Nous sommes dans une économie de bulle. Nous avons connu la bulle du marché actions des entreprises de l’internet en 2001 ; La bulle de l’immobilier jusqu’en 2006/2007 partout dans le monde ; La bulle du capital risque et des startup, mais aussi la bulle de l’immobilier d’entreprise et de l’immobilier parisien jusqu’en 2020 ; … Quelle sera la prochaine bulle ?

Ou faut il investir aujourd’hui pour profiter de la prochaine exubérance irrationnelle ? Car c’est bien là tout le sujet. Nous vivons de bulles en bulles. Il faut être capable de capter la prochaine bulle pour y investir, profiter de la valorisation facile de son patrimoine et savoir en sortir avant qu’elle n’explose.

Essayons donc de procéder par élimination pour trouver la prochaine bulle.

  • Immobilier ? Peu probable. Les prix sont déjà en situation de bulle à Paris, Lyon mais la crise du coronavirus et des banques moins favorables aux financements débridés de l’immobilier devrait calmer la spéculation ; La bulle de l’immobilier, c’est 2006 lorsque les banques étaient toutes puissantes et pouvaient accompagner l’euphorie des emprunteurs qui croyaient pouvoir faire fortune facilement ! En 2019, nombreux sont ceux qui y croient encore notamment à Paris, Lyon et dans quelques grandes villes dans lesquelles les prix sont bullesques !
  • Obligation ? Peu probable car les taux d’intérêt sont déjà au plus bas et semblent sous contrôle des banques centrales pour imposer une répression financière et un désendettement facile sur le dos des rentiers euthanasiés. On ne peut pas aller plus loin ;
  • Immobilier d’entreprise ? La bulle est en train d’éclater sur fond de remise en cause des usages et de crise du coronavirus ;
  • Startup nation ? Nous étions en situation de bulle mais celle ci vient d’éclater ; Les licornes deviennent des ânes et licencient massivement devant la vacuité de leur modèle économique.
  • Cryptomonnaie ? Certains s’accrochent encore à l’illusion de cette bulle des années 2018, mais après 10 ans à essayer de nous expliquer que les cryptomonnaies étaient une révolution … on ne comprend toujours pas à quoi ça sert. Non, la bulle des cryptomonnaies, c’est du passé. Maintenant, pour justifier une hausse des cours, il faut justifier un usage, car on ne croit plus dans l’éternel discours d’une révolution qui va s’imposer. Après les promesses, il faut démontrer.

 
Pour comprendre la notion de bulle, il faut bien comprendre l’aspect psychologique de la notion de bulle. L’euphorie, l’hystérie collective autour d’un sujet que l’on croit comme la nouvelle normalité. C’est typiquement :

  • L’immobilier en 2005/2006 lorsque tout le monde achetait n’importe quoi en étant certain de faire fortune (et on en retrouve aussi en 2019 avec tout ces ex futurs rentiers qui croyaient pouvoir s’endetter sans limite pour faire fortune sans effort) ;
  • Les cryptomonnaies en 2017/2018 ;
  • Les startups depuis 2017 ;

 
Une forme d’euphorie collective s’empare de la société, et nous voyons dans ces sujets devenus « à la mode » une nouvelle normalité qui va bouleverser notre monde. Mais une bulle, ça éclate inévitablement et enthousiasme disparaît pour laisser place à la réalité des faits.

La bulle une fois éclatée ne peut revenir. C’est le principe de l’illusion perdue. On peut toujours courir après… mais une fois démystifiée, il est difficile d’y croire à nouveau.

Le mot démystifié est parfaitement adapté lorsque l’on évoque la notion de bulle. Voici sa définition : »Dépouiller quelque chose de son caractère mystérieux ou trompeusement embellissant en le montrant tel qu’il est réellement ».

Il y a un aspect psychologique, une hystérie collective sans laquelle la bulle ne peut exister… et comme « chat échaudé craint l’eau chaude », on ne se fait pas avoir deux fois par la même illusion. Il faut donc en trouver une autre.

Les actions seront elles au cœur de notre prochaine hystérie collective ?

Je ne vois donc plus qu’un seul actif qui pourrait être éligible à la prochaine bulle : Le marché action. Pour le moment, c’est le seul actif dont la valeur est à son juste prix. Depuis l’annonce du coronavirus, c’est une chute de 40% en 2 mois. Aucun autre marché à ajusté son prix à une telle vitesse. Les prix doivent donc être honnêtes. Ils sont peut être encore trop élevé… mais peut être pas.

J’ai parfois le sentiment que tout est trop cher, sauf l’investissement en action depuis la baisse des marchés et le coronavirus.

En tout état de cause, les prix doivent être plus sincères que pour nombres d’actifs dont les prix sont encore à leur plus haut historique malgré une conjoncture qui a totalement évoluée en 3 mois.
Deux indices qui pourrait confirmer cet engouement pour l’investissement en action :

  • Pendant la crise du coronavirus, nombreux sont ceux qui ont voulu ouvrir un PEA ou un compte titre pour la première fois. Les courtiers font état de milliers de demande d’ouverture de compte d’apprentis « boursicoteur » qui veulent jouer en bourse ;
  • De nombreux sites apparaissent pour vous faire croire que vous pouvez devenir rentier grâce à la bourse ; Les youtubeurs de l’immobilier se reconvertissent en youtubeurs de la spéculation en bourse ! C’est l’exemple de la retraite à 40 ans du mouvement FIRE qui combine bourse et frugalité pour vous promettre d’être rentier à 40 ans ;

Alors, selon vous ? La prochaine bulle sera t’elle celle des actions ?

Coming Soon
Croyez-vous que le cours des actions puisse fortement monter dans les prochaines années ?
Croyez-vous que le cours des actions puisse fortement monter dans les prochaines années ?
Croyez-vous que le cours des actions puisse fortement monter dans les prochaines années ?

 
A suivre …
 
Ps: Le résultat de ce sondage est très important car une bulle spéculative se construit toujours autour de la conviction collective que la hausse des cours est devant nous. 

Leblogpatrimoine.com vous conseille dans la gestion de votre patrimoine
Assistance patrimoniale
  • Conseil en gestion de patrimoine INDÉPENDANT
  • Un tarif unique de 89€ TTC, sans surprise
Découvrir le service
Accompagnement patrimonial
  • Un abonnement pour un accompagnement patrimonial PREMIUM
  • Un tarif unique de 350€ / mois, sans surprise, sans engagement de durée
Découvrir le service
Livres et formations

3 livres pour vous former et apprendre à gérer votre patrimoine

Découvrir les livres

134 commentaires