Hier, journée historique pendant laquelle le taux d’emprunt de l’état Français à 10 ans est devenu négatif avec une clôture à -0.06% ! Pour être clair, cela signifie que la France va être payer pour emprunter ! Les emprunteurs anticipent une baisse de la valeur de la monnaie dans les années futures et préfèrent prêter de l’argent à la France, et même payer la France pour qu’elle emprunte, plutôt que de détenir de l’argent, de la monnaie.

Les taux d’intérêt négatifs sont une forme de dévaluation, c’est à dire l’anticipation d’une baisse de la valeur de l’argent et donc de l’épargne. Si cette situation des taux d’intérêt négatifs devait être durable, l’épargnant verrait son épargne grevée d’un taux de rendement négatif : L’épargnant devra payer pour épargner et ne pas détenir de l’argent dont la valeur pourrait baisser à terme.

Comme je vous l’explique dans cet article « La fuite devant la monnaie peut elle expliquer le boom des crypto-monnaies, de l’immobilier, des actions et la baisse des taux« , les taux d’intérêt négatifs sont une forme de fuite devant la monnaie : Les épargnants certains que la valeur de leur argent va baisser dans les années à venir se précipite et transforme leur stock de monnaie (= épargne) en actif capable de les protéger contre cette baisse de valeur monétaire.

Bref, la situation est complexe pour les épargnants qui doivent intégrer cette nouvelle donnée dans la gestion de leur patrimoine. Nous vivons une période caractérisée par un excès d’endettement des états qui ont été dans l’obligation de s’endetter face à des agents économiques qui ont préféré stocker leur monnaie, c’est à dire épargner, plutôt que d’utiliser leur monnaie dans l’économie réelle. Considérant l’excès d’endettement comme la réponse à un excès d’épargne, il convient de lutter contre l’épargne pour réduire l’excès d’endettement sans remettre en cause nos trains de vie.

Tous nos conseils dans 3 livres !
 

  • « Investir dans l’immobilier » : Tous nos conseils et stratégies pour réussir votre investissement dans l’immobilier ! 375 pages de conseils et de stratégies.

 

Des livres vendus à des milliers d’exemplaires et dont les lecteurs reconnaissent la qualité !

Les taux d’intérêt négatifs caractérisent cette possibilité de lutter contre l’excès d’épargne ; Il s’agit d’une forme de taxation de l’épargne qui afin d’encourager l’épargnant à l’utiliser et à la remettre en circulation dans l’économie réelle. Sur ce point, il s’agit d’un outil d’un force redoutable que chacun doit intégrer comme étant une nouvelle donnée.

Pour la petite histoire, lorsque j’étais jeune étudiant, j’ai essayé de donner des cours particulier de mathématiques (vous l’aurez compris, je n’ai jamais essayé de donner des cours d’orthographe) à une jeune collégienne de 5ième. Cette expérience a été un fiasco. En effet, je me souviens tout particulièrement d’une séance pendant laquelle j’essayais de lui expliquer qu’il existait des chiffres en dessous de 0 et que, tout simplement, « -1 » était plus petit que « 0 ». Cette jeune élève était perplexe et n’arrivait pas à comprendre mon explication. Je me souviens encore de sa réponse  : « Mais, non, ça n’existe pas les nombres en dessous de 0 ».

Les taux d’intérêt négatifs sont peut être cette nouvelle réalité qui va s’imposer à nous ! Impossible dans notre réalité actuelle au regard de notre expérience, l’innovation des taux d’intérêt négatifs pourraient parfaitement être la norme de demain, au regard de nouvelles expériences et de nos nouvelles connaissances et volonté de lutter contre l’épargne, c’est à dire contre cette monnaie qui est retiré de l’économie réelle.

Bref, l’épargne en tant qu’accumulation de monnaie sans perspective d’injection dans l’économie réelle est probablement une erreur historique qui pourrait être réglée par les taux d’intérêt négatifs.

 

 

Mais alors, comment les épargnants peuvent ils transformer leur stock de monnaie ? S’ils sont décourager à épargner … doivent ils le consommer ou l’investir ?

Naturellement, les épargnants euthanasiés par les taux d’intérêt négatifs doivent réagir et trouver le moyen d’utiliser leur monnaie pour essayer de protéger la valeur de leur patrimoine. C’est alors qu’une conclusion s’impose : Les épargnants vont essayer de transformer leur stock de monnaie en achetant des biens immobiliers, des actions ou tout autres actifs capables de protéger la valeur de leur patrimoine dans la perspective de la dévaluation monétaire qui se profile.

Lorsque la demande augmente dans un marché ou l’offre est stable, l’augmentation des prix est la seule conclusion qui s’impose tant pour le marché immobilier (cf  » Les taux de crédit immobilier au plus bas à l’origine d’une nouvelle bulle immobilière ?) » et pour le marché action (cf »Et si l’investissement en action était l’investissement le moins risqué ? »).

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.  

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques

En France, il y a 1 700 milliards d’euros d’épargne en Assurance vie dont 83% sur le seul fonds euros. Voilà de quoi alimenter la hausse future du marché immobilier et du marché action (dont la capitalisation totale n’est que d’environ 1700 milliards d’Euros).

Enfin, je ne peux que vous encourager à relire notre article de stratégie d’investissement 2019 publié au dernier trimestre 2018 sous le titre : « Stratégie d’investissement 2019 : Forte baisse du marché action et hausse des taux d’intérêt avant retour de l’hyperinflation des actifs ?.

Extrait :

Nous entrons dans une phase de grand stress qui devrait nous permettre de répondre à la question fondamentale que nous posions dans cet article « Bulle globale ou destruction de la valeur de la monnaie et hyper-inflation sur les actifs ? ».

Allons nous tous droit vers l’éclatement du grande bulle spéculative globale construite par l’abondance de liquidité depuis presque 10 ans…. ou allons nous faire le constat de la persistance de ce dérèglement monétaire et entrer dans une nouvelle phase d’hyperinflation sur la valeur des actifs ?

C’est la question majeure du moment ! Il est malheureusement impossible de connaître la réponse avec certitude.

    • Soit les banques centrales maintiennent le cap du resserrement monétaire et acceptent l’idée selon laquelle les marchés financiers vont littéralement s’effondrer. Noter que si le retour de l’inflation durable dans l’économie réelle venait à remplacer l’inflation dans l’économie financière, la baisse de la valeur des actifs indexés sur l’inflation serait limitée par la hausse quasi-mécanique des revenus (action ; immobilier par exemple) ;
    • Soit les banques prennent peur devant les conséquences financière d’une politique monétaire moins accommodante … et se relancent dans un nouvel épisode d’expérimentation monétaire. Ce serait  alors le retour d’une politique monétaire excessivement accommodante qui détruirait la valeur des monnaies par l’hyperinflation. Nous pourrions alors entrer dans une nouvelle phase de taux d’intérêt négatifs. Il pourrait s’agit de la construction de nouveaux marchés haussier qui dépasseraient allègrement les niveaux actuels; Mais attention aux mirages… ce ne serait pas la valeur intrinsèque des actifs qui augmenterait … mais la monnaie qui permet d’exprimer cette valeur qui perdrait de la valeur.

Notons aussi, que les deux scénarios peuvent également se réaliser successivement ! C’est d’ailleurs un scénario qui m’apparaît sérieusement envisageable !

 

Tout y est déjà et semble se mettre en place pour la confirmation de la seconde option ! 

Qui sommes nous ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :   
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. Comme nous vous l’expliquons dans cet article « Comment rendre la gestion de patrimoine accessible à tous ? », l’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –   

 Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

  

Découvrir notre offre de conseil patrimonial



Posez vos questions et obtenez nos réponses

65 Comments

  1. la situation nécessite à mon avis un arbitrage comme il y a 10 ans
    – transformer nos euros en or (ce n’est pas l’or qui monte c’est notre monnaie qui baisse)
    – transformer nos euros en dollar (cours euro-dol tjs favorable)
    – s’endetter sur l’immobilier, sur les terres (forets),..actifs tangibles
    – mettre de l’épargne sur des livrets sécuritaires type PEL si on en a qui rapportent 2.5% (ouverts avant 01/2015)
    – sortir des fonds Avie (oblig)

    – et surtout profiter de la vie, apprendre à gérer son stress et faire le bien autour de soi

    Qu’en pensez-vous?
    😉

    • Pas mal !
      Mais pas sûr que vous vous enrichissiez !
      Votre réponse me dira sûrement: ‘Il n’y a pas que l’argent dans la vie! »

      • Il n’y a pas que l’argent dans la vie !
        😉
        « primum non perdere »

        ensuite comment s’enrichir alors?

        • Ne pas perdre est comme vous le dites, par les temps qui courent, le principal objectif patrimonial !

          Ensuite comment s’enrichir ? vous savez comme moi que je n’est pas la réponse !
          Je reste cependant fidèle à 3 stratégies:

          1) se former au mieux pour comprendre, savoir analyser et ainsi se forger des intuitions – on ne peut avoir de « bonnes » intuitions quel que soit le domaine, que si on maîtrise le sujet,

          2) se fier aux fondamentaux et au tangible,

          3) l’aversion au risque est un paramètre important, qu’il est nécessaire de maîtriser au mieux, sans (trop) d’émotions.

          Si, en l’absence ou insuffisance des 3 premiers items, rien n’avance, il faut faire confiance à de vrais professionnels, initiés, par exemple SwissInvestLab, Pictet (pour les plus fortunés), … ou plus simplement ne pas hésiter à copier ceux qui gagnent.

    • je n’en pense que du bien, sauf pour le PEL, devenu difficilement « maniable »

  2. Fredy Gosse says:

    Pour l’immobilier si le rapport Nogal devient une LOi il n’ y aura plus de propriétaires privés pour le location donc pour l’immobilier c’est moins sûr. je vous ai expédié le texte du rapport vous en pensez quoi?
    Pour le reste on en a discuté 100 fois si les interêts augmentent ce sont les Etats qui ne peuvent plus faire face face à la dette ,donc ,comme l’Etat est une fiction ,ce sont les contribuables qui trinquent et s ils sont durablement maintenus à ZERO il n’ ya plus de rémuneration du capital acquis d’ou la tentation de vouloir par tous les moyens de faire bouger les épargnants pour sauver le système capitaliste reposant sur les banques et les assurances

  3. J’ai lu quelques articles sur le rapport Nogal. Projet n’ay pour but que de sauver les agences immobilières de la faillite sans qu’elles aient à se réformer. Nogal confond les métiers de lobbyiste et de député. Erreur de jeunesse ? En tout cas si il souhaite obliger les propriétaires bailleurs à passer par nos agences immobilières, je lui souhaite bon courage…

    • Gérard, on verra si ce nouveau délire Nogal pourra là aussi s’enraciner…
      « ils » se mêlent de tout, avec les résultats que l’on sait

      D’ores et déjà, avec les règles plus l’encadrement, certaines plateformes enregistrent un retrait de 45 à 50 % de l’offre locative destinée aux étudiants/doctorants/jeunes actifs étrangers

      Je sens que ça va être bien…..

  4. Baron van der Slip says:

    Je pense que le 1er scénario a déjà eu lieu, du moins aux USA. Maintenant nous entrons dans la phase 2 : ZIRP puis NIRP puis QE to the moon puis Helicopter Money.

    La FED va couper ses taux en juillet et Draghi a annoncé sortir la planche à billets aussi (puisque dans un jeu à somme nulle, celui qui ne dévalue pas c’est celui qui se fait mettre par les autres aka « race to the bottom »).

    Bref achetez de l’or et de l’argent métal (ratio historique de 90:1 !!!) et quand tout s’effondrera, si vous êtes toujours en vie, achetez des terres et de l’immo à prix cassés.

    • J’adhère à la stratégie, mais que faites-vous de l’immobilier AUJOURD’HUI pour ceux qui en ont, et pour certains trop ?

    • j’adhère assez à ce timing
      achat métaux précieux, maintenant
      puis immo et terres dans un second temps à des taux d’interet nuls et à prix bradés !

      la question est toujours le timing, le timing et encore le timing
      🙂

      • Exactly !

      • Badtimes says:

        N’oubliez pas les actions, au rythme ou nous allons Julien Bonnetouche aura raison quand il prédit un CAC à 6000!
        Voir vidéo interview de Jean Pierre Petit sur BFM Business:

        https://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-france-emprunte-sur-10-ans-a-des-taux-negatifs-une-premiere-dans-l-histoire-1906-1169451.html

        • Voici un autre point de vue (M. Fiorentino):

          LA FRANCE EMPRUNTE GRATUITEMENT
          Oui. Vous avez bien lu. Le 18 juin 2019 est une date historique pour les finances de la France. Pour la première fois, la France a un taux d’emprunt de zéro sur 10 ans. Zéro. Prenez quelques secondes de recul pour réaliser ce qu’il se passe.

          Hier les taux d’emprunt en Europe ont chuté lourdement.
          À 10 ans la France emprunte à zéro, et elle empruntera bientôt à des taux négatifs, l’Allemagne elle REÇOIT 0.34% pour EMPRUNTER à 10 ans. Oui, vous l’avez compris, tout ça n’est pas normal;
          Nous sommes entrés dans une phase où les banques centrales jouent aux apprentis sorciers.

          C’est que les banques centrales, hier la Banque centrale européenne, sortent l’artillerie lourde, taux zéro ou négatifs et nouveaux quantitative easing, c’est-à-dire injections massives de liquidités, alors que, sur papier, il n’y a pas de crise économique ni de crise financière.
          Pas de récession.
          Pas de faillite bancaire.
          Pas de faillite d’un état.
          Nous ne sommes ni en 2008, ni en 2009.
          Et pourtant les banques centrales ont recours à des mesures aussi extraordinaires qu’au cœur de la plus importante crise depuis 1929.

          POURQUOI LES BANQUES CENTRALES PANIQUENT-ELLES… alors qu’il n’y a pas de « crise »?

          Pour une raison simple.
          Malgré des taux zéro ou négatifs, malgré des milliards de milliards injectés, la croissance économique ralentit et l’inflation ne décolle toujours pas.
          Pourquoi ?
          Parce que les forces déflationnistes STRUCTURELLES sont massives.
          La démographie.
          La technologie.
          La révolution sociétale avec l’attrait pour la déconsommation et donc la décroissance.

          LE PARADOXE

          Les marchés? Ils s’enflamment.
          Ils sont heureux qu’on ouvre à nouveau les vannes de l’argent gratuit.
          Ils ne se disent pas que l’argent gratuit est le symptôme d’une crise profonde de l’économie capitaliste et d’une mutation sans précédent.
          Non.
          Ils se contentent de se focaliser sur le court terme.
          Et à court terme, la bonne nouvelle, c’est que les banques centrales rasent gratis.

          L’AUTRE RÉVOLUTION

          Hasard du calendrier ?
          Alors que les banques centrales perdent toute leur crédibilité en « démonétisant » les monnaies traditionnelles, un nouvel État est en train de naître.
          Un État qui a déjà 2 milliards d’habitants.
          Et qui aura sa propre monnaie.
          Et sera sa propre banque centrale.
          Facebook lance sa monnaie virtuelle, le Libra.
          Et les épargnants se rueront sur cette monnaie virtuelle lors de la prochaine crise.

      • Baron van der Slip says:

        La question du timing est réglée en France du fait que l’on puisse emprunter à taux fixe (chez moi en Allemagne les taux sont systématiquement renégociés dans le temps).

        Ma stratégie personnelle et de mettre en place un investissement SCPI autofinancé : 1/3 déjà payé – 2/3 à taux fixe sur 15 ans.

        Du coup si l’immo flambe je développe mon patrimoine (en restant assis) et si l’immo flanche cela n’impacte pas mon train de vie.

        Le point crucial c’est le prix actuel de l’argent métal. Pensez que le taux d’extraction géologique c’est 1:8 par rapport à l’or. Les prix sont à 1:90 !!! Ceci est arrivé 5 fois seulement en 100 ans : crise de 1929, seconde guerre mondiale, crise des années 90, éclatement des dot coms… et MAINTENANT.

        Le ratio moyen depuis Alexandre le Grand a varié de 1:12 à 1:15…

        Là je crois qu’il y a sérieusement une occasion unique de partir en retraite plus tôt que prévu.

        • Baron van der Slip says:

          J’allais oublier… mettre 10K au casino des cryptos ce n’est pas idiot… au pire vous perdez 10K au mieux vous faites fortune. D’après Fidelity, 22% des Hedge Funds US sont déjà positionnés sur les cryptos, le Japon accepte officiellement Bitcoin dans 20000 magasins… Dash se développe au Vénézuela… des ETFs cryptos sont dans les starting blocks…

        • Gérard says:

          Les emprunts doivent être remboursés. Vérifiez quand même que vous aurez toujours les moyens de rembourser votre emprunt.

          • julien bonnetouche says:

            Gérard,
            Non, c’est une vision d’autrefois :
            vous faites un emprunt avec remboursement in fine, et entretemps vous ne payez que les intérêts. comme ceux ci sont inférieurs à l’inflation voire négatifs comme évoqué ici, vous gagnez de l’argent.
            A la fin du crédit, vous ré-empruntez dans les mêmes conditions, pour rembourser le principal. vous ne remboursez donc jamais, et continuez à gagner de l’argent en empruntant !!!

            • Faudrait-il encore que votre argent vous rapporte plus que l’inflation. Sur le moyen/ long terme rien de gagné ! et si vous rouler votre dette dans x années, qui vous garantit que les taux seront toujours aussi bas ?

            • montage trop dangereux si le collatéral ne tient pas ses promesses et que l’on ne vous prête plus en roulement…
              Ce sera le gadin avec ventes forcées, et ça ne fait pas plaisir

              Il en eût été autrement si l’hypothèque rechargeable n’avait pas été « suicidée » en France (mais on aura échappé aux subprimes d’un autre côté!!)

  5. Badtimes says:

    Pour suivre

  6. J ai
    Fait le même pari l argent à zéro c’est speculation accrue et rachat de canards boiteux a bon compte

  7. OUi à tous les commentaires
    Un bémol: on n’achète pas … le temps, le timing

    Devant cette incertitude majeure, faut donc tracer sa route en s’appuyant sur ce qui est sûr et positif à ce jour : les taux bas pur emprunter, l’information précise quoiqu’abondante bien digérée, les avancées techno et viables dans des domaines classiques….

  8. Julien bonnetouche says:

    Oui, tout ce dont nous parlions encore récemment comme une hypothèse ( la TMM) semble vouloir devenir réalité à marche forcée. Cette réalité interpelle à un moment où la guerre commerciale s’accentue. Il y a un lien, c’est une évidence, puisque celle-ci est de nature à mettre en difficulté les économies occidentales, et il faut bien se rattraper aux branches comme on peut. Parallèlement la libra est sur le point d’arriver. Renseignements pris cette emonnaie face book semble vouée à un avenir nettement plus sérieux que le bitcoin, et les premiers à en pâtir seraient les chinois dont la confiance en le yuan est faible. Des sorties de capitaux de Chine sont à prévoir : la libra ferait alors partie des armes américaines contre la Chine.

  9. Fredy Gosse says:

    Reste à savoir si l’Etat américain acceptera de se voir déposséder de de son arme de domination massive

  10. julien bonnetouche says:

    Fredy,

    Oui c’est une question que je me pose aussi.
    C’est d’ailleurs sous entendu lorsque l’on évoque le saucissonnement de Facebook.
    D’un autre côté, Facebook la joue fine en décorrélant la libra de sa maison mère, et en la remettant aux mains d’une fondation suisse laquelle est financée par un certain nombre d’investisseurs privés.
    Je pense qu’ils ont prévu cette possibilité.
    Autrement dit 2,4 milliards d’utilisateurs potentiels, captés par une entreprise qui va manifestement jouer dans d’autres terrains de jeu comme la banque et le e-commerce…. avec des chiffres d’affaires dignes d’un État à l’heure actuelle, et en constante progression, bref de quoi assoir une monnaie sur du solide.
    Et parait il anonyme, et assise sur un panier de monnaies..
    Déjà on peut prévoir que les ressortissants de pays à monnaie instable seront intéressés ( Vénézuela, Afrique, et pas mal d’autres dont l’Asie)

    Amazon et Apple aussi sont en passe de créer leur « coin » et Amazon, pour leur commerce il y a à faire.

  11. A propos des crypto
    Les Rois empereurs seigneurs et tous types de dirigeants ont depuis la nuit des temps emprisonné brûlé assassiné déclaré hérétiques ou simplement fait des guerres pour défendre leur privilège et monopole de battre (fausse) monnaie.
    Qu’en sera t il aujourd’hui ?

  12. Cédric says:

    « la question est toujours le timing, le timing et encore le timing »

    C est sur… Mais impossible a prévoir..

    Et si notre peur du risque, des taux, d une future crise, etc… freine nos investissements et que la cocaine monétaire relance un cycle de 2/5/10 ans (aucune idée) pour ce prendre un krack de 1/2 ans (moyenne sur les actions), ce serait dommage de passer a coter de dividendes au profit d un métal jaune qui ne verse aucun revenu.? Qu en pensez vous?
    Si l or est le placement refuge par excellence pourquoi ne pas l associer alors a de la crypto? (Valeur refuge du futur?)

  13. Un chinois en france says:

    Bien finalement voilà une mesure ! http://www.lefigaro.fr/actualite-france/legaliser-le-cannabis-recreatif-la-proposition-choc-du-conseil-d-analyse-economique-20190619 qui va faire fortement augmenter les prix immobiliers dans les zones très rurales . L’Or vert comme aux États Unis et au CANADA .

    En faîtes l’étude ne va pas complètement au fond du problème , il y a au bas mot 3 millions de consommateurs réguliers qui fument au moins 1 gramme par jour sans compter tous les autres occasionnels / il y a donc déjà un problème sur la quantité . La plupart fumant des produits bas de gammes importés et coupé avec des produits parfois très nocifs .

    Donc cette mesure est bonne car permettra le contrôle sanitaire des produits , une qualité médicale dont les grands laboratoires bloquent toutes avancées en la matière pour continuer à vendre leurs produits chimiques bien plus dangereux !
    Les forces de l’ordre seront libérés de cette bien basse besogne pour des missions de biens plus grandes importances , la création d’emplois tombera à point nommé , et le bénéfice tiré sera national . Pas besoin de refaire AL CAPONE pour comprendre que c’est nécéssaire face à ce grand n’importe quoi !

    • Un chinois en france says:

      Pour ceux qui aiment comprendre le pourquoi du comment https://www.youtube.com/watch?v=5GotJdQVCj4 avant se faire une opinion c’est une certitude les français vont reprendre la main !!

    • Un chinois en france says:

      A titre géo-stratégique la Haute Saône et la Creuse ont le plus grand potentiel

    • fredy Gosse says:

      Ben voila ,derrière tout ce bon produit naturel antidouleur apportant sérénité et douceur la vérité sort du puits lentement mais surement….et cette vérité a juste comme d’habitude ,une odeur de pognon, 12 milliards parait il vont chez les dealers sans impôts et sans rien demander aux laboratoires.Avec du pognon gratuit en bourse ça donne envie de participer au deal… devenir trafiquants de drogue sans risque policier… ajouter une corde à son arc être déjà actionnaire d’alcooliers et de fabricants de cigarettes mais c’est Byzance…bien entendu il n’ y aura pas de conséquences pour la société et nos finances qui remboursent tout …. les abrutis par l’alcool et la drogue n’auront pas augmenté ???même si on les vend au tabac du coin et nos banlieues désormais concurrencées par un Etat trafiquant bien entendu ne re agiront pas en fournissant « du plus mieux « ou de substituts qui t’envoient en l’air encore plus rapidement 12 milliards faudra bien remplacer pour des mecs qui n’ ont pas l’intentions de changer de niveau de vie et être obligés de bosser pour s des salaires « d’exploités  » coloniaux
      cette histoire traine dans les tiroirs depuis trop longtemps elle ressemble étrangement à la procédure du PACS qui devait aboutir tôt ou tard permettre à des homosexuels d’abord à se marier et ensuite a réclamer le droit d’avoir des enfants par tous les moyens possible .on y est

      • Un chinois en france says:

        C’est vrai que c’est le monde à l’envers mais pour ce rendre vraiment compte il faut regarder la video jusqu’au bout pour tout réellement comprendre sur le sujet .
        Avoir laissé prospérer des empoisonneurs sous prétexte de paix sociale , un beau symbole qui nous démontre la faiblesse de ce système qui détruit l’âme même des populations est dont il est largement l’heure de sortir .
        Comme la prohibition de l’alcool et sa légalisation a apporté un contrôle sanitaire .

        En chine il n’y a pas ce genre de problèmes avec les minorités ethniques !

  14. Perso , je verse sur des comptes clients que j ai dans des grands magasins genre Casino etc des montants de l ordre de 25000- eur – Rémunération : je suis avisé des actions sur leur ventes qui peuvent être conséquentes -lorsque je vais y faire des achats – Montant de retrait possible sur la carte limité par sécurité

    Celà peut sembler gagne-petit , mais en attendant j y vois peu de risques…et il y a passablement d opportunités différentes .avec cette carte –

  15. Sur Casino, avec les évènements boursiers vous avez le moral, et si c’est gagne petit, ce peut être aussi « perdre gros »

    garer son fric chez Naouri ?

    lol

  16. Question : Fonds c/c particuliers déposés sur un compte client dans un grand magasin
    En cas de déconfiture , est-ce qu ils entreront dans la masse en Faillite ?? N étant pas juriste, merci de votre réponse

  17. Vous avez une créance sur Casino point barre si Casino plonge vous plongerez aussi
    Et passerez après les privilégiés

  18. Merci pour votre réponse : je n avais pas imaginé qu un compte client privé se retrouverait dans la masse des créanciers non privilégiés
    Sur un autre sujet il est souvent évoqué des placements en SCPI ce qui n est pas mentionné ce sont les frais d acquisition des parts et la décote lors de la revente ainsi que la fiscalité attachée à leur revenu , et le montant…de la taxation de la plus value en cas de revente

  19. Ange LERUAS says:

    Le sujet du départ, n’était-il pas de savoir, si les taux bas entraînaient l’inflation des valeurs du patrimoine, bien meuble, immeuble, en part ou eh entier y compris, actions, créances et dettes,

    Puis après quelques avis et humeurs, le sujet change sans avoir eu un consensus sur les tenants et aboutissants de l’usage de taux bas, à zéro ou négatifs.
    Le sujet passe,en douceur, alors à la monnaie crypto- humeur et cogitation se déchaînent, il y a même un sachant sachant que des sachants existent et qu(il faut les écouter, qui nous dit, par ailleurs, dans un sujet précédent, à leurs propos : « personne ne peut connaître la vérité et l’avenir » puis poursuit;

    « Pour penser par nous même, il faut être (bien) instruit sur le sujet et si possible de manière objective, sinon nos raisonnements seront insuffisants voire erronés.
    Et qui de mieux pour s’instruire que les « sachant ».

    Résultat je ne sis plus à quel saint faire allégence ?:

    Ne pouvant penser de moi-même n’étant pas sachant , j’espérai en apprendre un peu plus ; surtout un peu mieux sur la crypto monnaie et je m’apprêtais à poser quelques questions.

    Hélas, sans que de consensus se fasse sur ce sujet on passe à un autre sujet,, l’or vert, est-ce pour echapper au manque d’arguments?

    J’aimerai, bien à défaut de conclure sur les taux, bas, conclure sur la crypto. J’espère que ce retour, sur l’ouvrage inachevé, se fera, afin que ma lanterne puisse briller des savoirs des sachants.

    Voilà ! La crypto monnaie ou pas ?

    De la monnaie je ne connais que ce que j’observe, de moi même, au ras des pâquerettes. Mais ne répondant pas à la définition de Michel, moi, qui pense que par moi-même, il va falloir que des sachants me confirment que ce que je vois, au ras de mes pâquerettes, est réalité.

    Ma connaissance s’arrête à ce qui suit.
    Savoir que la monnaie que je dispose provient
    *.d’une rétribution pour mon travail et service rendu lors de mes temps d’activité
    * d’une attribution au titre d’ayant droit pour une période d’inactivité.
    * d’un prêt
    * d’une cession de patrimoine.
    * d’un remboursement de créances (qui n’est que la cession d’un patrimoine) donc ligne inutile mais utile pour que son oubli ne me soit pas reproché.
    Comme c’est ce que j’ai découvert de moi même faute de ne pas l’avoir trouvé dans un manuel de sachant, donc faux, si on vous écoute. Alors j’attends avec impatience la vérité. De vos sachant.
    Je sais, ou crois savoir, vous me faites douter, quel usage je fais de la monnaie.
    Sur le plan professionnel et sur le plan privé
    Sur le plan professionnel j’ai un cash-flow provenant d’une des origines ci-dessus, et avec je paye mes fournisseurs, mes salariés et toutes les caisses et organismes que la société me demande de faire.

    Puis j’attends patiemment que des consommateurs achète ma production pour reconstituer mon Cash-flow, pour solder mes fournisseurs, mes employés, mes caisses obligatoires, et le reste devient ma rétribution.

    Et, a titre privé, j’utilise toute la monnaie qui vient des origines précédentes pour investir, et consommer (biens et services), sans oublier de payer mes impôts locaux mais en plus comme je suis un privilégié, je participe au transfert des ménages aisés vers les ménages en difficulté, quelque fois je laisse à la disposition des banques, un peu de mes revenus pour qu’elles puissent en faire profiter quelqu’un qui veut emprunter, sans bien sur, avant cela avoir remboursé une partie de mes dettes.

    Je n’ai pas d’autres usages dans la mesure, où je pense de moi même c’est pourquoi j’ai besoin de vous et de vos sachant pour enlever les usages cités qui n’en serai pas et m’ajouter ceux oubliés.

    Mais, concernant la crypto, si, pour la monnaie l’histoire de l’œuf et la poule ne se pose plus, elle est là, et je la possède pour les raison cité précédemment et j’en fais l’usage, aussi énoncer précédemment. Pour la crypto il faut l’œuf pour que soit émis la crypto et la poule pour la picorer et en faire usage.

    Alors de moi même je m’interroge, comment, lors de l’émission, acquisissons-nous la crypto,
    avec de la monnaie et que devient cette monnaie?
    ou comme récompense d’une production ou d’un service?.

    Puis une fois en main cette crypto quel usage nous est permis, les mêmes que la monnaie, puis-je,, par exemple payer, mes impôts, charges,, cotisation avec la crypto ?
    Que m’apporte de plus l’existence de la crypto ?
    La crypto est-elle d’intérêt commun ou particulier, lesquels ?

    Pour une fois ne pourrions nous pas nous en tenir sur un seul sujet pour avoir une conclusion consensuelle : la crypto, utile ou pa, pour une meilleure qualité de vie des consommateurs par plus d’équité, ou nouveau sujet de discorde parce que utile à l’intérêt particulier ?

    Nos sachant vont, dans l’heure qui suit, répondre sur les intérêts de leur existence et sur les iniquités provoquées par leurs présences, ou bien qu’une monnaie de plus ou une action boursière de plus n’apportant pas plus ?

  20. Je me pose les mêmes questions

  21. Ange LERUAS says:

    peut-être bien , qu’il faudrait cesser de se poser des questions et pour cela y répondre au lieu de fuir comme le fait Michel pourquoi ces question ne sont que des salades qui pourtant son bonne à se mettre sous la dent mais que lui se contente de regarder tout en disant qu’il détourne sont regard. On ne peut pas dire que c’est comme cela que nous sauront s’il est utile d’avoir en plus des cartes bleue
    des cryptos- monnaie

  22. fredy Gosse says:

    vous êtes déroutant je suis d’accord avec vous pour dire que je ne comprends pas et crac … vous voulez une reponse…

    • STOP Fredy ! (comme vous me l’avez écrit il y a un ou deux mois)
      Ne chercher pas à comprendre !

    • Ange LERUAS says:

      Je suis désolé, mon commentaire est effectivement mal tourné il n’était pas d’exiger de vous une réponse mais de Michel.
      je vous prie de m’excuser.

      Le réponse de votre part je l’avais.
      En disant que mes interrogations étaient les vôtres est sous entendus que l’utilité de la crypto n’est pas démontrer, hors mis celle de profiter, de la part de leurs émetteurs de recherche des parts de marché bancaire profitant d’un outil monopolisant.

  23. Ange LERUAS says:

    @ Mamco

    La monnaie que l’on détient, est libre d’usage, en fonction de ses obligations, on peut bien la mettre à la disposition du groupe Casino. Reste à savoir ce que ce groupe en fait, l’usage est clair ou opaque, ce groupe, par exemple, a fait l’acquisition de 35 commerces a un prix global, donc une certaine moyenne. En fait il n’a pas aché mais le vendeur a créer une société avec les 35 commerces et le lendemain un groupe financier, dépendant de la nébuleuse Casino, a acquit les parts pour la somme dite.
    Puis, petit à petit à vendu les commerces, à l’unité, à des sous-société à des prix différents. Si bien qu’un commerce est vendu deux fois le prix moyen et un autre qui fait trois fois le chiffre du premier vendu 1 euro , pourtant il n’ait pas dit que ce commerce avait des dettes, puisque le gérant cédant qui est la même personne que le gérant acquéreur indique qu’il n’y a pas de dette, ni de procédure en cours et comme il y a dette et procédure, la vente à 1e ne permet pas aux créanciers de bloquer le prix de la vente.
    Vous voyez que rien n’a d’origine la finance mais l’usage fait par les détenants qui peuvent, à leurs grès, jouer avec, et favoriser une de ses filiales ou l’autre, alors votre dépôt chez eux va dépendre de leur volonté, à vous favoriser ou favoriser une société holding ou sous société du groupe dont une peut mal se porter, c’est la société commerciale, et une autre, la holding qui détient les parts des sociétés commerciales, par ailleurs propriétaire de société immobilière, bien se porter, comme ils peuvent faire investir des particuliers dans un commerce et l’immobilier et par l’intermédiaire de la plateforme d’achat, qui leur appartient, mettre en difficulté un investisseur particulier et acquérir ainsi l’actif sans le passif.
    L’important pour vous c’est d’être à côté de la holding financière est-ce votre cas, vous seul devez le savoir. En principe non, c’est comme les placements en conteneur, eux place dans les conteneurs sur les bateaux et vous dans les conteneurs sur les quais.
    Ces petites histoires sont sans effet sur l’économie active, sauf à céder à une panique psychique (comportement), provoquant une suspensions de consommation, puisque tout cela se joue dans l’économie passive du patrimoine.
    Vous en perdant votre monnaie pour avoir une créance, une action, un morceau de l’immobilier, vous n’aviez plus de liquidité et aprés une periode sans revenu de ce patrimoine, vous n’avez toujours pas ces liquidités, vous ne perdez rien, dans votre vie de tout les jours,si ce n’est un espoir qu’une absence de liquidité redevienne liquidité.
    Vous perdrez, uniquement, si vous avez investi, avec un emprunt, avec la monnaie des autres, qui ne manqueront pas à saisir votre immobilier restant.

    Il n’y a pas de problèmes financier mais que des abus de pouvoir de ceux qui en font usage, Avec la bénédiction des juges qui jugent sur la forme et oublient tros souvent le fond : le respect des engagements moraux, ni favorable ni défavorable, à chacune des partis, que le contrat est censé de préciser.
    L’important reste le contrat qui lie les parties qui devient de plus en plus formel, alors que la volonté réelle des parties est plus proche du fond et l’intention cachée de l’un d’eux est trop souvent peu prise en considération.

  24. bonsoir

    M. Ange LERUAS, votre analyse de la situation est particulièrement pleine de finesse voir de vérité (espérant ne pas non plus arrivé au syndrome d’Icare) et de vécu.
    si je peux me permettre de conclure par un finalement c’est effectivement un gros bordel n’étant point sur qu’il y ai un seul des 7,8mds de sauterelles, à paperasse plus ou moins imposées voir contrôlée, (qu’elle soit reines ou simple représentante mandaté forcément temporaire, d’un quelconque aura de lumière illusoirement et forcément actuel) qui finalement sache de quoi en serait fait demain.

    Sinon pour moi je ne comprend toujours les pétochards à placer en négatif pour la part provenant de la zone euros.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.