doivent partager le revenu avec leur enfants afin de déterminer le niveau de vie du foyer.

On parle effectivement de niveau de vie par unité de consommation dans le foyer; Les retraités disposent d’un revenu pour chaque membre du foyer alors que les actifs peuvent avoir des enfants à charges ; Le revenu par unité de consommation est naturellement plus faible.

De surcroît, la notion de niveau de vie inclus les revenus du patrimoine dont les retraités sont les principaux bénéficiaires ; En effet, le patrimoine étant naturellement croissant avec l’âge, il n’est pas impensable de croire que les retraités sont les principaux bénéficiaires de ces derniers.

Le niveau de vie médian des retraites est au final très proche du niveau de vie médian des actifs : Ainsi, malgré des revenus nettement plus faibles, leur niveau de vie est assez comparable.

Le niveau de vie médian par unité de consommation est très proche entre les retraités et les actifs malgré la différence importante entre le niveau des pensions retraites et les revenus d’activité. Au final, entre une composition du foyer différente et les revenus du patrimoine, les retraités réussissent à maintenir leur niveau de vie (en moyenne).

 

 

Le montant moyen des pensions retraites est de 1390€ / mois.

Dans le détail, le niveau moyen des retraites est de 1390€ / mois, dont 1070€ pour les femmes et 1740€ pour les hommes.

 

 

A suivre…




23 Comments

  1. Christian says:

    Il est utopique de se projeter en 2070. A parametres constants, le niveau de retraites sera même certainement inférieur à ces chiffres. Certaines professions connaissent deja aujourd’hui un tel ecart. Mais des événements trop importants auront bouleversé la donne d’ici là: conséquences du réchauffement climatique, explosions démographiques dans certains pays, disparition de certaines ressources… Projetons nous dans 20 ans, celà représente déjà un énorme effort d’imagination.

    • Michel 2 says:

      Tout à fait d’accord, se projeter à 50 ans n’a aucun sens, tant la société peut être bouleversée par différents événements comme l’organisation / évolution de la société ou des crises et conflits de toutes sortes.
      Tout comme, à mon humble avis, ça n’a pas de sens de se projeter en 2100 sur les hypothétiques dérèglements climatiques.

  2. Bonjour

    Suivre le débat

  3. Badtimes says:

    Bonjour Guillaume,

    J’ai cherché moi aussi a trouver le niveau de retraite médian mais impossible car une moyenne n’est pas représentatif de ce qui se passe.
    Pouvez vous lancer un appel general pour obtenir ce chiffre. Merci d’avance

  4. Dans le année 70 on constatait déjà que la pyramide des ages poserait forcément un problème de retraite à terme. Ainsi chacun devait se constituer sa propre retraite en plus de la retraite obligatoire. Cela me fait penser à la cigale et la fourmi. Perso je n’ai jamais compté sur la retraite obligatoire. Alors tout cela me laisse royalement indifférent.

    • Michel 2 says:

      Vous avez raison, le seul réel problème, c’est la difficulté pour les jeunes générations d’ARRIVER à se constituer un capital retraite, notamment avec l’immobilier ou l’AV qui ne rapportent plus rien.

      • Tout à fait

      • En fait il existe des solutions mais ils ne les connaissent pas.
        Franchement mieux vaut éviter l’assurance vie et la résidence principale.
        Mais l’immobilier sous certaines formes peut s’avérer un bon plan (location courte durée, colocation, parking … mais en étant ultra sélectif et bien informé sur les bonnes façons de faire …

    • Badtimes says:

      Et pourtant a cette époque tous les hommes politiques le savaient(les rapports étaient tous d’accord), et malgré ça ce cher Mitterrand n’hésita pas a réduire l’âge de la retraite a 60: il y en a qui aurait été condamnés pour moins que ca! Pour escroquerie 😁

    • investisseur lambda says:

      J’ai également toujours considéré la retraite obligatoire comme une taxe, dont la couleur je ne verrais jamais, étant donné ma position de naissance peu favorable en fin du baby boom. J’ai donc fait comme Polo. Ceci dit, être sur un radeau à côté d’un navire qui coule n’est jamais bon, à moins de ramer vite et loin…

  5. Article intéressant . Par contre, faire des pronostics ( en matière économique ) sur ce qui se passera dans 50 ans, c’est très fort, alors que la grande majorité de la population ne sait déjà pas si son emploi ou son activité existera encore dans 3 ans… ( Et du coup, j’admire les jeunes qui osent s’engager sur 25 ans… ) Le monde change vite, on ne peut plus faire de pronostics sur un aussi long terme.

  6. julien bonnetouche says:

    On sera surement à 40/50% dans pas longtemps….

  7. Bonjour

    J’avais souscrit à des caisses de retraite complémentaires ( par l’intermédiaire de ma femme qui était professeur. En effet si elle adhérait, ça me permettait d’y adhérer. Le complément que je perçois a fondu. Tant ce complément a fondu( et ce n’est pas fini) que j’aurais mieux fait de placer mon argent en assurance vie (même en fond euro). Evidemment encore mieux en SCPI ou immobilier. Au moins un capital ( malgré les hausses ou baisse de plus valu) qui dans le long terme me rapporte un revenu qui pourtant diminue lui aussi à cause des taxes qui elles aussi vont grimper.

    ça je sais que certains me contrediront, mais si j’étais jeune, j’utiliserai mon huile de coude en faisant de la rénovation. Le système de répartition était une saine méthode mais ne suffira pas. Sans que ça m’empêche de dormir j’ai commencé à agir lorsque j’avais 35 ans. Certains diront capitalisation ( pas dans la monnaie) surtout pas mais moi je crois encore un peu au dur même si de plus en plus on essaye de me grignoter*.
    Par exemple, aussi acquérir des terres agricoles ou dans le forestier. Les rendements sont moyens mais je pense, si on en croit ce qu’on nous dit, c’est une partie de cheminement vers le bio.

    * De toute manière, si on a la santé, c’est à l’arrachée qu’on obtient quelque chose.

    Pour certains d’entre nous, nos parents ayant de faibles retraites, nous avons vite compris qu’il fallait s’investir( en ne comptant déjà pas sur notre simple retraite, mais en investissant pour avoir un revenu complémentaire qu’on nous envie aujourd’hui puisqu’on « compare notre patrimoine (accumulé par notre travail) à celui des plus jeunes que nous . La plupart de nos enfants nous voyant plus aisés, n’ont pas acquis ce réflexe.

    C’est clair , je rejoins julien: « dans pas longtemps »

  8. Bonsoir

    Je lis

    « notamment avec  » l’immobilier ou l’AV qui ne rapportent plus rien. »

    Pour l’immobilier les recettes dépassent tout de même les dépenses! du moins s’il n’y a pas eu de saccage.
    ————-

    Quant à vendre sa résidence principale!

    « Et pourtant a cette époque tous les hommes politiques le savaient(les rapports étaient tous d’accord), et malgré ça ce cher Mitterrand n’hésita pas a réduire l’âge de la retraite a 60: il y en a qui aurait été condamnés pour moins que ca! Pour escroquerie « 😁

    Peut-être qu’on savait, mais pour celui qui avait commencé à ne plus aller à l’école vers 9-10 ans pour commencer à travailler à 11-12 ans pour terminer à 65 ans il faut reconnaître qu’il était un peu fatigué. (cassé, miné 3-4 ans de retraite). Proche de ces gens je me posais vraiment la question Quelle vie pour ces gens ?
    J’en ai connu: maçons agriculteurs etc (bonjour les rotules)… En ce temps là il y avait certainement moins de départs anticipés.
    La pénibilité on ne connaissait que très peu en ce temps là.
    Tout ça dépend de quel milieu on vient pour comprendre la chose!!
    Et ils ne faisaient pas que 35 heures*,plutôt 60 pour les agriculteurs. 40 pour les maçons mais combien faisaient des heures supplémentaires pour mettre du beurre dans les épinards. Elles n’étaient pas défiscalisées celles là
    *LA Pour moi, c’était une erreur.
    évidemment le temps a passé, c’est pas la même chose de commencer à travailler à 10 ans qu’à 25 ans.

    • Badtimes says:

      @ alain
      Bien sur je suis d’accord avec vous(je suis de cette génération) mais au lieu de prendre une décision démagogique il aurait pu justement moduler en fonction des éléments que vous exposez. Mais ceci ne rapportait pas assez de voix. Quand on gouverne pour son intérêt personnel et non celui de la communauté et de son pays on n’est pas digne d’assumer la fonction.
      C’est pour ça que je parlais d’escroquerie.

    • « …et malgré ça ce cher Mitterrand n’hésita pas a réduire l’âge de la retraite a 60…. »

      Après plusieurs décennies de lutte pour l’accès au pouvoir, il aurait vendu père et mère pour se faire élire et … re-élire !

  9. Rodriguez says:

    Moralité : la retraite, laisse tomber. Inutile de cotiser, mieux vaut acheter de l’immobilier, des actions, etc… Ne pas être salarié pour se faire virer à 55 ans mais créer sa propre entreprise personnelle.

    Et si j’ai un bon conseil à vous donner: si vous êtes un homme ne vous mariez jamais!! Car à l’occasion de sa réforme des retraites Delevoye va rendre obligatoire le partage des droits à la retraite en cas de divorce (malgré que ce soient des biens propres cf art. 1404 du code civil).
    Les perdants du partage seront principalement les hommes.
    Alors attention ! Un mariage sur 2 se termine par un divorce donc en gros un homme sur deux perdra une partie de sa retraite à cause du mariage.
    Vous voilà prévenus.
    Et en ce qui concerne les hommes déjà pris au piège du mariage, tant pis pour eux ils se seront bien faits avoir. Il ne leur restera plus qu’à croire en la réincarnation pour ne pas faire la même imbécilité (le mariage) dans une autre vie.

    •  » Les perdants du partage seront principalement les hommes. » —> donc les femmes seront les gagnantes :=) :=)

      « Alors attention ! Un mariage sur 2 se termine par un divorce donc en gros un homme sur deux perdra une partie de sa retraite à cause du mariage » –
      Pouvez-vous expliquer comment se ferait/ fera le calcul si un homme divorcé, par exemple a été marié 15 ans sur une quarantaine d’années de cotisations ?

  10. julien bonnetouche says:

    Un jour j’ai posé cette question à un avocat spécialiste des gros dossiers de divorce

    A votre avis maitre, quand un homme doit il se marier ?

    il a pris 15 secondes de réflexion et m’a répondu :

    « un seul cas, si il est pauvre, et elle est riche » !!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*