Les discussions en commissions de finances autour de la loi SAPIN 2 et plus particulièrement de l’article 21 bis se sont encore une fois révélées très intéressantes, et révèle parfaitement l’intention du législateur.

Pour mémoire, l’article 21 bis de la loi SAPIN 2, c’est le fameux article qui autorise le blocage de vos contrats d’assurance vie en cas de risques représentant une menace grave et caractérisée pour la situation financière des compagnies d’assurance vie (et notamment en cas de hausse des taux d’intérêt)

A ce titre, je vous engage à lire nos article sur le sujet afin de comprendre les enjeux : « Peut on encore conseiller l’assurance vie comme un produit garanti et disponible ? » et « Assurance vie : le gouvernement pourra suspendre, retarder ou limiter les rachats, arbitrages, ou avances grâce à la loi SAPIN 2« .

 

Tous nos conseils dans 3 livres !
 

  • « Investir dans l’immobilier » : Tous nos conseils et stratégies pour réussir votre investissement dans l’immobilier ! 375 pages de conseils et de stratégies.

 

Des livres vendus à des milliers d’exemplaires et dont les lecteurs reconnaissent la qualité !

 

Je ne vous en dis pas davantage, je vous laisse juger :

 

Et plus précisément, la synthèse du rapporteur de la commission des finances :

 

Pour l’analyse dans le détail, voici les trois amendements votés sur l’article 21 bis de la loi SAPIN 2 :

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.  

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques

Amendement CF3 : « A l’alinéa 8, supprimer les mots :

« lorsqu’ils contractent des engagements dont l’exécution dépend de la durée de la vie humaine, »

Exposé sommaire : Le Rapporteur partage la position du Sénat concernant la dimension caractérisée de la menace pour la situation financière, ainsi que la nécessité de publier les décisions prises dans ce cadre. Il propose toutefois de supprimer la limitation du dispositif de surveillance macroprudentiel aux seules activités dont l’exécution dépend de la durée de la vie humaine.

Amendement CF49 : « Après les mots : « vie humaine, », rédiger ainsi la fin de l’alinéa 8 :

« afin de prévenir des risques représentant une menace grave et caractérisée pour la situation financière de l’ensemble ou d’un sous-ensemble significatif de ces personnes ou pour la stabilité du système financier, prendre les mesures conservatoires suivantes : ».

Exposé sommaire : Amendement de précision rédactionnelle visant à garantir que les mesures conservatoires prises par le HCSF ne seront déclenchées qu’en cas de menace grave et caractérisée pour la situation financière de l’ensemble ou d’un sous-ensemble significatif d’organismes d’assurance ou pour la stabilité du système financier.

Amendement CF4 : Exposé sommaire : Le Rapporteur partage la position du Sénat concernant la nécessité de publier les décisions prises, à l’instar des autres pouvoirs macroprudentiels contraignants du HCSF. Il propose dans ce cadre quelques adaptations de nature rédactionnelle concernant la publicité de la décision, et d’ouvrir aux personnes concernées la possibilité d’effectuer également un recours en annulation devant le Conseil d’État de la décision.

 

 

Bref, circulez brave gens, y a rien à voir !

Qui sommes nous ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :   
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. Comme nous vous l’expliquons dans cet article « Comment rendre la gestion de patrimoine accessible à tous ? », l’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –   

 Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

  

Découvrir notre offre de conseil patrimonial



Posez vos questions et obtenez nos réponses

12 Comments

  1. Bonjour Guillaume
    J’ai du mal à bien comprendre la portée et toutes les implications de cette loi. Vous pourriez développer ?

    • C’est simple, en une ligne: si les caisses des compagnies d’assurance et autres organismes financiers sont vides la Loi autorise le blocage de votre compte: on ne chypre pas votre argent, on le met bien au chaud en attendant des jours meilleurs.

      Ayez en mémoire que ledit sinistre des Finances n’a pas d’AV déclarée ………..

  2. Le vote à l’assemblée nationale ne semble faire aucun doute …

    • Les extrêmes auront encore beau jeu de mettre en avant la collusion des droites et gauches traditionnelles avec le Monde de la Finance.

      Avez-vous vu quelque part ces GDS (gentils dépités et autres sénateurs) mettre au vote la réduction drastique de leur nombre?

      Diviser par 2 a minima.

  3. Bonjour à tous,
    Savez vous si la loi Sapin II s’appliquera à tous les contrats d’assurance vie sans exception?
    On a bien compris que ce sont les fonds euros qui sont visés et pénalisés par une hausse brutale des taux d’intérêt.
    Mais quid des contrats sans fonds euros et avec uniquement des UC?
    Et en particulier les contrats à annuités variables qui, de fait et contractuellement, distribuent des revenus mensuels programmés et qui ne sont rien d’autre que des rachats partiels prévus dès l’ouverture du contrat?

    • Je crois que oui, à confirmer, ce sont tous ces contrats sans exceptions.

      J’ai même lu récemment que l’assureur (après feu vert gouvernemental?) pourra tricher sur la participation aux bénéfices, dont seulement une petite part pourra être distribuée et ainsi gonfler les avoirs de ces sociétés.

      C’est également vrai pour les rachats temporaires qui pourront être bloqués.

      En résumé, c’est simple: l’argent de l’AV ne vous appartient pas, ce n’est qu’une créance détenue auprès de l’assureur ou du banquier, et ils pourront faire quasi ce qu’ils veulent avec le magot.

      Le bail in remplace le bail out

      Le sieur Sapin s’en fiche, il n’a pas ce type de contrat en portefeuille 🙂

  4. Bonjour ,

    les fonds euros de droit luxembourgeois sont ils concernés par Sapin 2 ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.