Cet article n’a aucune vocation polémique ; Il ne s’agit pas de faire de politique ou de stigmatiser qui que ce soit. Cette question du chômage de masse que l’on nous décrit au quotidien est très importante car dans un contexte de reprise économique puissante, la pénurie de main d’œuvre, c’est à l’incapacité des entreprises à trouver des salariés, pourrait enclencher la fameuse « boucle d’augmentation des salaires », indispensable pour une inflation durable.

Je voudrais seulement partager une impression avec vous.

Et si nous étions déjà au plein emploi ? En effet, malgré des médias qui nous expliquent que nous sommes dans un chômage de masse, je ne connais pas de personnes qui soient véritablement au chômage.

C’est une question que je me pose depuis de nombreux mois, mais que je n’osais pas poser ici sur la place publique à cause du risque de dérapage populiste et politique que je ne souhaite pas.

Peut-être ne suis je qu’un petit bourgeois hors sol déconnecté de la réalité de la vie réelle. Peut être ai je la chance de résider dans une région dynamique non concernée par cette question du chômage de masse. Je ne sais pas, et vos commentaires et réponses devraient m’apporter la réponse.

En tout état de cause, je ne connais pas de véritables chômeurs. Personne. Et surtout, à chaque fois que je pose la question aux personnes que je rencontre, la réponse est toujours la même après quelques instants de réflexion : Euh, oui, tu as raison, moi non plus.

Bref, je ne connais pas de chômeurs.

En revanche :

  • Je connais quelques personnes qui touchent une allocation chômage à la suite d’une rupture conventionnelle de convenance car arrivé à 58 ans, après une belle carrière, le chômage est une forme de pré-retraite qui arrange aussi bien l’entreprise que le salarié ;
  • Je connais de nombreux créateurs d’entreprises qui profitent de l’allocation chômage pour lancer leur activité professionnelle ;
  • Je connais de nombreuses personnes qui sont en formation ou en reconversion professionnelle (plus ou moins exotique d’ailleurs) ;
  • Je connais des personnes qui ne peuvent plus travailler avec des excès professionnels qui se sont terminés en burn-out, véritable mal qui détruit de nombreux salariés épuisés qui ne peuvent plus travailler ;
  • Je connais aussi des personnes qui ne possèdent pas de diplômes et une faible capacité de travail ; Ces personnes inemployables ne parviennent pas à s’installer dans le monde du travail et à suivre le rythme imposé par la productivité exigée par les sociétés. Ces personnes sont malheureusement inemployables et galèrent de petits boulots en petits boulots ;

En revanche, je connais de très nombreuses entreprises qui ne parviennent pas à recruter des salariés !

Des entreprises qui recherchent des diplômés / compétent qui sont aujourd’hui en plein emploi, mais également des entreprises qui recherchent des salariés à faible qualification et qui n’arrivent pas à trouver des salariés qui ont suffisamment envie de travailler pour accepter la contrainte que représente le travail.

Est ce qu’on peut parler de chômage de masse, la situation d’une part de la population qui n’est pas en capacité de travailler. Demain, quelque soit le niveau de la croissance économique, est ce que ces personnes retrouveront leur aptitude à être productif ? Je ne crois pas.

Peut on vraiment parler chômage de masse alors que de nombreux chefs d’entreprises ne cessent d’expliquer qu’ils n’arrivent pas à recruter des salariés capables de travailler au niveau exigé ?

Est ce que vous partagez mon impression ou suis-je définitivement hors sol ?

La réponse à cette question est très importante :

  • Si j’ai tort et que le chômage de masse est un véritable problème, alors la question de l’inflation est un faux sujet car la réserve de main d’œuvre empêchera la boucle salaire/prix indispensable pour une inflation durable ;
  • Si j’ai raison et que nous sommes déjà en plein emploi, alors la question de l’inflation risque bien d’être un véritable sujet dans les prochaines années.

Est ce que vous partagez mon impression ou suis-je définitivement hors sol ?

ps : N’oubliez pas de cliquer sur « valider mon vote » pour enregistrer votre choix.

Coming Soon
Est ce que vous partagez mon impression ou suis-je définitivement hors sol ?
Est ce que vous partagez mon impression ou suis-je définitivement hors sol ?
Est ce que vous partagez mon impression ou suis-je définitivement hors sol ?

A suivre.

ps : J’espère que vous ne jugerez pas le discours trop dur ou stigmatisant. Je n’ai aucune volonté politique ou polémiste, ce qui m’intéresse c’est la situation réelle au delà des postures des uns et des autres, car au final, la question de l’inflation tient dans la répons à cette question.

Besoin de nos conseils ? Découvrez nos offres et services :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

155 commentaires