Le cercle des épargnants vient de publier les résultats de son étude sur la thématique de la préparation de la retraite et notamment pour les moins de 35 ans. Les résultats sont à la fois effrayants et rassurants.

 

Effrayants, car les résultats dressent le portrait d’une jeunesse qui n’a pas encore commencé à travailler et qui a déjà peur de ne pas avoir suffisamment de revenus dans 40 ans. D’une jeunesse qui souhaite épargner davantage en 2016 qu’en 2015 pour préparer cette échéance de la retraite au lieu d’utiliser cette capacité d’épargne pour investir, créer, développer.

Une jeunesse qui épargne (ou souhaite épargner) au lieu de s’investir, n’est ce pas le symbole d’une société qui n’avance pas dans le bon sens ? Cet excèdent d’épargne n’est il pas justement à l’origine de la crise du surendettement que nous subissons depuis 2008. Comment peut on espérer un retour durable de la croissance économique lorsque les états surendettés ne peuvent plus s’endetter et que les ménages épargnent.

Pour comprendre cette idée sur l’excès d’épargne à l’origine de la crise, je vous encourage la lecture de cet article intéressant publié en décembre 2015 sur la Tribune : Quand l’excès d’épargne provoque des crises financières par Joachim Fels, PIMCO Global Economic Advisor.

Cet article explique que le taux d’intérêt négatif est une situation normale dans la mesure ou la quantité d’épargne excède les besoins de financement. Ainsi, considérant que le taux d’intérêt est le résultat de l’offre et la demande de monnaie, celui ci devient naturellement négatif lorsque quantité d’épargne (=offre) est supérieure à la quantité d’investissement (=demande). Le taux d’intérêt négatif permet alors de détruire l’épargne excédentaire pour assurer un équilibre entre l’offre (=épargne) et demande (=investissement).

Et l’auteur de conclure :

« En dépit des efforts accomplis pour rendre le système financier plus sûr et plus résistant aux crises, il sera très difficile d’éviter les bulles et crises tant que l’épargne souhaitée dépassera sensiblement l’investissement souhaité. Tout comme il sera également très compliqué de surmonter l’excédent d’épargne dans un avenir prévisible. Et pour cause : les principaux facteurs alimentant l’épargne souhaitée, tels que la démographie, les inégalités, la demande des marchés émergents en actifs réputés sûrs, ne peuvent pas être influencés facilement. Il est probable que la seule issue viable réside dans un effort conjoint des principaux pays pour augmenter les dépenses publiques d’infrastructures, d’éducation et autres, afin d’absorber l’excédent d’épargne et d’augmenter le taux d’intérêt naturel.

Malheureusement, les obstacles politiques à une telle stratégie semblent importants. En résumé, je ne saurais trop vous conseiller, dans une vision à long terme, de vous habituer à une Nouvelle Neutralité alimentée par un excédent d’épargne et de vous préparer à l’avènement des prochaines bulle et crise – même si nous ne pouvons pas encore prédire où et quand elles éclateront. »

Dans le même ordre d’idée, relisez cet article « Pourquoi collecte en assurance vie et marché immobilier dynamique sont ils liés ? » dans lequel je vous explique que l’endettement massif des plus jeunes pour se loger profite aux générations précédentes qui épargnent excessivement le produit de la bulle immobilière et de l’endettement des jeunes générations. On pourrait s’interroger sur l’utilité pour la croissance économique d’un endettement massif qui se retrouve non consommé ni investi mais épargné.

 

les retraites sujet prioritaire des - de  35 ans

 

moins de 35 ans épargne

 

Pourquoi épargner

 

épargner pour financer la retraite

 

Rassurants, car  cela tend à démontrer que l’avenir de la distribution de l’épargne et le modèle économique des compagnies d’assurance vie ont encore de beaux jours devant eux. cela tend à démontrer que les français sont conscients de insoutenabilité actuelle du système de retraite par répartition et qu’il convient de trouver des solutions :

– Allongement de l’âge de départ à la retraite ;

– Augmentation des cotisations ;

– Aucune, mais acceptation que la retraite doit être anticipée pour celui qui souhaite disposer d’un revenu suffisant pour disposer d’un cadre de vie attrayant.

L’acceptation qu’en l’absence de mesures fortes, le déséquilibre structurel des régimes de retraite aura pour conséquence de réduire le montant des retraites. Comme nous l’exprimions dans cet article « Retraite : Devant la faillite annoncée, la véritable réforme est déjà en marche.« , la retraite pourrait bien devenir un revenu minimum permettant d’assurer les besoins primaires et non un revenu permettant d’assurer un train de vie somptuaire.

Seul celui qui aura anticipé cette situation et organisé son patrimoine pour choisir son train de vie à la retraite pourra disposer d’un revenu attrayant (même si la réponse pourrait rapidement évoluer, notamment sous l’influence de la génération Y aux codes différents… Pourquoi attendre 65 ans ou 70 ans pour vivre ?)

 

Vaste débat.

 

Source : Les Français, l’épargne et la retraite

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
 
Ce sont trois livres de conseils pour vous permettre d’optimiser la gestion de votre patrimoine : « Investir dans l’immobilier » ; « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« . Déjà des milliers d’exemplaires vendus à ceux qui veulent comprendre comment investir, valoriser leur patrimoine ou le transmettre !
 
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. Comme nous vous l’expliquons dans cet article « Comment rendre la gestion de patrimoine accessible à tous ? », l’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

 

Découvrir notre offre de conseil patrimonial


5 Comments

  1. Epargner au lieu d’investir et prendre des risques…. Faillite d’un système et une jeunesse dont les arrières grands- parents seraient effarés de voir un tel manque de passion de recherche, d’entreprendre, de tenter, d’inventer, d’explorer…..Syndrome de précaution….Un tel comportement ne sauvera aucun régime de retraite.

  2. C’est quoi la différence entre « épargner » et « investir » ?

    Pour moi, il n’y en a guère, et j’ai ‘investi/épargné » (de manière diversifié dès que la somme a été conséquente, entre livrets, produits de taux, actions, puis immobilier, et « divers ») depuis que j’ai touché mon premier salaire, pour un job d’été. Et il y a un moment que mes « revenus du patrimoine » représentent plus que mes « revenus du travail ».

    • B.BOISJOT says:

      Une bonne nouvelle sur la dernière ligne : 27% des demandeurs de conseils sont prêts à payer pour cela ! Il y a encore de la marge de progression, mais le mouvement est là.
      Quant au prix moyen de 81 €, quelle en est l’unité : prix de l’heure, du bilan annuel, de la consultation initiale, ou ????
      Je ne rouvre pas ici le débat sur les rétrocessions, mais on ne peut pas espérer décemment un conseil vraiment indépendant si on ne le paie pas au moins 100 €/h (un médecin généraliste fait 4 x 23 = 92 €/h s’il ne pratique pas de dépassement).

  3. Fredy Gosse says:

    Il serait son temps de devenir tous cigales ou que lEtat ratisse tout au dessus du minimum pour survivre….Tous pareils enfin…. La situation actuelle est intolérable des fourmis ont plus au soir de leur vies ,c est incohérent
    L avenir serait donc tous à la sebille .l homme prouve tous les jours sa capacité affaire son malheur alors pourquoi pas
    Écoutez pour faire ces conneries j espère que ça prendra encore un peu de temps

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.