La narration autour d’un effondrement de nos civilisations sous le poids du bouleversement climatique est en train de devenir dominante. Tous, canicule mondiale aidante, sommes maintenant persuadés que les causes humaines du bouleversement climatique sont en train de détruire notre cadre de vie… et bientôt notre niveau de vie.

Je ne sais pas si cette croyance dominante est la vérité ou s’il s’agit d’un fantasme partagé mondialement, mais tel n’est pas le sujet dans un monde ou la croyance collective est plus puissante que la vérité scientifique du moment. (il ne s’agit pas de remettre en cause quoique ce soit ; Je n’ai pas la compétence pour savoir ou affirmer quoique ce soit – )

La majorité des citoyens semblent maintenant persuadés « qu’il se passe quelque chose » et que « notre manière de vivre » en est la cause. Il suffit de discuter avec vos amis, vos voisins pour vous rendre compte qu’individuellement, nous partageons tous le sentiment qu’il va falloir profondément modifier notre manière de vivre si on veut éviter l’effondrement. Le discours est anxiogène mais il est également porteur d’espoir ; Certains peuvent y voir le prétexte pour sortir du cycle vicieux d’une économie qui les oblige à renier, un peu plus tous les jours, ce qu’ils sont profondément.

Face au constat qu’il devient impératif de changer notre manière de vivre, nous, citoyen, consommateur, faisons individuellement de petits efforts, qui, nous l’espérons, permettront d’enclencher le cycle vertueux du développement durable : 

  • Persuadés que l’utilisation de la voiture est destructrice, vous réfléchissez avant de l’utiliser et vous vous laissez tenter par le vélo ou le vélo électrique ;
  • Persuadés que les pesticides détruisent notre santé et la qualité de la terre, vous privilégiez l’achat en circuit court à des producteurs locaux qui les utiliseront avec parcimonie, pour ne pas dire pas du tout. Pour vous en convaincre, il vous suffit d’observer les files d’attente dans les marchés. Les revendeurs de fruit et légumes ne font plus recette alors que les files d’attente pour les « vente directes producteurs » ou filières bio sont de plus en plus longues ;
  • Persuadés que l’utilisation excessive de l’avion participe de manière importante à la pollution de notre environnement, vous essayez, consciemment ou inconsciemment, de moins prendre l’avion pour vos prochaines vacances et retrouvez le plaisir de visiter nos belles régions française ;
  • Persuadés que la consommation excessive de produits manufacturés de l’autre bout du monde n’a aucun sens, vous essayez de réduire votre consommation inutile et vous vous laissez tenter par l’achat d’occasion sur leboncoin ou dans un vide grenier.

Bref, consciemment ou inconsciemment, vous modifiez votre manière de consommer et donc de vivre au quotidien pour essayer de vous adapter à cet effondrement que l’on vous promet si vous ne le faites pas, et cela bouleverse l’équilibre économique mondial. 

Nous entrons pleinement dans le scénario que nous vous proposions en Août 2017 dans cet article « Préparer votre patrimoine à la révolution « écologique » et « développement durable » qui s’impose ». Alors que tout le monde parlait de révolution numérique et digitale, nous vous expliquions que le numérique n’était qu’une évolution naturelle après 40 ans de développement de l’informatique et que la véritable révolution serait celle de la prise de conscience écologique qui remettrait en cause le dogme libéral de nos sociétés :

– Le socialisme, c’est à dire, le protectionnisme de l’humain dans un monde libéral a été la première réponse face au libéralisme du 19ième siècle ;

-L’écologisme, c’est à dire, le protectionnisme de la nature et de l’environnement sera la réponse du monde libéral des années 2000.

Le libéralisme, c’est le dogme du tout marché auto-régulateur. Rien ne doit empêcher le marché de faire son œuvre, car seul un marché libéré peut assurer l’équilibre naturel de la société. Le socialisme fixe la protection de l’individu comme première limite au libéralisme ; L’écologisme fixe la protection de la nature comme seconde limite au libéralisme.

Nous sommes aux portes de l’écologisme, c’est à dire d’un libéralisme contraint par la protection de l’environnement. Ce nouveau protectionnisme écologique s’impose progressivement et va modifier l’équilibre économique mondial. En effet, le protectionnisme écologique oblige les entreprises mondialisées à revoir leur chaîne de production car elles ne peuvent plus être aveugle sur les conditions de production de leurs produits.

Aujourd’hui, et encore plus demain, les entreprises devront rendre la contre-partie de la production à bas prix dans les pays ou la main d’œuvre est peu onéreuse. Il ne leur sera plus possible d’être hypocrite en rejetant la faute sur les pratiques peu respectueuses de l’environnement d’un sous-traitant mal contrôlé.

En novembre 2018, au début de la crise des #giletsjaunes, nous vous proposions cette tribune provocatrice « [Réflexion] Et si TRUMP avait raison ? Le protectionnisme est il une solution ? ». 8 mois plus tard, il semble bien que le protectionnisme écologique devienne une solution politiquement acceptable aux maux révélés par Trump. Je vous invite d’ailleurs à relire les commentaires des lecteurs, lors de la publication de cet article et vous comprendrez alors le chemin parcouru depuis 8 mois.

 

Le consommateur est en train de profondément modifier l’équilibre économique mondial. Le consommateur exige que les produits qu’il consomme soient respectueux de l’environnement ; Les producteurs n’ont pas d’autres solutions que de s’adapter pour espérer continuer à vendre leur produit.

Cette dé-mondialisation des processus de production pourrait conduire à un retour de l’emploi industriel au bénéfice des PME/TPE qui créeront des emplois face à une demande forte des consommateurs et elle pourrait mettre en danger les pays émergents qui ont construit leur puissance sur l’acceptation des pays consommateurs à devenir, en dépit du bons sens, des économies de services sans usine.

Après d’une mondialisation excessive destructrice de nos économies, la perspective d’une mondialisation respectueuse de l’environnement mondial ouvre de nouvelles perspectives heureuses, même si la phase d’ajustement à ce nouvel environnement économique pourrait être douloureux.

Les gagnant d’aujourd’hui ne seront pas nécessairement les gagnants de demain ; Cette nouvelle perspective pourrait inverser le sens des valeur et valoriser le « producteur » au détriment de l’administratif qui fait sa part belle aux « bullshit jobs » en référence à David Graeber.

 

Enfin, le protectionnisme écologique et cette demande nouvelle des consommateurs est inflationniste comme nous vous l’expliquions dans cet article « La révolution du développement durable est inflationniste et pourrait inverser le sens des valeurs. ». Et ça tombe plutôt bien car les états sur-endettés cherchent l’inflation désespéramment…

 

A suivre…

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
 
Ce sont trois livres de conseils pour vous permettre d’optimiser la gestion de votre patrimoine : « Investir dans l’immobilier » ; « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« . Déjà des milliers d’exemplaires vendus à ceux qui veulent comprendre comment investir, valoriser leur patrimoine ou le transmettre !
 
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

 

Découvrir notre offre de bilan patrimonial


77 Comments

  1. bullshit jobs ?

    Ca veut dire quoi et si on faisait aussi un grand retour en Français?

    • emploi à la « con » ; Je vous encourage à regarder la vidéo. C’est particulièrement intéressant …

      • assez contradictoire et confus comme exposé. Des jobs à la con dont la finalité est d’enrichir l’actionnaire et en même temps des jobs où le titulaire ne fait rien…auquel cas il appauvrit l’actionnaire. En regle génerale, ces derniers jobs sont dans la fonction publique. Mais pour les premiers, c’est la finalité qui est en cause et souvent c’est parce que l’homme n’est pas parfait. Si l’homme etait honnête, point besoin d’avocat d’affaires pour reprendre un exemple cité. Si l’appât du gain n’était pas si fort, on n’aurait pas d’obsolescence programmée. L’homme est ainsi fait…le reste est bla bla

  2. Cet article me plait car il donne de l’espoir
    Il montre une transition qui se fait doucement par les citoyens et que nous voyons tous mais il faut aller plus vite , beaucoup plus vite

  3. bonjour

    Suivre le débat

  4. Ouais ! bof ! tout le monde le dit , le croit ! en se donnant une bonne conscience par des modifications a la marge ! achat de trotinette , ouais , mais electrique , sinon ca fatigue !
    je ne crois pas les masses capables de « sacrifier » leur niveau de vie . A cheter bio , oui , mais si ca coute plus cher , faut me payer plus ! ou est le lien ?? et puis les questions essentielles se mélangent , se percutent , bref , tout et tout de suite , une chose et son contraire , entre la baisse des impots et le renforcement des services publics , le me too devenu dogme mondial , l’immigration et bientot apres le mariage pour tous , la PMA etc .
    Et je ne vous parle pas du refus de la democratie dans son fonctionnement actuel , et des violences qui ne sont que policiéres etc vous aurez compris , je suis tres pessimiste car il n’y a plus de pilote , disons de pilote reconnu .
    Je concluerai , non , je terminerai mon propos , pour dire que la protection de l’environnement
    et l’adaptation au changement climatique , ca coute , ca coute enormément , et donc il faut une economie forte pour cela , qui produise de la valeur ajoutée pour financer !
    et je ne voudrais pas alourdir encore , en disant que pour cela , les pays de la planéte doivent marcher au méme pas ! … au moment ou l’on fait joujou a se bloquer des petroliers sur fond d’armes nucleaires . Qu’en pense le petit Nicolas ?

    • Michel 2 says:

      [ +1]

      En effet, je pense comme vous, beaucoup d’enfumage et surtout beaucoup de flou et de manque de références dans le jugement des Français (et bien d’autres).
      La plupart se sont fait influencer par la super médiatisation de l’idéologie du réchauffement climatique socialo écologique, pseudo scientifique au détriment de la liberté, donc du libéralisme (le vrai et non le capitalisme de connivence), de la démocratie et au profit de la confiscation fiscale et de la paupérisation des peuples.

      Ces religieux, promoteurs de mensonges seront jugés un jour, je l’espère en tous cas !

      En outre quand vous dites:
       » Il suffit de discuter avec vos amis, vos voisins pour vous rendre compte qu’individuellement, nous partageons tous le sentiment qu’il va falloir profondément modifier notre manière de vivre si on veut éviter l’effondrement. Le discours est anxiogène mais il est également porteur d’espoir ; Certains peuvent y voir le prétexte pour sortir du cycle vicieux d’une économie qui les oblige à renier, un peu plus tous les jours, ce qu’ils sont profondément. »
      Je puis vous assurer, que dans mon activité de location de Chambres d’hôtes, où je rencontre de nombreuses personnes de provenances, de milieux et d’âges différents, TOUS (comme vous dites) et en particulier les plus âgés qui ont du vécu, n’hadèrent pas à ces théories, je dirais même que plus de 50% de mes interlocuteurs y voient un moyen déguisé pour mieux contrôler (c’est un euphémisme) et surtout plus taxer la populace par nos têtes pensantes !
      Quant aux autres 50%, quasiment aucun n’est en mesure d’expliquer logiquement ses arguments et choix de pensée, sinon une confiance aveugle envers les pseudo scientifiques du GIEC et les politicards à tendance écolo.
      La tournure que prend la France me fait peur. Ce pays devient (dra) de plus en plus, de par son virage radicalisé et sa subreptice paupérisation, une cible des grandes puissances (suivez mon regard) et personne ne semble rien voir venir !!!

      En même temps j’espère pour mes descendants me tromper .

  5. Ce sont la des visons de pays riches. Et de quelques % de bobos écolose.
    Il en faut, et c’est très bien. Mais cela risque d’être insuffisant pour faire bouger vraiment les choses.
    Les états ne sont plus complètement les maitres du monde. Le haut de la pyramide aspire toute la richesse au niveau mondiale. Bien aidé en cela par les nouveaux outils technologiques et le laxisme, quand ce n’est pas de la bêtise, des utilisateurs
    Il serait intéressant de recueillir le sentiment de citoyen d’ailleurs (Pays sous développés, en voie de developpment, dictature …)
    Pour beaucoup l’écologie n’est pas la priorité.
    Pour beaucoup la priorité est la survie, ou juste un peu mieux. Même dans nos pays riches.

  6. adnstep says:

    En attendant, un peu de réalité : l’Assemblée vient de signer le traité CETA qui permettra d’importer viande et soja du Canada. Et pour faire passer la pilule, on balance le même jour aux médias bobo une demi-crétine manipulée par ses parents et un investisseur scandinave très malin.

    Le même jour où la demi-crétine annonce qu’elle va traverser l’Atlantique à la voile (pourquoi pas à la rame, ça serait encore plus écolo), Franky Zapata fait la une des mêmes media bobos, et la fierté des Français, en traversant la Manche propulsé par 5 mini réacteurs alimentés au carburant avion.

    Et bientôt l’Assemblée avalisera le traité Mercosur, qui permettra d’importer à bas coût de la bidoche argentine et brésilienne, contre de la voiture teutonne (bah oui, s’ils ne peuvent plus vendre les grosses cylindrées à essence en Europe, il faut bien qu’ils trouvent un débouché ailleurs.

    D’ici là, la demeurée décidera peut-être de traverser l’Atlantique sud à la nage…

    @jean : vous décrivez surtout les symptômes d’un état qui se délite et devient incapable de mener correctement ses fonctions régaliennes au fur et à mesure qu’il grossit, multiplie taxes et impôts, et veut intervenir dans tous les domaines, veut imposer une morale, celle d’une pseudo-élite auto-proclamée, et qui est loin d’être partagée par des strates entières d’une population qui ne se reconnaît plus en tant que Nation et encore moins en tant que peuple.

    • Michel 2 says:

      « Et bientôt l’Assemblée avalisera le traité Mercosur, qui permettra d’importer à bas coût de la bidoche argentine et brésilienne, contre de la voiture teutonne (bah oui, s’ils ne peuvent plus vendre les grosses cylindrées à essence en Europe, il faut bien qu’ils trouvent un débouché ailleurs. »

      Et les CONS dans tout cela …. Vous (nous) vous (nous) reconnaissez (sons) !!!

    • Alex Santa says:

      Le « demi-crétine », la »demeureé » .. vous êtes vraiment obligé d’utiliser ce genre d’expression condescendante pour parler d’une jeune ado qui a le courage de donner son point de vue face à des puissants en cravate? Si à 16 ans vous n’aviez pas d’avis sur la planète ou la politique, est-ce qu’il faut mettre tout le monde à votre niveau?

      Votre discours aurait pu être intéressant mais vous le dévaloriser par vos propos qui sentent le paternalisme et la supériorité à plein nez. C’est dommage.

      • adnstep says:

        Je suis resté poli, j’aurais pu la traiter de Bernadette Soubirous ou de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus.

        D’autre part, elle n’a aucun courage, puisqu’elle n’a même pas conscience de ce qu’elle fait.

        Quand aux « puissants en cravate » (bonjour le cliché phallocrate, les femmes portent une cravate à l’Assemblée ?), C’est eux qui l’ont invitée. Il paraît que c’est bon pour leur image.

        • Alex Santa says:

          Mais c’est fou ça! Comment pouvez-vous dire qu’elle n’a aucune conscience de ce qu’elle fait? A vos heures perdues, vous pratiquez la voyance? le mentalisme? !!
          Son éducation lui permet simplement de parler d’un sujet qu’elle maîtrise naturellement, point. Stratégiquement, mettre en avant une ado qui sait s’exprimer et parler honnêtement de son point de vue et bien je trouve cela très positif. Je ne vois pas où est le problème. Elle n’a pas été mise en avant pour vendre des armes de guerres ou bien exterminer des minorités que je sache! Son combat ne nous met pas en danger, bien au contraire. Où est le mal enfin?!!
          Au lieu de s’en prendre à tous ces « psychopathes qui nous gouvernent » et qui nous mèneront à notre perte et bien on préfère attaquer les causes nobles sous prétexte que c’est une « gamine » qui nous fait la leçon. Incroyable..
          Et concernant le « cliché phallocrate » je ne pense pas qu’il s’agisse d’un cliché, c’est simplement factuel.

          • adnstep says:

            Ok. Elle nous guide vers le bonheur et va sauver le Monde.
            Et c’est un génie.

            Ça vous va ?

            • Alex Santa says:

              La condescendance encore et toujours..

              Je vous laisse donc entre « intellectuels » à l’égo un peu trop élevé à mon gout.
              Oui, vous connaissez le sujet, on l’a bien compris, pas de soucis mais vous savez, l’intelligence collective est aussi un bon outil pour faire avancer les débats. Mais vous n’êtes visiblement pas prêt!

          • Cependant, aucune solution concrète n’a été proposée. C’est donc que soit on se dirige à marche forcée par une dictature à adopter un mode de vie frugal, soit il s’agit d’un nouveau business qu’on veut nous imposer par le soft power symbolisé par cette jeune fille. En général, nous finissons par adopter toutes les conneries qui viennent de Suède, parce-que ce sont des suédois et que les suédois sont gentils.

      • pas du tout d’accord avec votre point de vue. S’indigner sans donner de solution viable, c’est trop facile. On a assez d’ecolos bobo pour nous rappeler l’urgence écolo sans proposer une démarche constructive et acceptable par la population. Faudrait dire bravo parce qu’elle a 16 ans. Elle nous prend pour des neu neu, elle croit qu’on n’a pas compris ? ça c’est du mepris envers ses aînés ! allez dites moi ce qu’il faut faire, faire disparaitre la France ? 1% de pollution mondiale en moins ! vous savez ce que pèse l’Europe en population face au reste du monde ? même Hulot a compris…

  7. « demi-crétine manipulée par ses parents et un investisseur scandinave très malin »
    Précises stp

    • Ludovic says:

      @ Chris: adnstep parle sans doute ici de Greta Thunberg. Pour ma part je ne sais pas si c’est une demi-crétine mais je pense qu’elle est surtout un bel objet marketing pour Ingmar Rentzhog. Une fois l’objet de communication passé de mode car devenant une routine (apparitions régulières devant les médias du monde etc… les gens finissent pas se lasser) cette pauvre Greta comprendra qu’elle a été instrumentalisée et se retrouvera seule avec son combat écolo. Quant à ses convictions sur le climat, on ne peut pas en juger car ne la connaissant pas.

      • Michel 2 says:

        Ce ne sont pas des convictions mais des âneries que l’on lui a inculquées !
        Elle est le symbole du prosélytisme de ses pères intéressés!

  8. @adnstep
    Oui etat qui se délite , mais pas que la France , les US c’est pas mieux …on part « dans le fossé  » .
    L’occident est de mon point de vue en decadence , on a vu la Grece , la Rome antique etc
    Mais dans notre cas c’est plus grave , c’est l’atteinte a notre existence meme , incapables que nous sommes de faire ce qu’il faut alors meme que nous le savons ! c’est pourquoi c’est desesperant .

    • adnstep says:

      Ah non, pas l’Occident. Ce que vous voyez mourir c’est le système sociétal dominant, mis peu à peu en place depuis une quarantaine d’années, issu d’un certain intellectualisme français des années 50/60, propulsé par les universités américaines et repris dans les universités françaises.

      Mais les Derrida, Deleuze ou autre Bourdieu et Badiou, Foucault, ont fini de sévir, et c’est bien la queue de leur comète que l’on subit aujourd’hui sur le plan sociétal. Ils n’ont pas de relève. En tout cas, leur message passe de moins en moins, sauf chez les extrémistes, ce qui est rassurant. Et si on interdit aujourd’hui les écrivains américains blancs du XXe siècle, à Columbia, dans les études littéraires, ça fait surtout rire tout les étudiants non politisés, à commencer par les asiatiques.

      Noam Chomsky, lui-même penseur de gauche, était quand même estomaqué par la manière dont Michel Foucaut, son collègue au MIT, avait entrepris de relativiser la morale. Le déconstructivisme s’est répandu dans l’université selon Chomsky parce qu’il conférait du pouvoir à ceux qui le professaient.

      Onfray, Finkielkraut, Gauchet ont abandonné la gauche, et se retrouvent désormais stigmatisés par ceux-là même qui les adulaient. Ça ne les empêche pas de continuer à travailler. Et à penser. A droite, désormais, nous dit France Inter. Je rajouterai le boulot effectué par quelques sociologues comme Mathieu Bock-Côté.

      Il suffit de lire le Droite/Gauche d’André Conte-Sponville, ça date de 2013, pour comprendre comment les choses changent en peu de temps.

      • Michel 2 says:

        Et …………………………………..que va t-il se passer d’après vous ???

        • adnstep says:

          Aucune idée. Mais pensiez-vous, en 1981, qu’on verrait la destruction du mur de Berlin en 1989, et la fin de l’Empire Soviétique en 1991 ?

          • Michel 2 says:

            Partant du principe (que je n’avais pas en tête en 1989 et 1991) qu’il n’y a pas de progrès sans liberté, oui, si j’avais eu ce concept, j’aurais imaginé le mur de Berlin et l’Empire Soviétique détruit, tout comme je peux vous prédire que si Poutine à Moscou et Xi Jinping à Hong Kong persistent dans leur folie autocratique, il vont avoir de gros problèmes dans les futures années. Et on sait bien que la première réponse sera l’armée et la police, mais après ????

  9. Merluche says:

    Je pense que ce virage ecologique est surtout une opportunite de croissance et de progrès technique. Regardez les progrès réalisés sur les moteurs diesel en à peine 2 ans, ils polluent et consomment moins que ceux à essence, n’en déplaise à Mme Hidalgo. Le retour à une consommation locale est simplement du bon sens, on retrouve les marchés paysan d’antan. Mais ne perdons pas de vue que les consommateurs n’ont pas fait le virage complet, loin s’en faut. Le succès d’Ikea est un bel exemple. Maintenant choisir le train au lieu de l’avion est un bel exemple de réaction bobo. D’abord c’est nier la capacité de l’homme à progresser techniquement, ensuite c’est considérer que l’Europe est le monde. Et la Chine, l’Inde, les Usa…demandez à leurs habitants comment ils font pour venir s’extasier sur les beautés de notre pays..ah j’oubliais ils font plus la moitie des habitants de notre monde. Il y a des tendances irréversibles qu’on peut modifier, mais pas en revenant en arriére…alors oui, une vraie opportunite mais gardons nous des jobs et des raisonnements…à ma con !

  10. adnstep says:

    « Le consommateur exige que les produits qu’il consomme soient respectueux de l’environnement »

    Selon les derniers chiffres disponibles, Leclerc et Lidl gagnent des parts de marché, Casino et Carrefour en perdent. Act for food, ça marche pas si bien que ça. Les prix bas oui.

    Le consommateur voudrait bien manger sainement (et encore, je n’en suis pas si sûr, quand on voit que ce qui triomphe réellement, c’est la junk food), surtout qu’on n’arrête pas de lui faire peur à longueur de journée, mais pas à n’importe quel prix. 15€/kilo le salad bar bio, je ne suis pas sûr que tout le monde ait les moyens.

    Résultat : des gens de plus en plus frustrés, en colère, désabusés, perdus,… Pas sûr que cette religion écologiste tienne bien longtemps…

    Pour en revenir à des sujets plus terre à terre : la bourse baisse enfin. La saison des bonnes affaires arrive plus tôt que d’habitude.

    Ah, et aussi, dans le Figaro, une étude de l’INSEE qui montre que la désertification des campagnes s’accélère, et s’étend au Sud-Ouest et au Nord-ouest de la France.

    Tous à la ville, de préférence au bord de la mer, loin de la gadoue, c’est ça l’avenir.

  11. Michel 2 says:

    Le paradoxe de la mesure.

    Le mois de juillet 2019 a été plus chaud de 0,04° C que celui de 2016:

    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/juillet-2019-est-officiellement-le-mois-le-plus-chaud-jamais-mesure-dans-le-monde_2093130.html?utm_source=ocari&utm_medium=email&utm_campaign=20190805130139_32_alt_nl_lexpress_flash_5d480c928a4467b22e7b23c6&xtor=EPR-583-%5B20190805130139_32_alt_nl_lexpress_flash_5d480c928a4467b22e7b23c6_002GXM%5D-20190805-%5B_00589B4%5D-%5BRB2D106H001EA8QE%5D-20190805110300#EMID=d113de73afe69c279027f56246a3ea197737abddf315e60f4df0dfded5177a68

    avec une incertitude de mesure de 0,09°C.

    En science, cela s’appelle une ÂNERIE !

    |Pour finalement revenir au climat, c’est une situation similaire qui prévaut concernant la température moyenne de la Terre : alors même qu’il est difficile d’obtenir une estimation précise de la valeur absolue de la température moyenne pour des raisons comparables (faible couverture de certaines zones comme l’Antarctique), ses variations au cours des dernières décennies peuvent en revanche être estimées avec une bonne précision. Ainsi, la température moyenne absolue sur la période 1961-1990 est estimée à 14°C avec une marge d’erreur de +-0.5°C mais l’estimation de la différence entre la température moyenne en 2010 et cette période de référence s’élève à +0.53°C1 avec une marge d’erreur de +-0.09°C. La seconde est inférieure d’un facteur cinq à la première, et est donc suffisamment faible pour statuer de façon non équivoque sur le fait que la planète s’est réchauffée sur cette période.]

    • Arrètons les caniculeconneries et relisons Leroy ladurie

      « PAriszigzag »

      Alors que le mercure devrait frôler, voire dépasser, les 42 degrés sur la Capitale, il est normal que les Français, éprouvés par cette terrible chaleur, se demandent si leurs aïeux ont déjà vécu pareille situation. Nous vous proposons ici un bref rappel historique des épisodes caniculaires en France, qui devrait, sinon vous faire suer, au moins vous rassurer !

      Des étés mortifères…

      Si les dérèglements climatiques ont évolué au fil des siècles, la canicule qui nous frappe aujourd’hui de plein fouet n’est pas un phénomène propre au XXIème siècle. Effectivement, l’historien Emmanuel Le Roy Ladurie, professeur au Collège de France, qui publia Une histoire du climat depuis l’an mil, nous rappelle quelques éléments importants. Dès le XIIème, le thermomètre s’affola, et la Sarthe fut par exemple complètement asséchée ! La chaleur devenait une cause dont les conséquences étaient le plus à craindre : ainsi, lors des affreux épisodes caniculaires des étés 1718 et 1719, il n’y eut pas moins de 700.000 morts… à cause des eaux impropres à la consommation ! Effectivement, le niveau des eaux étant abaissé par les chaleurs, les méandres devenaient vaseux et infectés par toute sorte de maladies, qu’il était difficile à identifier, et donc, à soigner. De la même manière, les récoltes étaient directement impactées par ces dérèglements climatiques, provoquant la hausse des prix des productions et, dans le pire des cas, des disettes et des famines. Les Français, alarmés par ces situations, se tournaient vers l’Etat, qui proposait quelques solutions : contrôle du prix des grains, interdiction d’exporter… Si les esprits les plus échauffés se rassuraient, la canicule ne continuait pas moins de faire parler !

      En effet, les Miss Météo et autres chaines d’informations en continu ne sont pas les seuls à évoquer ce sujet jusqu’à saturation ; dès le XVIème siècle, le thème de la canicule circule dans toutes les chaumières, les habitants s’inquiètent et les rumeurs fusent, à l’image de Mme de Sévigné qui témoignera, somme toute assez sobrement : « Le procédé du soleil et des saisons a changé. » De quoi faire trembler les comités scientifiques les plus sérieux… S’il est évident que les récents épisodes caniculaires sont liés au réchauffement climatique, induit par des émissions de gaz à effet de serre toujours en hausse, ils ne sont finalement pas inédits et exclusifs à notre époque.

      Alors que nous rêvons tous en ce moment à une petite brise ou à une pluie rafraîchissante, il faut savoir que la canicule n’était pas le seul épanchement climatique à redouter, et que parfois même, les catastrophes s’enchaînaient ! Juste avant la Révolution française par exemple, les Français connurent successivement des pluies torrentielles à l’automne et de la grêle dangereuse au printemps, le tout suivi d’un été étouffant ! Cette année presque apocalyptique nous rappelle aussi un événement survenu lors des fameux étés caniculaires de 1718 et 1719, durant desquels, comme dans un tableau biblique, une nuée de sauterelles et un vent saharien vinrent s’abattre sur la Capitale !

      climat-paris-zigzag
      Petrus Groenia (1767-1844) (dessin), Abraham Jacobs Hulk (17..-18..) (gravure), L’Orage, 1792
      Si ces épisodes, à la limite du surnaturel, ont aujourd’hui heureusement disparu, les réflexes sont toujours restés les mêmes : s’hydrater, se protéger, prendre soin de ses proches et… fuir les insectes envahisseurs !

      • adnstep says:

        700 000 morts, tout de même, dans un pays de 20 millions d’habitants. 3.5% de la population.

        Aujourd’hui, 3.5% de la population française, c’est à peu près 2,3 millions de personnes.

  12. Pourtant la politique de l’union européenne et de la France en particulier est en contradiction totale avec les propos de cet article ( voir libre échange avec le Canada et bientôt avec les pays d’Amérique du sud). Il ne s’agit plus de la gauche et de la droite mais de la lutte entre ceux qui veulent la globalisation et la destruction des nations et ceux qui voudraient retrouver leurs racines et leur tradition quitte à vivre moins riches:Tous les sujets d’actualité ( écologie, immigration, politique agricole, politique de la famille…) sont des thèmes liés à cette lutte.

  13. Vaste blague, le réchauffement climatique colporté par les médias en manque de sujets.
    Une des raisons pour laquelle je ne regarde plus la télé, cela m’évite d’avoir la tête polluée !
    De tous temps il y a eu des différences de températures et des changements climatiques importants !
    Quand je pense qu’Hulot à été ministre de l’écologie : quelle supercherie électorale !
    Il ne faudrait pas oublier qu’il a commencé comme animateur télé et que pour vendre du rêve il passait son temps dans les hélicoptères. Et aujourd’hui pour rénover son château en Bretagne, il a fait déplacer une grue par la mer : chacun sa façon de préserver l’environnement !
    Donc pour les politiques c’est une ouverture et une façon de récupérer des voies et donc du pouvoir

    Cela dit, la jeunesse semble massivement plus sensible à l’environnement et prête à faire des efforts, mais jusqu’où ? et en aura-t-elle les moyens ??? et puis lorsqu’il s’agit d’acheter des Nike ou autres marques importés, lorsqu’il faut manger chez mac do, lorsqu’il faut acheter sur internet et avoir le téléphone dernier cri : la pollution n’est plus à l’ordre du jour !

    Quant-à la notion de « job à la con », elle colle parfaitement avec « études à la con »

    • Michel 2 says:

      Bonjour API,
      Dommage, vous avez raté le débat précédent sur le RC ! Vos arguments, même si largement développés par plusieurs autres blogueurs (dont moi pour partie) sont largement recevables et je me félicite de ce que vous dites sur le Nicolas Hulotaxes car c’est exactement ce que je pense du personnage. En même temps, le (les) suivants ne sont guère meilleurs.

      https://www.leblogpatrimoine.com/strategie/anticiper-les-consequences-du-rechauffement-climatique-et-les-integrer-dans-vos-decisions-patrimoniales.html

      • Michel 2, je vous remercie pour le lien sur un débat qu’en effet j’ai loupé et pourtant très instructif !

        Début juillet j’étais dans une région où la 4G ne fonctionne pas bien, où le taux de CO2 explose les plafonds, où les poubelles sont à peine ramassées, où les transports en communs ne sont pas climatisés et où les gens s’entassent sur les trottoirs pour dormir.
        Bref j’étais bien loin de mon confort quotidien, j’étais à Paris !

        • Michel 2 says:

          Drôle, très drôle …. sur la forme !
          Et triste, très triste …. sur le fond !

        • Bonjour,
          La 4G fonctionne très bien autour de mon ex chez-moi à Vanves, idem dans le XVe, idem dans le centre de Paris. Vos difficultés viennent peut-être d’un afflux de touristes qui satureraient les réseaux, une cellule 4G pouvant assurer 40-50 mille communications instantanées max, selon mes souvenirs. Problème qui sera réglé avec la 5G, si on laisse les opérateurs installer leurs antennes où ils le souhaitent pour assurer la meilleure couverture.

          Les statistiques d’AirParif montrent que la qualité de l’air ne cesse de s’améliorer depuis plus de 10 ans (et le CO2 n’est pas un polluant, c’est un gaz à effet de serre). Mais même les NOx baissent. Globalement, on parle plus de pollution depuis qu’il y en a moins.

          Le problème des poubelles, et de la saleté, plus généralement, vient d’une part de la gestion sans égale de Notre-Drame-de-Paris, encore surnommée Hélicoptère Anne, et d’autre part d’un manque généralisé d’éducation dans la population française depuis quelques décennies.

          Quand au problème de l’immigration non contrôlée, Paris à ce qu’elle mérite.

          PS : le tram est climatisé.

          • Michel 2 says:

            « …et le CO2 n’est pas un polluant, c’est un gaz à effet de serre »

            Ca va être difficile de faire définitivement entrer cela dans le cerveau des Français (et même du monde entier) tant ceux-ci sont incultes…. scientifiquement parlant !

        • Il y a un pb que vous n’avez pas évoqué, celui de la délinquance, qui a explosé à Paris depuis 20 ans, Paris étant désormais une ville dangereuse. Plus que Grenoble, par exemple, dont on parlait il y a peu.

    • adnstep says:

      Vu dans un reportage, un jeune multipliant les aller-retour à NY pour y acheter des sweats et t-shirts Supreme, avant que ça soit importé en France, et se payant des vacances à Cancun avec les benefs : il a tué une demi-planète à lui tout seul.😁

  14. Badtimes says:

    A voir les bouchons sur les routes ce week-end, il semblerait que les Français consomment local pour éviter la pollution des avions en partant en vacances à l’etranger!
    Je ne suis pas sûr par contre que le bilan carbone soit gagnant!!!
    L’année Prochaine on devra les obliger à partir en vélos-sacoches sinon ils seront taxés.
    Les prochaines trente-glorieuses vont être très drôles!!!

  15. adnstep says:

    Le cyborg, comme la surnomme Onfray (elle ne sourit jamais) devrait nous parler de ceux qui financent son parcours non ?…

    Je ne reviendrai pas sur sa croisière financée par la principauté de Monaco et BMW, mais remontons un petit peu le fil de l’histoire.  » La belle histoire de Greta Thunberg commence le 20 août 2018. Ingmar Rentzhog cofondateur de la start-up We Don’t Have Time (Nous n’avons pas le temps) croise Greta Thunberg devant le Parlement suédois et publie un post émouvant sur sa page Facebook. Nous sommes le 1er jour de la grève commencée par Greta. Le 24 août, sort en librairie une autobiographie mêlant crise familiale et crise climatique, Scener ur hjärtat, corédigée par Malena Ernman la mère de Greta, Svante Thunberg son père, Beata, sa sœur, et Greta. Les parents artistes – chanteuse lyrique et acteur – sont très connus en Suède ; Greta, pas encore. En fait Ingmar Rentzhog et la famille de Greta se connaissent déjà et ont participé ensemble à une conférence sur le climat le 4 mai 2018. Peu de place au hasard donc, dans la rencontre à Stockholm, sur le trottoir devant le Parlement entre Ingmar et Greta. Tout a été finement programmé pour transformer la jeune Suédoise en héroïne internationale, et ce, dès le 1er article paru dans le quotidien le plus lu dans le pays, Aftonbladet, quelques heures seulement après le post Facebook de Rentzhog. We Don’t Have Time, la start-up qu’il a cofondée en 2016, a l’ambition de créer un réseau social de plus de 100 millions de membres, qui influencera les hommes et femmes politiques et les chefs d’entreprise pour qu’ils agissent davantage contre le réchauffement climatique. C’est ce qui apparaît en tout cas dans leur plaquette web. C’est la que ça se complique. Parmi les actionnaires de la start-up, on trouve les membres de deux familles interconnectées : les Persson, enfants du milliardaire Sven Olof Persson, qui a fait fortune, entre autres, dans la vente de voitures (Bilbolaget Nord AB) et les Rentzhog. Les deux familles d’investisseurs, qui se sont rencontrées dans la région du Jämtland, n’ont aucun lien avec l’écologie, ce sont des spécialistes de la finance.En mai 2018, Ingmar Rentzhog est recruté comme président-directeur du think tank Global Utmaning, faisant la promotion du développement durable et se déclarant politiquement indépendant. Sa fondatrice n’est autre que Kristina Persson, fille du milliardaire et ex-ministre social-démocrate chargée du développement stratégique et de la coopération nordique entre 2014 et 2016. Via l’analyse des tweets du think tank, on observe un engagement politique fort, à l’aube des élections européennes, envers une alliance qui irait des sociaux-démocrates à la droite suédoise. L’ennemi étant « les nationalismes » émergeant partout en Europe et dans le monde. Des idées qui ne déplairaient pas à notre cher président Macron. Le 16 janvier 2019, Global Utmaning était fière d’annoncer sur les réseaux sociaux sa nouvelle collaboration avec Global Shapers, une communauté de jeunes dirigeants de 20 à 30 ans « dotés d’un grand potentiel pour jouer un rôle dans l’avenir de la société et qui travaillent à améliorer la situation des populations autour d’eux ». Ce réseau a été créé de toutes pièces par le Forum économique mondial en 2011. Ses leaders entendent bien sauver la planète tout en maintenant la croissance économique et en réclamant encore plus de mondialisation. Tout un programme. Je résume. Nous avons d’un côté une plateforme numérique en construction, We Don’t Have Time, qui a pris un réel essor il y a quelques mois grâce à Greta Thunberg, « jeune conseillère » de la fondation dirigeant cette plateforme. J’ai oublié de préciser au passage que les centaines de milliers d’adresses mail collectées par Rentzhog valent de l’or. Et de l’autre, nous avons une famille de milliardaires comptant une ex-ministre qui investit dans cette start-up, puis qui embauche Ingmar Rentzhog dans un think tank développant les thèmes de la croissance verte, de l’économie circulaire, bref, de greenwashing  »

    Et c’est ainsi la preuve que le capitalisme est imbattable. Même l’écologisme pliera.

  16. Il y a une chose de certaine : le climat se réchauffe.
    Le reste est beaucoup moins sûr et sujet à controverse : les causes du réchauffement.

  17. @adnstep
    Ouah ! c’est tellement bien raconté ! est ce vrai ? excusez moi de questionner ainsi , mais d’ou tirez vous cela ? et nos députés , des buses ou ils etaient de méche ???

    • Non ils sont juste masochistes comme tous les sociopathes.

    • Jean, cherchez un peu, si c’est vrai, pas difficile à trouver pourtant…..

      Comme le réchaud clim’
      lol

    • adnstep says:

      A 14h, nos députés font ce qu’ils croient être bon pour leur image : ils reçoivent Greta.

      A 16h, ils font ce qu’ils croient être bon pour l’économie française : ils signent le CETA.

      Sur ce dernier point, je les pense sincères. Personnellement, je ne suis ni pour ni contre. Je ne sais pas si globalement l’économie française va y gagner ou y perdre. L’expérience montre que ce genre de traités à surtout bénéficié à l’Allemagne ou la Hollande, qui jouent clairement le jeu capitaliste. Les autres, faute de s’adapter, en subissent les conséquences.

      « mais d’ou tirez vous cela ? » d’Internet. Je cherche. Je suis curieux. Et comme dit Michel, je suis de tendance contrarienne. Avant, quand il n’y avait pas encore d’Internet, mais que des bibliothèques avec des livres, c’était tout de même moins pratique et moins rapide.

  18. @adnstep
    Ah si vous tirez cela d’internet , me voila rassuré !
    Je blague . ne le prenez pas mal
    Par curiosité allez voir ce que l’on raconte sur elle dans wikipedia ….cette fille est un génie , d’ailleurs elle est atteinte d’autisme , asperger evidemment ! comme Poutine et Al Gore ou comme Einstein et Marie Curie ! c’est dans internet !

  19. adnstep says:

    Asperger est à la mode en ce moment…

  20. adnstep says:

    L’article de wikipédia m’a appris quelque chose : »Le député non inscrit Matthieu Orphelin, appuyé par 161 collègues, invite Greta Thunberg à s’exprimer, le 23 juillet 2019, dans une salle du Palais Bourbon, en compagnie de trois militants français du climat (Ivy Fleur, Virgile Mouquet, Alicia Arquetoux) et de la climatologue Valérie Masson-Delmotte — vice-présidente du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) »

    Elle n’a donc pas été invitée officiellement par l’AN. Il ne sont finalement que 161 sur 577 a se mettre à genoux devant notre Savonarole du 21e siècle.

  21. adnstep says:

    Au passage, dans les derniers écris du GIEC, qui viennent ou vont être publiés : tous les efforts contre le réchauffement climatique ne suffisent pas et sont vains. La nouvelle solution : devenir vegan.

  22. « La croissance du trafic passagers des aéroports européens a marqué le pas au premier semestre, et il a même significativement baissé en Suède, selon des données publiées jeudi par l’organisation ACI Europe, qui regroupe près de 500 aéroports de 45 pays.  »

    Les aéroports autrichiens (+20%), croates (+10,5%) et estoniens (+10,5%) ont affiché des croissances à deux chiffres.

    En revanche, le trafic a baissé en Bulgarie (-2,5%) et en Suède (-4,1%) et il a stagné au Danemark (+0,3%), selon l’organisation.

    ACI Europe n’a pas donné d’explication pour les baisses de trafic.

    Mais le mouvement « Flygskam » -ou « la honte de prendre l’avion » en français-, qui traduit un sentiment de culpabilité face auxeffets environnementaux néfastes du transport aérien, est parti de Suède, où l’été dernier l’adolescente Greta Thunberg, qui refuse de prendre l’avion, a lancé une action contre le réchauffement climatique.

    En outre une nouvelle taxe sur les vols a été introduite en avril 2018en Suède, et une des plus grandes compagnies aériennes régionales, Nextjet, a fait faillite en mai 2018, entraînant la fermeture pendant plusieurs mois de certaines lignes intérieures.

    En savoir plus sur https://www.francetransactions.com/actus/immobilier/marche-immo/la-croissance-du-trafic-aerien-ralentit-en-europe-selon-aci-europe.html#SBkLcvDBoUkotowo.99

    • adnstep says:

      Et donc le trafic croit en Europe.

      En France du sud aussi : « L’aéroport Marseille Provence poursuit son développement et enregistre un nouveau record de trafic avec 9,4 millions de passagers l’année dernière (+4.3%).

      L’arrivée de quatre nouvelles compagnies aériennes en 2019 lui permet de viser le cap des 10 millions de clients. »

      Il est vrai aussi que lorsque Ryanair avait quitté Marseille, le trafic avait baissé.

      Donc, c’est triste pour l’économie suédoise, mais peut-être retrouveront-ils un peu de bon sens après quelques années de disette.

      PS : pour les navire de croisière aussi, on s’attend à un record cette année dans le port de Marseille.

      • adnstep says:

        *Navires

      • Michel 2 says:

        Soyons pragmatiques, ce n’est (probablement) pas le « Flygskam » ni l’icône adolescente un tant soit peu manipulée qui a fait baisser le trafic en Suède mais plutôt la nouvelle taxe sur les vols !!!

  23. Il y a ceux qui font des discours et il y a ceux qui agissent
    Ci-joint un projet réalisé par de jeunes voisins qui ont tout laissé tombé pour recommencer une nouvelle vie dans une région qu’ils ne connaissait pas
    Ils ont fait l’acquisition d’un bâtiment de ferme, dans le Morbihan, qu’ils ont entièrement restauré pendant 1 an. Et maintenant ils proposent des chambres d’hôtes, des ateliers d’art plastique et viennent d’ouvrir leur magasin bio pour vendre leurs récoltes
    C’est la lecture d’un livre qui a été le déclencheur
    Le site est très bien fait, visitez-le.
    Pour votre information, ce ne sont ni des illuminés, ni adhérent de secte, ni des consommateurs de produits illicites mais des jeunes bien dans leur peau qui découvrent la beauté de la nature et surtout son respect sans faire de tapage médiatique
    Et cette nouvelle façon de vivre visiblement se repend petit à petit

    http://oasisdebaden.com/le-projet/

    • Michel 2 says:

      C’est très bien en effet mais ça ne pourra que rester marginal !
      Imaginez 60 Millions de Français à faire cela ?????????????????

    • Oui, nos campagnes regorgent de ce type de projet !! C’est dingue ! Leur secrêt pour réussir : Frugalité et bon sens !

      • En poussant un peu le bouchon, ça fait un peu retour en arrière, pour aller de l’avant !
        Dans la lignée des « kolkhoz » en Union soviétique et des « Kibboutz » en Israël

        En attendant dans un périmètres de 10km, beaucoup d’activités artisanales de bonnes qualités et fabrication en tous genres « made in Breizh » : la ferme responsable, le magasin de proximité, le miel, la confiture, la fabrique de cidre, le jus de pomme, les huîtres plates de Jegat, le poisson au retour de la pêche, la charcuterie, les fromages de chèvres, la fabrication de gin et de vodka….les maisons d’hôtes

        • Où le Larzac des années 70.
          J’ai appris il y a peu que ces quelques personnes « retournées à la terre » bénéficient d’aides à vie pour y rester

          • Les aides sont pour les gens en grande difficultés ou régions désertés. Les aides, sont pour les zadistes de Notre Dame des Landes: une sorte de récompense pour avoir tout détruit sur leur passage et bloqué la construction de l’aéroport pendant des années, sans compter le coût des tribunaux. Bref !
            Mais là je fais référence a des gens qui avaient déjà tout réussi et qui du jour au lendemain, ont dit stop, on se trompe de vie, on vend tout et on recommence ! Et lorsqu’ils recommencent c’est pour être plus proche de la nature. Une démarche responsable que j’admire parce que travailler la terre, ce n’est pas inné, et c’est très dur.

Répondre à adnstep Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.