Depuis quelques mois, les nuages semblent s’accumuler autour de la croissance économique : Guerre d’empire entre la chine et les états unis sous couvert de guerre commerciale, remise en cause du dogme neo-libéral et du mythe du marché auto-régulateur et donc des excès de la mondialisation, confirmation de l’inefficacité des politiques monétaires malgré des taux d’intérêt excessivement faibles et une monétisation rampante de la dette, … Même les esprits les plus optimistes ont des difficultés à voir les bonnes nouvelles à court terme dans le moment économique.
On a l’impression qu’il suffit d’une étincelle que notre monde économique bascule rapidement dans la récession. Cette étincelle, nous la sentons de plus en plus proche et toutes les conditions semblent réunies pour que ce petit évènement, cette étincelle, soit le déclencheur d’une réaction en chaîne dont on ne peut aujourd’hui anticiper la conclusion.
Cette étincelle est d’autant plus proche que les peuples l’attendent et même la souhaitent tant la désespérance du moment est grande. Nombre de nos concitoyens sont dans l’attente de cet évènement qui, ils l’espèrent, leur permettra de faire société à nouveau. Ce drôle de sentiment nous l’avons depuis longtemps comme nous le décrivions déjà en Mars 2018 dans cet article « Le système recherche le prétexte qui permettra de purger les excès et repartir sur de bonnes bases ? » (Je ne peux que vous encourager à relire cet article ! Tout y est)
Petit à petit, on avance vers ce prétexte qui sera le fait générateur d’une mutation latente qui attend le bon moment pour accélérer. S’agira t’il d’un évènement météorologique, d’un acte de trop dans le conflit Chine / USA, ou tout simplement de tout autre évènement que l’on ne peut anticiper mais qui bouleversera l’état du moment. N’oubliez pas cette phrase célèbre : Les cycles économiques ne meurent pas de vieillesse ! Nous attendons donc cette étincelle qui mettra fin au cycle… et l’histoire retiendra probablement que c’est évènement sera à l’origine de la crise alors même que nous savons tous qu’elle est latente.
 

Une nouvelle récession qui sera l’occasion de nouvelles expérimentations budgétaires et monétaires ou politiques.

Les récessions, les crises sont normales et mêmes fondamentales dans une économies ou l’affectation du capital et sa rémunération dirige le sens du mouvement économique. Malheureusement, cette nouvelle crise qui pourrait se dessiner intervient alors que les économies ne sont pas préparées : Plus de 10 ans après la crise de 2008, nos économies pataugent péniblement malgré des conditions monétaires incroyablement favorables.
Les taux d’intérêt sont excessivement faibles, les niveaux d’endettement des états, normalement insupportables sont rendus supportables et même en voie d’être encore augmentés grâce au soutien abusif des banques centrales qui préfèrent détruire la valeur de la monnaie plutôt que d’accepter l’effondrement de l’économie … et pourtant les peuples ne sont pas heureux et ont perdu l’espérance. Le mouvement des gilets jaunes illustre parfaitement l’état d’esprit des populations qui n’arrivent plus à trouver le sens d’une économie dont ils ont l’impression de ne pas profiter.
Bref, le moment est délicat. La récession arrive et nos économies n’ont plus de munition pour en limiter l’impact : Une accélération de la monétisation de la dette via l’euthanasie des épargnants et les taux d’intérêt négatifs pourraient créer plus de problèmes qu’ils n’en résorberaient. Pour le moment, les épargnants s’appauvrissent sans s’en rendre compte, mais cela pourrait ne pas durer si leur appauvrissement relatif s’accélérait (cf »Êtes vous prêt pour la destruction de la monnaie et de l’épargne ?« ).
La situation est critique et si les économies n’ont plus de munitions budgétaire ou monétaire, il est à craindre que les peuples utilisent l’unique arme à leur disposition : L’arme politique.
Aujourd’hui, le succès des extrémistes (qu’il ne faut pas confondre avec les populistes) est indéniable alors que la croissance économique est élevée, le chômage en baisse, bref que tout va mieux … demain, si la situation économique devait se dégrader, il y a fort à parier que l’attrait pour ce vote destructeur augmente de manière considérable.
Face à ce risque destructeur, les gouvernants visionnaires n’ont d’autre choix que d’innover pour essayer de redonner l’espérance aux populations. Cette innovation passera selon moi par l’acceptation d’une remise en cause des excès de la mondialisation comme je vous l’explique dans cet article stratégique du début de l’année : « Stratégie d’investissement 2019 : L’année de tous les possibles sur fond de remise en cause de la mondialisation financière« … mais les gouvernants sont ils capables de remettre en cause leur dogme du tout marché autorégulateur ? C’est pas gagné…

Leblogpatrimoine.com vous conseille dans la gestion de votre patrimoine
Bilan patrimonial
  • Conseil en gestion de patrimoine INDÉPENDANT
  • Un tarif unique de 89€ TTC, sans surprise
Découvrir le service
Assistance patrimoniale
  • Un abonnement pour un accompagnement patrimonial PREMIUM
  • Un tarif unique de 350€ / mois, sans surprise, sans engagement de durée
Découvrir le service
Livres et formations

3 livres pour vous former et apprendre à gérer votre patrimoine

Découvrir les livres

38 commentaires