TENDANCE DES TAUX DE CREDITAlors que les taux des emprunts immobiliers connaissaient un plus bas historique à la fin de l’année 2010, il faut bien avouer que la hausse que nous constatons depuis le début 2011 est également historique.

 

Depuis le début de l’année, les taux ont déjà augmentés entre 0,50% et 0,60% selon la durée des emprunts, mais il semble que la tendance pourrait bien s’accélérer en Avril.

 

Entre la fin du mois de mars et aujourd’hui, les taux ont d’ores et déjà augmenté de 0,13% en moyenne.

Pour connaître nos meilleurs taux pour votre crédit immobilier, via notre service de courtage en financement :

 

L’accélération de la hausse des taux d’intérêt des crédits immobiliers trouve sa source dans trois éléments fondamentaux :
Sur fonds de crise de la dette des états européens, mais plus généralement, la crise de l’endettement des pays développés

Les taux d’intérêt long terme ont une forte tendance à l’augmentation depuis quelques mois et ces derniers ont encore augmentés de 0,15% entre le début et la fin du mois de Mars 2011.
Or ce taux de financement des états est un élément fondamental dans la détermination des taux d’intérêt des crédits immobiliers. Prêter à un ménage Français étant réputé plus risqué que de prêter à l’état Français, lorsque le coût des emprunts augmente pour le premier, il augmente également pour le second.
Niveau des taux de financement de l’état Français. Depuis le 01/03, les taux ont encore augmentés de 0,13% pour atteindre 3,70%
Pour un emprunt sur 10 ans, l’état Français se finance au taux de 3,70% …
Sur fonds de politique monétaire inflationniste, la Banque Centrale Européenne (BCE) a annoncée une remontée de 0,25% des taux d’intérêt à court terme. Les taux d’intérêt à court terme constituent le second socle déterminant la base de calcul des taux des crédits immobiliers.
Lorsque les banques réalisent un prêt immobilier, elles ne disposent pas toujours des capitaux et doivent elles même emprunter les fonds sur les marchés de taux. Cette activité d’intermédiation financière des banques leur permet d’emprunter des fonds à court terme pour les prêter à long terme.
Une augmentation des taux court terme aura inévitablement une conséquence sur l’évolution des taux long terme des crédits immobiliers.
Évolution de l’EURIBOR 3 mois entre Avril 2010 et Avril 2011
Sur fonds de solvabilité bancaire, le directeur de la Banque de France s’inquiète des taux d’intérêt trop faibles.

Christian NOYER, directeur de la Banque de France s’est inquiété dans la semaine, d’un niveau de taux des crédits immobiliers trop faible.
Christian NOYER le gouverneur attire « tout spécialement l’attention sur le secteur immobilier, en particulier résidentiel, « dans la mesure où il a connu une forte hausse des prix, à laquelle, au-delà des déséquilibres entre l’offre et la demande de logements, des taux de crédit particulièrement bas ne sont pas étrangers ». En clair, les banques ne sont pas les premières responsables de la flambée actuelle de l’immobilier -liée d’abord à une rareté de l’offre -mais elles y ont leur part en proposant des taux de crédit à taux fixe très -trop  ? -compétitifs. Elles doivent donc veiller à préserver leurs marges qui risquent de souffrir avec la remontée des taux. « Si besoin, nous ferons des recommandations », prévient Christian Noyer. » Source : LES ECHOS

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.
 

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.