La FFSA (Fédération Française de Sociétés d’Assurances) vient de communiquer sur la collecte d’assurance vie pendant les trois premiers mois de l’année 2011.
Pour le quatrième mois consécutif la collecte d’épargne sur les contrats d’assurance vie est en retrait, phénomène qui n’avait pas été observé depuis 2009.

Certes, pourquoi s’inquiéter d’un tel recul de la collecte. Malgré une baisse de 13% de l’épargne versée sur les contrats d’assurance vie au premier trimestre 2011 par rapport au premier trimestre 2010, les niveaux restent à des niveaux historiquement haut !! Les Français n’ont jamais autant placés d’argent dans les contrats d’assurance vie.
Là ou la situation se complique quelque peu, c’est lorsque l’on analyse le niveau des prestations servies (retrait / rachat des contrats d’assurance vie pour d’autres projets et décès du souscripteur du contrat d’assurance vie). Le niveau des prestations servies est lui en augmentation de 13% sur le mois de Mars 2011 par rapport au mois de Mars 2011.

Ainsi, le montant de la collecte nette (=montant de l’épargne versée – rachat et retrait – décès du souscripteur) est en baisse de près de 45% au premier trimestre 2011 par rapport au premier trimestre 2010.
Au delà d’une simple pause dans le montant des versements, on constate également que la désaffection va jusqu’à retirer des fonds actuellement investis dans les contrats d’assurance vie.
Comment peut-on essayer d’expliquer ce retrait depuis le début de l’année ?
Bien évidemment, la performance toujours plus faible des rendements des fonds euros (87% des investissements en assurance vie) n’est pas favorable à l’investissement en Assurance vie et ce ne sont pas les perspectives peu reluisantes qui devraient améliorer la situation pour les assureurs. (cf article : Rendement 2010 assurance vie : les taux de rendement des fonds euros).
Entre baisse des rendements des placements obligataires, hausse des règles de solvabilité pour les compagnies d’assurance vie et surtout « épée de Damoclès » liée au risque de non solvabilité de certains états, il ne fait pas toujours bon investir dans le fonds euros d’un contrat d’assurance vie actuellement.
Pour prolonger la lecture sur les perspectives de rendements des fonds euros des contrats d’assurance vie, je vous propose de lire ces deux articles :
Ainsi, devant ces piètres performances 2010 et surtout devant des perspectives futures peu alléchantes,  de nombreux épargnants préfèrent  investir sur d’autres supports d’investissement.
L’investissement dans les SCPI semblent profiter pleinement de cet essor et une partie des capitaux des épargnants pourrait bien se diriger vers cet investissement attrayant (cf article : SCPI PFO2 de Périal : la crise fait naître des opportunités d’investissements .. Saisissons les !!!).
De surcroît, il semble qu’une partie des rachats sur les contrats d’assurance vie (en hausse de 13% en mars 2011) aient pu servir à financer l’acquisition d’un bien immobilier. Entre baisse des rendements des contrats d’assurance vie et augmentation des taux des crédits immobiliers, une partie des investisseurs a fait le juste choix de d’autofinancer leur acquisition par rapport à un financement à crédit.
Pour vous faire une idée de l’intérêt entre « Financer au comptant ou à crédit son investissement immobilier », vous pouvez consulter notre simulateur financement au comptant ou financement à crédit ?

Nouveau ! Découvrez notre nouveau livre « Optimiser sa succession«  dans lequel nous vous livrons tous nos conseils et stratégies pour votre succession




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*