– Un article écrit sur la base d’un flash bourse publié par Hiboo.expert, notre partenaire qui vous aide à sélectionner les actions cotées dans lesquelles investir à long terme –

Orpea qui valait 129€ en mars 2020 et plus de 80€ il y a quelques jours,  ne cote plus ce matin, vendredi 28 Janvier 2022 qu’un peu plus de 39€.

Évolution du cours de bourse de l’action ORPEA – Source : Boursorama

Un livre écrit par un(e) journaliste d’investigation met en cause le traitement des pensionnaires des maisons de retraite qui seraient rationnés ou insuffisamment pris en charge pour des raisons de rentabilité.

La direction dément qu’il y ait eu quelque politique générale ou directive que ce soit dans le Groupe qui viserait à favoriser le bénéfice sur le patient.

On imagine en effet mal ce genre de directive… placardée dans le hall d’entrée des maisons de retraite. Par ailleurs, l’investissement dans l’humain et une qualité du service évaluée régulièrement sont au cœur de la stratégie du Groupe.

Il n’y a cependant pas de fumée sans feu et il y a pu avoir des négligences de contrôle.

Quoiqu’il en soit, le mal est fait, il restera quelque temps des traces de cette rumeur d’une part et d’autre part, même si aucun grief ne s’avère fondé, le Groupe dépensera certainement de l’argent pour améliorer encore son service et pallier à toute critique : il est insupportable pour une direction d’être accusée publiquement de gagner de l’argent sur le dos des vieux.

Donc quel que soit l’issue du combat médiatique et de la recherche de preuves, l’actionnaire sera très probablement le grand perdant de cette affaire.

Il est intéressant, à ce stade, de noter qu’il existe toujours en bourse un risque spécifique, lié à chaque titre et potentiellement plus durable, donc plus dangereux, que le risque de marché.

On se protège de ce risque spécifique en le mutualisant, c’est-à-dire en ayant au moins une dizaine de titres dans son portefeuille.

En revanche, il est très difficile, pour ne pas dire impossible, de se protéger du risque de marché parce que la bourse est un système complexe, et donc non prévisible à court terme.

C’est la raison pour laquelle Warren Buffet a toujours d’importantes liquidités : ce n’est pas parce qu’il pense que les marchés vont baisser, il sait qu’il ne sait pas … c’est parce qu’il sait qu’un jour un marché ou un titre baissera de manière excessive et lui fournira l’occasion de réaliser un investissement exceptionnel.

De la même manière nous insistons beaucoup pour que vous ayez des liquidités …

Et aujourd’hui, non pas un marché, mais l’action d’une très belle société vient de craquer et la question se pose donc de l’investissement dans l’action.

En effet Orpea cotait déjà sur les cours de clôture d’hier, soit avant la baisse de 20% en cours, trois écarts types sous sa droite de régression.

Or voilà la conclusion de l’analyse réalisée par hiboo en novembre 2019 sur le Groupe :

« Au global, ORPEA constitue un investissement premium en valeur de fonds de portefeuille en raison de la visibilité qu’offre la croissance dans le secteur de la gestion de la dépendance et de la position concurrentielle exceptionnelle d’ORPEA dans ce secteur.

Une valorisation de l’action inférieure à sa moyenne historique sera cependant recherchée pour constituer un placement idéal. 

Sur la très longue route, l’investisseur devra cependant surveiller d’une part l’évolution de la masse salariale, qui représente à elle seule 52% du CA et 72% de la VA en 2018 , et qui pourrait représenter une fragilité en cas de hausse généralisée des salaires, et d’autre part l’évolution des charges financières, qui représente 44% du résultat avant impôt en 2018. Il devra également prendre en compte la survenance toujours possible de problèmes de qualité des soins, surtout dans un Groupe à la taille et à l’internationalisation croissante. »

L’abonné hiboo notera que d’une part le risque potentiel sur l’évaluation de la qualité des soins avait bien été identifié et d’autre part que la Société est considérée comme ayant une position concurrentielle exceptionnelle sur un secteur porteur : maintenant que le risque s’est matérialisé, la question de l’investissement se pose donc franchement.

Numéro 1 européen de la prise en charge globale de la dépendance (maisons de retraite, cliniques de moyen séjour et de psychiatrie et maintien à domicile) avec plus de 116 000 lits et 1156 établissements dans 23 pays, Orpéa développe une offre globale de la prise en charge de la dépendance physique et psychique, permanant ou temporaire, en institution et/ou à domicile. Son métier vise à faciliter l’accès aux soins et répondre à tous les niveaux de la perte d’autonomie.

Le Groupe dispose d’un actif en terme de nombre d’établissements, d’une courbe d’expérience en terme de métiers, d’un nombre d’autorisations réglementaires qui ensemble lui donnent une grande valeur et sont difficilement reproductibles.

Parallèlement, étant donné sa taille, ce qu’elle représente en terme de part de marché et d’enjeu pour la santé publique en France et en Europe, il n’y a aucun doute que la Société sera reprise en main si nécessaire et restera viable.

En terme boursier, cela signifie qu’un investissement est possible.

Il reste à déterminer le pricing et le timing.

Pour ce qui est du pricing, on peut remarquer que la baisse a été très violente et que l’on est quasiment maintenant sur un assez beau support long terme qui pourrait permettre à l’action de rebondir et dans un premier temps d’aller combler le gap ouvert vers 65€. Un investisseur spéculateur pourrait tenter ce pari de court terme maintenant.

Mais la plupart du temps, les reprises qui sont d’abord brutales après une aussi forte baisse, sont suivies par de nouvelles consolidation au cours des quelles le cours vient souvent rebondir sur le premier point bas… mais surtout il faut le plus souvent du temps pour panser les plaies après un traumatisme aussi fort.

On voit cela très bien dans le cas de Volkswagen avec le Diesel Gate où 2 ans ont été nécessaires dans une version optimiste et 5 ans dans une version pessimiste pour que l’action revive une vie normale :

Le plus sage est donc de considérer que même si l’action attaquée est celle d’un groupe fort de nombreux avantages concurrentiels, la bonne décision pour investir est une décision de long terme prise sur des bases fondamentales.

Dans ce cadre et même si on retient une rentabilité structurelle des capitaux propres en baisse (6% au lieu de 8%) en raison de la nécessité de renforcer la qualité des soins, et un PER plus exigeant (un peu plus de 15), en raison du souvenir laissé par la baisse, on peut probablement viser pour Orpéa à horizon 3-5 ans un cours proche de 70-90€.

Dans ce cadre et à cet horizon, l’investissement semble donc cohérent : l’investisseur prudent attendra cependant que le calme soit revenu sur le titre pour investir ce qui signifie : laisser la volatilité retomber quitte à investir dans quelques temps un peu plus cher.

Et vous, allez vous investir dans Orpea ?

Ne s’agit il pas là d’une occasion idéale pour investir à long terme dans une très belle entreprise ?

Au contraire, les maux révélés par le livre ne sont ils pas de nature à profondément remettre en question ce modèle économique dans lequel personne ne veut mourir ? Et les critères ESG dans tout cela ?

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livre et formations 
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Epargne / Placement 
Assurance-vie
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Immobilier locatif 
Chasseur en investissement immobilier locatif
Crédit immobilier
Assurance emprunteur
Expert-comptable Location meublée et SCI

71 commentaires