La bourse, c’est théoriquement si rentable que dans la pratique, tout le monde préfère investir dans l’immobilier.

C’est tout le sujet : Pourquoi personne ou presque n’a profité de l’excellente performance du CAC40 depuis 35 ans ? Cela fait 20 ans que j’accompagne les épargnants dans leur stratégie d’investissement et la gestion de leur patrimoine.

Depuis 20 ans, à part quelques exceptions, je n’ai jamais rencontré un épargnant qui a profité de l’exceptionnelle hausse des marchés actions depuis 35 ans.

Personne ! (ou presque).

Pourtant, sur le papier, ce n’est pas compliqué : Il suffit d’acheter des actions de manière suffisamment diversifiée puis attendre que les cours montent avec le temps et la capacité des entreprises à s’adapter et à générer toujours plus de bénéfices.

Par exemple avec un CAC40 dividendes réinvestis à 17595 points au moment ou je rédige ces lignes (contre 1000 points en 1987), celui qui se serait contenté d’acheter pour 100 000€ d’indice CAC40 (avec un OPCVM indiciel CAC40 par exemple car les ETF n’existaient pas à l’époque) en 1987 devrait être à la tête d’un capital de 1 795 000€.

Cela correspond à un rendement moyen proche de 8.50% par année pendant 35 ans, sans rien faire, sans prendre aucune décision, sans rien n’y connaître.

Sur la papier, l’investissement en actions, c’est génial. Mais alors, pourquoi n’ai je jamais rencontré un seul épargnant qui ait profité de ces excellentes performances passées ?

Mais ou sont-ils ces épargnants qui ont profités de cette excellente performance sur les 35 dernières années ?

Mystère !

Des épargnants qui m’expliquent leur coup de bourse, j’en connais plein ; Ces mêmes épargnants qui, humblement, m’expliquent qu’ils ont ensuite tout perdu dans un mauvais coup de bourse, j’en connais moins.

Mais des épargnants qui ont profité de cette performances passées de 8.50%, sur les 35 dernières années, sans rien faire, sans compétence, sans rien gérer, je ne les connais pas. J’en ai jamais rencontré !

En 20 ans, j’ai rencontré des milliers d’épargnants.

Pourtant, jamais aucun (ou presque) ne m’a expliqué avoir investi très tôt en action et avoir réussi à se construire un portefeuille important (et rentable) d’actions :

  • Soit ces épargnants n’existent pas et la rentabilité de l’investissement en actions ne serait alors qu’une fable ;
  • Soit je n’ai pas rencontré les bons épargnants.

En réalité, j’exagère un peu. J’ai rencontré quelques épargnants qui se sont construit de très gros portefeuille en actions.

J’ai quelques exemples :

  • Le salarié d’une très belle entreprise cotées qui a investi toute sa carrière dans son entreprise grâce aux dispositifs d’épargne salariale ET qui a la chance de travailler dans la bonne entreprise. Je garde aussi en mémoire, ces salariés de la société générale (mon employeur en 2005, lorsque je débutais le métier) qui possédaient des centaines de milliers d’euros d’une action SG cotées autour de 160€. Elle cote aujourd’hui péniblement 23€.

  • Ces personnes âgées qui possèdent des actions Air liquide, Total, Danone, Sanofi, Hermes… depuis toujours ou presque et qui sont « amoureuses » de leurs actions, vont aux assemblées générales pour manger des petits fours et surtout qui ne vendront jamais leurs actions. Des personnes âgées qui ont commencé à investir dans les années 80, leurs enfants qui ont reçu ces actions par donations ou succession ne sont pas des spéculateurs, ils aiment les entreprises dans lesquelles ils investissent, et surtout sont suffisamment détaché vis à vis de l’argent pour ne pas être inquiéter par la variation quotidienne des cours de bourse.

Tous les autres (vous qui avez écouté les conseils de votre banquier en épargnant dans les unités de compte de l’assurance-vie, dans les multiples privatisations, qui vous êtes laissé séduire par la bulle de l’internet en 2000) vous n’avez malheureusement rien gagné ou presque !

Il faut le dire haut et fort !

Rares sont ceux d’entre vous qui êtes satisfaits d’avoir investi en unités de compte dans l’assurance-vie ! Les performances sont rarement à la hauteur des espoirs initiaux tellement vantées par le vendeur du contrat.

Le plus souvent, vous investissez au mauvais moment, c’est à dire juste après une belle hausse… et surtout juste avant la prochaine baisse ;

Le plus souvent, vous investissez dans des contrats tellement chargés en frais que même en investissant au bon moment, vous ne réussissez pas à obtenir le rendement à la hauteur des risques pris ;

Le plus souvent, vous n’acceptez pas le prix à payer, les contraintes qui sont attachés à l’espoir de rendement.

Bien évidemment, il y aura toujours ces quelques exceptions, mais globalement les performances ne sont vraiment pas au rendez-vous !

Est ce que cela signifie qu’il faut abandonner l’investissement en actions ?

Je ne crois pas car les performances (théoriques) sont excellentes. En revanche, je suis persuadé qu’il faut changer notre manière d’investir !

Nous devons comprendre ces quelques « exceptions » , ces quelques épargnants qui ont réussi à capter la croissance des marchés actions pour construire une stratégie performante qui permettra de profiter de cette rentabilité théorique.

La spéculation, la gestion active, la gestion pilotée, la gestion sous mandat, les unités de compte dans des contrats d’assurance-vie vendues par les banques ou les compagnies d’assurance-vie…. Tout cela n’a pas fonctionné dans le passé ; Pourquoi est-ce que cela marcherait il à l’avenir ?

Il faut réussir à réfléchir différemment et comprendre que le cœur du sujet n’est pas de trouver une stratégie d’investissement sur les marchés ou une technique particulièrement pour espérer s’enrichir là ou les autres perdent.

Le cœur de la réussite de votre investissement sur le marché actions est avant tout une question d’état d’esprit.

C’est dans cette dynamique que je partagerai mon expérience, mon état d’esprit et ma stratégie d’investissement avec vous demain (vendredi 17 Juin à 12h), à l’occasion d’une nouvelle visio-patrimoniale sous le titre «Comment investir en actions et profiter de la bourse pour valoriser son épargne« 

A demain.

Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livres & formations 
Investir dans l'immobilier
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Optimiser sa Succession
Epargne et placement 
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Assurance-vie
Immobilier locatif 
Assurance emprunteur
Crédit immobilier
Expert-comptable Location meublée et SCI

28 commentaires

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :