Le CAC40 s’effondre de plus de 40% depuis les plus haut et de plus de 35% depuis le début de l’année 2020.
La situation est incroyablement complexe. Le pays est à l’arrêt ; Le monde est à l’arrêt. La facture du coronavirus va être astronomique pour les budget des nations ; Les scientifiques semblent unanimes, le confinement, la destruction de l’économie est la seule solution pour sauver des vies; Nous vivons là un moment inédit.
L’apocalypse financière dans un premier temps, avant l’apocalypse économique, mais c’est le prix que nous avons collectivement décidé de payer pour sauver des vies. La société actuelle n’accepte pas d’autres solutions.
Bref, les cours de bourse chutent, chute de manière inexorable ; Le marché n’arrive plus à donner un prix face à une économie dont les fondamentaux sont remis en cause à court terme.
Lorsque je vois ces baisses de cours depuis le début de l’année, j’ai envie de saisir cette occasion pour investir à long terme en me disant qu’à ce prix là, c’est vraiment un bon investissement à long terme. N’est ce pas le principe même de l’adage « Vendre au son du clairon, acheter au son du canon ».
En ce moment, vous qui voyez les cours de bourse s’effondrer jour après jour, deux personnages s’affrontent en vous :

  • Le pessimisme, tendance collapsologue / survivaliste, qui savait bien que le monde ne tournait pas rond et qu’au fond le coronavirus ne fait de révéler les maux d’une société qui ne savait plus comment se réinventer ; Le Pessimiste qui croit assister à l’effondrement d’un monde ;

 

  • Et le réaliste, tendance capitaliste, qui sait bien qu’il faut que tout change pour que rien ne change. Oui, nous traversons une crise majeure, Oui, elle pointe les dysfonctionnement d’une société qui ne savait plus comment se réinventer, mais surtout qu’il ne s’agit que d’une énième crise du capitalisme qui nous permettra de mieux nous reconstruire pour continuer d’avancer. Nous en avons connu d’autres… et nous en connaîtrons d’autres, l’Homme trouve toujours le moyen de s’en sortir et d’inventer une nouvelle manière de s’adapter et de créer une nouvelle manière de créer de la valeur !

 
Bref, depuis le début de cette crise, j’adopte la stratégie du naif qui veut croire qu’il faut que tout change pour que rien ne change. De toute manière, je n’ai pas le choix ; Croire que le monde va s’effondrer m’obligerait à tout liquider, vous abandonner pour partir vivre dans une ferme dans le Larzac ; Je n’ai pas envie. J’accepte donc de jouer avec les règles qui sont celles de notre monde. Ces règles évoluent, mais elles restent globalement toujours les mêmes : Il faut créer de la valeur à long terme pour sortir gagnant du système.
Je profite donc de chacune des baisses pour investir progressivement sur les marchés actions en achetant des actions d’entreprises dont j’estime le modèle économique suffisamment solide à très long terme pour s’adapter aux mutations en cours. J’investis pour les 15 prochaines années comme expliqué dans cet article « Comment investir sur le marché action à très long terme ? Notre mode d’emploi. ».
Ainsi, j’ai globalement divisé le capital que je souhaite investir en 8 et j’investis chaque 1/8 après chaque gros mouvement de baisse.
Pour le moment, j’ai déjà réinvesti les 4/8 de mon capital respectivement :

– 1/8 lorsque l’indice enregistrait une première baisse de 10% ; C’est à dire autour d’un CAC40 à 5500 points environ ; Il était manifestement trop tôt. Facile à dire après coup ;

– 1/8 lorsque l’indice enregistrait une baisse de 20% depuis les plus haut ;  C’est à dire autour d’un CAC40 à 5500 points environ ; Il était manifestement trop tôt. Encore facile à dire après coup ;

– 1/8 lorsque l’indice enregistrait une baisse de 30% depuis les plus haut ; C’est à dire autour d’un CAC40 à 4800 points environ ; Il était manifestement trop tôt. Toujours facile à dire après coup ;

– 1/8 lorsque l’indice enregistrait une baisse de 40% depuis les plus haut ; C’est à dire hier lorsque le CAC40 était autour de 3600/3700 points.

 
Maintenant, je vais attendre tranquillement avant d’investir le solde de mon capital destiné à cet investissement de long terme. J’ai mis en place un versement programmé de X€ sur le compte espèce de mon PEA pour acheter sans trop réfléchir une partie des 2/8 restants sur les 12 à 18 mois qui viennent.
Les 2/8 restants seront probablement investis au gré de mes envies lors des prochaines baisses violentes. Je veux garder des munitions pour l’avenir car le cycle de baisse n’est peut être pas terminé. Je n’en sais rien ; Personne n’en sais rien.
 

Et vous, ça vous donne pas envie d’investir toutes ces baisses de prix ? Quelle est votre stratégie d’investissement à long terme ?

 
ps : La bourse, c’est relativement simple pour celui qui croit « qu’il faut que tout change pour que rien ne change ». La bourse, ça monte, puis ça baisse inexorablement. Après la hausse, vient la baisse ; Puis après la baisse, viendra la hausse. Le seul problème est qu’il est impossible d’anticiper l’amplitude de la hausse ou de la baisse et le moment ou celle ci interviendra.
 
A suivre …

Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine

65 commentaires