La gestion pilotée est à la mode !

Toutes les compagnies d’assurance vie s’y mettent en vous promettant une solution parfaite pour investir sur les marchés financiers et surtout bénéficier de l’expertise d’un gestionnaire d’actif qui saura vous guider dans les méandres de la finance.
Bref, la gestion pilotée est aujourd’hui vendue comme une solution incontournable face à la baisse inexorable des rendements du fonds euros.
La gestion pilotée est perçue comme étant la solution idéale pour investir sur les marchés financiers pour l’épargnant néophyte qui n’y connait rien (et qui ne veut pas s’investir pour essayer de comprendre l’incompréhensible).

La promesse d’être accompagné dans la gestion financière de son épargne est attrayante … mais la gestion pilotée est elle vraiment la bonne réponse ?

Vous êtes très nombreux à vouloir être accompagné dans la gestion financière de votre épargne.
Le succès de notre expérience du #défi6% illustre parfaitement ce besoin. Le #defi6% est une expérience éditoriale, réalisée par Arnaud SYLVAIN, conseil financier indépendant, qui vise à démontrer qu’il est possible d’obtenir un rendement à long terme de 6% pour votre épargne en assurance vie (cf »DEFI6% : La montée en charge se poursuit sans précipitation et avec prudence … »).
Les épargnants ne comprennent rien aux marchés financiers ; Ils ont donc besoin qu’un « sachant » essaie de les décrypter et leur apporte ses conseils avisés.
 

Ce besoin d’accompagnement sur les marchés financiers est incontestable… malheureusement, la gestion pilotée, telle qu’elle est « vendue » actuellement, n’est pas la solution ! Gare aux désillusions.

Dans les faits, la gestion pilotée n’est autre qu’une gestion sous mandat retravaillée par les services marketing de la compagnie d’assurance vie !
Ainsi, souscrire une gestion pilotée, c’est confier à un gestionnaire de portefeuille le soin de gérer la composition de votre épargne en fonction de vos exigences de risque.
Vous fixer un cadre global de la gestion… et le gestionnaire devra choisir les OPCVM qui permettront de satisfaire ce cadre. Par exemple, lorsque vous choisissez une gestion pilotée équilibrée, vous demandez à votre gestionnaire de portefeuille d’investir -+50% en action et -+50% en obligation. Il n’a pas le choix, il devra obéir à vos ordres, même s’il considère qu’ils sont mauvais.
Le gestionnaire de portefeuille n’aura pas le droit de sortir du cadre que l’épargnant fixe, même si ce cadre n’est pas optimal. Bref, la gestion pilotée n’est autre qu’une sorte de fonds de fonds : Un gestionnaire de portefeuille va sélectionner d’autres gestionnaire de portefeuille pour gérer votre épargne selon le profil de risque que vous aurez fixé.
Vous croyez délégué la gestion de votre épargne à un expert… alors que dans les faits, c’est vous qui fixez les ordres !
Bref, la gestion pilotée, c’est ajouter une nouvelle couche de frais de gestion ! C’est le bonheur pour la compagnie d’assurance vie et les conseils en gestion de patrimoine qui vendent ces solutions :

  • Frais d’entrée ;
  • Frais de gestion du contrat d’assurance vie ;
  • Frais de gestion des OPCVM sélectionnées par le gestionnaire de la gestion pilotée ;
  • Frais de gestion de la gestion pilotée.

Le tout facturé en pourcentage des montants investis comme si la quantité de travail était proportionnel au montant de votre épargne.
 
 

A titre personnel, je ne comprends pas l’utilité de la gestion pilotée, je préfère la gestion conseillée.

A mon sens, la gestion pilotée est une arnaque marketing ! La valeur ajoutée me semble aléatoire mais son coût certain. Pourquoi ne pas investir votre épargne dans un OPCVM diversifié et / ou flexible ? Pourquoi chercher à rémunérer un nouvel intermédiaire ? 
Dans la gestion pilotée : L’épargnant dit au gestionnaire de portefeuille « Je veux investir à hauteur de 50% en action / 50% en obligation. Choisissez pour moi les OPCVM qui me permettront de satisfaire ce profil d’allocation de mon épargne ».
Dans le cadre d’un gestion pilotée, le gestionnaire n’est pas amené à répondre à cette question « Dois je investir sur les marchés financiers ? Faut il préférer les actions ? Les obligations ? L’OR ? … « . Le professionnel de la gestion pilotée ne se pose pas la question de la pertinence de l’investissement, il se pose seulement la question de l’optimisation de la sélection des titres financiers dans le cadre global fixé par l’épargnant.
Dans les faits, personne n’aide l’épargnant dans la répartition de son épargne ! Et les profils de risque sont une réponse IDIOTE au besoin réel des épargnants.
Les épargnants veulent savoir s’il est opportun d’investir sur le marché action… et on leur répond, via les offres de gestion pilotée, faites moi confiance, je suis le meilleur pour sélectionner les titres qui vous permettront de battre l’indice de référence !
Mais ce n’est pas la question ! Les épargnants ne veulent pas investir sur les marchés financiers à tous prix… Ils veulent un conseil pour atteindre leur objectif de rendement. 
 
 

Les épargnants n’ont que faire de leur profil de risque ! Ils veulent savoir si c’est le bon moment pour investir !

Pourquoi un investisseur à la recherche d’un rendement élevé serait il condamné à être exposé à 100% sur les marchés actions, même lorsque le conseiller est persuadé que les marchés sont surévalués ? 
Lorsque les marchés sont trop chers, ils le sont pour tous le monde !
 
L’épargnant doit être capable de faire varier son exposition aux actifs financiers en fonction de l’analyse de fond de son conseiller :

  • Si son conseiller considère que les marchés actions sont trop fortement valorisé, il doit réduire son exposition à ces marchés actions.
  • Si son conseiller considère que les marchés obligataires sont trop fortement valorisé à cause de taux d’intérêt trop bas, il ne doit pas y investir ;
  • Si son conseiller considère que les marchés actions sont à la veille d’une forte valorisation, il doit y investir massivement.

 
 

Répondre à ce besoin d’accompagnement n’est pas le rôle de la gestion pilotée. C’est le rôle de la gestion conseillée !

Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine

16 commentaires