Les cycles économiques ne meurent pas de vieillesse ! Il faut toujours un évènement, un prétexte que l’histoire retiendra comme étant à l’origine d’une nouvelle crise économique.

On se souvient tous du 11 septembre 2001, de la chute de Lehman brother ou encore le jeudi noir de 1929 pourtant ces évènements forts ne sont pas à l’origine de la crise qui a suivit, ils ne sont que les prétextes retenu par l’histoire pour déclencher une crise sous-jacente. C’est là la narration économique expliquée par Robert Shiller et que nous avons déjà présenté dans cet article « Qu’est ce qui déclenchera la prochaine crise économique ? ».

Extrait de cet article publié en Février 2019 et que j’ai remis au goût du jour tant rien n’a changé une année plus tard. Pourtant, lors de la première publication de cet article, l’indice CAC40 cotait -+ 5000 points. Il est aujourd’hui à -+ 6000 points.

Les nombreux évènements qui se sont enchainés pendant toutes l’année 2019 n’ont eu aucun effet sur la valorisation des actions sur le marché et cela du fait de la toute puissance des banques centrales :

« Depuis 2016, nous attendons l’inévitable évènement qui déclenchera la prochaine crise. D’où viendra t’elle ? Quel sera cet évènement ? Personne ne le sait ; Mais une chose est certaine, un jour, quelque chose se passera et on retiendra qu’il a déclencher un crise économique. Ce pourra être un évènement majeur tel qu’une attaque internet mondiale, telle que nous la vivons depuis vendredi ; une nouvelle crise de l’endettement du fait d’une spéculation excessive ; Une crise sociale qui aurait pour conséquence de mettre le populisme au pouvoir … ou un évènement anodin qui cristallisera l’ensemble des désordres du moment.

Bref, un évènement non anticipable viendra casser la belle musique inarrêtable que nous entendons depuis quelques années maintenant.

« Les expansions ne meurt pas de vieillesse ». Cela signifie tout simplement que pour le moment, rien dans les chiffres et les statistiques ne peuvent expliquer une prochaine baisse  majeure des cours de bourse !

C’est la raison pour laquelle, Patrick ARTUS expliquait la semaine dernière que les valorisations des cours des entreprises étaient très faibles et donc qu’une hausse des cours de bourse serait logique.

Et c’est probablement la raison pour laquelle, dans 5 ans, nous pourrons dire que Patrick ARTUS se sera encore trompé dans son analyse. Il n’aura pas réussi à anticiper l’évènement anodin qui déclenchera la prochaine crise. Il faut bien comprendre qu’une crise n’est pas déclenchée par un seul évènement… mais par une accumulation de situations inconfortables qui se révèlent toutes en même temps par l’arrivée de ce petit évènement inattendu. C’est la théorie de la narration économique mise en avant par Robert SHILLER et parfaitement détaillée dans cet article « Les petites histoires font les grandes crises« .

En 2020, nous vivons un monde complexe dans lequel tout le monde sent, du haut de son bon sens, que rien ne va.

Tout le monde sent bien qu’il n’est pas normal que les banques centrales renoncent aussi rapidement à normaliser leur politique monétaire excessivement laxistes ; Tout le monde sent bien qu’il n’est pas sain que les peuples se tournent vers le populisme et crient leur désespérance devant l’évidence d’une situation pourtant bien meilleure grâce au libéralisme ; Tout le monde sent bien que l’incapacité de nombres de pays à réduire leurs déficits n’est pas sain ; Tout le monde sait bien que nous ne pourrons continuer à détruire notre environnement pour satisfaire l’avarice de quelques uns qui courent toujours après plus d’accumulation ; Tout le monde sait bien qu’il n’est pas sain que les pays « riches » tirent leur « consommation » et leur « puissance » de esclavagisme des travailleurs des pays les plus pauvres ; …

Bref, tout le monde sent bien que les choses ne tournent pas rond… Pourtant, l’économiste vous expliquera que tout va bien jusqu’au jour ou … un évènement inattendu, et non anticipable viendra mettre un grain de sable dans cette belle mécanique et révèlera la réalité de ce monde qui ne tourne pas rond.

 

Le Coronavirus sera t’il ce grain de sable qui déclenchera la crise qui couve ?

ou pas ? Peut être avons nous là une vision excessivement pessimiste qui ne tient pas compte de la robustesse d’une économie forte soutenue par les banques centrales et des taux d’intérêt excessivement faibles ? Cette histoire de virus n’a rien d’un risque systémique, dans 6 mois, tout est oublié ! (tout comme l’attaque par drone sur les champs de pétrole, et autres guerres commerciales avec la chine).

Je n’en sais strictement rien.

A suivre (ps : J’ai hâte de lire votre sentiment sur le sujet).

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Vous rêvez d’un conseil en gestion de patrimoine qui n’a rien à vendre à part ses conseils ? Ça tombe bien, c’est notre métier !

Qu’il s’agisse d’une simple question ou d’un audit complet de votre situation patrimoniale, nous sommes en mesure de vous accompagner au gré de vos besoins et de vos projets de vie. Pour bénéficier de nos conseils, trois solutions :

 

 

L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour bénéficier de notre expertise pour gérer votre patrimoine ou trouver les réponses à vos questions fiscales, juridiques, financières. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Nouveau ! L’accompagnement patrimonial PREMIUM– Un abonnement mensuel pour bénéficier à tous moments des conseils de votre conseiller en gestion de patrimoine indépendant ! – Un service proposé au prix de 250€ TTC / mois (sans engagement de durée – 1 mois, 3 mois, 6 mois, 10 ans, c’est vous qui choisissez pendant combien de temps vous avez besoin de nos conseils).

 

Découvrir notre service d’accompagnement patrimonial

 

– La gestion conseillée – Un service de conseil financier indépendant pour vous accompagner dans la gestion financière de votre épargne ou de votre assurance-vie. Comment diversifier votre épargne sur les marchés financiers ? Quelles unités de compte choisir ? Comment prendre du risque pour espérer améliorer le rendement de votre épargne ?

Découvrir notre service de gestion conseillée

 


53 Comments

  1. Les gros détenteurs se frottent les mains: enfin une raison de se désengager pour faire baisser les cours et vite revenir en bas de cours refaire des profits à la hausse. Seule question: dans combien de temps? Je parie sur une baisse de 15% en 15 jours, pas plus car il y a trop de liquidités, et retour sur 6000pts au printemps.

  2. Le cygne noir attendu ?

  3. Taux de décès <5%.
    Contagion limitée.
    Peur manifestement exagérée.
    Baisse des bourses excellente pour acheter à bon prix de belles actions.

    • 5% c’est énorme, si j’en crois la vidéo de Charles Sannat publiée aujourd’hui, dans laquelle il rappelle que pour la terrible grippe Espagnole le taux était de 0,5%.

      Il y a un autre paramètre essentiel c’est la vitesse de propagation du virus; pour la Chine, d’après les spécialistes que j’ai vu sur une chaine de télé (en vidéo YT) c’est déjà plié.

      • Relisez le Wikipédia sur la grippe espagnole des années 1918-1920… On y évoque de 30 à 100 millions de morts (sur environ 4 à 5 ans) au niveau planétaire (sur une population estimée à l’époque à 1,83 milliard soit de 1,6 à 5,4%) sachant qu’une partie importante des décès sont considérés comme une conséquence à moyen terme.. Par contre pour l’Europe le taux aurait été de 0,5% par rapport à la population…

        • 30 à 100 millions, ce genre d’intervalle n’a pas de sens.
          Par contre 0,5% c’est précis. L’état de développement de l’Europe permettait de compter les victimes, la proportion de 0,5% est donc ici fiable, contrairement à la plus grande partie de la planète où on est pas dans le comptage mais l’évaluation avec une fourchette tellement large qu’elle ne veut rien dire.

      • La volatilité n’a rien à voir avec celle de l’époque. De nos jours, 5%…

  4. Personnellement je pense que cette purge va arranger a la fois les investisseurs qui trouvaient les cours trop élevés et les banques centrales.
    Une bonne petite claque de 15/20% avant que Donald reprenne la main pour faire remonter comme début 2019

  5. seriez vous contaminer par les medias?
    la grippe fait 10000 deces en moy par an en France avec des symptomes quasi identiques que le coronavirus.
    comment faites vous pour trouver le temps d ecrire ces articles sur ce blog ? je suis épaté quelque fois par votre imagination .

    • C’est vrai que la grippe tue des millions d’européens par an, et cela ne fait pas forcément l’actualité dans les médias ou les milliers de jeunes qui disparaissent chaque année dans des accidents de voitures, et dont les pouvoirs publiques s’en inquiètent.
      Cette préoccupation dans la différence entre les fondamentaux de l’économie et les bulles qui provoquent les crises, que l’on peut dire si on n’a affaire à une crise (une bulle) ou une crise des fondamentaux (économiques). Professeur Robert Schiller, dans la finance pour les meneurs (« leaders ») explique le développement du phénomène de contagion qui ressemble beaucoup à la transmission d’une maladie, comme le coronavirus qui cross contamine par l’intermédiaire des technologies et de la logistique mondialisée.

      L’imagination fertile est une réalité économique qui a été expliqué par le Prix Nobel d’économie Robert Schiller. La théorie permet de comprendre la réalité, même si elle ne fait pas. Le phénomène de la contagion dans les bulles (crises) financières, c’est à dire ce que les gens se disent des évènements, finissent par créer des crises ou bulles. Observer bien ce qui est dit dans l’information, et la chronologie des évènements, vous constaterez comme moi je pense que ce sont plus des bulles que de véritable crises. Comme dit le Sénat  »les bégaiement de l’histoire » ou le philosophe Francis Fukuyama dit que l’histoire est un perpétuel recommencement, une ligne d’horizon jamais atteinte: cette métaphore du philosophe est une belle image, qui parlera beaucoup plus qu’un long discours.
      Si vous faites du bateau en mer, vous vous apercevrez que plus vous approcher de cette ligne, plus elle s’éloigne. Elle n’est jamais atteinte, mais ce reproduit tout le temps. Les crises spéculatives ont été découvertes pour la première fois il y a plus de 200 ans au marché aux fleurs des tulipes (bulles) d’Amsterdam, c’est pour cela qu’on appelle aussi les crises ou  »des bulles ».
      Pour faire la différence entre une bulle, et une vrai crise économique, il faut pouvoir négocier l’écart des valeurs économiques, entre la contagion (ce que se disent les agents économiques de bouches à oreilles, ou à travers les communications ou informations véhiculés) qui affectera le cours de l’action (et donc son influence sur les fermetures d’entreprises et les dérégulations) et les vrais valeurs de l’économie et ses fondamentaux qui proviennent de la production des agents de l’économie.

  6. Un peu un article pour ne rien dire, non ? Au passage, pourquoi la France est elle le seul pays européen où, à ce jour, on a détecté des cas de malades ? Et comme il n’y en a pas assez, on va faire revenir les expatriés nationaux…
    Encore un effort et on va nous expliquer que la meilleure façon d’empêcher les manif à répétition c’est de faire prendre conscience que ces attroupements sont des lieux favorables à la transmission…
    Bref, le corona virus est manipulé par nos dirigeants, et est a minima leur allié objectif…
    Voilà, j’ai moi aussi, participé à la propagation complotiste d’angoisse à la petite semaine… Bonne soirée…
    J’espère qu’il reste assez de monde pour sentir le second degré.. Quoique, cela semble se raréfier…

  7. Hurluberlu says:

    En France l’actualité reste majoritairement tournée vers le Coronavirus. Mais il semble qu’à l’étranger on n’en fasse pas tout un plat, comme le disait quelqu’un résident aux USA. Cependant, cela a suffi à faire chuter le CAC de plus de 2% sur la journée, et les marchés américains de plus de 1,5%. La crainte ? Que l’économie ralentisse en Chine. Que cela entraîne une contagion (pardonnez-moi le terme) financière et que le reste dévisse. Alors effectivement on pourrait voir une correction du genre de celle de fin 2018 (-11% en moyenne si je me souviens bien) apparaître. Mais pour autant, comme vous le dites si bien les banques centrales sont accommodantes, les fondamentaux économiques semblent bons, et surtout il y a quand même quelques leçons qui ont été tirées de 2008 (pas toutes, mais quelques unes). Donc j’ai du mal à concevoir une crise majeure. Par contre, l’endettement de l’ensemble des acteurs économiques est une chose qui est inquiétante…

    • « En France l’actualité reste majoritairement tournée vers le Coronavirus. »
      En France, depuis un semaine, on essaie dans certains media d’enterrer la crise politique majeure provoquée par l’obstination du gvt à faire passer la réforme des retraites en force.

      Juste avant la bénédiction du coronavirus, l’information essentielle, c’était qu’Intervilles va réapparaître à la télé, mais sans les vachettes. Et ça, c’est un vrai scandale.

    • Ah bon ! Les fondamentaux économiques en France seraient bons !
      J’y vois bien le contraire! la dette (énorme), les bulles (un peu partout), les taux (négatifs !), l’épargne (perdante), le chômage à près de 9%, l’immobilier surcoté, etc. etc.
      Mais où voyez-vous (en France) de bons fondamentaux ?

      • Hurluberlu says:

        Michel 2, je n’ai pas spécifiquement parlé de la France. Merci de bien relire…avant de commenter comme vous le faites.
        Et si vous parlez des chiffres, on a une activité qui se maintient et surprise, des chiffres du chômage (en France cette fois) qui ont connu leur plus forte baisse depuis 10 ans. L’immobilier, tant que les gens achètent les prix montent. Et cette frénésie à l’achat car les taux d’emprunt sont faibles c’est pas une bonne chose en effet. Bref. Je n’ai pas dit que tout était rose, mais on est loin de certaines crises qu’on a pu connaître quand même !

        • Enfin, soyons sérieux, dire que les fondamentaux sont bons alors qu’ils n’ont jamais été aussi mauvais est soit une méconnaissance de ce qu’est une économie saine et équilibrée soit une adhésion à une idéologie politique trompeuse.
          Tout comme dire que le chômage qui a baissé de quelque 1.2% en 2,5 ans est une bonne chose alors que la plupart de nos voisins et pays de l’OCDE ont un taux 3 fois (environ) moins élevé.
          La vérité c’est que l’économie est « faussée » et justement dans l’histoire, rarement les fondamentaux n’ont été aussi « faussement bons », si vous ne voulez pas entendre le mot mauvais.

  8. Riche&Célèbre says:

    Allô tonton ? Pourquoi tu tousses ?

  9. garrigues says:

    et pendant ce temps-là, on ne parle plus de la réforme des retraites, malgré la remontée de bretelles du Conseil d’Etat! c’est beau la France !! Rien de mieux qu’un risque d’épidémie ou d’attentat pour nous refaire rentrer dans le rang.

  10. et pendant ce temps là maxime nous écrit sur son blog

    Ne soyons pas dupes
    Publié le 27 janvier 2020 par maximetandonnet
    «Je suis très lucide sur les défis que j’ai devant moi d’un point de vue mémoriel et qui sont politiques. La guerre d’Algérie, sans doute, est le plus dramatique d’entre eux. […] Je le sais depuis ma campagne». À l’époque, il avait cru bon de qualifier la colonisation de «crime contre l’humanité ». Expression qu’il «ne regrette pas». La colonisation est un pan entier de quatre siècles de l’histoire de l’humanité en gros depuis le XVIe siècle, incluant la formation des Etats-Unis, du Canada, de l’Amérique latine, de l’Inde… En France Jules Ferry et les républicains progressistes voyaient dans la colonisation en Afrique et en Asie l’accomplissement de la mission universelle de la Nation porte flambeaux des Lumières et des idéaux de la révolution. Y voir un « crime contre l’humanité » est simple anachronisme. [Juger le passé en fonction des valeurs dominantes d’aujourd’hui]. Mais à quoi bon revenir une fois de plus là-dessus? Ne soyons pas dupes. Ces propos sont pur calcul: faire encore et toujours parler de soi ; provoquer un nouveau psychodrame qui reléguera au second plan le vertigineux désastre politique et le chaos; adresser un clin d’œil à la gauche caviar et à la bourgeoisie analphabète qui forment à eux deux le socle électoral; attiser la rage et pousser à la hausse le parti lepéniste, ultime planche de salut pour la réélection en 2022. Les dirigeants du pays ont pourtant du pain sur la planche: chômage, pauvreté, insécurité, effondrement du niveau scolaire, maîtrise des frontières, dette publique… Ils feraient mieux de laisser l’histoire à ceux qui l’aiment assez pour ne pas songer à la récupérer à des fins intéressées, surtout au prix de l’aberration. Et surtout, ils feraient mieux de songer à bosser plutôt que de souffler tout le temps sur les braises.
    Maxime TANDONNET
    Cordialement,
    François BONGAS

    • Jean Daniel says:

      Bonjour,

      Il y a des propos qui méritent la nuance… il y a souvent si loin de la coupe aux lèvres ! ainsi si Jules Ferry et les universalistes pouvaient avoir, sans aucun doute, les meilleures intentions en évoquant la colonisation, il y eut en général et c’est un fait un fossé abyssal entre ces bonnes intentions et la réalisation des projets.
      Quel que soit le continent colonisé les impacts humanitaires furent souvent tragiques pour les populations concernées. De la décimation des peuples amérindiens du nord comme du sud, de la déportation des peuples d’Afrique par un commerce triangulaire vers la canne à sucre et le coton, du pillage en règle récurrent des matières premières sous toutes les latitudes « colonisées » jusqu’à une incroyable guerre de l’opium dans l’empire du milieu en passant par la « british india » et ses famines XXL etc. etc. etc. il est difficile d’éviter « crimes » quand on évoque la réalité des faits en question. Si on veut bien considérer que tous les peuples ayant dû les subir continuent, économiquement, socialement, politiquement, à les subir encore souvent et dans les grandes largeurs, sans faire un « procès » des bonnes intentions de Jules Ferry et autres « républicains progressistes » on n’évitera pas de remettre gravement en perspectives ce qu’il en fut réellement, et ce qu’il en est encore. Disons que où que l’on porte regard quant à la colonisation, les « flambeaux des idéaux révolutionnaires » ont bien souvent et dramatiquement fait long feu !

      bonne journée.

      • Vous oubliez, dans votre grande fresque, l’Europe Méditerranéenne, et les pays slaves, qui ont subi pendant des siècles les razzias des esclavagistes sur leurs côtes. Les tours génoises n’ont pas été construites pour rien…

        Vous oubliez également qu’au fil de l’Histoire, une partie de l’Europe fut colonisée, d’une façon ou d’une autre, et pas que par d’autres européens.

        Vous oubliez de rappeler, enfin qu’en Asie ou en Afrique, ou encore en Amérique du Sud, on n’a pas attendu l’arrivée des européens pour s’entretuer, se coloniser, se réduire en esclavage, se décimer.

        Bref, je ne vois, pour ma part, pas grand chose à retirer au texte de MT. Et surtout pas le fait qu’il s’agit une fois de plus d’aller à la pêche aux voix, et rien d’autre.

  11. Hou lala, le virus c’est grave Monsieur, les sources bien informées disent qu’il peut entrer dans l’ordinateur de bord des Clios et les mettre en panne, c’est pour ça que l’action Renault se casse la gu… Et Airbus c’est pareil, des fois que le virus irait infecter l’ordinateur, vous imaginez un Airbus au tapis comme un vulgaire Boeing !
    Et puis Gensight qu’arrive pas à soigner ce virus alors qu’ils prétendent être ceux qui rendent la vue aux aveugles, ils perdent 7% aujourdhui c’est bien fait pour eux…
    Et puis …. et puis…
    Pfff, j’ai peur Mssieur, mais j’vais ptêt quand même acheter un peu de Renault si elle descend à 31, on ne sait jamais.

  12. julien bonnetouche says:

    Bon, moi j’ai déjà donné mon avis dans l’article précédent : ce sera une excellente passe pour rentrer plus bas dans le marché.
    Et pour une fois je suis d’accord avec Patrick Arthus.

  13. La question qu’il faut se poser, c’est l’ampleur de la réponse de la Chine. Pourquoi ?
    Par peur de se retrouver avec une épidémie style SRAS de 2003 ?
    Parce qu’il n’y a plus de relais intermédiaires entre le peuple et son dictateur, et que toute crise ne peut que l’éclabousser, et faire rejaillir certaines oppositions au sein du PCC ?
    Parce que la Chine à déjà un genou à terre (merci Trump !), et que l apeur de consommer Chinois, les éventuels embargos, lui feraient poser le second ?
    Parce que ça détourne l’attention de la crise à Hong-Kong, et de la crise tout court ?
    Peut-être un peu de tout cela ?

  14. Essayons d’abords d’avoir une approche scientifique du sujet avant l’approche la politique et médiatisée de la situation.

    Mes propos sont exposés au conditionnel tant que nous n’auront pas plus d’information sur le 2019-nCoV (nom du virus en question de la variété des coronavirus).

    Toutes les situations antérieures ne peuvent être comparées à celle d’aujourd’hui tant la science et la recherche ont fait des pas de géants ces dernières années. Les découvertes telles le CRISPR cas9, le séquençage à faible coût de l’ADN, etc. font que ce « nouveau » virus sauf à être une version mutante (comme le Sida) ou avoir des caractéristiques particulièrement pathogènes inconnues (à l’instar du prion de la vache folle), sera relativement rapidement circonscrit.
    Cela n’enlève en rien le ressenti panique des populations de certains pays type France, fortement médiatisé qui risque au moins pendant un certain temps, de faire des dégâts considérables dans l’économie mondiale.
    Cela n’empêchera pas non plus, politiquement parlant au PCC chinois de profiter de la situation pour ré-asseoir son autorité auprès d’une partie de son peuple quelque peu en déshérence.

  15. Bonjour,

    Vendredi 24 janvier dernier, un courrier (après d’autres) était envoyé au ministre de l’économie.
    Ci-après le lien pour celles et ceux que cela intéresse : http://www.agencedecotationisr.com/media/24_01_20__courrier_Document_complet.pdf

    En remerciant Monsieur FONTENEAU pour la parution de ce lien.

    Excellente journée
    Christian PIRE

  16. Courrier envoyé en RAR le 24 janvier 2020

    MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

    Monsieur le Ministre Bruno LE MAIRE
    139 rue de Bercy
    Paris XIIe

    Saint-Jorioz, le 24 janvier 2020

    Monsieur le ministre,

    Sous votre autorité informée, force est de constater que la perte de chance, l’abus de confiance et de l’escroquerie financière des épargnants perdurent.

    Monsieur, je crains que dans l’avenir les événements actuels de « rébellion » de la population ne se limitent plus à quelques échauffourées et violences, quand l’ensemble des Français va prendre conscience des réalités financières qui ont conduit à la mise sous tutelle de leurs avoirs, à la remise en cause des conditions de pérennité du paiement leur retraite et à leur dol.

    Si le silence politique temporaire peut parfois être acceptable, l’est-il encore lorsque les propos et faits sont confirmés (voir mes précédents courriers restés sans réponse) par des hauts fonctionnaires et des grands chefs d’entreprise ?

    Il y a plusieurs années, lors d’un dîner de fin de session du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques (CEDS), j’ai été invité à la table du Général Eric Pougin de La Maisonneuve.

    À cette occasion, j’ai pu constater que les qualités d’honnêteté et de rigueur de personnes telles que le Général Eric Pougin de La Maisonneuve étaient trop souvent absentes du monde financier.

    Monsieur, je vous propose de lire le livre « La violence qui vient » écrit par le Général Eric Pougin de La Maisonneuve tout en vous souvenant qu’il a été écrit en 1997.

    Monsieur, quand vous serez rendu à la vie « civile », je vous suggère de vous souvenir que la réaction des Peuples a toujours été en réponse à des violences, manquements, corruptions et autres lâchetés de leurs représentants politiciens.

    Quelle plus grande violence que l’instabilité financière voire la pauvreté imposée ? À qui les citoyens doivent-ils leur Liberté ? Aux politiques amateurs de théâtre politicien ou à leur seul refus de l’inadmissible aidé par des Femmes et Hommes Politiques sortis volontairement du moule politique ?

    Monsieur, si les années futures donnent raison au Général Eric Pougin de La Maisonneuve, je crains que vos silences en tant que ministre de l’Économie n’effacent l’honnêteté dont vous avez fait preuve en répondant l’un de mes mails lorsque vous n’étiez pas encore ministre.

    Malheureusement, c’est sous votre ministère politique que les épargnants restent quotidiennement victimes de perte de chance, d’abus de confiance et d’escroquerie. Le verbe employé n’est en aucune façon accusateur. Il est le simple reflet d’une réalité héritée.

    Naturellement, si mes propos sont faux ou simplement erronés peu ou prou, je publierai votre réponse.

    Monsieur, pourquoi ne pas rappeler aux épargnants qu’au plus les marchés financiers sont annoncés en hausses au plus ils sont victimes de désinformation, d’abus de confiance et d’escroquerie ?

    Comme vous le savez, les « hausses » de marchés ne sont que les dérives d’une approche comptable et commerciale qui fausse volontairement toutes réalités et faisabilités financières.

    Plus de 98%, tel est le pourcentage quotidien qui fausse les informations et les valorisations comptables financières. Plus de 98% quotidien, tel est le taux de surfacturation de quantité de frais prélevés aux épargnants. Plus de 98% … Pour confirmation de cela, http://www.agencedecotationihr.com

    Monsieur, le seul enseignement de la fermeture des marchés étant l’absence d’acheteur au cours de fermeture des marchés, utiliser ce cours comme seule référence financière d’analyse, de valorisation comptable des fonds communs de placement, de prospective ou de richesse financière ne peut relever que de faits volontaires de désinformation, d’escroquerie, d’abus de confiance voire de vol.

    Pour rappel,

    Désinformation : Larousse « Utiliser les médias pour faire passer un message susceptible de tromper ou d’influencer l’opinion publique. »

    Tromperie : Délit consistant à induire une personne en erreur sur les marchandises qu’on lui livre ou la prestation de services qu’on effectue.

    L’abus de confiance est un délit défini par le Code pénal comme « le fait par une personne de détourner, au préjudice d’autrui, des fonds, des valeurs ou un bien quelconque qui lui ont été remis et qu’elle a acceptés à charge de les rendre, de les représenter ou d’en faire un usage déterminé » (art. 314-1). Bien que proche, cette infraction ne doit pas pour autant être confondue avec l’escroquerie.

    La loi (Code pénal) définit l’escroquerie comme le fait de tromper une personne physique ou morale et de l’inciter ainsi, à son préjudice ou au préjudice d’un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge.

    Le délit d’escroquerie peut être commis par :
    • l’usage d’un faux nom ou d’une fausse qualité (le plus souvent par le biais de professions inspirant la confiance telles que celles de médecin, de prêtre, d’avocat…) ;
    • l’abus d’une qualité vraie ;
    • l’emploi de manoeuvres frauduleuses.

    Le vol est une infraction qui consiste en la soustraction frauduleuse de la chose d’autrui. Le vol est ainsi défini à l’article 311-1 du Code pénal. C’est un délit sanctionné de 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende. source https://droit-finances.com/

    Le dol est, l’ensemble des agissements trompeurs ayant entraîné le consentement qu’une des parties à un contrat n’aurait pas donné, si elle n’avait pas été l’objet de ces manoeuvres. Le dol suppose à la fois, de la part de l’auteur des manoeuvres, une volonté de nuire et, pour la personne qui en a été l’objet, un résultat qui lui a été préjudiciable et qui justifie qu’elle obtienne l’annulation du contrat fondée sur le fait que son consentement a été vicié. Selon la Chambre mixte de la Cour de cassation (Ch. mixte 8 juin 2007 BICC n°667 du 15 sept 2007)

    Plus le pourcentage de hausse des marchés est élevé, plus les effets des délits de tromperie, d’abus de confiance, d’escroquerie, de vol et de dol sont importants et plus les silences politiques et professionnels deviennent incompréhensibles.

    Voir mes précédents courriers sur ce sujet reprenant les déclarations de hauts fonctionnaires intègres et compétents dans les domaines comptables, financiers, juridiques et politiques.

    Depuis 2016, tout a été fait pour reporter l’ajustement des marchés financiers (crise) et revendre tous les risques financiers et immobiliers (effet prêt taux 0%) aux particuliers en seule faveur de grands acteurs.

    Monsieur, vous avez un parfait exemple de ce que peut faire la fumisterie financière avec les fonds H20.

    Souvenez-vous, quelques jours après l’un de mes courriers (qui sont repris sur mes sites), ce fonds était réduit quasiment à néant pour redevenir florissant quelques jours plus tard. Monsieur, aucun marché financier ne peut faire cela. Seules des applications et/ou des amalgames comptables/financiers peuvent donner l’illusion de cela, tant que le pourcentage de retraits ne vient pas mettre à mal le montage (que certains appellent bidouillage) matheux et comptables.

    Ironie de l’histoire, ce fonds à la volatilité extrême reste vendu à des épargnants non avertis en contradiction totale avec les lois de protection de l’épargnant non averti grâce à la présentation directe ou indirecte de « performances financières hors normes ». Pour rappel, les fonds communs de placement, étant des copropriétés, n’ont pas de performance financière mais, une évolution de valeur liquidative comptable. Valeur liquidative comptable n’ayant aucune contre-valeur ou contrepartie financière équivalente.

    En clair, les épargnants échangent leur cash contre des chiffres comptables (dont certains, sont appelés en toute illégalité des « performances ») qui n’ont aucune réalité financière égalitaire au cash investi, cela pour l’ensemble des épargnants. Principe de la pyramide ou chaîne de Ponzi (Madoff).

    Monsieur, je vous engage à faire rapidement vérifier mes propos par des personnes compétentes et intègres.

    Soit mes propos sont faux, soit justes. Pas d’échappatoire, ou je suis un menteur ou les épargnants non-professionnels se font escroquer. Dans tous les cas, il faut publier les résultats au titre de l’obligation d’information des épargnants non avertis.

    Le report de la crise de 2016/2020 à 2024, sera-t-il encore possible ou les acteurs, ayant été trop loin dans le bidouillage et le mensonge, auront-ils fermé toute possibilité de réaction ?

    Agir avant, ou réagir après la crise avec une population de nouveau mise à mal.

    À l’heure où les institutions internationales ne cessent d’avertir des risques, tel est votre choix décisionnel

    Monsieur, je vous propose de réagir rapidement et d’organiser un retour à la normale afin d’anticiper et d’éviter quantité d’effets pré et/ou post crise.

    Si cette démarche est encadrée et structurée, cela peut encore être fait. Nous pouvons encore sortir par le haut et dans l’intérêt de tous de cette situation.

    Il en va de l’intérêt de l’État, des épargnants et du retour de prestations financières éthiques et professionnelles.

    Je vous propose de prendre connaissance des travaux repris sur les sites http://www.agencedecotationihr.com et http://www.socioecopofi.com et d’autres propositions professionnelles.

    Monsieur le ministre, si vous êtes convaincu de l’utilité des différents travaux réalisés pour la stabilité de l’Etat et le bien-être des épargnants, je vous propose d’imposer dès maintenant dans tous les contrats d’assurance-vie et autres produits financiers, l’option d’investissement d’un compartiment éthique basé sur l’Information Humainement Responsable. Information dite IHR qui est la seule à répondre totalement à l’ensemble des critères normatifs administratifs, financiers, juridiques et humains.

    Malheureusement, l’application financière commerciale des normes ISR (Investissement Socialement Responsable), ESG (Environnement, Social & Gouvernance) et IRD (Investissement Responsable Durable) a ôté majoritairement toute éthique.

    Sur les sites mentionnés et notamment le site http://www.agencedecotationihr.com, vous pourrez prendre connaissance de la faisabilité des Fonds de Stabilité Boursiers nationaux et régionaux.
    Fonds de Stabilisation Boursier qui dès leur mise en place pourraient stabiliser les marchés, résoudre le problème de certains déficits et faire école dans d’autres pays.

    Le principe de base des FSB est simple, utiliser à bon escient avec éthique et sous une information humainement responsable les potentiels de la comptabilité pour stabiliser l’environnement financier des États et des épargnants. Cela, en préservant l’intérêt des spéculateurs boursiers sur un pan de marché qui leur serait « dédié ». Rien de nouveau, juste un sas de spéculation pour éviter l’éventuel effet Titanic.

    Monsieur, la « Bourse » n’étant qu’un simple « lieu d’échange » de volumes de titres à un prix négocié pour chacun des volumes échangés, elle ne peut être déstabilisatrice que s’il y a des dérives extérieures. L’offre qui vous est faite et demandée est simplement de travailler à remettre de la cohérence financière sur les marchés financiers en parfait respect des lois et principes juridiques qui restent non appliqués à ce jour.

    Cessons d’utiliser abusivement le cours de Bourse comme une référence financière pour l’ensemble des titres, et très rapidement un équilibre certain reviendra grâce au retour des capitaux détournés par les marchés mathématisés dans l’économie réelle.

    Ces excès extérieurs sont connus et reconnus par l’ensemble des autorités internationales. Je n’ai rien inventé. Le problème étant politique et non-financier, c’est la/le politique qui doit cadrer et encadrer les conséquences et effets sociologiques, économiques, politiques et financiers des prestations financières viciées de gestion de portefeuilles, gestion de patrimoine, courtage voire au-delà pour toutes prestations directes et indirectes ayant attrait aux produits financiers.

    Par la présente, je vous prie d’agréer, Monsieur le ministre d’État, l’expression de ma haute considération.

    Christian PIRE

    • Très beau courrier mais totalement inutile. Ça dû lui en toucher une sans faire bouger l’autre. Je me souviens D’une table ronde à laquelle j’ai assiste il y a quelques années. Il y avait Glavani qui expliquait que le contrôle de gestion dans le secteur public, il s’en battait. Pour lui, la seule vérité était celle des urnes. Si les électeurs étaient contents, ils voteraient pour lui.

      Donc messieurs dames, économisez votre temps et agent et allez voter . Et sanctionnez ce p—-// de gouvernement d’amateurs et osez tenter les partis qui n’ont pas gouverné. Qu’on leur donne leur chance

      • Bonjour Laurent,
        Sur l’utilité ou l’absence d’utilité (sauf bonne surprise), je suis totalement d’accord. Cela dit, ce type de courrier a comme aspect positif que l’absence renouvelée de réponse à de tels courriers RAR peut servir le CGP en cas d’éventuels conflits juridiques futurs sur base de failles de l’information financière transmise aux clients. Comment des avocats pourraient soulever des manquements informationnels de votre part, alors que le ministre de l’économie saisi des ces failles ne répond pas….
        J’espère que ces quelques mots auront été compréhensibles et auront su vous apporter un éclairage.
        Excellente journée et merci pour votre commentaire
        Christian PIRE

        • Laurent,

          Un avocat spécialiste du monde de la finance ayant lu mon commentaire a attiré mon attention sur les failles de ma réponse ci-dessus. En clair, vous êtes les professionnels, c’est vous qui devez expliquer (par écrit et de façon compréhensible) les différences entre une valeur liquidative et un cours de Bourse. Je suis désolé mais je me suis laissé « emporter ». Le ministre n’a en aucune façon a être évoqué car il n’a aucune obligation de réponse ou de prise de position. Les faits juridiques sont avérés lorsqu’il y a assimilation valeur liquidative comptable/cours de Bourse financier réalisable sans qu’il n’y ait eu une analyse professionnelle de pertinence et de faisabilité financière pour une majorité des porteurs de parts des valeurs liquidatives présentées. A vous faire confirmer par écrit par votre assureur, votre association professionnelle ou l’assureur de votre association professionnelle (selon les cas) pour pouvoir prouver votre bonne foi en cas de besoin. Vu l’absence de réponse des trois principales associations depuis plusieurs années à mes demandes, je vous souhaite bonne chance. Cela dit, dans votre cas, des recommandés avec AR qui resteraient sans réponse de la part d’un ou de plusieurs adhérents…. Bonne fin de journée

          • Ayant mangé de nombreuse fois des soufflés à la Chartreuse au Père Bise (avant le changement d’exploitant), avec cet avocat, il a repris l’image de soufflé qui retombe dans l’assiette lorsque l’air sort. En l’occurrence, ce serait les effets de la valorisation comptable mark-to-market des FCP qui implose dès que les volumes de ventes sont plus importants que l’usuel.

            de Le principe est de savoir jusqu’où le soufflé peut retombé

            • C’est pour cette raison qu’il faut investir sur des actions en direct et non via des FCP

              • Effectivement, et surtout gérer les volumes de titres. Sans dynamique de gestion globale achat/vente de volumes de titres, il n’y a pas de dynamique de réalisation globale des cours. C’est bien là le problème actuel, nous avons, nous-mêmes, construit un environnement boursier qui n’a plus aucune crédibilité globale. D’un côté des valorisations comptables d’OPCVM n’ayant plus aucune réalité financière vendues comme des performances, de l’autre une énorme fuite de capitaux vers les produits issus de formules mathématiques, produits qui prennent l’ensemble du système en garantie, « otage » etc…

  17. Effectivement, je crois bien que ce conovirus ne servira que de prétexte, je trouve déjà que depuis quelque temps, tout va très mal, vous oubliez déjà les crises actuelles au vénézuela, costa rica, bolivie, équateur chili, iran, liban… L’algérie est aussi en très mauvaise posture, et on ne peut pas dire que la turquie ou l’italie ne vont bien… même en Russie, le PIB était en baisse en 2018, tout comme en Arabie saoudite d’ailleurs.. ( je ne connais pas les chiffres de 2019). je crois qu’on vit bien à l’abri dans notre petite bulle ( à parler de nos retraites entre autres)… mais pour combien de temps encore ?

  18. julien bonnetouche says:

    Bonjour,

    @adnstep,

    Oui je me suis posé la même question quant à la réaction apparemment disproportionnée des autorités chinoises.
    J’adhère à vos propos et j’ajouterai ceci :

    J’ai l’impression que le système politique chinois associant dictature du PCC et capitalisme, et qui réussit si bien à ce peuple adepte du confucianisme, commence à « craquer » à la fois sous les pressions américaines, mais également du fait de l’ouverture sur le monde de ce milliard et demi d’individus il y a peu de temps encore confinés à l’intérieur de leurs frontières.

    Au sein du PCC les discussions doivent être plutôt « franches » sur la meilleure façon de conforter leur pouvoir, entre ceux qui souhaitent rester sur les positions de l’ancien monde communiste, et les « modernes » qui pensent trouver un moyen de survie au travers d’une adaptation progressive aux règles de la philosophie mondialisée.

    Et Trump n’y est pas pour rien. la Chine vient de commencer à ouvrir son marché :
    c’est un signe qui ne trompe pas.

    https://www.latribune.fr/economie/international/la-chine-leve-des-barrieres-aux-investissements-etrangers-836407.html

    Alors la réaction chinoise à cette épidémie me semble provenir d’une  » résultante » entre ceux qui souhaitent montrer au monde que la Chine a un sens des responsabilités qui va au delà de ses frontières, et ceux qui, habitués au pouvoir absolu des tyrans, décident de confiner 60 millions de personnes tout comme ils auraient pu les déporter ou les faire disparaitre quelques années en arrière.

    Finalement, on peut se poser la question suivante :
    L’attitude des autorités chinoises est elle plus ou moins efficace que si elles n’avaient rien fait ?

    En effet, sans action aucune nous aurions une épidémie de pneumopathie virale, tuant quelques dizaines, ou au pire centaines de milliers de personnes dans le monde, essentiellement des personnes à risque, donc globalement moins qu’une épidémie de grippe, et sans conséquences économique particulière.

    En ce moment ils doivent être en train de se gratter la tête pour savoir quelle suite donner aux événements ….

  19. Allez, une bonne petite théorie du complot :

    https://www.google.com/amp/s/mobile.francetvinfo.fr/sante/decouverte-scientifique/chine-nouvelle-etape-pour-le-premier-laboratoire-p4_2070431.amp

    Vous l’aurez compris, tout ce barrouf, c’est évidemment pour cacher qu’un virus mortel concocté dans le labo P4 de Wuhan s’est échappé.

    Ce labo ayant été créé en partenariat avec l’Institut Pasteur, c’est encore un coup des Français, comme pour Godzilla. Damned french !

    https://youtu.be/2TStXCku_f8

    Allez, Jean, tu bouffes du steak de dinosaure à la sauce wasabi, tu va bien nous débarrasser d’un petit virus de la grippe, non ?

  20. julien bonnetouche says:

    Malins les faiseurs de fake news !!
    Surement encore un coup des écolos …

  21. Un bon mensonge doit avoir toutes les apparences de la vérité, et doit être conforme au mode de pensée de celui à qui il s’adresse.

  22. Du fake au spam, il n’y a qu’un pas. Je viens de recevoir ce mail, de la part de la « Direction des Finances » :

    Cher(e) Client(e),

    Récupérez votre remboursement fiscal de l’année 2019 disponible selon l’article:
    (annexe Num: 3310A-0011842/REMBT), après révisions votre profil à le droit
    de recevoir le remboursement sur la taxe des impôts.

    Remplissez votre fiche de profil ci-dessous pour recevoir votre remboursement immédiatement.

    IMPORTANTS:

    L’authentification est obligatoire pour pouvoir récupérer votre remboursement.
    Toutes mauvaises informations pourraient entraîner l’annulation du remboursement.
    *Attention ne pas fermer la page d’authentification – Code SMS valable 1 a 5 minutes. »

    J’aime bien, le remboursement sur la taxe des impôts 🤣.

    • Tout le monde ou presque a reçu ce genre d’arnaque ou les recevra un jour.
      Le pire dans tout cela, c’est que des gens marchent !

  23. julien bonnetouche says:

    les escrocs en question ( souvent situés en Afrique) se sont un peu améliorés puisqu’il n’y a plus beaucoup de fautes d’orthographe.
    Par contre la phraséologie laisse encore à désirer.
    On voit bien qu’il n’y a pas la « touche de l’administration française » !!

Répondre à Laurent Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.