Quelle belle surprise ! Alors que nous nous attendions tous à un énième effondrement du rendement moyen des fonds euros, la réalité est autre. Au final, selon les chiffres de la Fédération Française des Assurances, le rendement moyen des fonds euros est à 1.80%, c’est à dire un taux de rendement stable par rapport à 2016 !
Les plus attentifs d’entre vous, noterons également le rendement moyen du fonds eurocroissance à 3.40% pour 2017 ! C’est vraiment une excellente performance, même s’il ne faut pas la comparer trop vite avec le rendement du fonds euros compte tenu de sa plus grande volatilité.
Ces bons rendements doivent nous rappeler qu’il ne faudrait peut être pas enterrer trop vite le fonds euros !
 

 

Le rendement 2017, même s’il est important pour les épargnants, ne doit pas cacher l’essentiel qu’est le rendement futur ! 

Les perspectives sont aussi plutôt favorables puisque 2017 marque une année de décollecte pour le fonds euros, cela signifie :

  • Que les compagnies d’assurance vie n’ont pas été obligée d’utiliser votre épargne pour investir dans des obligations dont les rendements sont médiocres ;
  • Que les compagnies d’assurance vie ont même pu réaliser quelques arbitrages pour se débarrasser des actifs aux perspectives de plus-values non significative.
  • Que les plus-values latente bénéficieront à un nombre plus faible d’épargnant.

 
Bref, l’année 2017 n’est pas une nouvelle année de dégradation de la qualité intrinsèque du fonds euros ! Si la tendance devait se confirmer en 2018 (ce qui semble le cas pour le moment du fait d’une forte collecte en UC), les perspectives pourraient finalement s’avérer relativement favorables pour le fonds euros pour les prochaines années.
 

Une décollecte sur le fonds euros permet de concentrer les plus-values latente sur une nombre plus faible d’épargnant.

Une décollecte sur le fonds permet de concentrer les plus-values latentes du portefeuille sur un nombre restreint d’épargnant. Vous le savez, le fonds euros est un support de votre contrat d’assurance vie qui est géré globalement par la compagnie d’assurance vie. Au fil du temps, au gré du versement de nouvelles primes par les épargnants, les gestionnaires du fonds euros investissent l’épargne dans divers supports avec pour obsession de garantir le capital + intérêts capitalisés à tout moment.
Les épargnants en fonds euros perçoivent annuellement les intérêts et plus-values générés par le portefeuille d’investissement détenu par la collectivité des épargnants. Seuls les intérêts versés et les plus-values réelles sont distribués aux épargnants. Les plus-values latentes, c’est à dire, les plus-values non réalisées sur les actifs immobiliers ou actions détenus par la compagnie d’assurance vie, ne font pas partie du rendement annuel distribué.
Ces plus-values latentes ne seront versées aux épargnants en fonds euros uniquement au moment de la réalisation de ces dernières (c’est à dire lors de la vente des actions en plus-value ou les biens immobiliers). Cela signifie que les épargnants qui bénéficieront des plus-values latentes seront les épargnants qui seront placés en fonds euros au moment de la réalisation des plus-values. En cas de décollecte sur le fonds euros, le montant placés collectivement en fonds euros baisse… c’est à dire que le montant des plus-values latente bénéficie à un nombre de plus en plus faible d’épargnant.
 

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine

15 commentaires