L’investissement dans la forêt est l’un des sous-jacent qui bénéficie le plus d’avantages fiscaux. Réduction d’impôt sur le revenu, d’IFI et de droits de succession, investir dans la forêt est un oasis fiscal … et patrimonial. Et pour une fois, ces avantages fiscaux abondants ne cachent pas un actif aux qualités intrinsèques médiocres… mais un investissement stratégique de long terme que chacun devrait posséder comme un fond de patrimoine.
Depuis des années, nous vous conseillons d’investir dans un actif dont l’usage protège la valeur à long terme. Loin des marchés financiers ou de la spéculation sur le bitcoin dont on cherche toujours l’utilité dans la vraie vie, la forêt est un actif tangible dont la valeur d’usage est incontestable. 
Comme nous vous l’expliquions dans cet article « Investir dans les biens tangibles ? Le meilleur investissement face à un monde devenu fou », investir dans un actif tangible n’a pas d’intérêt si son usage est limité. La forêt est à ce titre un actif tangible dont l’usage, tant dans la construction, dans l’énergie, dans l’ameublement, etc., lui confère une valeur de long terme digne des meilleures valeurs refuges. 
Bref, dans ces temps complexes ou l’on oublie les fondamentaux de la valeur à cause de politiques monétaires non conventionnelles qui détruisent la capacité de l’investisseur à comprendre la valeur d’un actif, investir dans la forêt pourrait bien être un havre de sérénité et un fond de patrimoine de long terme que chacun devrait posséder.
De surcroît, face à l’inévitable mutation écologique et développement durable de la société, la forêt devrait bénéficier d’un attrait renforcé à long terme. La forêt et plus généralement exploitation agricole du bois pourrait être au cœur de l’économie écologique du 21ième siècle. En effet, et comme nous vous le présentions dans cet article majeur « Préparer votre patrimoine à la révolution « écologique » et « développement durable » qui s’impose« , la révolution qui s’annonce n’est pas numérique ou digitale… elle est écologique et développement durable.
Le propriétaire d’un forêt pourrait devenir propriétaire d’un actif rare dont l’usage pourrait être durablement recherché dans les années à venir. Cette tendance favorable est indéniablement un facteur de protection et de valorisation du patrimoine à très long terme. 
La forêt est un fond de patrimoine que chacun devrait posséder dans une vision très long terme de son patrimoine. Malheureusement, il n’est pas simple d’investir dans la forêt et le montant des investissements rend cet investissement rarement accessible pour l’investisseur particulier.
On trouve tout de même des professionnels spécialistes dans l’achat ou la vente de forêt qui pourront vous trouver une forêt pour des montants raisonnables, mais l’investisseur qui ne souhaite pas y consacrer des sommes importantes pourra investir dans les forêts via des GFF (Groupements Fonciers Forestiers) qui permettront d’investir dans les forêts pour un ticket d’entrée très faible (-+ 5000€) 

 

 

Quid de l’évolution de la valeur des forêts depuis 20 ans ?

En 20 ans, la valeur des forets est en constante hausse, mais cette hausse semble raisonnable. Pour les prix maximal, on constate un doublement du prix en 20 ans, soit un petit rendement de 3.53% / an / 20 ans. l’intermédiation de la SAFER doit permettre de comprendre pourquoi la forêt semble relativement épargnée par la spéculation et la financiarisation de la valeur des actifs. 
Il s’agit d’un point très positif pour l’investisseur.
 

 
 

 


 

 
 

Investir dans la forêt, c’est bénéficier d’avantages fiscaux incroyables : Réduction d’impôt sur le revenu, exonération d’IFI et de droits de succession à hauteur 75% de la valeur.

L’investissement dans la forêt est tellement stratégique qu’ils bénéficient d’une fiscalité incroyablement favorable :

  • Réduction d’impôt sur le revenu pour l’acquisition d’un forêt au taux de 18% dans la limite de 5700€ d’acquisition pour une personne seule et 11400€ pour un couple. La réduction d’impôt est plafonnée à 1026€ pour une personne seule et 2052€ pour un couple.

 

  • Les forêts bénéficient d’une exonération à hauteur de 75% de leur valeur pour l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière). Seule 25% de la valeur de la forêt devra être déclarée à l’IFI ;

 

  • Les forêts bénéficient d’une réduction à hauteur de 75% de leur valeur pour les droits de succession.  Seule 25% de la valeur de la forêt devra être déclarée aux droits de succession.

 

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

19 commentaires