A l'occasion de la publication d'une analyse de l'AUREP et plus particulièrement de la publication d'un article de Jean AULAGNIER intitulé "Nouvelle clause type : « mon conjoint, à défaut mes héritiers ». Contourner les réticences des assureurs aux clauses à option", je vous propose de faire le point sur la clause bénéficiaire de votre contrat d'assurance-vie.
Vous le savez, un contrat d'assurance-vie est un placement financier qui possède une double stipulation :

Une stipulation pour soi-même, c'est à dire la capacité pour l'épargnant de disposer de son capital assurance-vie au gré de ses besoins pour obtenir des revenus complémentaires à la retraite par exemple ;

 

Une stipulation pour autrui, c'est à dire la capacité pour l'épargnant de désigner un tiers bénéficiaire qui recevra le capital au décès du souscripteur du contrat d'assurance-vie; Une parfaite rédaction de la clause bénéficiaire est indispensable pour une transmission optimale ; à défaut d'une bonne rédaction,...

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Conférences patrimoniales
Abonnement patrimonial
Livre et formations 
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Conférences patrimoniales

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :