La cotisation fixe calculée sur le capital emprunté et la cotisation variable calculée sur le capital restant dû sont les deux grands modes de tarification de l’assurance emprunteur.

Ainsi lorsque vous faites votre recherche d’assurance emprunteur vous allez être confronté à ces de types de tarification. La plupart du temps :

– La cotisation fixe sur le capital emprunté sera présentée par votre banque

– la variable sur le capital restant à rembourser par des assureurs externe dans le cadre de ce qu’on appelle la délégation d’assurance.

Mais comme toujours il existe des exceptions. Certains contrat en délégation présenteront eux aussi des cotisations identiques dans le temps.
 

Mode de calcul et détail de la cotisation fixe d’assurance de prêt sur le capital emprunté

Pour ce qui est de la cotisation fixe, la compagnie d’assurance va tout simplement appliquer un taux d’assurance au capital que vous empruntez et ce pendant toute la durée de votre prêt. Vous paierez ainsi toujours le même prix même si le capital diminue d’année en année. Ceci ne semble pas forcément logique puisque si vous veniez à décéder par exemple elle ne paierait que le capital restant dû mais c’est comme ça.
Chacun défendra son mode de calcul et vous expliquera qu’il y a des avantages….encore faudra t’il les trouver
Le tableau ci dessous reprend le cas d’un client qui emprunte sur 20 ans et qui bénéficie d’un tarif basé sur le capital qu’il a emprunté
 

Exemple de tarif d’assurance de prêt sur le capital emprunté

annéeâge de l’emprunteurcapital restant dûcapital empruntétaux d’assurance appliqué au capital emprunté année par annéecotisation annuelle d’assurance
139 ans224 500 €224 500 €0,1846%414 €
240 ans215 277 €224 500 €0,1846%414 €
341 ans205 868 €224 500 €0,1846%414 €
442 ans196 269 €224 500 €0,1846%414 €
543 ans188 476 €224 500 €0,1846%414 €
644 ans176 486 €224 500 €0,1846%414 €
745 ans166 294 €224 500 €0,1846%414 €
846 ans155 897 €224 500 €0,1846%414 €
947 ans145 289 €224 500 €0,1846%414 €
1048 ans134 468 €224 500 €0,1846%414 €
1149 ans123 428 €224 500 €0,1846%414 €
1250 ans112 165 €224 500 €0,1846%414 €
1351 ans100 675 €224 500 €0,1846%414 €
1452 ans88 953 €224 500 €0,1846%414 €
1553 ans76 994 €224 500 €0,1846%414 €
1654 ans64 794 €224 500 €0,1846%414 €
1755 ans52 348 €224 500 €0,1846%414 €
1856 ans39 650 €224 500 €0,1846%414 €
1957 ans26 696 €224 500 €0,1846%414 €
2058 ans13 481 €224 500 €0,1846%414 €
total des primes d’assurances sur la durée du prêt8 289 €

 
On constate bien que malgré la baisse du capital restant dû à la banque le prix ne bouge pas. Ceci peut représenter un inconvénient majeur car si par exemple nous venions à rembourser la moitié du prêt pour diminuer nos échéances d’emprunt. Cela n’aurait aucun impact sur la mensualité d’assurance puisque qu’elle ne tient pas compte du capital restant dû mais bien du capital initial.
 
 

Mode de calcul et détail de la cotisation variable d’assurance de prêt sur le capital restant dû.

En ce qui concerne la cotisation variable, la compagnie d’assurance va elle ajuster son prix en fonction de deux paramètres :

Le risque : plus vous êtes âgés et vous avez de chance d’avoir un souci de santé entraînant un arrêt de travail, une invalidité ou bien encore un décès

Le capital qu’il reste à rembourser : c’est-à-dire ce que la compagnie d’assurance devrait débourser si il vous arrivez quelque chose.

On aura donc un taux d’assurance qui augmente dans le temps et une base de capital qui diminue.
 
Le tableau ci dessous reprend le cas d’un client qui emprunte sur 20 ans et qui bénéficie d’un tarif basé sur le capital restant dû mais aussi sur son âge
 

Exemple de tarif d’assurance de prêt sur le capital restant dû.

annéeâge de l’emprunteurcapital restant dûtaux d’assurance en %  appliqué au capital restant dû année par annéecotisation annuelle d’assurance
139 ans224 500 €0,19427 €
240 ans215 277 €0,2431 €
341 ans205 868 €0,22453 €
442 ans196 269 €0,24471 €
543 ans188 476 €0,26490 €
644 ans176 486 €0,28494 €
745 ans166 294 €0,3499 €
846 ans155 897 €0,33514 €
947 ans145 289 €0,36523 €
1048 ans134 468 €0,38511 €
1149 ans123 428 €0,41506 €
1250 ans112 165 €0,43482 €
1351 ans100 675 €0,46463 €
1452 ans88 953 €0,49436 €
1553 ans76 994 €0,52400 €
1654 ans64 794 €0,55356 €
1755 ans52 348 €0,59309 €
1856 ans39 650 €0,63250 €
1957 ans26 696 €0,67179 €
2058 ans13 481 €0,794 €
taux moyen d’assurance sur la durée du prêt0,1846%8 289 €

 
Ce tableau permet de bien distinguer les paramètres qui nous donnent la cotisation en euros payée par l’emprunteur. D’un côté un taux d’assurance qui va en augmentant puisque représentant le risque et d’un autre côté capital restant à rembourser qui lui diminue.
La multiplication des deux nous donnant une cotisation qui évoluera de manière différentes suivant les âges et les durées de prêts.
 
Dans notre exemple purement fictif le taux moyen est similaire mais en réalité lorsque l’on parle de délégation d’assurance bien d’autres paramètres influeront sur le taux et c’est ce qui en représentera le principal intérêt (cf »Délégation d’assurance de prêt immobilier, définition et intérêt pour l’emprunteur.« )
Lorsque nous évoquons la délégation d’assurance et le fait que la cotisation évolue de manière différente on pense aussi à la dégressivité de la cotisation d’assurance (cf « Assurance de prêt immobilier sur le capital restant dû : Attention à la dégressivité des cotisations !« ). En effet, au delà du taux d’assurance de prêt et du coût global, il peut être intéressant de vérifier la dégressivité des cotisations afin d’anticiper l’hypothèse d’un remboursement anticipé.
En effet bien que les paramètres de calculs soit à peu près similaire d’une compagnie d’assurance à une autre, cette dégressivité sera différentes et il faudra alors faire un choix en fonction de notre cas personnel (prédiction de remboursement anticipé, qu’il soit partiel ou total d’ailleurs)
Comme nous le disions, lorsque que l’on prend une vision globale du marché de l’assurance emprunteur c’est-à-dire en incluant les contrats bancaires et ceux en délégation, on s’aperçoit de deux choses :

– La quasi-totalité des contrats d’assurance bancaires commercialisent des produits avec cotisations fixes car calculées sur le capital emprunté

– La quasi-totalité des contrats d’assurances emprunteurs en délégation (en compagnie d’assurances extérieure) ont des cotisations variables car calculées sur le capital restant dû

 
Nous avons démontré à différentes reprises que dans la majorité des cas les contrats d’assurances bancaires étaient en moyenne 2 fois plus chers que ceux présentés par des compagnies extérieures (cf « Assurance de prêt immobilier sur le capital restant dû : Attention à la dégressivité des cotisations !« ). Les emprunteurs ont donc dans la majorité des cas intérêt à se tourner vers les contrats délégués afin d’y trouver un offre adaptée tant sur l’aspect qualitatif que quantitatif.
 
 

Quid de l’impact de la dégressivité des cotisations variables d’assurance de prêt VS cotisations fixes.

S’il existait un mode d’évaluation de la dégressivité des cotisations (cela n’existe pas encore mais qui sait peut être un jour….) on pourrait bien imaginer qu’un contrat à cotisation fixe pourrait être considéré comme ayant une  « dégressivité faible ou nulle ». Ceci aurait donc pour impact qu’en cas remboursement anticipé total par l’emprunteur le coût de l’assurance emprunteur soit le plus bas possible.
Nous avons repris le tableau de l’article précédent sur cette dégressivité de la cotisation et en ajoutant un produit (en délégation d’assurance)  à cotisation fixe. On peut tirer différents enseignements.
Rappelons que ce tableau correspond au cumul de primes annuelles de l’assurance de prêt pour un même emprunteur dans différentes compagnies d’assurance.
L’avancée dans le temps permet de mesurer le poids exact de l’assurance notamment en cas de remboursement anticipé

cumul des primes d’assurance sur la durée du prêt en €
annéecapital restant dûcompagnie 1compagnie 2compagnie 3compagnie 4compagnie 5compagnie 6
1224 500 €268 €430 €400 €291 €350 €336 €
2215 277 €694 €866 €863 €594 €744 €672 €
3205 868 €1 135 €1 306 €1 344 €910 €1 135 €1 008 €
4196 269 €1 592 €1 751 €1 841 €1 238 €1 537 €1 344 €
5188 476 €2 063 €2 198 €2 305 €1 582 €1 952 €1 680 €
6176 486 €2 547 €2 646 €2 733 €1 940 €2 376 €2 016 €
7166 294 €3 024 €3 096 €3 131 €2 319 €2 801 €2 352 €
8155 897 €3 492 €3 534 €3 519 €2 710 €3 227 €2 688 €
9145 289 €3 946 €3 955 €3 890 €3 104 €3 649 €3 024 €
10134 468 €4 382 €4 350 €4 248 €3 495 €4 069 €3 360 €
11123 428 €4 777 €4 715 €4 587 €3 878 €4 462 €3 696 €
12112 165 €5 107 €5 041 €4 884 €4 253 €4 829 €4 032 €
13100 675 €5 371 €5 325 €5 141 €4 618 €5 167 €4 368 €
1488 953 €5 589 €5 546 €5 384 €4 970 €5 486 €4 704 €
1576 994 €5 761 €5 710 €5 602 €5 302 €5 780 €5 040 €
1664 794 €5 887 €5 827 €5 796 €5 607 €6 050 €5 376 €
1752 348 €5 970 €5 904 €5 962 €5 874 €6 288 €5 712 €
1839 650 €6 016 €5 949 €6 095 €6 093 €6 481 €6 048 €
1926 696 €6 049 €5 971 €6 165 €6 254 €6 622 €6 384 €
20= prime totale sur la durée du prêt13 481 €6 067 €5 978 €6 204 €6 343 €6 699 €6 720 €
taux moyen d’assurance sur la durée du prêt0,1351%0,1331%0,1382%0,1413%0,1492%0,1497%

 
On constate tout d’abord que même si la compagnie 2 présente le montant de prime totale le plus bas et en conséquence le taux d’assurance le plus faible, il n’en demeure pas moins que la compagnie 6 (cotisation fixe) facture un montant en € moins élevé jusqu’à la 17ème année (85% de la durée du prêt dans notre exemple).
Un taux de 0.1497% sera donc moins cher qu’un taux à 0.1331% si l’on rembourse avant le terme du prêt.
 
La dégressivité des cotisations variables est donc à prendre en considération pour un emprunteur dont le but serait de rembourser de manière partielle ou totale son crédit immobilier (les contrats en délégation établi sur la base d’un calcul sur le montant emprunté prévoit un ajustement de la cotisation en cas de remboursement anticipé partiel contrairement au contrat groupe des banques qui n’en tiennent pas compte). Nous pensons bien sûr au jeune emprunteur qui sont implicitement visés (revente du bien immobilier pour acheter plus grand avant la fin de la durée prévu pour le prêt initial).
Même si ces produits à tarification fixes ne sont présentés que par une poignée d’assureurs, ils ont le mérite d’exister et leur intérêt n’est pas à négliger. Sachez également que quelques compagnies proposent le choix à l’assuré, elle n’affiche pas ce mode de cotisation directement mais tout simplement sur option ou alors à la demande.
Ce mode de cotisation fixe présente également d’autres avantages dans 2 cas particuliers :

– Celui d’une personne âgée cf « Assurance prêt immobilier senior : Quels coûts, quelles solutions pour emprunter après 60, 65 ou 70 ans ?« ). Ce mode de cotisation lui permettra de maîtriser son budget dans le temps

– Celui d’une personne ayant un problème de santé engendrant une surprime (cf  » Assurance de prêt et maladie : Comment faire en cas de refus, de surprime ou d’exclusion ?« . Là aussi le mode de cotisation fixe permettra une meilleure maîtrise du budget car tout comme pour les seniors les cotisations des premières années peuvent être difficile à supporter.

 

Alors cotisation d’assurance de prêt fixe sur le capital emprunté ou variable sur le capital restant dû ?

Au regard d’une simple comparaison tarifaire, et considérant que tous les contrats ont le même niveau de garantie, il apparaît que la cotisation d’assurance de prêt fixe sur le capital emprunté est une solution attrayante, notamment lorsque l’on intègre l’hypothèse d’un remboursement anticipé du crédit immobilier.
En effet, la mécanique tarifaire attachée à l’importance de la dégressivité de l’assurance de prêt à cotisation variable pourrait rendre cette option plus onéreuse lors d’un remboursement anticipé. Dans notre exemple, l’assurance de prêt à cotisation fixe, plus onéreuse sur la durée totale du crédit, s’avère être la moins chère en cas de remboursement anticipé du crédit avant la 17ième année.
Malheureusement, les choses ne sont pas si simples lorsque l’on analyse en détail l’aspect « garantie » des contrats. Les contrats en cotisation fixe, principalement proposés par les banques, disposent, dans la plupart des cas, d’un moindre niveau de garantie.
 
Au final, l’idéal est de trouver un contrat d’assurance de prêt en délégation proposant un haut niveau de garanties et une tarification fixe sur le capital emprunté ! Et ça existe, même si on ne peut regretter que celles qui le pratiquent ne mettent pas la cotisation fixe en avant alors même que cela pourrait constituer un excellent argument de commercial ! :

– La cotisation variable calculée sur le capital restant à rembourser est une très bonne solution tarifaire pour l’emprunteur qui souhaite conserver son crédit jusqu’à son terme. D’expérience, les contrats qui proposent une cotisation variable sont les moins chers sur la durée totale du crédit ;

– La cotisation fixe calculée sur le capital emprunté est une très bonne solution tarifaire pour l’emprunteur qui envisage le remboursement anticipé de son crédit immobilier. Le mécanisme de la cotisation fixe permet d’éviter les conséquences du taux de dégressivité ; Mais attention, ces contrats sont principalement proposés par les banques et présentent un niveau de protection et de garantie moindre. L’idéal est un contrat d’assurance de prêt en délégation, à haut niveau de garantie et cotisation fixe.

– Au final, le plus important reste le niveau des garanties !!!

Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt

3 commentaires