Assurance vie et gestion de patrimoine

Il est important de revenir aux fondamentaux que sont les statistiques pour ne pas sombrer dans nos certitudes empreintes d’embourgeoisement urbain.

L’INSEE vient de publier un recueil de statistiques autour de la composition du patrimoine des Français. Ces statistiques sont d’autant plus intéressantes qu’elles vont à l’encontre d’un certain nombre de nos idées reçues.



 

Le patrimoine moyen net des crédits est 235900€ alors que le patrimoine médian net des crédits est de seulement 113900€. 

Le patrimoine moyen brut, c’est à dire sans déduction du passif, est de 269100€… mais le patrimoine médian brut, c’est à dire le niveau de patrimoine qui partage en deux les ménages Français n’est que de 158 000€. Il y a 50% des français qui possèdent un patrimoine inférieur à 158 000€ et 50% qui possèdent un patrimoine supérieure à 158 000€.

Le patrimoine moyen net des crédits est 235900€ alors que le patrimoine médian net des crédits est de seulement 113900€. 

  • Si votre patrimoine net est supérieur à 646 500€, alors vous faites partie des 10% des Français les plus riches. 
  • Si votre patrimoine net est supérieur à 2 530 000€, alors vous faites partie des 1% des Français les plus riches. 

Enfin, notez que le patrimoine médian des habitants de Paris est inférieur au patrimoine médian national. 

 

La répartition des patrimoines selon les déciles de patrimoine brut est la suivante :

Indicateur Patrimoine brut moyen Patrimoine brut médian Patrimoine net moyen Patrimoine net médian
Décile de patrimoine brut
Ensemble 269 100 158 000 235 900 113 900
Inférieur au 1er décile 2 000 2 000 1 200 1 600
Entre le 1er et le 2e déciles 7 800 7 300 6 100 6 600
Entre le 2e et le 3e déciles 21 700 21 000 19 100 19 000
Entre le 3e et le 4e déciles 61 300 61 700 55 600 56 300
Entre le 4e et le 5e déciles 128 500 131 100 105 700 113 300
Entre le 5e et le 6e déciles 186 500 186 100 146 500 166 700
Entre le 6e et le 7e déciles 245 100 244 700 197 100 223 000
Entre le 7e et le 8e déciles 319 100 313 700 270 000 292 200
Entre le 8e et le 9e déciles 463 800 449 500 411 600 424 200
Entre le 9e décile et le 95e centile 715 600 702 200 633 100 646 500
Entre le 95e et le 99e centiles 1 199 000 1 100 000 1 086 000 1 006 000
Supérieur au 99e centile 4 111 000 2 644 000 3 896 000 2 530 000

 

 



 

Mais quid de la détention de patrimoine selon l’âge ?

De manière assez intuitive, ce sont les personnes les plus âgées qui possèdent le patrimoine le plus élevé.

 

 

Quel patrimoine selon la taille de la ville de résidence ?

Alors que l’on pourrait s’attendre à constater la concentration des richesses dans les grands pôles urbain compte tenu de prix de l’immobilier plus élevés et de concentration de professions à haut niveau de rémunération, la réalité est plus homogène. Seul Paris fait exception, même si le patrimoine brut médian à Paris est inférieur au patrimoine Brut médian des petites villes et même des communes rurales !

Le patrimoine médian des habitants de Paris est inférieur à la médiane nationale

Est ce le signe de situations extrêmes ?  : Dans les grands centres urbains, il y a beaucoup de très riches (qui font monter la moyenne notamment à Paris) … mais surtout beaucoup de très pauvre en patrimoine ? 

Comparateur de crédit immobilier : Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier

taux-credit-immobilier-plus-basBonne nouvelle ! Des baisses de taux de crédit immobilier pour ce mois d’Octobre 2017 !

C’est le moment de relancer vos projets car cela ne devrait pas durer !

Les taux sont au plus bas, c’est le moment de s’endetter pour investir et valoriser son patrimoine. Voici le barème des meilleurs taux de crédit immobilier grâce à notre comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier ou votre renégociation :

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux

 

 

Voici les chiffres bruts :

Montants moyen et médian de patrimoine brut et net, selon la taille de l’unité urbaine de résidence, début 2015

Indicateur Patrimoine brut moyen Patrimoine brut médian Patrimoine net moyen Patrimoine net médian
Taille de l’unité urbaine de résidence
Ensemble 269 100 158 000 235 900 113 900
Commune rurale 311 200 212 100 267 600 166 300
Unité urbaine de moins de 20 000 habitants 249 500 167 000 217 100 127 600
Unité urbaine de 20 000 à moins de 100 000 habitants 222 700 143 500 195 800 100 900
Unité urbaine de 100 000 à moins de 200 000 habitants 237 800 88 400 214 900 66 500
Unité urbaine de plus de 200 000 habitants (hors Paris) 227 600 102 800 199 400 68 400
Unité urbaine de Paris 352 700 138 200 315 200 93 000

 

Quelle est la répartition du patrimoine des Français entre immobilier, financier ?

Ce n’est une surprise pour personne : Le patrimoine immobilier représente une part très importante du patrimoine des Français et notamment des plus riches. Les actifs financiers et professionnels sont supérieurs aux actifs immobiliers uniquement pour les 1% les plus riches. Pour tous les autres,entre le 3ième déciles et le 99 centiles… l’immobilier est la composante majoritaire du patrimoine ! 

Voici les données bruts qui présentent la répartition du patrimoine selon l’importance du patrimoine.

Indicateur Part du patrimoine immobilier (en %) Part du patrimoine financier (en %) Part du patrimoine professionnel (en %) Part du patrimoine résiduel (en %) Endettement (en %)
Ensemble 61,0 20,6 10,6 7,8 12,3
Inférieur au 1er décile 0,0 31,9 0,1 67,9 40,7
Entre le 1er et le 2e déciles 0,7 34,7 0,4 64,2 22,5
Entre le 2e et le 3e déciles 3,3 43,1 1,6 52,1 12,1
Entre le 3e et le 4e déciles 37,8 38,2 2,6 21,4 9,4
Entre le 4e et le 5e déciles 68,5 19,1 2,7 9,7 17,7
Entre le 5e et le 6e déciles 76,8 12,7 2,2 8,3 21,5
Entre le 6e et le 7e déciles 76,8 12,0 2,2 8,9 19,6
Entre le 7e et le 8e déciles 74,1 14,4 3,3 8,2 15,4
Entre le 8e et le 9e déciles 69,5 17,2 6,1 7,1 11,3
Entre le 9e décile et le 95e centile 66,0 19,4 8,8 5,8 11,5
Entre le 95e et le 99e centiles 59,3 20,5 15,3 4,9 9,5
Supérieur au 99e centile 28,6 35,0 30,2 6,2 5,2

 

 

Alors, après de telles statistiques n’avez vous pas l’impression d’être plus riche que nous ne le pensiez ?

C’est là le vrai drame du moment : Les plus riches ne se sentent pas riches. Nous ne prenons pas suffisamment conscience de l’état de paupérisation de la société ?

Imaginez, 80% des ménages vont prochainement être exonérés de la taxe d’habitation, alors que le seuil de revenu est fixé à 27 000€ pour une personne seule et 43 000€ pour un couple.

La classe moyenne n’existe plus …



Ces autres articles devraient vous intéresser :


47 Comments

  1. Le patrimoine me semble une notion incomplète pour définir la richesse ou la pauvreté : il faut prendre en compte le revenu et la qualité du ou des avoirs possédés ainsi que leur liquidité…

    Une personne qui a 2000 euros de revenus et un patrimoine en province de seulement 300.000 euros (dont sa villa) se sentira plus riche qu’un quinquagénaire au SMIC qui se serre avec ses deux enfants étudiants dans un modeste T2 parisien dont il a hérité, même si sur le papier, il a un patrimoine deux fois supérieurs à notre provincial….

    • « Le patrimoine me semble une notion incomplète pour définir la richesse ou la pauvreté : il faut prendre en compte le revenu »

      Je me permets de ré-insister sur cet aspect fondamental, oublié par Guillaume et l’INSEE.

      Prenons 2 exemples et dites-moi qui est le plus riche:
      – le quidam avec un patrimoine de 10 000 000€ et un revenu de 2000€ par mois
      – et l’autre avec un patrimoine de 100 000€ et un revenu de 20 000€ par mois

      J’ai volontairement grossi le trait, mais vous avez compris l’idée.

      • Oui, mais en réalité ces situations ne sont pas représentatives. Voici un graphique qui fait le rapport entre montant des revenus et montant du patrimoine :

        patrimoine médian selon revenu

        • Je sais, mais c’est une image, une philosophie.

          Vous (et l’INSEE) liez la richesse au patrimoine, moi je la lie au revenu en euros sonnants et trébuchants.

          Vous dites que c’est la même chose, c’est vrai, pas complètement, mais je préfère ma définition.

        • Ce qui est marquant dans ce graphique, c’est que jusqu’au 9e décile, la différence de patrimoine net moyen n’est pas énorme, ce qui veut dire qu’un retraité dont les revenus sont du 1er décile peut avoir le même patrimoine qu’un cadre de 35 ans dont les revenus sont du 8e décile (et lui permettent un autre train de vie que celui de notre retraité…)
          Je me demande si ces situations, que Guillaume estime minoritaires, ne sont pas plus fréquentes qu’il ne le pense du moins pour les patrimoines entre 200.000 et 400.000 euros, tout âge confondu…(une répartition par tranche d’âge montrerait certainement autre chose…)

  2. Merci de préciser s’il s’agit de patrimoine calculé par foyer fiscal ou par indivdu !

      • C’est bien le souci… Si vous avez 800 000 euros à deux et que vous divorcez avec des parts égales, vous passez à 400 000 euros du jour au lendemain alors que personne ne s’est enrichi ou appauvri. Exprimé différemment, vous êtes sans doute plus riche avec un patrimoine de 500 000 euros tout seul qu’avec un parimoine de 700 000 euros à deux. Article très intéressant néanmoins : merci !

  3. Est-ce que les habitants de la métropole qui possèdent leur résidence principale se sentent riches?
    Est-ce que les personnes qui préfèrent dépenser leurs revenus dans des voyages, locations de vacances, dîner en ville, toilettes, voitures se sentent pauvres.
    Vos propos sont navrants. Du moins c’est mon ressenti.
    On peut avoir épargné pour avoir un toit ou un revenu complémentaire mais ne pas avoir de trésorerie pour le reste.
    Pensez au cultivateur de pdt à l’île de Ré

    • Oui…le fameux cultivateur de l’ile de Ré… tres représentatif comme chacun le sait.
      Il est probable que votre garagiste soit un escroc, que votre traiteur chinois vous cuisine du chien et que les chauffeurs de taxi soient des voleurs.
      Au bar du cliché, difficile d’échanger n’est t’il pas ?

      Merci à l’auteur pour cet article assez synthétique.

      • Olivier
        Peut-être cliché pour vous mais réalité pour certains.
        Je dis ce que je ressens de par mon expérience. Et j’espère échapper à la dictature de la pensée. Donc revendique le droit de ne pas être d’accord. Cela ne m’empêche pas de lire et entendre les opinions contraires.

        • Entièrement d’accord avec vous. Le patrimoine ne donne pas toujours du revenu du moins à la hauteur de ce patrimoine: même les gens intelligents ont du mal à comprendre: je parle d’experience, avec certains de mes amis ou de ma famille !!

  4. Je rejoins SENE, c’est la première question que je me suis posé

  5. Plaisanterie : Maintenant que je viens de comprendre que je suis riche, il va falloir que je parte avant que l’état me prenne tout.
    Merci Guillaume pour cette étude.

    • Non, mais ce n’est pas une blague, c’est l’objectif de l’article.

      Nous vivons un déclassement fort ! Les plus riches ne se sentent plus suffisamment riche ! C’est un vrai drame … car, à l’opposé, je crois que les plus pauvres, sentent bien leur extrême pauvreté.

      C’est un véritable sujet de société ! L’appauvrissement de la société touche tout le monde car même les plus riches ne se rendent pas compte qu’ils le sont..

      • Et les plus pauvres pensent qu’ils doivent toute leur misère aux très riches. Alors qu’en fait, c’est toute la société qui est malade de mauvaise gestion politique depuis des décennies. D’un autre côté, cela arrange bien les politiques que les français en général aient trouvé un bouc émissaire pour cacher leurs co….

        Le système s’est auto alimenté et maintenant nous allons avoir beaucoup de mal à en sortir.

  6. Etude intessante mais qui ne permet pas de tirer des conclusions flagrantes. Regardez certains de nos hommes politiques, qui ne sont pas assujettis à l’ISF, mais qui pourtant mènent un train de vie que je ne pourrais me permettre malgré un patrimoine qui me place parmi les privilégiés. Quand on n’est pas fonctionnaire ou politicien de profession, il faut préparer sa retraite en constituant un patrimoine qui sera taxé à l’IFI en plus de ses revenus alors qu’un haut fonctionnaire peut bruler sans risques ses revenus puis sa retraite, qui sont garantis à vie. Alors c’est quoi être riche, quand son patrimoine ne dépasse pas 2 M€ et qu’on n’a une petite retraite à comparer à un haut fonctionnaire retraité qui touche presqu’autant que s’il travaillait. Je ne nie pas l’extension de la pauvreté en France, cette etude devrait permettre de chercher pourquoi, et ce n’est pas parce qu’il y a trop de riches. c’est surtout du fait de la faillite de notre système educatif, d’un laxisme et de trop d’ assistance clienteliste

    • Tout-à fait par ex. le patrimoine immobilier que j’ai était une épargne de retraite. J’ai quitté mon métier et ai passé les 14 dernières années à m’occuper de mon fils (légèrement autiste) . J’investis en permanence dans l’entretien de ces logements et ne sais pas ce que l’avenir réserve aux bailleurs. Désolée Guillaume, je vous respecte et aime bien votre blog qui plaît peut-être à l’Etat et aux élites parisiennes mais je ne me reconnais pas dans vos articles récents. Peut-être je représente trop une frange de la France rurale qui a travaillé, épargné et vois ses chances d’assurer un avenir décent compromis.
      A vrai dire je ne suis pas d’humeur, je viens de recevoir le jugement confirmant l’abandon de dettes d’un locataire qui n’ouvre pas son courrier, ment, boit et fume devant sa tv, joue aux mots croisés, dégrade l’appart. mais a le support de la société, à aucun moment il.ne sera responsabilisé! Quant-à moi je dois trouver les 18 000 euros pour refaire le toit. Je ne suis pas certaine que vos modèles prennent en compte ces aléas.

      • Ah ! Voilà un argumentaire un peu plus fourni que celui du sempiternel habitant de l’ile de Ré.
        Étant moi même bailleur, ( ayant le privilège de l’être ), je vous rejoins sur le sentiment que vous exprimez.
        Cependant et pour en revenir au sentiment qui semble animer les commentaires sur le postulat richesse / patrimoine ne sont pas forcément liée, je pense pour ma part que la richesse et le patrimoine ne font qu’un la différence étant pour le moins subtile.

        En effet il me serait délicat ( indécent ? ) d’expliquer à la médiane inférieure, que je ne tiens pas compte de l’immobilier pour chiffrer le montant total de mes modestes actifs.
        A la question posé par l’auteur : «  êtes vous riches ? », j’aurais tendance à répondre : non, mais plus que la moyenne.

        Situez sa richesse est très relatif…
        et comme le disait Staline «  l’emmerdant avec les chiffres c’est qu’ils ont toujours raison ».

        Et selon les chiffres, vous et moi d’un point de vue statistique, sommes peut être riches…

    • on peut épargner doucement toute une vie sans gagner bcq avoir un train de vie simple et arriver à la retraite avec un beau pécule en prévision d une maigre retraite afin d éviter à son enfant de payer . Cela fait il de nous une riche?? Bien sûr que non . Il faudrait que nos décideurs y réfléchissent avant de vouloir piquer le prix de nos privations…..

  7. Si vous mettez la tête dans le four et les pieds dans le freezer, en moyenne vous vous sentez bien…

    CQFD

  8. Le patrimoine est une chose la richesse une autre, pour un comparatif pertinent il faudrait inclure dans le patrimoine la valeur de capitalisation des retraites, qui n’est jamais prise en compte, ou exclure du revenu, le patrimoine pour le transformer en rente, nous aurions ainsi le montant consommable par ménage.

  9. Je viens de voir que le sénat a supprimé la totalité de l’isf et De l’ifi pour le budget 2018.
    Est ce vraiment vraie cette bonne nouvelle?

  10. Le texte du budget doit repasser à l’assemblée nationale avant le 22/12 et LREM est ultra majoritaire avec 577 sièges…ça laisse quasiment aucun espoir.

  11. Merci à l’INSEE pour cette étude que l’on retrouve un peu partout.

    Vous noterez que la conclusion qui culpabilise ceux qui ne se sentent pas riches.
    Il faut savoir que l’on peut trouver toujours plus riche et toujours moins riche.

    Le chômeur en France avec logement social, CMU, bons d’électricité et resto du cœur est nettement plus riche que l’Africain qui ne mange pas tous les jours à sa faim.

    Une autre étude montre que chacun considère que les riches sont ceux qui gagnent 2 ou 3 fois plus que lui.

    Si vous regardez avec un peu plus d’attention les chiffres, vous remarquerez que les plus riches sont ceux qui ont monté leur boite. Ce sont donc ceux qui ont pris le plus de risques… et qui ont réussi… pour eux et pour les autres en fournissant des emplois, en payant 80 % des impôts, etc.

    Pourquoi culpabiliser les riches ? Sans eux, nous serions un pays du tiers monde. Sans la réussite de ceux-là, les pauvres n’auraient droit à aucune aide.
    Plus il y aura de riches mieux ce sera. Et pour qu’il y en ait, il faut les montrer en exemple, il faut avoir envie de faire comme eux, s’inspirer de leur réussite et non les jalouser.
    Ceux qui les jalousent sont ceux qui ne veulent pas admettre qu’ils sont moins bons, moins travailleurs, moins intelligents, etc.
    Bien sûr, il y a aussi la philosophie de vie. On peut avoir toutes les capacités pour devenir riche mais avoir préféré vivre en cultivant son potager et les relations humaines.

    Autre point à prendre en compte : si vous faites entrer en France tous les ans des centaines de milliers de pauvres qui n’auront jamais les moyens de subvenir à leurs besoins, il ne faut pas s’étonner de l’écart entre les riches et les pauvres.
    90 % des gens bénéficiant des minima sociaux… ne sortiront jamais de cette situation.
    D’après une étude allemande, 50 % des immigrés n’auront jamais le niveau minimum pour pouvoir un jour travailler.

    Pour résumer, au lieu d’opposer riches et pauvres, au lieu de critiquer ceux qui ont de l’argent, demandez-vous pourquoi certains sont pauvres, pourquoi certains sont riches.

    Mais il est tellement plus facile d’accuser la société que de se remettre en question.

    • Exellent résumé que je partage en tous points; j’y ajouterai un point essentiel: le manque d’ambition; réclamer a faire 35 heures voir 32 ou 28 et habiter dans une cabane d’un lotissement de banlieu nommée avec fierté : » sam’suffit « ou « sam’ira »est tout a fait représentatif d’une certaine mentalité du sud qui ne devrait pas s’améliorer avec la venue des hordes sauvages incontrôlées d’Afrique et moyen orient; Mentalité bien entretenue par les gouvernements rouges ou bleus qui y voient un moyen très efficace de contrôle des populations.

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous.
      J’ajouterai que l’on situe toujours le débat sur la richesse alors que ce devrait être sur le travail. Il me semble évident que celui qui travaille réussisse opposé à celui que ne travaille pas. Or le système nous prouve le contraire. Un jeune au RSA aujourd’hui a plus de pouvoir d’achat, toutes aides cumulées, que celui qui pêne pour gagner le SMIC
      C’est un réel problème
      Autre problème, autrefois une personne qui avait le certificat d’étude savait lire écrire et compter. Aujourd’hui nous avons des jeunes bac +3 qui ne savent ni lire, ni écrire ni compter: une fois de plus on ne valorise pas le travail en distribuant le bac « pour tous ». Au nom de l’égalité, on a tout cassé, il serait peut-être temps d’y remédier
      Concernant les étrangers, ne seriez-vous pas attiré par un pays qui distribue des gains assimilable au loto sans jouer?

    • Comme je dis souvent à mes enfants :
      On ne devient pas riches par erreur, ni pauvre par hasard.

  12. tous les commentaires font bien la différencr entre la vérité statistique qui est ce qu’elle est a la réalité avoir une retraite de 1200 euros a Figeac ou montlucon et etre propriétaire de sa maison est une richesse ??? inestinable surtout si le couple est encore présent et qu’il a 2 400 euros de retraite…le patrimoine ne veut rien dire (héritage le plus souvent dans mon cas)….ensuite toutes ses estimations de l’inesse sont calculés je pense sur la base des déclarations fiscales et de l’ex ISF … étant fiscaliste je doute de la valeur de ses estimations SCI holding à l’étranger…les vrais riches en patrimoine que je connais ont tous des sci (que j’ai faites) ont aussi des revenus de l’étranger et des immeubles a l’étranger…. je ne parle pas du maire de levallois;;;mais maison en espagne au portugal…c’est comme Hollande qui lui disait un riche 4000 euors de revenus mois… lui qui gagnait 12 /15 000 euros a la cour des comptes….seul car sego et lui n’était pas marié

    • Parfait Capitoul,
      Si votre patrimoine ne veut rien dire, rendez vous chez le notaire à votre convenance.
      Vous pourrez vous y délester de vos biens, je ferais l’effort de mettre tout ce « rien » à mon nom.
      Ce qui selon votre théorie ( et quelques autres dans les commentaires ) ne devrait pas m’enrichir mais aura le mérite je l’espère de vous soulager.

      • « Si votre patrimoine ne veut rien dire, rendez vous chez le notaire à votre convenance. »

        Vous n’avez me semble-t-il pas bien compris la chose, que je réexplique:
        Je m’en fiche d’avoir mon patrimoine divisé par 2 si mes revenus sont identiques.

        La course au capital est la gangrène du monde actuel

        • « la course au capital est la gangrène du monde » ;votre raisonnement peut se comprendre mais c’est l’organisation capitalistique actuelle du monde et il faut bien
          reconnaître que les autres formes d’organisations économiques tentées au cours de l’histoire ont toutes échouées (voir les 70 années de l’ex urss,ou la corée du nord ou même la chine soit disant quasi première puissance économique mondiale et ses conditions ouvrières semblables a l’esclavage) Toutes ces organisations n’ont abouti qu’a la disparition de la « classe moyenne »seule créatrice des richesses au profit d’une nomenklatura ultra riche et un peuple de base n’ayant plus aucun intérêts a travailler plus pour mieux vivre; Oui la course au capital est la gangrène du monde mais le communisme ‘et sa facade bcbg le socialisme sont le cancer généralisé en phase finale.

          • Vaut-il mieux attraper la peste ou le choléra?

            Le seul avantage que je vois au double système qui existait avec les 2 blocs de l’ouest et de l’est, c’est un équilibre, incertain certes, qui bloquait naturellement les excès des apprentis sorciers néocons.

            N’ayant plus les mains liées, ils font maintenant toutes les âneries possibles.

  13. À Ankou :

    Patrimoine = stock d’argent.
    Revenus = flux d’argent.

    Patrimoine & Revenus = argent.

    Argent = richesse.

    ( je vous epargne la théorie du beurre et de l’agent du beurre )

    • Oui, et alors? Que voulez-vous démontrer?

      Je répondais strictement à Guillaume suite au travail de l’INSEE qui assimile le patrimoine à la seule richesse.

      Et je dis, j’ai certainement tort, que c’est une erreur philosophique grave qui nous est inculquée par lémédias et autres castes au pouvoir.

      • Une simple remarque suite aux différentes interventions ci-dessus: certains ont des flux d’argent en revenu qui sont importants et qui proviennent de leur fonction ou de leur statut. Ce flux leur permet un train de vie de riches.
        D’autres ont dû patrimoine qui leur permet de vivre décemment et sont considérés comme de vilains riches. Mais ces derniers ont besoin de ce patrimoine pour vivre, s’ils le vendent ils n’auront plus de revenus(sauf à court terme). Ce patrimoine est donc l’equivalent d’une entreprise qu’ils gèrent pour obtenir un revenu. Ce n’est pas de l’accumulation de richesse c’est de la gestion et du développement de patrimoine.

        • J’irais même plus loin : certains ont un patrimoine supérieur à la médiane, mais difficilement vendables (ex. biens en indivision, parts de PME/PMI familiales…), qui ne leur rapporte rien ou presque (voire leur coûte), ont de faibles revenus et sont quand même qualifiés de riches. Ils voient même leur allocation logement ou leur RSA amputé par la CAF qui prend en compte le patrimoine et l’épargne, mais ne prend pas en compte leur liquidité, leur coût et les revenus qu’il est possible d’en retirer au moment T.

          • Miss Tip
            On peut ajouter la dévalorisation forte du patrimoine immobilier dans certaines zones et types de biens (ex de l’ancien dans une zone économiquement faible). Dévalorisation qui se poursuivra au vu des lois et contraintes à venir puisque les investissements seront difficilement couverts par les revenus. L’aléatoire et l’arbitraire qui caractérisent ce marché en raison des changements règlementaires constants, de constructions mal ciblées et donc injustifiées, du traitement du parc privé par rapport au parc public, de la surprotection de locataires indélicats aux frais du seul bailleur privé, n’attirent pas les investisseurs et Guillaume aura beau publier une encyclopédie sur le comment bien investir, il faudra prouver que l’immobilier en France n’est pas devenu un marché de dupes.

            • Attention, nous ne parlons que du patrimoine des foyers à l’instant T. Si ma famille A possède pour tout patrimoine un château ou des actions qui valaient à une époque 500.000 euros, mais qui aujourd’hui peineraient à trouver preneur pour 50.000 euros, son patrimoine n’est que de 50.000 euros et il n’est pas supérieur à la médiane…

      • +++ Ankou
        Oui . Qqun sur ce blog comparait cette médiatisation à la propagande digne de régimes moins démocratiques. On n’est pas loin de la vérité.

  14. André FLEURET says:

    Un pays qui s’appauvrit n’est pas un pays où il y a plus pauvres, mais un pays qui moins de riches!
    La notion de patrimoine est une notion assez flou où certains vont faire l’amalgame entre les flux et les stocks. Pour créer du stock, il est nécessaire d’avoir des flux (revenus du travail ou du patrimoine). L’excédent des revenus non consommés devient un résiduel pouvant servir à constituer une épargne ou réaliser un investissement (capacité d’épargne = capacité d’investissement en immobilier ou en financier (via actions ou obligations).
    Mais voila, la nature a fait que les hommes sont tous différents et notre cadre de référence ne sera pas le même selon notre éducation.
    Certains avec un petit revenu vont arriver à se constituer un patrimoine, d’autres avec un revenu élevé vont tout consommer et n’auront pas de patrimoine.
    Donc la notion de richesse n’aura pas la même signification selon que l’on soit épargnant ou consommateur. Certains vont se sentir riches avec leur résidence principale et quelques liquidités, d’autres n’en auront jamais assez et ressentent un besoin d’accumuler avec la peur de manquer.
    Ces derniers ne rendent pas forcément services à l’économie, car en général l’épargne constituée n’est pas productive d’un point de vue économique (thésaurisation).

    L’épargne doit-elle disparaître? oui et non! elle doit être investie dans l’économie. Dire que l’immobilier c’est mieux ne me parait pas totalement vrai. L’immobilier est un actif du patrimoine qui a un moment a pu être une épargne monétaire (autofinancement réorientation d’épargne) et redeviendra forcement un actif financier soit par la revente soit par la transmission par donation ou succession (il faudra évaluer le bien).
    Bien que l’immobilier se revalorise, a un moment il sera toujours ramené en argent avec le pouvoir d’achat correspondant à la période considérée.

  15. Bonjour,

    Toutes ces statistiques c’est par personne ou par foyer fiscal ?
    si c’est par personne comment on détermine alors le patrimoine par personne pour un couple marié

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*