Cela fait plusieurs mois que nous insistons sur une idée devenue primordiale pour la gestion de votre patrimoine : Dans un monde ou personne ne connaît la valeur de l’argent à force de dévaluations forcées par des politiques monétaires suicidaires, l’épargne n’a pas d’avenir.
Dans le meilleur des cas, votre épargne sera progressivement « grignotée » par la répression financière avec un rendement inférieur au taux d’intérêt naturel, et dans le pire des scénarios, votre argent pourrait bien être « bloquée » par des institutions préoccupées par le sauvetage du système (cf »Pour ne pas subir les taux d’intérêt négatifs, il faut s’endetter et investir…« )
Nous avons développé cette idée dans de nombreux articles tels que « Quelles stratégies pour gérer son patrimoine en 2016 ? » ; « Comment investir pour profiter des mutations profondes de la société ?« .
 
 

Mais au fait, à quoi ça sert l’épargne ? … Comment peut on espérer s’enrichir avec un argent qui ne sert à rien ?

L’épargne, c’est votre argent qui n’est pas investie dans un actif réel et tangible. L’épargne, c’est un droit de créance sur un organisme bancaire ou assurance, il s’agit de l’ensemble des produits financiers souscrits dans votre banque mais également dans votre contrat d’assurance vie en fonds euros.
Se débarrasser de l’épargne, c’est réduire au maximum la part de votre épargne placée dans ces supports financiers, et notamment plus particulièrement de l’épargne long terme.
Le sujet est même de savoir si l’épargne n’est pas une erreur et de s’interroger sur la pertinence réelle de l’accumulation d’une épargne importante. Pourquoi accumuler de l’argent non investie ? Puisque cet argent n’est pas utilisé, comment pourrait il être générateur d’une valeur quelconque ?
Comment peut on raisonnablement espérer s’enrichir avec son épargne à long terme ? L’enrichissement ne peut être que le résultat d’une utilisation de l’épargne au service de la création de valeurs. Sans utilisation de l’épargne, aucune rémunération et encore moins enrichissement n’est possible.
Et c’est tout le sujet du moment. En temps normal, l’épargne n’est pas totalement inutile et c’est le système bancaire qui est chargé de la valoriser en permettant la mise en relation entre :

– Des ménages qui sont structurellement en capacité de financement et qui possèdent de l’épargne ;

– Des entreprises qui sont structurellement en besoin de financement et qui ont besoin d’argent pour investir, se développer et créer de la valeur.

 
C’est alors que la confrontation entre l’argent des ménages et le besoin des entreprises permet la fixation d’un taux d’intérêt qui rémunère l’épargne pour sa capacité à participer à la création de valeur.
 
Malheureusement pour l’épargne, heureusement pour nous tous, nous vivons un moment historique de mutation de la société. Cette mutation sociétale, probablement bien plus puissante qu’une simple évolution économique, conduit à une abondance d’épargne devenue inutile et impossible à rémunérer face à un moindre besoin de financement : Les entreprises n’investissent plus… car ont bien intégré que les recettes du passé ne feront plus leur succès de demain, et les besoins de financement de la société de demain ne sont pas encore totalement connus (et pour le moment très insuffisants).
Le monde d’hier s’écroule, il convient de ne plus y investir ; Le monde de demain se construit, mais le besoin d’investissement sont encore trop faibles pour totalement compenser l’effondrement du monde d’hier.
Bref, l’épargne est abondante, très supérieure aux demandes de financement. L’épargne ne peut plus être rémunérée et cette abondance doit même être réduite. C’est le rôle des taux d’intérêt réels négatifs.
 
 

C’est alors que vous devez progressivement rendre votre argent utile et source de valeur (et la valeur n’est pas nécessairement pécuniaire).

Une fois ce constat d’un argent qui ne sert plus à rien, reste à savoir comment mieux utiliser votre argent pour le valoriser ! Vous devez abandonner l’idée d’accumuler votre argent pour vous enrichir ! C’est une erreur, l’épargne pourrait prochainement être source d’appauvrissement !.
Vous devez donc, et cela ne s’annonce pas comme une mince affaire, progressivement investir votre épargne dans l’économie réelle, c’est à dire la rendre utile pour lui redonner de la valeur. Les solutions sont multiples :

– L’immobilier et la construction ou l’adaptation d’un logement à cette nouvelle donne induite par le changement sociétal ;

– Les entreprises, en devenant directement actionnaire dans un PEA, PEA PME, grâce au crowdfunding équity ou crowdfunding lending (prêt aux PME) ; Il est également possible de devenir actionnaire via des fonds, la propriété directe n’est pas remise en cause (sauf s’il s’agit d’unité de compte d’un contrat d’assurance vie)

– L’énergie, pourquoi pas devenir producteur d’énergie renouvelable ou simplement propriétaire d’un forêt dont le bois est évidemment une source d’énergie mais également une matière première.

– Les matières premières telles que la terre agricole louée à long terme à des agriculteurs bio (Oui, car la valeur du capital « foncier » et sa capacité à produire est indéniablement détruite par l’excès d’intrants et son utilisation industrielle). La terre agricole ne doit pas être source d’enrichissement, on ne doit pas spéculer sur un actif aussi essentiel, mais utiliser votre argent inutile pour l’investir dans une terre agricole à très long terme à nécessairement du sens. [Il ne s’agit pas là de rechercher l’enrichissement à court terme, mais simplement de considérer que la propriété à très très long terme d’un actif sain qui sert à nourrir la population doit avoir du sens ] ;

– Le don et la participation au développement d’une société durable… Donner pour participer à la construction de l’intérêt collectif n’est il pas une sorte d’investissement long terme ?

 
 

Dans un monde ou l’argent n’a plus de valeur, la valeur d’un actif réside dans sa capacité à générer des revenus ou une jouissance futures

Mais attention, il faut oublier vos vieux réflexes et la recherche de TRI, rendement, rentabilité, plus values, ces notions ne sont elles pas d’un autre temps. Comment voulez vous calculer la rentabilité d’un investissement alors même que la monnaie dans laquelle il est exprimé n’a plus de valeur (ou du moins que personne n’est capable de la déterminer).
C’est alors qu’en l’absence de valeur, il convient de revenir aux fondamentaux. La valeur d’un actif, c’est la valeur de la jouissance, du revenu, de l’usage. Le reste n’est que futilité. La valeur n’est pas toujours pécuniaire.

– La valeur d’une résidence principale, c’est le prix de son cadre de vie et du foyer pour sa famille ;

– La valeur d’une résidence secondaire, c’est le prix de souvenir et d’un cadre de vie somptuaire pour sa famille ;

– La valeur d’un investissement dans une entreprise, c’est sa capacité à faire évoluer son modèle économique dans le temps pour générer des bénéfices futurs et s’adapter à la société ;

– La valeur d’un bien immobilier locatif, c’est sa valeur d’usage et le prix qu’une famille sera prêt à consacrer pour son cadre de vie, c’est à dire le loyer ;

– La valeur d’une terre agricole, c’est la valeur (qualité et quantité) de la nourriture qui en sortira ;

– La valeur d’une forêt, c’est la valeur d’usage du bois qui en sortira ;

– … Quelque soit la variation de la valeur de l’argent dans le temps, vous devriez être relativement protégé !, car si la valeur de l’argent change, l’usage persiste ! Et vous avez tout parié sur l’usage !

Ainsi, en oubliant la valeur du capital et en revenant aux fondamentaux, vous aurez de grandes chances de réussir votre gestion de patrimoine (cf »Oubliez la valeur de votre patrimoine, seuls les revenus futurs générés par votre patrimoine sont importants…« )

Leblogpatrimoine.com vous conseille dans la gestion de votre patrimoine
Bilan patrimonial
  • Conseil en gestion de patrimoine INDÉPENDANT
  • Un tarif unique de 89€ TTC, sans surprise
Découvrir le service
Assistance patrimoniale
  • Un abonnement pour un accompagnement patrimonial PREMIUM
  • Un tarif unique de 350€ / mois, sans surprise, sans engagement de durée
Découvrir le service
Livres et formations

3 livres pour vous former et apprendre à gérer votre patrimoine

Découvrir les livres

21 commentaires