– Avertissement : le « Défi 6 % » est une initiative pédagogique qui vise à montrer qu’une prise de risque maîtrisée permet d’obtenir un rendement supérieur à celui des placements sans risque. Le défi 6 % ne fournit aucun conseil ou recommandation d’investissement.
 
Rappel des faits
4 000 euros ont été investis sur un contrat d’assurance vie. L’objectif est de montrer qu’une prise de risque maîtrisée permet d’obtenir un rendement supérieur à celui des placements sans risque.
Le défi 6 % vise une rentabilité annuelle moyenne de 6 % et une volatilité maximale de 10 %.
Pour en savoir plus sur cette initiative, vous pouvez consulter les articles suivants :

Et aussi
Le reporting de septembre 2018 : Defi6% : On temporise en attendant une éventuelle consolidation dans les prochains mois
 

Vie du contrat

3 400 euros ont initialement été versés sur le fonds en euros et 600 euros sur les 9 unités de compte sélectionnées. Des arbitrages progressifs du fonds en euros vers ces unités de compte sont prévus chaque mois, jusqu’à parvenir à l’allocation cible.
Par ailleurs, 500 euros seront versés chaque trimestre sur le contrat (en une ou plusieurs fois, sur un ou plusieurs fonds).
 
Allocation cible du défi 6 %
(en %)

Support en euros10
Obligations Europe10
Obligations Monde10
Actions France5
Actions Europe15
Actions Etats-Unis20
Actions Pacifique5
Actions Emergentes5
Flexibles prudents10
Flexibles10
Total100

 
Comme signalé dans le reporting du mois de septembre, un versement de 500 euros a été effectué (le 12 septembre) sur le fonds en euros.

 
Le 8 octobre, un arbitrage de 600 euros a été réalisé du fonds en euros vers les supports en unités de compte. Il s’agit du troisième arbitrage sur les cinq prévus, qui permettront d’atteindre l’allocation cible.

 
Situation initiale (30 juin)

 
Situation après le troisième arbitrage

 

Performances

 

Globales

Les performances se sont sensiblement dégradées début octobre et le portefeuille affiche au 13 octobre une moins-value de -1,41 % (-63,44 euros). La forte chute sur les marchés actions a eu un impact significatif sur le portefeuille.
La part relativement limitée des actions dans le portefeuille, directement liée au choix de converger progressivement vers l’allocation cible, a néanmoins permis d’atténuer l’impact de cette correction. Ainsi, le choix d’investir progressivement et de ne pas se caler sur l’allocation cible dès le départ a permis de réduire la volatilité du portefeuille et de limiter sa perte de près de -1 %
 
Impact de la chute des marchés actions sur le portefeuille

 
L’investissement progressif réduit la volatilité
 
 

Performances Comparées

Sur les 4 dernières semaines, aucun support n’a progressé significativement. Les supports actions (à l’exception d’EDR Japan) ont connu des baisses marquées comprises entre -3 % et -9 %, et Tocqueville Megatrends affiche des performances inférieures à la moyenne de sa catégorie pour le troisième mois consécutif.
Tous les autres fonds connaissent des évolutions en ligne avec la moyenne de leur catégorie.
 

Classe d’actifsPerformance sur les 4 dernières semaines*(reporting du mois précédent)Moyenne de la catégorie (reporting du mois précédent)
Obligations Europe
LYXOR EUROMTS ALL-MATURITY INVESTMENT GRADE
-1,50 %-1,31 %
Obligations Monde
H2O MULTIBONDS R
-0,03 %-0,32 %
Actions France
MONETA MULTI CAPS C
-4,49 %-4,90 %
Actions Europe
TOCQUEVILLE MEGATRENDS
-8,56 %-5,08 %
Actions Etats-Unis
LYXOR DOW JONES INDUSTRIAL AVERAGE D-EUR UCITS ETF
-3,19 %-5,43 %
Actions Pacifique
EDR JAPAN C
0,18 %-0,18 %
Actions Emergentes
JPM EMERGING MARKETS EQUITY FUND A ACC EUR
-3,65 %-3,69 %
Flexibles prudents
M&G OPTIMAL INCOME FUND EUR A H ACC
-0,45 %-1,56 %
Flexibles
R VALOR F
-3,09 %-1,99 %

* par rapport à la dernière valorisation fournie par Quantalys au 11 octobre.
 

Contrôles

En raison d’un fonds en euros qui représente encore près de 50 % du portefeuille, la volatilité reste inférieure à la limite de 10 % et le rendement sous la cible de 6 %.
La décorrélation et la diversification du portefeuille restent satisfaisantes.

 

Arbitrages

Les turbulences sur les marchés actions et les perspectives économiques qui s’assombrissent (cf. dernier rapport sur les perspectives économiques du FMI) font craindre la fin du cycle haussier sur les marchés actions.
Afin de protéger le portefeuille d’une telle éventualité, plusieurs arbitrages ont été décidés.

  • La poche « Actions émergentes » (JPM Emerging Markets Equity) est soldée, avec basculement vers le fonds en euros. La tendance baissière pour cette catégorie d’actifs semble bel et bien enclenchée.

Dans le cadre de l’investissement progressif du fonds en euros vers les unités de compte, deux versement sont prévus sur le support JPM Emerging Markets Equity. Comme ils n’ont pu être annulés en ligne, des arbitrages seront effectués pour les basculer vers le fonds en euros.
 

  • Les « Actions Europe » (Tocqueville Megatrends) sont arbitrées vers le fond en euros de manière à ce que leur poids soit réduit de moitié à l’issue des investissements progressifs. Cet arbitrage est motivé par la crainte que la stabilité observée depuis mi-2017 ne se transforme en tendance baissière. L’affaiblissement de la croissance et/ou une crise ouverte avec l’Italie sont des risques non négligeables.

Ces deux arbitrages ont été passés le 15 octobre et sont en attente de réalisation.
 

  • Malgré un violent recul, les « Actions Etats-Unis » sont conservées (pour l’instant) car elles représentent une des seules grandes classes d’actifs significativement haussière en 2018. Ce choix sera reconsidéré après la publication des résultats trimestriels des entreprises et les élections de mi-mandat ;
  • Les « Obligations Europe » sont quant à elles conservées car elles pourraient bénéficier d’une correction des marchés actions.

 
Rendez-vous en novembre pour le prochain reporting. D’ici là, n’hésitez pas à poser vos questions.

Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine

10 commentaires