Formation loi de finances 2018

Nous l’écrivons ici depuis des années : la hausse des marchés actions trouve son explication dans l’interventionnisme massif des banques centrales déterminées à lutter contre la déflation. Ces politiques monétaires particulièrement agressives permettent de repousser le moment de la reconnexion entre l’économie financière et l’économie réelle. La crise de 2008 n’est pas résolue, nous avons seulement multiplié les doses de morphine pour nous faire oublier la réalité de la douleur.

La morphine, c’est la liquidité mondiale, l’abondance d’argent dont le monde n’a pas besoin qui s’accumule dans les différents actifs et qui est à l’origine de bulles spéculatives toujours plus grosses.

« Investir dans l’immobilier ». Tous nos conseils dans un livre pour réussir votre investissement immobilier.

J’ai écrit ce livre, non pas comme un livre, mais véritablement comme un outil qui doit vous permettre de vous former avant d’investir. Il est le résultat de 18 mois de travail de rédaction, mais surtout plus de 10 ans d’expérience, de conseils et de formations prodiguées auprès de professionnels de la gestion de patrimoine, notaire, expert-comptable ou d’étudiants.

 
Ce livre doit vous donner les moyens réussir votre investissement immobilier et ce, quelque soit votre niveau de connaissance et votre expérience dans l’investissement immobilier. 

 

Découvrir le livre

 


Pour autant pas de panique, les banques centrales veillent et nous protègent contre la volatilité des marchés financiers ! Quoiqu’il arrive, le consensus est persuadé que l’inflation monétaire est infinie, c’est à dire que les banques centrales ne laisserons jamais tomber les spéculateurs !

Dormez tranquille brave gens, on s’occupe de votre argent, avec les banques centrales vous ne craignez rien !

Depuis 2012, nous sommes tous collectivement persuadés que plus rien ne peut nous arriver grâce à la toute puissance des banques centrales ! Les marchés financiers ne peuvent que monter et ce n’est surement pas la perspective d’une nouvelle crise financière ou ralentissement de l’économie qui doit vous effrayer.

En effet, dans une telle circonstance, les banques centrales reprendront de plus belle leur stratégie d’inflation monétaire et les bourses mondiales reprendront le chemin de la hausse en toute sérénité.

Sommes nous certain de la réalité de cette belle narration autour de la surpuissance des banques centrales ?

Et si les banques centrales rechignaient à poursuivre leur expérience monétaire ? Et si la prochaine fois, la banque centrale ne faisait rien ? ou du moins nettement moins qu’attendu ?

Le problème avec le consensus, c’est qu’il a toujours raison, jusqu’au jour ou on s’aperçoit qu’en fait il avait tord.

Comparateur de crédit immobilier : Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier

taux-credit-immobilier-plus-bas

2018, devrait être une excellente année pour investir dans l’immobilier pour l’investisseur habille qui saura s’investir dans la recherche d’un bien immobilier capable de traverser les mutations en cours (cf »Pourquoi c’est vraiment le bon moment d’investir dans l’immobilier pour l’investisseur habile’).

Les taux sont au plus bas, c’est le moment de s’endetter pour investir et valoriser son patrimoine. Voici le barème des meilleurs taux de crédit immobilier grâce à notre comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier ou votre renégociation :

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux


N’est il pas prudent de retrouver son bon sens paysan et abandonner l’idée selon laquelle cette fois c’est différent ?

Ne doit on pas abandonner nos certitudes et retrouver notre vigilance face aux discours dominant qui se veut rassurant ?

En effet, après 8 années de déformation monétaire, il est tentant d’être persuadé que plus rien n’arrêtera la liquidité mondiale. Mais pour quels résultats ? N’arrivons nous pas au période charnière, ou les inconvénients vont devenir plus importants que les avantages ?

J’en sais rien ! Mais n’oubliez pas « le consensus a toujours raison, jusqu’au jour ou on s’aperçoit qu’en fait il avait tord »

A suivre …

Ces autres articles devraient vous intéresser :


12 Comments

  1. Je pense que les banques centrales n’ont pas le choix et devront continuer a inonder le marche de liquidité pour que la machine continue a tourner … le japon a une dette équivalente a 250 % du PIB … ya de la marge encore … sinon c’est le mur et Lehman sera un gentil souvenir a cote de ce qu’il pourrait arriver.

  2. Jean Claude says:

    Il y a une difference par rapport a 2008 . Maintenant on a de nouveaux contributeurs pour boucher les trous et on peut imaginer que en plus d’une intervention des banques centrales , les banques en vertu des directives europeennes feront payer créanciers , actionnaires , puis , nous y voila ….
    taperont sur les comptes clients . On presentera cela comme un emprunt , sorte d’impot secheresse . Donc n’écartons rien , surtout vu la tres grande sagesse de ceux qui gouvernent les pays moteurs tels les USA etc . Mais l’essentiel c’est la santé , une maison au coeur du plateau de Millevaches pour aller pecher la truite et ramasser les cepes , le reste n’est que superflu !

    • Plein de bon sens tout ça 😉
      en effet les directives bancaires de 2014-2015 et plus récemment la directive sapin sur les assurances vie entre autres … tout est prêt pour un remake a grande échelle de ce qui s’est passe a Chypre en 2013 …

  3. Bien Guillaume,

    En résumé, ne surtout pas confondre le sens commun et le bon sens …….

  4. keith kennedy says:

    effectivement je pense qu’un nouveau Chypre peut arriver bien que l’on nous dise que cela ne peut se produire (alors pourquoi faire Sapin 2.)
    c’est frustrant de penser que Jean Charles a raison. quelles sont les solutions:
    -une tonne de contrats assurance vie chez toutes le banques ( i;e 70000€ x X banques)
    -des contrats AV au luxembourg ( plus cher mais c’est le prix d’une petite tranquillité)
    -de l’immobilier ( surtout sa résidence principale)
    -une partie de liquidité planquée sous le matelas
    je pense que je vais partir à la pêche avec Jean Charles

  5. OlivierSpb says:

    On peut dormir tranquille.
    Le rôle des BCE n’est pas de sauver les cours de bourse et donc de préserver les investisseurs en actions ou autres titres c’est d’enrayer un processus de réaction en chaîne qui conduirait à l’explosion du système.
    Ils l’ont bien compris en 2008 car le lâchage de Lehmann Bros a failli tout faire péter.
    Ils interviendront sans aucun doute en cas de crise mais j’espère que cette fois quelques centaines de banquiers se retrouveront en prison.
    Après 2008, un seul s’est retrouvé au tribunal, Fabulous Fab. https://fr.wikipedia.org/wiki/Fabrice_Tourre
    Ce qui permet aujourd’hui les banques d’inonder le marché de nouveaux produits toxiques en ayant un sentiment d’impunité.

  6. « j’espère que cette fois quelques centaines de banquiers se retrouveront en prison. »

    Oui , cela évitera peut être que plusieurs ne se jettent par la fenêtre à l’insu de leur plein gré (Monte Paschi) ou ne se suicident « d’une balle dans la tête par derrière » (Allemagne/USA)

  7. faut pas faire abstraction d’une éventuelle révolution; je pense que beaucoup en on marre de leur petit manège ….

  8. Dans ce contexte d’incertitude où vous me plongez tous, que vaut-il mieux choisir en cas d’indemnisation d’un préjudice: rente ou capital?
    Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*