Les grandes annonces du président Macron pour rebâtir le pays après la fracture sociale des #giletsjaunes ont fuités dans la presse et on apprend donc que l’une des mesure importante est la non indexation des retraites sur l’inflation, sauf pour les retraites dont le montant serait inférieur à 2000€ (attendons de connaître les détails sur cette appréciation du seuil de 2000€ ; S’agit t’il du montant de la pension, du revenu du foyer, … ).

Partout, cette mesure vous sera présentée comme une concession importante du président de la république ; La narration médiatique ou gouvernementale ne parle pas de non indexation des retraites sauf pour les petites retraites… mais à l’inverse du retour de l’indexation des petites retraites. Cette mesure est vendue comme une très bonne nouvelle … alors que ce n’est pas le cas ! L’hypothèse de la non indexation des retraites pour l’avenir est une offensive incroyable en pleine crise sociale ! 

Pourtant, le cœur du sujet semble être bel et bien la remise en cause du pacte social autour de la retraite par répartition.  L’indexation des retraites sur l’inflation est organisée par la loi ! Indexer les retraites sur l’inflation n’est pas une faveur d’un président généreux, c’est l’application d’un texte de loi en vigueur depuis 1987. Avant 1987, la loi était encore plus favorable aux retraités puisque les pensions retraites étaient indexées sur les salaires.

Ainsi, dans son allocution, le président semblait vouloir annoncer du principe d’indexation des retraites sur l’inflation, sauf pour certaines retraites dont le montant maximum est aujourd’hui fixé à 2000€. S’agit t’il d’une mesure temporaire ou définitive ?

Tous nos conseils dans 3 livres !
 

  • « Investir dans l’immobilier » : Tous nos conseils et stratégies pour réussir votre investissement dans l’immobilier ! 375 pages de conseils et de stratégies.

 

Des livres vendus à des milliers d’exemplaires et dont les lecteurs reconnaissent la qualité !

En tout cas, loin d’une concession, cette idée que les retraites ne doivent plus être indexées sur l’inflation est une très mauvaise nouvelle pour tous les retraités, même pour ceux dont les retraites sont aujourd’hui inférieures à 2000€. Qu’en sera t’il demain ? Le seuil de 2000€ sera t’il maintenu ? abaisser ? …

Cette annonce majeure est d’autant plus inquiétante qu’elle ne laisse plus aucun doute sur les intentions réelles du gouvernement sur les objectifs de la prochaine réforme des retraites. Derrière les beaux discours consensuels de Jean Paul DELEVOYE (cf »Réforme des retraites : De l’utopie d’un nouveau régime qui renforce la solidarité à la réalité politique. »), il ne semble pas possible de faire confiance à un gouvernement tout puissant qui pourrait imposer sa rigueur et détruire la confiance dans un futur régime de retraite pérenne, juste et équitable.

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.  

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques

Si le gouvernement est offensif en pleine crise sociale historique au point d’annoncer une baisse des pensions retraites … de quoi sera t’il capable demain ? Il n’est pas raisonnable de confier l’avenir de nos retraites aux politiques ayant un tel comportement ! Vos retraites sont clairement en danger.. Nous venons d’avoir la preuve par l’exemple, que le gouvernement n’a aucunement l’ambition de construire un nouveau régime de retraite par répartition juste, équilibré et pérenne. L’objectif est clairement affiché : Il faut détruire le socle de la retraite par répartition, il faut détruire la confiance dans le système !

Cette attitude me semble totalement irresponsable sauf, si l’objectif est de détruire… 

Qui sommes nous ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :   
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. Comme nous vous l’expliquons dans cet article « Comment rendre la gestion de patrimoine accessible à tous ? », l’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –   

 Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

  

Découvrir notre offre de conseil patrimonial



Posez vos questions et obtenez nos réponses

156 Comments

  1. Fredy Gosse says:

    Mon pari 2000 égal revenus?question diminution des dépenses pas vu où quand comment ..Bref business as usual

  2. C’est scandaleux !

  3. Article très intéressant sur ce que le gouvernement tente de mettre en place. L’érosion du capital par l’inflation couplée à une retraite par capitalisation pour engrosser les gérants de fonds. Ca promet…

    • Jonathan Kaminski says:

      La retraite par capitalisation serait certainement moins catastrophique pour les finances publiques et les retraites des particuliers, au moins partiellement. Si cela cree des emplois dans la finance tant mieux mais tout le monde serait gagnant. Cela certes créerait des profits pour les gérants de fonds mais aussi des retraites qui ne se deteriorent pas avec l’inflation, et la possibilite pour les futurs retraites de savoir quel serai leur niveau de vie en fonction de leur age de depart a la retraite. Cela est incitatif et tres efficace, et peut coexister avec une retraite obligatoire universelle de base et par distribution. Quand je regarde le systeme de retraite en suisse et le niveau de vie des retraites je pense qu’ils sont contents d’avoir « engrosse » des gerants de fonds. Avec ce genre de mentalites, je vois pas comment on peut s’en sortir si on veut payer moins d’impots…

      • Je ne suis pas allé au fond de mes pensées. Ce qui m’effraie avant tout c’est le manque de culture financière de la plupart des Français. L’avantage du système actuel est que chacun (sauf quelques catégories) est astreint à côtisation. Demain, le risque est de se retrouver avec une précarisation des futurs retraités ne mettant rien de côté. Et les retraites ne se détérioreraient peut être pas par inflation, mais par destruction du capital par placement sur des actifs risqués, avec tout le risque supporté par le « clienté futur retraité avec une prime de risque probablement faible !

        • Il faut en effet faire un petit effort de mémoire, le système de retraite par répartition a été institué en 1945 en réponse à la ruine des rentiers de la bourse suite à la crise boursière et financière des années 30.
          Les hommes de cette époque avaient appris de l’expérience que si en théorie la capitalisation est une panacée, elle ne tient pas le choc dans la durée.
          Nicolas a raison, il s’agit simplement d’injecter plus d’épargne dans le circuit financier, les retraités sont voués à se faire spolier… »En même temps » personne ne les avait obligé à voter Macron. L’historien (et grand esprit) pendant l’entre 2 guerres , Jacques Bainville: « trop tard est un mot terrible dans l’histoire » , et Karl Marx « l’histoire ne pardonne pas plus aux peuples qu’à une femme quand ils se laissent séduire par le premier aventurier venu ».
          La présidence Macron ne prend pas le chemin d’une anecdote!

  4. Et l’égalité entre tous les Français !
    Cette décision est probablement anticonstitutionnelle

    • Je vous rejoins sur ce point. Mais je m’interroge aussi sur l’incohérence de la démarche. Macron veut transformer le système pour le baser sur un système par points. Un euro cotisé donne le même droit à tout le monde..sauf que le point obtenu n’a pas la même valeur suivant que le total des points donne un montant infèrieur ou supérieur à 2000€ !et une fois que le total atteint les 2000€, les fameux points deviendraient ils ordinaires. On est dans le grotesque des usines à gaz inspirées par les députés issus du PS qui n’ont d’autre objectif que leur réelection. La réforme des retraites n’est pas encore définie que ses principes sont contournés. Vientôt viendront les points des fonctionnaires qui auront plus de valeur que ceux du privé et des commerçants…Macron gouverne à vue…

      • Michel 2 says:

        C’est trop malheureusement vrai ce que vous dites, que des usines à gaz à répétition. Le conseil constitutionnel n’a jamais eu autant de travail, même piloté par un socialiste !

      • Rodriguez says:

        Et que dire de la réforme de la réversion ! Complètement incohérente. Juste pour faire plaisir à Carole Bonnet et à Pascale Coton. Cependant elle est le contraire de toute logique.

      • Fredy Gosse says:

        Heu j ai déjà le modèle de calcul qui n’est pas le même ?

    • Rodriguez says:

      Je pense qu’effectivement il y un gros risque d’inconstitutionnalite.
      N’oublions pas que tant les députés LREM que les membres du gvt sont bien trop jeunes en politique pour savoir ce qu’ils font.

  5. Bonjour,
    Les retraites coûtent plus cher en pourcentage de PIB en France que dans la plupart des pays européens. Des lors que la voie d’un allongement de la vie au travail semble fermé la baisse fes pensions est inévitable. Je relève qu’une non indexation sur 20 ans avec 2% d’inflation représente une baisse de 10% de la pension versée. Porter à 66 ans l’âge de la retraite représenterait 10% de durée de travail en plus (4 ans sur 40 environ). C’est aussi la seule mesure qui fait participer les actuels retraités à l’effort qui, autrement, ne pèse que sur les actifs. La vraie question est celle du maintien à terme d’un niveau d’inflation aussi faible qu’actuellement. Dans l’hypothèse d’une reprise de l’inflation la non indexation serait effectivement une catastrophe.

    • Je pense que votre calcul n’est pas juste.
      Une non indexation sur 20 ans avec une inflation de 2% représente une perte en valeur réelle d’au moins 40% ..
      Ce serait le retour à la pauvreté pour les classes moyennes

      • Jonathan Kaminski says:

        (1-0.02)^20=0.668 soit 33 pct de perte de valeur reelle…. ds 20 ans, ms 20 pourcent en moyenne sur toute la duree de ces 20 ans.
        Deux choses a prendre en compte: Le PIB dans 20 ans, les salaires et contributions aux retraites des actifs augmenteront avec l’inflation. De plus, en valeur reelle (inflation deduite), les contributions aux retraites augmentent avec le PIB.

        Donc en gros, a population constante a travers les categories d’age (et c’est cette hypothese qui pose pb!), une non indexation des retraites sur l’inflation pour une inflation moyenne annualisee de 2% pendant 20 ans permet des contributions constantes en % du PIB sans besoin de modifier l’age du depart a la retraites, mais une economie moyenne de 20% par an a l’Etat au niveau des depenses, et une economie de 33% annuelle ds 20 ans. Y’aura t’il 33 pourcent de baisse du ratio Actifs/Retraites ds 20 ans? Ca me parait exagere. En revanche, je pense que le but est a la fois de compenser l’evolution demographique future et d’ameliorer le solde budgetaire des retraites. La non indexation est donc une mesure amplement suffisante ms catastrophique socialement. Par contre, la seule solution qui me parait envisageable pour ameliorer le solde budgetaire est une plus grande part de retraites par capitalisation et un depart legerement plus tartif a la retraite (pouvant etre indexe sur l’evolution de l’esperance de vie).

        • Cher Jonathan,

          Votre analyse est complète et pose le problème principalement du côté recettes pour l’état.
          Je suis assez d’accord avec vous sauf peut-être avec le calcul du manque à gagner que vous chiffrez à 33%.le calcul est en partant de 100, une suite géométrique de raïson 1,02 , soit
          46% au bout des 20 ans, ce qui est assez proche des 40% que j’avais indiqué dans mon commentaire précédent.
          Comme vous le dites, ce serait catastrophique…

      • Michel 2 says:

        J’alllais faire la même remarque … de calcul mental !

        • Badtimes says:

          Oui car déjà au niveau des retraites arrco-agirc qui n’ont pas été revalorisées depuis 2013 on arrive presque à 15%.
          Pour ce qui est des futures retraites je pense que chacun doit penser à se la faire un peu tout seul, il est de toute façon prévenu.
          Pour ce qui concerne notre génération, sans vouloir remettre de l’huile sur le feu, nous n’étions pas prévenus que notre retraite allez stagner et donc baisser jusqu’a la fin de notre vie.
          Celui qui n’a rien mis de côté est un pauvre en devenir.
          Pas très folichonne comme solidarité!

    • Rodriguez says:

      Noooon ! Une non indexation sur 20 ans avec une inflation de 2% ne représente une baisse de 10% des pensions mais une baisse de 48,5% !! Le calcul à faire c’est 1.02 à la puissance 20.

  6. papigilles says:

    Encore la même chose. »Sur les petites …sur les petits ….etc…etc… » J’ai cotisé pendant 42 ans suivant des règles respectées par les « petits et les grands » Je me souviens même une cotisation supplémentaire pour les salaires au dessus du plafond qui ne donnait rien au cotisant. Aujourd’hui on change les règles et il faut donner plus « au petit ». Alors suis-je un petit où un grand,suis-je un « niké » un « relou » où un « bobo » va savoir. 2000 euros est-ce ma retraite où celle de ma femme où est-ce les deux. J’en ai marre de jouer au « bonneto ». Quand on demande au peuple de respecter les règles ,il faut que les règles soient précises et constantes….

    • Philippe says:

      Tout à fait d’accord ! Mais nous assistons au passage d’une retraite par répartition à une retraite par capitalisation. Si cela ne plait pas alors faut aller je ne sais où. Peut-être en Corée du Nord ? Le Chili et le Québec n’ont presque plus ce système.
      Si on tient à ce système alors faudra aussi accepter pour le soutenir de renforcer le rôle économique de l’état et cela s’appelle le socialisme voir national.

  7. Ras-le-bol de cette politique qui depuis Mitterrand donne toujours à ceux qui ne foutent rien. Bosser toute une vie et quand on relève la tête, se rendre compte que l’on paie partout et que l’on a moins que les autres. J’ai fait un calcul: avec l’isf et l’électricité, mon reste à vivre pour me nourrir après une vie de boulot était de 762 euros par mois.
    Si je n’avais pas travaillé comme une dingue, je n’aurais aucun souci de gestion et de locataires et un minimum vieillesse de 800 euros !!!!
    J’en ai tellement marre de ce monde, maintenant, je déprime d’avoir sacrifié ma vie et de le faire encore pour l’Etat !

    • Bonjour Matyn, votre situation n’est évidemment pas agréable, mais elle illustre bien une problématique qui va devenir majeure pour beaucoup de futurs retraités : vous avez un gros patrimoine immobilier, donc tres peu liquide et tres imposé, mais trop peu de revenus nets pour vivre. La solution passe très probablement par la revente d’une partie de votre immobilier locatif pour investir le produit dans une enveloppe plus liquide, par exemple un contrat d’assurance vie ou de capitalisation, qui en étant astucieux vous permettra de continuer à faire travailler votre patrimoine tout en rendant possible tres facilement des retraits partiels pas où très peu fiscalisés. De manière générale, la question se pose pour les futurs retraités que nous sommes de conserver de l’immobilier locatif à la retraite, qui a les inconvénients d’être très imposé et très peu liquide. Enfin, nous devons intégrer le fait que, une fois a la retraite, une partie plus ou moins importante de notre patrimoine devra être mise à contribution pour compléter une pension trop faible, et ne pourra donc pas être intégralement transmis; un argument supplémentaire pour se défaire d’une partie de son immobilier locatif, très (trop ?) exigeant en terme de gestion, trop peu liquide pour être revendu ‘par petits bouts’, trop imposé et complexe à léguer…

      • Jonathan Kaminski says:

        Si on investit ds limmobilier pour sa retraite et quon cherche pas la revente ou la plus value, il reste la SCI a l’IS…

    • Michel 2 says:

      CQFD !!!!

  8. Patrick D says:

    Beaucoup de retraités vont défendre leur retraite avec leurs valises et un billet d’avion. Encore une réforme qui va aider l’économie de nos voisins.

  9. CONSEILS aux actifs: si vous avez l’opportunité de travailler au noir ou au gris, surtout faites le !
    Ce sera  » tout bénéf « : dans l’immédiat, moins d’impôts , et à plus long terme, une pension de retraite moins élevée, donc non surtaxée et spoliée…
    Egalement, lorsque le moment de la retraite approchera, il faudra bien réfléchir avant de prolonger votre activité: le petit plus de pension gagné risque d’être ponctionné par les impôts, la CSG, le gel des pensions. Vous aurez travaillé un ou deux ans de plus pour rien !

  10. Quel est le problème ?
    Il n’y a plus d’inflation et demain nous serons probablement en déflation.
    Donc il vaudra mieux ne plus être indexé sur l’inflation lol.

  11. Moi, j’ai bossé 74 heures 6 jours dur 7, dont les dimanches. Mon mari déclarait le max mais en globale, pour le foyer. Résultat, pas de retraite sinon celle que je me suis fait. Cela à cause du régime des conjoints collaborateurs. J’ai donc cotisé pour rien pour ma retraite, en ayant versé un max !
    Même mon accouchement, je me suis arrangée pour que ce soit en août, pendant mes 15 seuls jours de vacances ! J’étais au boulot dès le 2 septembre.
    Si je dois vendre, si l’Etat m’y force, c’est pour quitter le pays et vivre mieux ailleurs.

    • Philippe says:

      Vous voulez une retraite multipliée par 2, allez en Creuse. Par 3 ? Allez au Portugal. Par 10, allez en Tunisie. Vous avez une trop belle retraite, allez en Suisse et vous diviserez son montant par 1,5 à 2.

    • Matyn, vous vivez la situation de beaucoup de ‘conjoints collaborateurs’ qui n’ont jamais cotisé à titre personnel; la stratégie de laisser un seul des deux conjoints ‘cotiser un max au global’ s’avère pratiquement toujours perdante. Les générations actuelles ont bien compris qu’il était essentiel que chacun des deux conjoints cotise pour lui-même; un certain réalisme, conjugué à l’augmentation du taux de divorce, n’y est certainement pas pour rien…

  12. Donald Duck says:

    Bienvenue dans la Matrix Guillaume, apparement vous avez choisi la pilule rouge…

  13. La génération aujourd’hui en retraite a été durant toute sa période de travail extrêmement bénéficiaire en terme d’assurance retraite: 1/ Cotisations faibles (source insee: charges sociales salariales: 19970: 7.18%; 1980: 12.8%, 1990: 17.8%, 2000: 21.01% et 2010: 21.46%) 2/ Durée de travail réduite (60 ans, dans la réalité bien souvent avant) 3/ Espérance de vie: en augmentation 4/ Moins d’enfants que leurs parents 5/ retraites basée sur ses dernières années de travail, … Aujourd’hui, elle demande à ses trop peu nombreux enfants de 1/ cotiser plus, 2/ travailler plus longtemps, 3/ toucher une retraite sur les 25 meilleurs années, … Well, la génération active est maintenant aux commandes et lui répond: Sorry, on peut également ne plus augmenter vos retraites … Et cela ne paraît pas injuste …

    • Cher Jacques,
      Vous serez aussi un jour la génération des retraites, vous ne serez plus aux commandes comme vous dites et vous vous contenterez des maigres revenus que vous n’aurez pas pris la peine de protéger …

      • Philippe says:

        That’s life… et pire, vous aurez peut-être une maladie que votre génétique aura pris le temps de vous affecter pour vous rendre vos dernières années pénibles.
        Moi je demande l’égalité génétique, financière, etc. Si pas possible, alors c’est injuste, non mais.

      • Je note quand même que vous ne contestez pas les faits …

    • La question dont nous débattons ici n’est pas tant le niveau de retraite mais pourquoi pénaliser celles qui sont supèrieures à 2000€ vs les autres. Va t on vers une retraite uniforme de 2000€ que vous ayez cotisé 10 ou 50 chaque mois ? si vous êtes encore actif, je vous conseillerais d’épargner ….

  14. Notre génération n’attend rien de la retraite par répartition. Elle cotise pour votre génération … et capitalise comme elle peut pour notre propre retraite. C’est ce que tous les « conseillers de patrimoine » nous disent de faire en tout cas …

    • Si vous avez les moyens de capitaliser et de vous payer des conseillers en patrimoine , c’est qu’effectivement vous n’attendez pas après la retraite par répartition…

      Espérons seulement que vous serez toujours dans l’aisance le jour venu

      • Gn, ce que vous n’avez pas compris, c’est que les générations qui cotisent actuellement un max (disons ceux nés à partir des années 1970 à qui on demande de cotiser 43 ans) ont parfaitement intégré que la retraite par répartition sera pour eux minimale: probablement un peu au-dessus du minimum vieillesse pour 70 ou 80% des actifs. Eh oui, nous savons compter: cotisations au taquet (multipliées par plus de 2 en 30 ans), artifices mathématiques divers et variés pour maximiser les cotisations et minorer les pensions (plafond de la sécu qui déplafonne les cotisations mais plafonne la pension, taux d’appel de l’AGIRC/ARCOO qui vous fait cotiser sur un salaire fictif mais ne rapporte aucun point), carrière nécessairement hachées par la dégradation du marché du travail, et surtout évolution démographique inéluctable qui fait que, avec 1.4 cotisant par retraité dans les années 2040, pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que le système est fondamentalement vicié. Les engagements des retraites actuels ont été mal calibrés et sont complètement démesurés, les actifs paient des cotisations faramineuses pour des pensions qui seront nécessairement et inéluctablement très faibles, quoi qu’ils fassent. Je comprends bien qu’il soit dans l’intérêt des pensionnés actuels de tenir aux cotisants le discours sur l’air ‘ne réfléchis pas, bosse beaucoup et cotises un max et tu verras bien le jour venu’ mais encore une fois, pour ceux qui savent compter, le scénario est écrit d’avance: ils seront les dindons de la farce. Donc oui, l’intérêt des actifs actuels est – hélas – de cotiser le moins possible et de capitaliser le plus possible; avec bien évidemment – et heureusement – le filet minimal de sécurité de la retraite par répartition – mais comme expliqué, étant donné les mécanismes de redistribution massifs, les pensions seront tellement comprimées aux alentours du minimum vital que l’intérêt est d’y cotiser le moins possible, le gain marginal étant dérisoire – , et en étant conscient que la capitalisation est intrinsèquement risquée (donc in fine risque de perdre une partie de ses investissements – oui oui, même dans l’immobilier !).

        • Polaris, vous dites que je n’ai pas compris….
          vous vous trompez car j’ai subit moi-même tout ce que vous décrivez(hausse des cotisations salariales, baisse de la valeur des points de retraites, changements dans les méthodes de calculs pour le régime général dans le sens d’une dégradation pour les futurs retraités etc..). Dans le même temps, j’ai vu la baisse constante des cotisations patronales et la montée du chômage.
          Michel Rocard avait mis en place la CSG afin de remédier à ce manque de recettes existant dès 1990. Malheureusement, le fruit de cette contribution est parti directement dans les caisses de l’état et n’a jamais servi à la Sécurité sociale.
          La solution passe par l’amélioration de la balance commerciale qui aura un effet bénéfique sur le déficit de l’état(déficits jumeaux) et qui permettra de dégager les moyens nécessaires au maintien actuel de la protection sociale.
          La capitalisation est une solution d’avenir mais seulement complémentaire; rappelez-vous ce qui est arrivé aux Américains avec la crise des Subprimes. Beaucoup se sont retrouvés sans ressources et ont repris un travail .
          Vous n’êtes pas les dindons de la farce !
          Et les retraités ne sont pas des nantis ! Ils aident souvent leurs enfants et de plus en plus leurs parents. Désindexer les retraites aura un effet néfaste immédiat et qui s’aggravera très rapidement.
          J’espère que le Président reviendra sur sa décision

  15. Fredy Gosse says:

    Message aux vieux
    Bouffez votre capital et s’il ne reste rien que voulez vous , les jeunes qui nous accusent de tous les maux verront bien si nous sommes la cause de leurs tourments ou la conséquence d une politique socialiste assumée ou cachée

  16. Bonjour

    Il faut bien un bouc émissaire. Demain il faudra en trouver un autre.

    « Message aux vieux
    Bouffez votre capital et s’il ne reste rien que voulez vous , les jeunes qui nous accusent de tous les maux verront bien si nous sommes la cause de leurs tourments ou la conséquence d une politique socialiste assumée ou cachée »

    Répondre

  17. Quel choix les syndicats mais aussi les Français eux-mêmes (à 82% selon un récent sondage) laissent-ils à l’exécutif, arque boutés qu’ils sont sur l’âge de départ légal à 62 ans alors que l’espérance de vie se rallonge et que les cotisations retraite sont à la limite du tolérable ?

    Tant qu’on ne s’attaque pas au seul vrai pb qu’est la capacité des cotisants à financer l’assiette des bénéficiaires, on ne résoudra rien.

  18. Il y a de plus en plus de retraités, qui vivent de plus en plus vieux, et toujours autant d’actifs.
    Donc soit on essaie de limiter les pensions, soit on demande aux jeunes de côtiser beaucoup plus et beaucoup plus longtemps pour financer les retraites de ceux qui en bénéficient aujourd’hui.
    Les actifs actuels devront déjà côtiser entre 40 et 45 ans (et probablement en fait davantage) en fonction de leur année de naissance pour financer ceux qui sont partis après avoir côtisé 37,5 ans (et je ne parle pas des conducteurs de locomotives et autres « privilégiés » qui ont pris la France en otage en 1995 pour conserver leurs « acquis sociaux »).
    Ils doivent déjà côtiser beaucoup plus sur leurs salaires à cause des hausses régulières des côtisations ces dernières années.
    Tout ça pour quoi à la fin ? Pour avoir des retraites nettement inférieures quand ce sera leur tour.
    Travailler plus longtemps, côtiser davantage, pour toucher moins, c’est ça l’injustice aujourd’hui, et elle touche et touchera les jeunes d’aujourd’hui. Tout simplement car il y a de plus en plus de retraités vis à vis du nombre des actifs, plutôt stable.
    Pour sauver le système, chacun doit faire un effort, et pas seulement les actifs depuis pas mal d’années.

    • Guillaume says:

      Mais pourquoi dites vous savez le système ? Il est déjà quasi a l’équilibre.

      • Oui enfin les prévisions du cor sont un modèle d’optimiisme

      • Oui enfin, si vous avez regardé de près les hypothèses prises pour les 3 scénarii envisagés pour le COR, vous aurez constaté que même le plus pessimiste suppose, par rapport à la situation actuelle, une évolution extrêmement favorable des 3 principaux facteurs (taux de chômage, allongement de la durée d’activité et productivité), alors que rien ne laisse pour l’instant deviner ce qui pourrait justifier une évolution aussi favorable de ces paramètres de l’économie française… bref, les estimations du COR sont à tout le moins hyper optimiste (on pourrait presque dire: irréaliste). Notez bien que c’est une tendance de tous les organismes de planification étatiques: ainsi, le budget est réalisé chaque année avec une estimation de croissance du PIB surestimée de 0.3 à 0.6 points, ce qui est loin d’être une paille…

    • Michel 2 says:

      « Donc soit on essaie de limiter les pensions, soit on demande aux jeunes de côtiser beaucoup plus et beaucoup plus longtemps pour financer les retraites de ceux qui en bénéficient aujourd’hui. »
      Ou soit on arrête de financer les pensions de retraites UNIQUEMENT avec les cotisations des actifs, puisque le système (par répartition) n’est dorénavant plus viable !

      • Qu’on le paye avec les cotisations des actifs ou avec leurs impots ou en les faisant bosser des jours gratos ou en rognant des dépenses publiques dont ils bénéficient ne change rien a l’affaire

        • Et par ailleurs meme en rationalisant la dépense publique de 10 milliards par exemple en quoi le fruit de cet effort devrait revenir aux retraités plutot qu’a d’autres ?

          • Michel 2 says:

            Il s’agit de rationaliser tous les budgets qui sont en déficit et de partager les dépenses entre tous les français au prorata de leur contribution respective et de ne pas opposer les uns contre les autres.
            Il n’y a rien de pire pour une société que justement d’opposer des catégories d’habitants envers d’autres.

            • Et comment vous le définissez le « prorata de leurs contributions respectives « ?
              une génération cigale qui n’a pas assez cotisé pour ses vieux jours (exemple fictif hein ;)) vous le rangez où son « prorata » ?

              • Michel 2 says:

                Au delà de votre obsession, la contribution de chacun consiste à payer l’impôt en fonction de ses possibilités (mais en aucun cas de procéder à une « confiscation).

                • Votre obsession a vous c’est de faire payer aux autres vos ardoises

                  • Michel 2 says:

                    A ce niveau, c’est pathologique ! Voyez un psy !

                    Pour ma part, je ne fais payez rien à personne, je demande seulement que l’on me restitue (au moins une partie) de l’argent que j’ai donné pendant 42 ans aux institutions (sans parler de ce que mon employeur a également versé pour mon compte) qui ont rémunéré les autres.
                    Même en vivant jusqu’à 100 ans et sans compter d’intérêts, je ne serais redevable à personne ! CQFD

        • Michel 2 says:

          Si cela change tout, car les impôts et les taxes tout le monde (ou presque) les paient !!!

          • Vous voulez augmenter la tva ou la csg par exemple c’est bien ça ? Et en quoi vous l’accepterez mieux que la hausse de csg l’automne dernier ?

            • Michel 2 says:

              Non ce n’est pas cela, je vous l’ai dit plusieurs fois et je vais le répéter un ème, il s’agit de baisser la dépense publique pour dans une première phase rééquilibrer les recettes et les dépenses et dans une deuxième baisser les impôts et taxes qui plombent notre économie et notre croissance.

              • Vous ne repondez pas

                • Michel 2 says:

                  Hé bien si je vous réponds, mais peut-être ne comprenez-vous pas que si on baisse la dépense publique, il n’y a plus besoin d’augmenter ni la TVA, ni la CSG, … et d’avoir un « bol d’air » pour répartir les dépenses « obligées » telles sécurité sociale, éducation et retraites.

    • Rodriguez says:

      Désolé d’avoir à le dire mais ce sont les femmes qui coûtent très cher au système de retraite.
      Elle vivent 25% plus longtemps en retraite que les hommes.
      Le gvt veut faire travailler les gens plus longtemps pour financer la dépendance. La dépendance concerne essentiellement les femmes: faire un tour dans n’importe quelle maiso de retraite, il n’y a quasiment que des femmes. Les hommes sont morts depuis longtemps.

  19. En synthèse, les Français sont ni plus ni moins schizophrènes: ils veulent des retraites plus longues et mieux payées, mais ne pas cotiser plus ou plus longtemps.
    Quand on atteint un tel niveau d’égoïsme et/ou de bêtise, on peut difficilement espérer une issue « en douceur »

  20. A tous ceux qui voté pour lui et qui critiquent, c’est votre problème. Il vous appartient de virer tous ceux que vous avez mis en place et qui nous font les poches en permanence;
    Pour les autres vous faites comme moi vous subissez et attendez les élections avec impatience
    C’ est le principe d’une dictature démocratique ou un parti avec 23% au premier tour impose sa loi aux autres 77% du peuple sans en tenir compte.
    Un président n’est pas là pour diviser le peuple mais pour le rassembler. Ce n’est pas le cas actuellement

    • Pensez-vous réellement qu’une personnalité puisse ‘rassembler les français’ ? Je pense que c’est absolument impossible. La société française est fragmentée, émiettées en un multitude d’intérêts catégoriels pour l’essentiel disjoints voire diamétralement opposés. Avec le système électoral actuel, effectivement, on élit un Président qui a rassemblé autour de 25% ‘seulement’ du corps électoral. Et c’est déjà un extraordinaire tour de force: rien que pour cela, Macron mérite largement son élection. Personne ne pouvait en faire autant. Personne d’autre que lui: tous les autres candidates se sont lamentablement crashés. Ajoutez de la proportionnelle et la France devient, au pied de la lettre, ingouvernable. Chaque liste fera moins de 10%, et ce sera la foire d’empoigne qui fera passer les échauffourées du samedi pour de gentilles parties de paintball.

      • Michel 2 says:

        « Ajoutez de la proportionnelle et la France devient, au pied de la lettre, ingouvernable … »
        Si proportionnelle, la France tombe aussitôt dans les mains de Marine Le Pen, elle attend cela depuis des années, vue que c’est sa seule chance d’être aux manettes !

        Non la seule issue possible, vu l’état de délitement du pays, c’est la démocratie semi directe, à l’instar de la Suisse !

        • Je ne vois pas bien ce que la démocratie ‘semi-directe’ (j’ai d’ailleurs du mal à saisir le concept) apporterait, et en quoi cela pourrait un remède au problème fondamental qui est la fragmentation de la société en sous-groupes aux intérêts opposés…

          • Michel 2 says:

            Vous ne voyez pas en quoi ! Un peu d’imagination cher Monsieur!
            Et comme je n’ai pas le courage, ni le temps d’expliquer (à nouveau car j’ai très largement débattu sur ce sujet il y a quelques mois sur ce même blog) les « avantages » de la DEMOCRATIE directe, je vous joins un lien pour comprendre qu’en DD, c’est le peuple qui décide et non plus quelques élus soit incompétents, soit véreux, soit bornés, soit qui n’assistent pas aux assemblées, soit etc…, mais qui dans tous les cas savent se gaver .

            http://www.slate.fr/story/62981/suisse-meilleure-democratie-europe

            • Quel rapport ?

              • Michel 2 says:

                C’était une réponse à la question de Polarisé:

                « Pensez-vous réellement qu’une personnalité puisse ‘rassembler les français’ ? Je pense que c’est absolument impossible. La société française est fragmentée, émiettées en un multitude d’intérêts catégoriels pour l’essentiel disjoints voire diamétralement opposés. Avec le système électoral actuel, effectivement, on élit un Président qui a rassemblé autour de 25% ‘seulement’ du corps électoral… »

                • Mais en quoi une démocratie plus « directe » changerait quelque chose au fractionnement de la société,
                  La suisse est un petit pays riche et relativement homogène, leurs interets individuels sont donc moins divergents que la france par exemple

                  • Michel 2 says:

                    Vous me faites rire, posez-vous la question des causes plutôt que des conséquences !
                    Pourquoi la Suisse est un pays riche et … ?
                    Justement parce qu’elle a le sentiment d’être libre et responsable de ses choix ( conséquence de la DD) et comme prospérité rime avec liberté …

                    • L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde.

          • Michel 2 says:

            Extrait:
            « Enfin, l’implication des Suisses dans le processus de décision fait d’eux des citoyens plus éclairés.

            «Plus on offre aux citoyens des opportunités de participer à la vie politique, mieux ils sont en effet informés», assure Antoine Bevort en se fondant sur les résultats d’une enquête, réalisée dans différents pays européens dont la Suisse, qui met en évidence la corrélation entre l’étendue des dispositifs de démocratie directe et les connaissances politiques. Et ce n’est pas tout. Le Guide de la démocratie directe, rédigé par plusieurs universitaires, met en évidence qu’un haut degré de d’implication populaire ne nuit pas à la performance économique, bien au contraire. L’implication des citoyens tend notamment à limiter l’évasion fiscale. »

  21. Philippe says:

    La problématique n’est Pas la retraite par capitalisation ou par répartition
    Il n’est pas non plus celui d’opposer les uns aux autres
    Mais plutôt de faire en sorte que les efforts soient partagés

    Reindexation des retraites selon inflation signifie une hausse des retraites (1,8%) supérieure à celle du Smic (1,5%)
    Cela signifie aussi une hausse des pensions de retraite jusque 2000€ sans que les salariés soumis aux mêmes revenus bénéficient d’une hausse similaire
    Revenir sur la hausse de csg signifie qu’à revenu égal, un salarié paye davantage qu’un retraité (qui pourtant consomme plus)

  22. courage aux courageux qui tentent de faire comprendre aux vieux qu’ils ont ete la génération la plus égoïste de l’histoire…

  23. Bonsoir

    a MICHEL 2 et à tous ceux qui peuvent ou veulent comprendre. c’est ce qu’on essaie de faire.
    effectivement ça n’est pas constructif et plutôt dévastateur

    « Il n’y a rien de pire pour une société que justement d’opposer des catégories d’habitants envers d’autres. »

  24. Je lis:
    « ceux qui sont partis après avoir côtisé 37,5 ans »——–> ceux là ne sont pas loin de la tombe!

  25. L ´ euthanasie des rentiers peuchere !

  26. Je ne peux qu’espérer que cette « fuite » est une erreur, sinon c’est une catastrophe pour les retraités de la classes moyenne et supérieure, celle qui a travaillé, cotisé et qui paye des impôts.
    Il faudra trouver le moyen pour que les classes moyennes supérieures puissent s’exiler ou exiler leurs revenus et pensions comme le font les très riches.
    Quand il n’y aura plus d’impôts payés alors on verra les vrais valeurs revenir, à savoir le travail et la responsabilisation pour les bénéficiaires actuels de toute la redistribution et la valeur économie pour les politiques qui devront alors entamer rapidement les réductions du train de vie de l’état.

  27. Rodriguez says:

    Macron a déclaré la guerre à son peuple.

    Et attendez de voir la réforme des retraites de Delevoye, il va vous massacrer.

    Pas besoin de reculer l’âge de la retraite, ce sont les gens eux-mêmes qui ne voudront plus partir en retraite.

    Avec Delevoye il y aura 2 catégories de Français. Ceux qui auront la chance de pouvoir conserver leur emploi après 62 ans. Et les autres qui seront pressés de mourir pour éviter de tomber dans la médiocrité.

    Delevoye est un politicien donc un vendu à qui le paiera le plus. Les Français il s’en fout.

  28. Bonjour

    Je lis

    « Notre génération n’attend rien de la retraite par répartition. Elle cotise pour votre génération … et capitalise comme elle peut pour notre propre retraite. C’est ce que tous les « conseillers de patrimoine » nous disent de faire en tout cas  »

    « Elle cotise pour votre génération » ———-> CERTAINS PRÉPARENT LA RETRAITE DE LEURS ENFANTS
    C’est certain que la retraite par répartition ça ne suffira pas.

    Sans être égocentrique chacun peut à l’occasion faire part de son expérience

    Quoi qu’il en soit : peut-être pas si ingrats. Chacun a sa manière. Moi j’ai déjà préparé la retraite de mes enfants. C’est assez facile lorsqu’on est riche !!. Je n’étais qu’un cadre moyen et ma femme professeur de lycée et collège. Ses parents n’avaient rien de rien.
    Nous avons donné en pleine propriété une petite partie de notre immobilier acquis à la sueur de notre front. Si nos enfants gèrent aussi bien que nous (je n’en suis pas certain) alors pas de souci. Il leur restera d’autre part une autre partie d’immobilier acheté spécialement pour eux ( pour ce dernier nous avons garder l’usufruit). Si l’état ne nous cambriole pas ils auront des assurances vie. Par dessus le marché ils auront notre résidence principale. Evidemment, si nous vivons TROP longtemps il faudra attendre. Je suis bien conscient que chacun ne peut donner que ce qu’il a.

    Mais inutile de se brocarder entre générations. La majorité des parents laissent le maximum à leurs enfants DANS LA MESURE où ces derniers restent corrects à leur égard. Toutefois ayant ramé un peu ils en gardent quand même pour vivre et un peu se distraire ! je pense qu’il est temps.
    D’ailleurs, en cas de parcours défectueux (divorce etc..) ces enfants reviennent chez leurs parents en étant bien accueillis.
    D’un autre genre les TANGY ça existe. Alors égoïstes !
    Pas sur ce site (heureusement) mais j’ai lu qu’il fallait les mettre au pilori ces vieux ??? à ce tarif j’en donne pas cher de l’avenir de nos enfants et petits enfants.

  29. Fredy Gosse says:

    Le commentaire de moniteur 64 est plein de sagesse lol j’ai déjà écrit sur le blog patrimoine ce qu il’fallait penser de ces comparaisons temporelles oiseuses .Faudrait aussi s informer pendant
    que l Europe baisse le monde bouge L usine nouvelle ( attention très verte et tes capitaliste de connivence ) apporte des chiffres montrant l’ignorance de nos compatriotes Partout le communisme a apporté misère et desolation mais des qu on réintroduit la propriété privée brusquement un développement se produit L exemple du Vietnam est fabuleux en 25 ans le taux de pauvreté qui était de 58 pour cent est passé à 10 pour cent .Des viles entières modernes sont apparues ça s’appelle la mondialisation et désolé le monde change et si nous continuons avec nos idéaux 19eme siècle alors nous sommes en voie d extinction .mais bon dans un violon

  30. Bonjour

    A Rodriguez

    Ce que vous dites est vrai mais je veux pas tomber dans le panneau. Je tiens particulièrement à la paix entre les gens. J’ai fréquenté les maisons de retraite durant 45 ans. Mère, ensuite belle mère qui est décédée à 95 ans et puis maintenant soeur dont le mari est décédée depuis plus de 10 ans. Ceci dit, on ne va refaire la nature humaine les choses sont ainsi et j’ai toujours pris plaisir( bien que ce ne soit pas très gai dans ces maisons)à rendre visite aux miens. Pour l’une d’entre elles j’ai même participé au financement.
    La guerre entre les genres ou entre les gens très peu pour moi.
    Je vois que ce n’est pas le cas pour tous. j’ai observé les échanges entre michel 2 et Davy; Pour ce dernier je me demande s’il a des enfants ou des parents, mais son acharnement est une obsession. J’ai des enfants et je rencontre des jeunes avec qui j’échange sur le sujet des retraites. En exprimant leurs inquiétudes ou en comparant nos périodes d’activité et ce qui en résulte pour moi et ce que demain sera pour eux je n’ai jamais autant de haine.
    Je souhaite bonne chance et bonne journée à tous.

      • Michel 2 says:

        Ce pamphlet, au delà certaines caricatures est en effet assez intéressant.
        Cependant, la rubrique responsabilité n’y est pas, à mon sens, suffisamment développé, car il est toujours facile de dénoncer un mal sans en chercher les origines.
        J’y vois, pour ma part, une raison essentielle, c’est le chômage institutionnalisé depuis le début des années 1970, avec les fameux chocs pétroliers. Depuis tous les politiques au pouvoir, malgré les jolis discours et notamment ceux socialisants, n’ont pas su / pu / voulu? apporter des solutions à ce terrible fléau.

        Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à comparer notre France (ou l’Italie ou encore la Grèce,…) avec les pays qui l’ont réduit à presque rien (Allemagne, GB, Japon, etc…) et je parie que dans ces derniers, ce texte serait « hors sujet ».
        Alors cher sieur Davy, arrêtez de vous en prendre au BB, et critiquez les politiques Mittérandiens et autres incompétents qui sont les seuls responsables de cette situation. FIN

        • vous n’avez personnellement peut etre pas voté Mitterrand il n’empeche que votre generation l’a élu (la generation « interdit d’interdire » vous savez ?)

          • Michel 2 says:

            Et alors ! ceux qui s’opposaient à Hitler et qui ont été pour cela où emprisonnés où tués parfois, n’ont aucune responsabilité dans l’horreur du nazisme ! Ou alors faux qu’on m’explique !
            Vous avez quand même, l’esprit tordu, votre obsession vous empêche de réfléchir – juste un peu !

      • bof bof bof
        il a dejà fabriqué ou vendu quelque chose le sociologue?
        une autre histoire de la France
        1968 séance anarchiste qui se termine grâce au GRENELLE hum c’est beau le GRENELLE,crac 20% de plus pour les patrons, touchés ,coulés ,en fait, bien plus ,avec les charges sociales, bon, la dévaluation aidera comme d’habitude Pas de chance crise pétrolière , dur dur Chirac relance la machine à distribuer et avec Giscard ouvrent la boite de Pandore du rapprochement familial, le début du grand remplacements commence ; indemnisation du chômage commence ,Giscard donne encore plus pour assurer son élection ,crac Chirac trahi Giscard, Mitterand,avec ses associé communistes nous collent 3 dévaluations et une mise en demeure du FMI….A part un bref interlude chiraquien libéral et très court on repart dans la grande idéologie socialisante et égalitaire, Jospin avec Aubry , malgré embellie économique mondiale nous assassine , le grand remplacement ethnique s’étend , produit des déplacements de population et la formation de ghettos dont l interdiction des statistiques ethniques empêche la visibilité . Toujours plus d’entrée de bacs moins 5 et de départs de bacs plus 5 l a France s’appauvrit, les impôts explosent ,les déficits s’accroissent , les dépenses publiques à cause d’une décentralisation « ab so lu ment dé bor dée » enflent , les services publics coutent chers et pourtant sont inefficaces et nos entreprises définitivement non compétitives ne s en sortent plus et pire pour celles qui y arrivent encore ont du mal à se developper car le système crée des diplômées en sociologie mais pas dans le domaines ou se trouvent les emplois..aujourd’hui nouvelle folie la religion verte est partout elle coûte déjà une fortune que nous n’avons pas mais on doit accélérer… bref la folie pastèque dans un des pays les plus vertueux écologiques du monde sévit jour et nuit.
        Donc l’Etat partout l’individu nul part, mais ce sont les vieux les responsables
        (même de la chute du mur de Berlin ,de l’adhésion du monde communiste asiatique à la propriété privée( part la Corée du nord) .Ca fait 30 ans que le mur est tombé et pourtant je vois que illusion égalisatrice est partout et le bouc émissaire des vieux bien là… A chacun sa vision du monde …

        • on avait bien compris que vous etes racistes

          • Fredy Gosse says:

            Nouveau point Godwin

            Un troll’de plus

          • Patrick D says:

            Franchement, c’est tout ce que vous trouvez à répondre quand une personne n’est pas d’accord avec vous ? Que c’est un raciste !
            Je trouve que pour « Un homme qui réfléchi », c’est très petit et très borné.

            • Franchement que voulez vous répondre a cette caricature de vieux facho réac

              • À partir du moment où on a vécu mai 68, on est forcément vieux, facho et réac..
                Votre vision de l’histoire récente est réductrice et déformée.
                Mais vous serez aussi jugé plus tard sur vos actes et pour le moment ce n’est pas terrible pour votre génération même si personnellement je n’ai rien contre les jeunes.
                Alors un peu plus de correction de grâce pour vos aînés et n’allez pas nous faire regretter d’avoir été vos parents

                • Bonjour,

                  Merci de mettre fin à ces échanges stériles.

                  Guillaume

                  • Fredy Gosse says:

                    Mais non Guillaume il n y arien de stérile ,si la France avait le plein emploi les caisses sociales seraient pleines .cela pose la question des causes et des remèdes il
                    y une réalité le chômage mais à partir de
                    là les remèdes diffèrent et si par tabou certaines causes ne peuvent être évoquées alors nous cherchons les causes sous le lampadaire
                    Parce que là on y voit clair .que l on nous dise les inégalités se creusent sans chercher toutes les raisons est à mes yeux un non sens et pourtant quand vous avez une classe 100 pour cent’ issue de l immigration dont la majorité des parents parlent non français à la maison comment voulez vous que ça s arrange . Je me refuse à chercher les causes sous le lampadaire point final

                  • Michel 2 says:

                    Merci Freddy de reprendre les thèmes que j’ai évoqué le 19/04/19 à 11h59.
                    Le problème, son origine est bien celui que vous rappelez, le chômage et l’incapacité des dirigeants successifs à le résorber.

                    Si je prends l’image d’un club de foot, c’est la même chose, quand l’équipe gagne, l’argent rentre, les dirigeants sont aux anges, les joueurs euphoriques, on fait la fête tous ensemble et …. quand on perd, c’est tout l’inverse: déficit, on s’engueule, on se divise, on critique voire on se tape en un mot c’est le bordel !

              • Patrick D says:

                Que répondre ?
                Moi j’aurai mis en contact mes quelques neurones pour trouver une réponse logique, argumentée et permettant au débat d’avancer grâce à un partage d’informations et à la discussion. Le tout permettant d’oeuvrer pour un monde meilleur.
                En tout cas, je ne resterai pas limité aux poncifs et aux borborygmes.

        • « il a dejà fabriqué ou vendu quelque chose le sociologue? »

          des hommes qui reflechissent il en faut aussi vous savez 😉

        • Patrick D says:

          Bien résumé. Bravo pour l’exercice.

        • Oui
          C’est à peu près ça

    • Rodriguez says:

      A Alain, mon objectif est simplement de faire remarquer que les femmes sont bien moins à plaindre qu’on le pense. Même si ce n’est pas le club Med, il vaut mieux être dans une maison de retraite qu’au cimetière.

      Je déplore également cette guerre que les néo féministes ont déclaré aux hommes. Ne nous y trompons pas, il s’agit réellement d’une guerre et avec des collabos comme toujours.
      Pour vous en convaincre, rendez-vous mi-mai lorsque Delevoye finira (enfin) par dévoiler tous les termes de sa réforme des retraites, lesquels étaient d’ailleurs décidés dès le départ.
      Les « consultations » Delevoye ne sont que de la mise en scène.

  31. Pourquoi cet homme est-il pauvre en gagnant 7 416 € par mois ?
    Pourquoi cet homme est-il pauvre en gagnant 7 416 € par mois ?

    Chère lectrice, cher lecteur,

    Sophie est aide-soignante.

    Elle gagne 1 756 € brut.

    Pierre est commercial senior dans une entreprise pharmaceutique.

    Il gagne 7 416 € brut.

    À votre avis, qui sera le plus riche dans 5 ans ?

    Réponse simple à une question simple

    C’est Sophie.

    Car elle économise 20 % de son salaire.

    Et elle l’utilise comme levier pour investir.

    Pierre, lui, brûle TOUT ce qu’il reçoit.

    Car il a un train de vie bien au-dessus de ses moyens.

    Il a acheté à crédit la dernière Porsche et une maison luxueuse.

    Si Pierre veut continuer à assumer son train de vie, alors il doit continuer à travailler 50h par semaine comme il le fait.

    Il est esclave, alors qu’il pense être riche !

    Et plus il gagne, plus il dépense.

    Règle pour atteindre la vraie richesse

    Sophie, elle, deviendra libre et indépendante dans moins de 5 ans.

    Car la vraie richesse se gagne avec de la discipline et une bonne gestion financière.

    Et ce : peu importe ce que vous gagnez au départ.

    J’insiste fortement sur ce point.

    Vous pouvez très bien toucher le SMIC aujourd’hui et devenir riche demain.

    Ou inversement, vous pouvez gagner aujourd’hui 40 000 € par mois et être pauvre demain.

    Sophie, elle, pourra profiter rapidement de la vie, alors que Pierre devra attendre la retraite, sans aucune garantie d’être en bonne santé.

    Il vaut donc mieux faire les bons choix aujourd’hui.

    Et ne pas les reporter.

    Car la vie de demain, c’est maintenant

    On se dit toujours qu’il est trop tard :

    « J’aurais dû lui dire ce que je ressentais et ce que j’avais sur le cœur, c’est trop tard. »

    « J’aurais dû investir dans cette action explosive, c’est trop tard. »

    « J’aurais dû investir dans immobilier il y a 10 ans, c’est trop tard »

    À la fin de votre vie, quelle sera la somme de « trop tard » ?

    Et quelle sera la somme de « je l’ai fait » ?

  32. Bonjour

    « On crève souvent : les chambres à air sont ce qu’elle sont en temps de guerre, les routes aussi !
    Pour réparer point de rustines, pénurie oblige. On utilise une lime ou du papier de verre, un vieux bout d’ancienne chambre à air et de la colle, qui elle aussi est ce qu’elle est.
    Souvent ce bout de vieille chambre à air est découpé dans une chambre à air de camion ou d’automobile . Bref, on récupère tout ce qu’on peut.

    Même les chambres à air font parfois défaut. Pour s’en passer, il faut remplir le pneumatique avec ce qu’on trouve, enfin avec quelque chose de pas trop dur de préférence !
    En pays de vigne, on a encore quelques bouchons de bouteille en liège. C’est ainsi qu’à … l’oncle … remplit le pneu de bouchons enfilés à la queue leu-leu ! Ils lui permettent tout de même d’aller chercher du beurre dans une ferme située près de Chemillé à 20 km de chez lui, soit 40 km aller-retour ! »

    —————

    Et oui c’était le rationnement. De manière à ce que cela ne se reproduise plus, on a enseigné la notion « travail ». Ce fût un enseignement de qualité que certains surent saisir. Toutefois, ces derniers suivirent le chemin qu’on leur indiqua. était-ce le bon chemin ?

    Sur un lien (ci-dessus)déposé le 17 Avril 2019 à 21 H 41 par monsieur DAVY, on y voit bien où sont les privilégiés.

    Je ne parle pas du texte. mais de l’acteur de la vidéo.

    Pour ce qui me concerne, si on m’indique qu’il existe un pays aussi paradisiaque, je file quelque soit le prix du billet de l’avion. Ce serait me risquer que de donner mon avis sur l’acteur, sinon qu’il ne me paraît pas antipathique. Il récite quand même une certaine vérité mais avec un talent inestimable. Mais est-ce suffisant.
    Je n’ai pas une assez grande culture économique pour donner mon avis sur la prestation. Si quelqu’un peut m’éclairer sans part pris, je lui serai très reconnaissant.

    PS ceci dit c’est comme pour la cathédrale, comme pour le reste, je ne rechigne pas quant à ma participation, mais j’ose espérer ne pas être l’homme à abattre.

    • L’acteur s’appelle un journaliste économique

    • Badtimes says:

      Cette vidéo est pleine de contradiction. Si on est né en 1950, je regrette mais si on prend sa retraite avant 2008 il fallait travailler à la RATP ou ÉDF ou SNCF ou être instituteur ou infirmière avec 3enfants etc…sinon il fallait attendre 2013 ou 2014.
      La 1ère crise est arrivée avec le premier choc pétrolier en 1973 et a continué avec les suivants. Ce Monsieur L’anglet est un journaliste mais pas un bon historien ni un bon économiste. J’arrête là mais le reste est à l’avenant. Que de désinformation c’est lamentable.

  33. Badtimes says:

    Voir de la réalité déformée c’est pas mieux

  34. Ce DAVVY semble un troll minable sans véritable argumentaire de détestation que de traiter les lecteurs de bouchés, et racistes. (à compléter)

    Il en vient régulièrement sur le site sous des identités différentes.

    =>Ne pas lui répondre ou le faire bannir

    Il dira alors que l’on élimine ceux qui ne pensent pas comme « nous » ,les conspirateurs séniles ultracapitalistes responsables de « leur » génération 60, comme si nous étions un ensemble homogène représentatif, borné et soudé, ennemi de l’hétérogène frais et nouveau qu’il représente.

    Delenda Davyy est

    • « Il en vient régulièrement sur le site sous des identités différentes. »

      Avec l’adresse IP, Guillaume doit être en mesure de le reconnaître !
      Guillaume si tu nous lis, mettre un code – GT comme « Génération Tanguy »

    • Vous avez l’air d’avoir une grande ouverture d’esprit vous
      Quelqu’un parle de « grand remplacement ethnique » et je le qualifie de raciste, et c’est d’ailleurs la seule fois où je l’ai fait, alors qu’y a t il de fallacieux la dedans ?
      Pourquoi ecrire « a completer », a moins que vous n’ayez pas pris le temps de lire le reste ? Je vous invite a le faire.
      Sur le fond chacun a ses opinions mais je n’ai pas lu bcp d’arguments sérieux de la part de mes contradicteurs.

    • Michel 2 says:

      Tenez Sieur Davy, un Monsieur qui devrait vous plaire:

      https://institutdeslibertes.org/la-loi-de-1973/

  35. Exact

    je suis très fermé aux c….s

Répondre à Davy Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.