Je sais d’avance ce que vous allez m’écrire dans les commentaires : On vous l’avais bien dit ! lorsque vous nous annonciez que l’équilibre de la retraite par répartition devait être acquis à partir de 2025 !. cf « La retraite par répartition serait elle sauvée ? L’équilibre du système dès 2025 selon le COR. »
Et oui, le conseil d’orientation des retraites (COR) devrait confirmer ce jour dans son rapport annuel que l’équilibre de la retraite par répartition ne devrait pas être atteint avant 2040. La raison est relativement simple : Moindre immigration, moindre croissance économique et baisse du nombre des naissances conduisent à un moindre dynamisme économique … et donc à l’impossibilité d’assurer les promesses de pension retraite.
Dans son rapport annuel, le conseil d’orientation des retraites prévoit un déficit du système estimé à 0.40% du PIB, c’est à dire -+ 9 milliards d’euros par année (2120 milliards d’euros de PIB * 0.40% = 8.48 milliards d’euros).
 
 

Faut il vraiment crier au loup et inquiéter les retraités pour un petit déséquilibre ?

Il est clair que le compte n’y est pas … pour autant est vraiment la catastrophe annoncée par tous depuis longtemps et la faillite du système de la retraite par répartition. 
Pour comparaison, voici quelques ordres de grandeurs :

  • Les recettes annuelles de l’ISF sont d’environ 5 milliards d’Euros. Demain, elles seront de 2.5 milliards d’euros avec l’instauration de l’IFI et l’exonération de tous les actifs non immobiliers ;
  • Les recettes annuelles de l’impôt sur le revenu sont estimées à 72 milliards d’Euros ;
  • Les recettes annuelles de la TVA sont estimées à 145 milliards d’Euros ;
  • Les recettes annuelles de l’impôt sur les sociétés sont estimées à 33 milliards d’Euros ;
  • Les recettes annuelles de la taxe sur les produits énergétiques sont estimées à 16 milliards d’Euros ;
  • Tous les ans, ce sont près de 300 milliards d’euros de pensions retraite qui sont versées aux retraités ! Les 9 milliards de déficit ne représentent que 3% du montant annuel des pensions versées !

 
Donc, oui, un déficit annuel de 9 milliards d’euros est regrettable mais est ce vraiment la faillite annoncée ? Pourtant, pendant toute la journée, les éditos et autres articles de presse vont se multiplier pour effrayer la population et notamment les retraités persuadés d’être la cible d’un nouveau jeune président !
Imaginez, le déficit ne représente que 3% du montant du total des pensions retraite versées annuellement ! (9 / 300). Est ce grave ? 
 
Attention aux narratives qu’on nous impose… Parfois, il est important de prendre du recul et d’avoir sa propre analyse pour s’écarter des « narratives », ces petites histoires que nous racontent les décideurs, relayés par les médias, pour nous imposer une manière de réfléchir.
Car ne vous y méprenez pas ! Si ce déséquilibre du système des retraites est annoncé le deuxième jour qui suit les élections, ce n’est pas un hasard. Il faut préparer les esprits, raconter une nouvelle histoire, ce nous appelons une « narrative », pour rendre inévitable une prochaine réforme des retraites. Il ne s’agit pas d’insinuer quoique ce soit ou de verser dans le complotisme… mais simplement de chercher à réfléchir out of the box…
 

La question est alors de savoir ce qu’il se prépare. Pourquoi cette narrative ?

Est simplement la volonté d’améliorer l’équilibre entre niveaux des cotisations et niveaux des prestations ? Auquel cas, les variables d’ajustement sont claires et simples : Hausse des cotisations des salariés, Augmentation de la durée des cotisations (nombre de trimestre ou âge légal) ou baisse des pensions (via une moindre indexation à l’inflation par exemple). Pour combler 9 milliards de déficit, l’ajustement devrait être faible et peu contraignant.
Par contre, s’agit il de préparer les esprits à la nécessaire mise en oeuvre d’une retraite par capitalisation pour combler la défaillance d’un système de retraite par répartition non efficient ? Ce serait nettement plus inquiétant d’abandonner un système de retraite par répartition pour seulement 9 milliards de déficit.
 
A suivre… Pour mémoire, vous pouvez toujours relire cet article « L’avenir de la retraite n’est pas la capitalisation. Il faut sauver la retraite par répartition« .

Leblogpatrimoine.com vous conseille dans la gestion de votre patrimoine
Bilan patrimonial
  • Conseil en gestion de patrimoine INDÉPENDANT
  • Un tarif unique de 89€ TTC, sans surprise
Découvrir le service
Assistance patrimoniale
  • Un abonnement pour un accompagnement patrimonial PREMIUM
  • Un tarif unique de 350€ / mois, sans surprise, sans engagement de durée
Découvrir le service
Livres et formations

3 livres pour vous former et apprendre à gérer votre patrimoine

Découvrir les livres

43 commentaires