Alors que tout va bien dans le meilleur des mondes, que les banques centrales continuent d’inonder le monde de leurs liquidités inutiles pour relancer la croissance économique, que les bourses restent en totale déconnexion avec l’économie réelle et que nos gouvernants continuent de faire croire au retour de la croissance pour bientôt, Moody’s vient une nouvelle fois de dégrader la note de la France. Le AAA est bien loin. Nous sommes maintenant noté de manière identique par les trois principales agences de notation. Dans son communiqué de presse Moody’s écrit sobrement :

« la faiblesse continue des perspectives de croissance française qui devraient perdurer jusqu’à la fin de la décennie. Le défi que la faible croissance couplée à des contraintes institutionnelles et politiques représentent pour la réduction significative de l’important fardeau de la dette »

Au moment de l’éclatement de la crise de 2008, les experts ont accusé de laxisme les agences de notation qui avaient manifestement négligées les risques liés aux subprimes. Il faudra trouver d’autres coupables pour la prochaine crise, car le message est pour le coup très clair ! 

Besoin d’un conseil ?

Vous rêvez d’un conseil en gestion de patrimoine qui n’a rien à vendre à part ses conseils ? Ça tombe bien, c’est notre métier !

Qu’il s’agisse d’une simple question ou d’un audit complet de votre situation patrimoniale, nous sommes en mesure de vous accompagner au gré de vos besoins et de vos projets de vie. Pour bénéficier de nos conseils, trois solutions :

 

 

L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour bénéficier de notre expertise pour gérer votre patrimoine ou trouver les réponses à vos questions fiscales, juridiques, financières. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes à 1 heure pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 89€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Nouveau ! L’accompagnement patrimonial PREMIUM– Un abonnement mensuel pour bénéficier à tous moments des conseils de votre conseiller en gestion de patrimoine indépendant ! – Un service proposé au prix de 350€ TTC / mois (sans engagement de durée – 1 mois, 3 mois, 6 mois, 10 ans, c’est vous qui choisissez pendant combien de temps vous avez besoin de nos conseils).

 

Découvrir notre service d’accompagnement patrimonial

 


6 Comments

  1. La dette est mondiale…
    Elle s’est aggravée depuis 2008 !

    Mondialisation européenne, Intégration européenne (€ !!).
    Quelle marge de manoeuvre pour un pays aujourd’hui ??

    Un début de réduction des déficits publics n’ aura pas d’ effet, sauf négatif.
    Un statu quo n’ aura pas d’ effet, sauf négatif lui aussi.

    Dans tous les cas ça va mal.
    Peut être vaut il mieux cesser de s’inquièter…
    Seule une guerre relancera la machine pour un autre cycle de destruction/création. Si la Nature le/la supporte.

    Cette dégradation rejoint celles de deux autres agences.
    Si ça va mal, ces agences ( et nos politiques journalistes éco qui ont toujours raison) diront:  » on vous l’avait dit, ne vous en prenez qu’à vous même).

    C’est bien, mais c’est une non nouvelle…une de plus.

  2. Excellente conclusion de Guillaume que j’ai lu (e) trop rapidement:
    Au moment de l’éclatement de la crise de 2008, les experts ont accusé de laxisme les agences de notation qui avaient manifestement négligés les risques liés aux subprimes. Il faudra trouver d’autres coupables pour la prochaine crise, car le message est pour le coup très clair !

  3. Malheureusement, l’article oublie l’information la plus importante, à savoir la nouvelle notation attribuée à la dette de la France (Aa2, soit la troisième meilleure note possible, correspondant à AA chez S&P) et fait complètement l’impasse sur les atouts du pays qui sont aussi mentionnés dans le communiqué de Moody’s.
    Les personnes qui seraient alarmées à cette lecture devraient alors plutôt vérifier la composition de leurs fonds en euros, pour lesquels il est probable que trois quarts de la dette obligataire ait une notation égale ou inférieure…

  4. Je rejoins szboda sur l’idée que tout ceci finira mal ..trés mal…nos économies planétaires qu ‘elles soient occidentales ou émergentes ne reposent que sur le seul complexe militaro industriel….La référence aux 30 glorieuses est tronquée .Cette période ne fut que très basiquement la reconstruction de ce qui vait été détruit…aujourd hui il n y a plus de relais de croissance et cela sur l ensemble de la planète…on ajoute à cela une surpoputation terrestre à progression géométrique dont nous refusons de voir les conséquences…des ressources naturelles qui se raréfient et bien sûr des idéologies d’un autre âge..bonjour le cocktail…la seule inconnue c est la date…je sais que cela fait un peu café du commerce …mais vraiment je ne vois pas comment nous pourrions y échapper…

  5. Bonjour Paul.

    Attention, je ne suis ps pessimiste.
    La meilleure façon de désamorcer une prophétie auto réalisatrice, c’est de la dénoncer.

    Il existe des solutions. Il faut améliorer la connaissance et l’ éducation. Il faut mettre en garde pour que tout ce qui pourrait être négatif ne se réalise pas.

    Une autre croissance respectueuse est elle possible. Comment passer de l’ une à l’ autre.
    Une transition douce est elle possible ou faut il un vrai choc, fut il inventé comme le réchauffement ( je provoque). Peut on fédérer sur ce thème ? Peut on encore dialoguer quand la peur et si la peur s’en mêle ? Je ne crois pas, donc il faut cesser d’ avoir peur et agir même modestement.
    Se protéger c’est aussi protéger les autres, indirectement.
    Est possible de retrouver de la liberté quand tout devient contraint, que les seules solutions seraient un gouvernement mondial (qui n’est sans doute pas souhaitable), et à l’autre bout plus de liberté des acteurs de base ?
    Pas simple.

  6. Cher szboba ..je ne peux que plusssoyer à ce que vous dîtes…et notamment au sujet de l’éducation car sans elle point de salut… Socrate déjà vantait ses mérites …mais regardez ou nous en sommes aujourd hui….
    je parlais là d’un horizon à 10 ou 15 ans (peut être moins qui le sait …)…avant qu ‘une crise planétaire n éclate
    la croissance raisonnée quant à elle est à mon sens une douce utopie , comment voulez vous brimer des milliards d individus de cette folie consommatrice dont nous autres occidentaux nous nous sommes repus de puis 50 ans..
    nos dirigeants à l échelle planétaire ont manqué de
    clairovoyance et de courage…
    je suis beaucoup plus pessimiste que vous …le gouvernement planétaire serait en effet une seule solution…les hommes y viendront mais bien plus tard mais d ici là….
    bien à vous

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement à la lettre du patrimoine