Comme tous les mois, vers le 15, je vous propose notre sondage marché sur votre sentiment de marché sur les performances du CAC40 pour cette année 2019.

Force est de constater que rien ne semble pouvoir arrêter la hausse des cours de bourse. Au moment ou je rédige ces lignes, le CAC40 est a 5563 points, soit une hausse de 4% depuis le mois dernier et notre dernier sondage. Et les résultats du dernier sondage confirme cette hausse. Vous étiez le mois dernier, une grande majorité à anticiper cette nouvelle hausse. Le sentiment de marché était très positif, pour les 6 prochains mois, mais également pour les perspectives l’année 2019. (pour consulter les résultats du mois dernier : Quelle performance pour le CAC40 en 2019 ? – Sondage Mars 2019).

La perspective de taux éternellement bas semble confirmer les perspective d’inflation monétaire et la destruction de la valeur de la monnaie et de l’épargne. Les investisseurs ont compris qu’ils devaient investir leur argent dans des actifs d’usage (immobilier ou action) pour ne pas s’appauvrir avec les taux d’intérêt négatifs (cf »Êtes vous prêt pour la destruction de la monnaie et de l’épargne ? »).

Notre stratégie d’investissement que nous détaillions à la fin 2018 dans cet article « Stratégie d’investissement 2019 : Forte baisse du marché action et hausse des taux d’intérêt avant retour de l’hyperinflation des actifs ? » se confirme, mois après mois.

« Investir dans l’immobilier » Découvrez la nouvelle version enrichie de notre bestseller ! Investir dans l’immobilier, LE livre qu’il faut avoir lu avant d’investir dans l’immobilier !
 
375 pages de conseils, de stratégies, d’analyses juridiques, économiques et fiscales pour vous aider à investir de manière rentable dans l’immobilier !
 

Découvrir le livre et les avis des lecteurs

Voici les questions pour le sondage du mois : Il ne s’agit pas de s’amuser à prédire l’impossible. En effet, sur le sujet, pas d’hypocrisie, personne ne sait rien ; Il s’agit simplement de sonder votre sentiment de marché considérant qu’un marché est avant tout une histoire de confiance dans laquelle l’intelligence collective à une part non négligeable. Il ne sert à rien d’avoir raison tout seul ; Il est préférable d’avoir tort ensemble.

 

Quel niveau pour le CAC40 au 15/09/ 2019 ?

ps : N’oubliez pas de cliquer sur « valider mon vote » pour enregistrer votre vote.

Coming Soon
Quel niveau pour le CAC40 au 15/08/2019 ?
Quel niveau pour le CAC40 au 15/08/2019 ?
Quel niveau pour le CAC40 au 15/08/2019 ?

 

Quel niveau pour le CAC40 au 31/12/2019 ? – Mars 2019

ps : N’oubliez pas de cliquer sur « valider mon vote » pour enregistrer votre vote.

Coming Soon
Quel niveau pour le CAC40 au 31/12/2019 ? - Avril 2019
Quel niveau pour le CAC40 au 31/12/2019 ? - Avril 2019
Quel niveau pour le CAC40 au 31/12/2019 ? - Avril 2019

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.
 

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques


5 Comments

  1. julien bonnetouche says:

    bonjour,

    Cette hausse est vraiment particulière, car pour le moment elle est essentiellement « technique »
    Tous commence en janvier / février, où les traders et gérants ont cru à une petite réaction haussière à la suite de la baisse excessive de fin décembre.
    Donc beaucoup ont vendu pour parer au pire, c’est à dire à une rechute, et les pro, eux ont vendu à découvert.

    Et là dessus, il y a eu un petit courant acheteur, dès le moment où la FED a dit que la hausse des taux était terminée.

    Ce courant acheteur a mis en porte à faux les vendeurs à découverts qui sont obligés depuis de liquider leurs positions progressivement, ou même automatiquement si ce sont des robots.
    Par ailleurs à chaque mouvement de repli, les traders rachètent pour essayer de se refaire un minimum. ce qui fait que les tentatives de baisse sont aussitôt annihilées.

    Ces derniers jours, on s’aperçoit quel la Chine et l’Allemagne qui étaient au plus mal il y a encore 3 mois, finalement sont en phase de convalescence, puisque la guerre commerciale devrait s’arrêter.
    les investissements reprennent, et ça devrait durer un moment.

    Ce dernier fait très important, est normalement de nature à encourager des achats d’actions de la part de ceux qui sont restés en dehors du marché depuis 3 mois.

    Cela d’autant plus, que les fonds en institutionnels sont plutôt sous investis, avec une décollecte des actions européennes depuis plus de 18 mois au profit des obligations et actions américaines.
    Certains ont même des obligations de quota d’actions.

    Alors, comme dit Guillaume personne ne sait rien.
    Et personnellement j’ai déjà dit depuis pas mal de temps, que 5800/5900 cette année me paraissait raisonnable, c’est à dire ce que nous aurions déjà dû atteindre en 2018 s’il n’y avait pas eu la guerre de Trump.

    Mais compte tenu des éléments que je rappelle ci dessus, il se pourrait bien que la bourse commette cette fois des excès à la hausse.

    • Guillaume FONTENEAU says:

      Oui, j’aime bien cette idée d’excès à la hausse. La bourse, n’est qu’une accumulation d’excès, à la baisse, puis à la hausse … et ce n’est que la moyenne de tous ça qui fait le prix.

      De manière intuitive, sans rien savoir, ni connaître, j’ai l’impression que le prix est autour de 5200/5400 points. Au dessous, nous étions en excès à la baisse… au dessus en excès à la hausse.

      Mais attention, aux perspectives bénéficiaires… une dégradation de la croissance aurait pour conséquence de baisser cette fourchette.

      Mais encore une fois, je n’ai sais strictement rien 😉

    • Vous parlez de tout, vous spéculez sur tout, sans avoir vraiment accès a l’information ou savoir ce qu’il se passe.
      Vous ne parlez pas du tout du fait que toutes les banques centrales ont ouvert le robinet depuis Janvier, que la Fed a fait un rétropédalage massif (Fin du Quantitative Tightening), que la Chine a ouvert les vannes du Credit ou que la BCE a repousse sa hausse des taux et évoque même potentiellement une nouvelle baisse si besoin.

      Un actif est la valeur actuelle des flux futurs donc si vous baissez les taux, la valeur augmente, c’est le premier levier de hausse.
      Deuxième levier, toutes ces liquidités doivent bien aller quelque part:
      – La banque centrale achète des actifs sans risque (Dette allemande, française, japonaise…), le prix monte, le rendement baisse
      – Le rendement devient trop faible pour les investisseurs finaux donc ils vendent et achètent des obligations d’entreprises
      – Les investisseurs en obligations d’entreprises commencent a acheter des obligations a haut rendement voir des actions car le crédit ne rapporte pas assez
      – Les entreprises se disent, tient on peut emprunter pas cher, on va en profiter pour émettre de la dette et racheter nos actions, ça augmentera le bénéfice par action et donc le cours
      Voila comment ça se passe et ce n’est pas de la spéculation mais les faits car je suis au premier rang pour le voir et je discute régulièrement avec les plus gros investisseurs de la planète.

      Le problème principale de l’investisseur particulier est qu’il ne comprend que très peu le marche des taux d’intérêts alors que c’est le moteur de tout ce qui se passe sur les marches financiers.
      Vous pouvez vous dire que la hausse est artificielle, se plaindre et passer a cote ou bien comprendre comment les prix des actifs se forment et en profiter.

  2. Badtimes says:

    Le problème aujourd’hui avec la bourse c’est qu’elle ne repose plus du tout sur les fondamentaux des entreprises. Les algorithmes font le business en clôture. Les IPO américaines valorisent des sociétés qui font des pertes monumentales. Sur quoi donc se baser: seulement sur les taux d’intérêts et la liquidité disponible et sur la chance comme au loto? Même le professionnels se font prendre. Difficile donc à se faire une idée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.