Vous le savez, je suis persuadé que l’avenir de l’assurance vie passera par un succès populaire et massif du nouveau contrat Eurocroissance. Malgré, les doutes de la profession, je maintien ma position et mon analyse, le contrat Euro-croissance sera un succès et sera le signe du renouveau de l’assurance vie « préparation de la retraite ».

Dans un récent article, nous vous faisions part de la qualité des rendements du cousin du contrat Euro-croissance, le contrat Euro-diversifé, qui ne devrait faire plus qu’un très rapidement (cf article « Assurance vie : Euro-croissance et Euro-diversifiés ne feront plus qu’un.« .

BNP Paribas CARDIF, qui est la seule compagnie d’assurance vie qui commercialise un contrat Euro-croissance (Cardif Multiplus Perspective commercialisé par les CGPI uniquement et BNP Paribas Multiplacement diversifié commercialisé par la Banque Privée BNP PARIBAS), vient de communiquer les rendements de son contrat pour l’année 2013. Ils sont très bon et surtout conforme à nos attentes.

Le rendement 2013 des contrats Cardif Multiplus Perpective et Multiplacement diversifié est de 6,39% (rendement 2012 : 7,43%). Depuis le début de sa commercialisation, ce contrat propose un rendement de 14,30% (sans risque à échéance, capital disponible, …)

 

 

Le bon rendement du contrat EUROCROISSANCE, une condition indispensable à son succès populaire.

La qualité de ces rendements, et surtout la capacité à maintenir des rendements attrayants au fil des années sera le gage du succès du contrat d’assurance vie Eurocroissance.

Pour mémoire, le nouveau contrat d’assurance vie EUROCROISSANCE est un contrat d’assurance vie qui devrait à terme remplacer le fonds euros que nous connaissons depuis plus de 30 ans. Le fonds euros a construit sont succès sur un triptyque (rendement attrayant, capital garanti et disponibilité à tout moment) rendu possible par la baisse continue des taux d’intérêt depuis 30 ans. Les fondamentaux du fonds euros ne lui permettent plus aujourd’hui et surtout demain de tenir ses promesses. Les rendements des fonds euros ne permettront plus une capitalisation suffisante pour faire de l’assurance vie un excellent outil de préparation de la retraite. (cf article « Euro-Croissance : Le contrat d’assurance vie qui remplacera les fonds euros ? »

Le contrat d’assurance vie EUROCROISSANCE, créé par le gouvernement sous l’impulsion de Karine Berger et Frédéric Lebfevre, devrait permettre de combler les lacunes du fonds Euros et redonner à l’assurance vie son véritable caractère d’outil de préparation de la retraite. Contrairement au fonds euros traditionnel, le capital ne serait pas garanti à tout moment, mais uniquement au terme d’une période de 8 ans. (cf article « EURO-CROISSANCE : Un contrat d’assurance vie nouvelle génération.« ).

Le contrat Eurocroissance serait donc un contrat :

  • Dont le capital serait garanti au terme d’une période de 8 ans ;
  • Dont le rendement serait attrayant, supérieur au fonds euros traditionnel à hauteur de 1,5 point environ selon les premières analyses – Le gérant du contrat n’ayant pas à gérer la garantie du capital à tout moment, il peut réaliser des placements long terme signe d’un meilleur rendement à terme.
  • Les fonds resteraient toujours disponible en fonction des besoins  de l’assuré ;
  • Un effet cliquet pourrait être envisagé afin de sécuriser le rendement passé. On peut imaginer un effet cliquet optionnel tous les cinq ans ;
  • Une contre-assurance en cas de décès, pourrait garantir l’épargnant en cas de décès.

 

Malgré des qualités intrinsèques importantes et surtout une parfaite adéquation avec les besoins des épargnants, les premiers commentaires sont plutôt sceptiques.

Les épargnants ne veulent pas prendre de risque sur le capital, l’épargnant, que je rencontre tous les jours depuis plus de 10 ans, accepte éventuellement une absence de rendement, mais il n’est pas question d’accepter une baisse d’un capital durement acquis. Contrairement à l’offre de diversification actuelle, qui vise simplement à proposer à l’épargnant une diversification sur les marchés financiers via des unités de compte d’un contrat d’assurance vie, le contrat EUROCROISSANCE ne fait porter aucun risque à l’épargnant. Dans le pire des cas, il récupère son capital et aura simplement perdu l’inflation sur ce dernier.

 

La qualité des rendements annoncés depuis 2 ans devraient finir de convaincre les plus sceptiques.

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
 
Ce sont trois livres de conseils pour vous permettre d’optimiser la gestion de votre patrimoine : « Investir dans l’immobilier » ; « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« . Déjà des milliers d’exemplaires vendus à ceux qui veulent comprendre comment investir, valoriser leur patrimoine ou le transmettre !
 
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. Comme nous vous l’expliquons dans cet article « Comment rendre la gestion de patrimoine accessible à tous ? », l’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

 

Découvrir notre offre de conseil patrimonial


13 Comments

  1. ROLAND GARNIER says:

    Hélas non ! Les plus sceptiques dont je fais partie ne sont pas convaincus.
    En ce qui me concerne je ne sais pas de quoi sera fait demain.
    Huit ans c’est long ! Je peux pour des raisons très diverses avoir besoin des fonds placés (aide aux enfants, changement de vie, imprévus liés à la santé, à un décès etc…)
    Je préfère dans ce cas puisqu’il faut en effet prendre des mesures face à ces fonds € dont les performances vont se réduire en peau de chagrin, m’orienter vers des fonds à coussin et qui même si les performances à ce jour sont moins bonnes mais dont le capital est disponible à tout moment.

  2. Patrick says:

    Je trouve les contrats Eurocroissance intéressants dans leur formule et je suis certain que des épargnants peuvent bloquer une épargne pendant 8 ans. Mais la contre-partie du capital garanti est, à mon avis, insuffisante : ces fonds connaitront un vrai succés quand il y aura une rentabilité minimale garantie par an, fixe ( 1,5 % annuel par exemple ) ou variable ( l’inflation ).
    Retrouver seulement son capital après 8 ans, c’est perdre beaucoup d’argent. Et si les banques sont tellement sûres du rendement futur des produits, elles n’auront aucun mal à proposer ce minimum de rendement.

    • Je crois qu’il faut voir ces contrats comme un outil de diversification; ils viennent en complément d’un contrat d’assurance vie classique de manière à conserver une certaine liquidité
      Pour ce qui est de la performance, les rendements obtenus sont bien supérieurs si l’échéance de garantie en capital est plus éloignée (30 ans)
      Il est à noter que le produit sus-cité est accessible à partir de 25 000 €uros
      Bonne journée

      • Patrick says:

        Merci pour votre réponse mais vous ne parlez pas de l’évolution du produit, avec une rentabilité minimale garantie, qui lui permettrait de décoller.
        Merci cependant pour vos précisions.

  3. fredy Gosse says:

    vous vous engagez bien vite ……. Guillaume.
    on s’engage à nous rembourser notre capital au bout des 8 ans? vaut mieux qu’il n’ y ait pas d’hyper inflation dans le délai….

    • Je fais aussi partie des sceptiques, et en résumé ai les mêmes réactions que ceux qui ont posté avant moi.

      Je voudrais rajouter en plus
      – les rendements …… bon, je passe
      – il eut fallu mettre les taux nets, à minima mettre la méthode calcul pour avoir le net
      – mettre un exemple chiffré, vous savez, moi et mon pragmatisme, par exemple 100000€ sur 8 ans (avec cette somme c’est au moins du 40%, non?) ou 10000€ sur les mêmes 8 ans

      A coup de louches, dans le premier cas, vous êtes susceptible avec risque (le « le contrat EUROCROISSANCE ne fait porter aucun risque à l’épargnant » est un peu osé, non?) de gagner du 3/4% net soit 30% sur les 8 ans donc 30000€.
      Mon avis, entre nous, il faut vraiment que ce soit de la diversification, car avec cette somme là je vous en tire plus, avec moins de risque mais de l’huile de coude.

      Dans le second cas, un petit 50% soit 5000€, peut-être plus intéressant car adapté pour le petit épargnant.

      Me corriger si mes ordres de grandeur sont faux, vous savez d’ores et déjà que ce n’est pas là que je mettrais mon épargne si j’en avais.

  4. J’ai oublié de dire que je serais bien curieux de savoir comment ils obtiennent de tels taux.

    – pas avec le marché obligataire qui est au plus bas de 30 ans, avec des « rendements » qui ne procurent rien de rien, voire même des pertes après déductions des impôts et de l’inflation, ne parlons pas de monnayer le risque!

    – avec les actions, OK, nous sommes en pleine euphorie avec la planche à billets US, bientôt relayée par celle de la BCE, donc de l’argent gratuit qui inonde le monde mais après? sans risques? Les chypriotes, on leur a demandé leur avis quand on a prélevé un % sur leurs avoirs?

    Les petites sociétés vont échapper ….. ?

  5. bonjour Guillaume,
    en diversification…pourquoi pas, mais il existe aussi des produits structurés pour cela avec un seuil bas (qui garantissent jusque la le capital), ensuite la bérézina.
    et puis deux années favorables vont aider les commercialisateurs mais par forcément les épargnants.
    trop de couverture pour moi étouffe le produit. cela me fait penser à un très bon produit de Generali en loi DSK, qui n’a qu’un support Generali ambition, mais qui est à 75% actions a ce jour et qui ne permet pas d’arbitrer, …..ce qui n’est pas parfait lorsque je vieillis….
    continuez votre site. merci.

  6. Dans la famille, et depuis 4 générations !!!! on fait des Tontines financière (du Conservateur)….. et nous n’avons jamais été décu de la performance, donc je me vois mal investir sur des supports tout nouveau, pas sur qu’ils soient tout beau….. alors que mes Tontines rapportent. J’ai 46 ans….. et j’ai commencé à faire des tontines dès que j’ai commencé ma vie professionnelle, il y a 22 ans….. et chaque année j’ai une tontine qui m’est remboursée et chaque année je refais une nouvelle tontine…. maintenant sur 25ans. Mes parents faisaient la même chose (ca leur permet d’avoir un complément de retraite annuel d’environ 35.000 euros), mes grands parents aussi……. et mes enfants commencent !
    et si je décède….. toutes mes tontines bénéficient d’une assurance pour mes ayants droits.
    En parallèle j’ai une assurance vie …. pour avoir des disponibilités si coup dur (voitures qui tombent en panne, etc….).

    • Patrick D says:

      Je reconnais que les tontines du Conservateur sont intéresantes et vous pouvez les retirer de votre ISF.
      Mais quand j’ai étudié la rentabilité globale avec les frais de dépôt et de gestion, j’arrivais à une rentabilité identiques aux AV.
      Et contrairement aux AV, il me semble que le capital dans les tontines n’est pas garanti, même si celles du Conservateur n’ont jamais connu de problèmes.

      • Bonjour Patrick,
        J’ai un rendement sur mes tontines remboursées d’environ 5,40% net de frais….et ce rendement est relativement constant depuis que j’ai commencé, en tout cas je n’ai jamais eu moins de 5% de rendement annuel net. Pour ce qui est des frais de gestion ils sont répartit sur la durée de la tontine, soit dans mon cas 20 ans : 18,5% ce qui nous fait du 0,92% par an…..bien inférieur à un contrat d’assurance vie (frais d’entrée, frais de gestion des supports, frais de gestion du contrat, arbitrage, etc….). Depuis qq années je suis sur des tontines de 25ans…. ce qui devrait moyenner les frais à 0,74% par an….. c’est très faible et c’est aussi pour cela a mon avis que les performances des tontines sont bonnes et constantes.
        Pour ce qui est de l’ISF…. pour l’instant je ne suis pas concerné, mais sans les tontines je devrais passer la barre des 1,3mE dans environ 10ans…. donc mes tontines en cours me permettrons à ce moment d’y échapper…. ce qui améliorera d’autant la performance des tontines… (gain tontine + gain ISF)…. mais je n’en suis pas encore là, et d’ici la l’ISF aura encore évolué !
        Pour ce qui est de la garanti….. les fonds en euros ne sont garanti qu’en théorie !!! si demain le gouvernement décide d’annuler une partie de sa dette portée en partie par les fonds en euros….. ca a failli arriver en France, et a mon avis…..ca arrivera en France. La dette francaise n’est pas tenable ni meme remboursable…. tout le monde le sait, alors qu’elle solution ?

        • Patrick D says:

          A Mr LEGRAND

          Vos arguments sont corrects et je dirais que dans votre cas, la solution « Tontine » est bonne : vous faites des placements à très long terme qui diminue les frais, d’entrée et de gestion, par année considérée.
          Pour un cas différent, une tontine classique de 10 ans, les frais sont importants et diminuent la rentabilité finale.
          La tontine est aussi une particularité pour l’ISF qui peut être intéressante.
          Une tontine n’est pas garantie en capital alors que les AV en euros le sont. Maintenant c’est vrai qu’en cas de faillite du système, nous serons tous égaux dans la pauvreté, même si l’état garantie les AV à hauteur de 75.000 € dans ce cas … mais cela reste une promesse de politiciens.
          En bref, les tontines peuvent être vraiment intéressantes dans certains cas, dont le votre semble t-il.

          Cordialement

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.