Quelle belle idée que le crowdfunding, quelle révolution extraordinaire pour l’épargnant qui devient maître de son épargne.
L’idée originelle du crowdfunding est géniale et non avons là une révolution majeure du financement de l’économie. Nous revenons aux sources du financement de l’économie : Des agents &économiques qui possèdent des excédents d’épargne financent directement d’autres agents économiques qui ont des besoins de financement. L’épargnant finance alors directement l’économie réelle.
Trois solutions s’offrent à lui :

  • Le don, Une plateforme de crowdfunding a pour mission de récolter gratuitement des dons ;
  • Le prêt rémunéré (crowdfunding lending). L’épargnant fait un prêt rémunéré à une entreprise en besoin de financement pour investir ou se développer. Ce prêt est rémunéré par un taux d’intérêt.
  • L’investissement au capital de l’entreprise (crowdfunding equity). L’épargnant investi dans le capital d’une entreprise en développement à l’occasion d’une augmentation de capital et devient actionnaire d’une entreprise dont il croît au potentiel

 
Mais attention, derrière une idée originelle pleine de bon sens, nous assistons actuellement à la création d’une multitude de plateforme de crowdfunding. Un peu comme la ruée sur l’or, chacun veut créer sa plateforme et participer à l’innovation financière.Tout le monde veut sa « fintech », c’est à dire « sa startup qui va révolutionner la finance moderne.
Le crowdfunding est à la mode, son principe est révolutionnaire, mais ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi et proposer des investissements dont on connait déjà la finalité : Une catastrophe pour l’épargnant.
 

Le crowdfunding immobilier en direct, un concept marketing porteur… pour la plateforme

Observant depuis quelques mois l’événement du crowdfunding, c’est probablement dans le crowdfunding immobilier que l’on rencontre les propositions les plus étonnantes.
L’idée du crowdfunding immobilier est pourtant extra (cf « Crowdfunding immobilier : L’épargnant devient promoteur immobilier.), mais derrière l’engouement marketing des épargnants les projets me semblent bien aléatoire.
Récemment, le journal économique Les échos, présente une nouvelle plateforme qui propose aux épargnants d’investir directement dans des biens immobiliers. Le journal titre : « Immobilier : quand les plates-formes de crowdfunding concurrencent les SCPI« , et soulève l’importance des frais compris entre 3% et 5% du montant de l’immeuble derrière une idée innovante et en accord avec les besoins des investisseurs particuliers qui ont tendance à « renoncer à investir seul dans l’immobilier ».
Cette nouvelle plateforme de crowdfunding, propose donc aux épargants d’investir en indivision dans un appartement qui sera mis en location. L’épargnant devient d’une part en indivision d’un appartement, au côté de dizaines voir de centaines d’autres épargnants. 
Mensuellement, l’épargnant investisseur dans l’appartement acquis en crowdfunding immobilier perçoit un loyer net de charges et des frais de gestion prélevés par une société de gestion filiale de la plateforme. Le grand gagnant de l’opération semble déjà la plateforme qui perçoit une commission de vente de l’appartement, et des commissions de gestion locative… 
Ce genre de proposition d’investissement me fait penser aux investissements en « time share » ou « temps partagés ». Investissement immobilier ou vous achetiez votre résidence secondaire pour une semaine, un mois dans l’année. On connaît tous le dénouement catastrophique de ces investissements.
La question de la revente de sa part en indivision ; de la solidité financière de la société de gestion … et plus généralement de la pertinence des décisions de gestion lorsqu’un appartement est détenu par une centaine de personnes.
crowdfunding immobilier
 
 

Un appel à la solidarité étonnant … Les notaires demandent de l’argent aux épargnants pour … faire leur métier … #conseilducoin

Plus récemment, ce sont des notaires, regroupés dans une association, qui ont fait appel au crowdfunding pour financer une action intitulée « Conseil du coin ». Dans le cadre du lobbying des notaires contre la loi MACRON, certains ont eut la très bonne idée de sortir de leurs études et proposés des conseils dans des lieux insolites : Des cafés ou des bars.
Mais nous sommes bien d’accord, il ne s’agit pour les notaires :

  • D’accomplir leur rôle d’officier public, certes dans un lieu un peu étonnant ;
  • De conseiller leur client ;
  • Potentiellement d’aboutir sur un acte, si le conseil client doit aboutir sur la formalisation d’un acte notarié, …

Bref, de faire une sorte de démarchage en vue de faire leur métier. Nous connaissons d’ailleurs tous la précarité financière de nos amis notaires. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, ce regroupement de notaire demande de l’aide aux épargnants, ils ont besoin de 10 000€ pour financer leur projet et continuer à donner des conseils dans les cafés.
Suis je le seul à trouver cette démarche étonnante, voir même irrespectueuse ! Que les notaires fassent un lobbying actif, y dépensent quelques millions d’euros pourquoi pas… Mais demander 10000€ pour continuer de faire leur métier et allez chercher de nouveaux clients dans les bar/cafés me semble être plutôt déplacé! (et je ne vous parle même pas des milliers de projets humanitaires qui ne trouvent eux pas de financement).
 
conseil du coin crowdfunding
 

Ami créateur d’entreprise tentés par l’aventure du crowdfunding … Oui il s’agit là d’une innovation majeure … mais ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi !

Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livres & formations 
Investir dans l'immobilier
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Optimiser sa Succession
Epargne et placement 
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Assurance-vie
Immobilier locatif 
Assurance emprunteur
Crédit immobilier
Expert-comptable Location meublée et SCI

36 commentaires

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :