– Avertissement : le « Défi 6 % » est une initiative pédagogique qui vise à démontrer qu’une prise de risque maîtrisée permet d’obtenir un rendement supérieur à celui des placements sans risque. Le défi 6 % ne fournit aucun conseil ou recommandation d’investissement – Le #defi6% est réalisé par Arnaud SYLVAIN, conseiller financier indépendant –

– Profitez des conseils indépendants d’Arnaud SYLVAIN lors d’un rendez vous de « gestion conseillée » pour 119€ TTC  –

 

Rappel des faits

4 000 euros ont été investis sur un contrat d’assurance vie. L’objectif est de montrer qu’une prise de risque maîtrisée permet d’obtenir un rendement supérieur à celui des placements sans risque.

Le défi 6 % vise une rentabilité annuelle moyenne de 6 % et une volatilité maximale de 10 %.

Pour en savoir plus sur cette initiative, vous pouvez consulter les articles suivants :

Et aussi le reporting de Mars 2020 : KRACH pour le #DEFI6% ! Objectif 6% de rendement pour votre assurance-vie !

 

Vie du contrat d’assurance vie

4 000 euros ont été versés initialement sur le fonds en euros en juin 2018, puis deux versements trimestriels de 500 euros ont été effectués. Un investissement progressif a été mis en place pour basculer chaque mois et pendant 5 mois 600 euros du fonds en euros vers des unités de compte.

Cet investissement progressif devait permettre de converger progressivement vers l’allocation cible. La baisse des marchés a contrarié cet objectif et plusieurs arbitrages ont été réalisés pour aboutir à fin décembre 2018 à une allocation plus prudente. Alors que l’allocation cible comporte 90 % d’unités de compte et 10 % de fonds en euros, une répartition avec 30 % d’unités de compte et 70 % de fonds en euros a été privilégiée.

En juin 2019, l’orientation prudente du portefeuille a encore été renforcée. Les fonds les plus volatils (actions États-Unis, obligations internationales, fonds flexible) ont été cédés et les sommes réinvesties sur le fonds en euros.

Depuis janvier 2019, des versements mensuels ont été mis en place, pour un montant de 167 euros chaque mois. Ils correspondent aux versements trimestriels de 500 euros par mois prévus initialement.

Depuis juillet 2019, ces versements sont composés à 100 % d’unités de compte, actions comme obligations. Dans une optique de long terme, il s’agit de rapprocher au mieux les versements programmés de l’allocation cible.

En janvier et février, 150 euros ont été basculés du fonds en euros vers des unités de compte afin d’accélérer la convergence vers la cible. En mars et avril, compte tenu de la baisse des marchés, ce sont 300 euros qui ont été arbitrés vers les unités de compte.

La phase baissière étant vraisemblablement appelée à durer quelques mois voire plus, l’objectif est de moduler le montant des arbitrages afin d’adapter la convergence à la durée de la phase baissière. L’idéal serait d’atteindre la cible au moment de la reprise des marchés.

 

Versement programmé du 8 avril 2020 – 167 euros

 

Arbitrage du 6 avril 2020 – 300 euros

 

Deux nouveaux fonds ont été introduits dans le portefeuille :

  • Varenne Global, en raison des performances plutôt décevantes de R Valor.
  • Axa International Obligations, en complément de H2O Multibonds.

Ces deux fonds permettent de diversifier deux classes d’actifs, les fonds flexibles et les obligations internationales.

À l’issue de l’arbitrage et du versement programmé, la part des UC est légèrement supérieure à 40 %.

 

Composition du portefeuille au 14 avril 2020

Note : L’investissement dans le fonds H2O Multibonds s’effectue depuis le 1er février avec des parts SR et non plus R. Les parts SR suivent une nouvelle tarification qui rend le coût d’accès au fonds plus élevé. Par ailleurs, le fonds M&G OPTIMAL INCOME FUND EUR A H ACC a été remplacé par le fonds M&G (LUX) OPTIMAL INCOME FUND

 

Performances du defi6%

Globales.

Le portefeuille affiche au 14 avril 2020 une moins value de -2,9 % (-226 euros) depuis sa création mi-2018. Le portefeuille a rebondi depuis le mois dernier et dépasse légèrement son point bas de fin 2018. La route sera longue pour tenir l’objectif de 6 % de rendement annuel moyen.

Par classes d’actifs

  • C’est le rebond des marchés actions qui explique celui du portefeuille.

 

  • Les obligations d’État de la zone euro et les obligations internationales se stabilisent, tandis que H2O Multibonds récupère un peu de ses lourdes pertes.

 

  • Les fonds flexibles se redressent sous l’effet du rebond des marchés actions.

 

Les performances comparées

Sur les 4 dernières semaines, les actions se sont redressées et les obligations se sont stabilisées..

Classe d’actifs Performance sur les 4 dernières semaines* Moyenne de la catégorie
Obligations Europe

LYXOR EUROMTS ALL-MATURITY INVESTMENT GRADE

-2,18 % -2,06 %
Obligations Monde

H2O MULTIBONDS SR

9,02 % -1,25 %
Obligations Monde

AXA International Obligations C

0,24 % -1,25 %
Actions France

MONETA MULTI CAPS C

6,93 % 9,26 %
Actions Europe

TOCQUEVILLE MEGATRENDS

12,45 % 9,96 %
Actions Zone euro

LYXOR EURO STOXX 50 (DR) UCITS ETF

13,94 %% 10,87 %
Actions États-Unis

LYXOR DOW JONES INDUSTRIAL AVERAGE D-EUR UCITS ETF

12,87 % 14 %
Actions Pacifique

JPMF PAC EQUITY A

14,31 % 13,67 %
Actions Émergentes

JPM EMERGING MARKETS EQUITY FUND A ACC EUR

9,37 % 11,59 %
Flexibles prudents

M&G LUX OPTIMAL INCOME A ACC

6,92 % 4,65 %
Flexibles

R-CO VALOR F

13,63 % 1,04 %
Flexibles

Varenne Global A EUR Acc

7,10 % 1,04 %

* Par rapport à la dernière valorisation fournie par Quantalys au 16 avril.

 

Contrôles du rendement / risque

La volatilité s’accroît mais reste inférieure à la limite de 10 %. Le rendement reste dégradé. La décorrélation se réduit en raison de la crise mais reste correcte, tout comme  la diversification du portefeuille.

 

Perspectives et analyses

La baisse des marchés anticipée depuis la fin 2018 s’est finalement produite, avec une violence qui a empêché tout repli défensif. L’allocation prudente a néanmoins permis de limiter les dégâts.

Dans ce contexte baissier qui devrait vraisemblablement se prolonger plusieurs mois (le rebond actuel ne devrait pas durer et de nouveaux points bas devraient être touchés prochainement lorsque les indicateurs économiques permettront  de mieux appréhender l’impact économique de la crise sanitaire), la stratégie consistera à poursuivre le renforcement en unités de compte et à « acheter au son du canon ». Pour l’instant, l’objectif retenu est celui d’une convergence vers la cible d’ici un an à un an et demi (aux alentours de septembre 2021). Deux canaux seront mobilisés pour cette convergence :

  • Des versements mensuels de 167 euros à 100 % en unités de compte ;
  • Des arbitrages mensuels discrétionnaires du fonds en euros vers les unités de compte. Après deux mois à 150 euros et deux mois à 300 euros, un montant de 200 euros semble finalement mieux adapté pour les prochains mois (il faut encore basculer environ 3 000 euros des fonds en euros vers les unités de compte).

Cette dynamisation progressive pendant la phase baissière est la stratégie retenue pour tenir l’objectif de 6 %. Elle doit permettre de tirer pleinement partie de la phase haussière qui suivra.

Concernant l’allocation cible, celle-ci a rebondi et se rapproche du défi 6 %. Il convient par ailleurs de rappeler que cette allocation cible a été bâtie avec un objectif de volatilité de 10 % et qu’elle a perdu près de 30 % entre son point haut et son point bas, soit trois fois son niveau de volatilité. Cela signifie que si vous construisez un portefeuille avec X % de volatilité, vous devez être prêt à accepter une baisse ponctuelle de votre portefeuille de l’ordre de 3 ou 4 fois X % en cas de crise. Pensez-y lorsque vous construisez votre portefeuille.

 

Rendez vous le mois prochain,

Besoin d’un conseil ?

Vous rêvez d’un conseil en gestion de patrimoine qui n’a rien à vendre à part ses conseils ? Ça tombe bien, c’est notre métier !

Qu’il s’agisse d’une simple question ou d’un audit complet de votre situation patrimoniale, nous sommes en mesure de vous accompagner au gré de vos besoins et de vos projets de vie. Pour bénéficier de nos conseils, trois solutions :

 

 

L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour bénéficier de notre expertise pour gérer votre patrimoine ou trouver les réponses à vos questions fiscales, juridiques, financières. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Nouveau ! L’accompagnement patrimonial PREMIUM– Un abonnement mensuel pour bénéficier à tous moments des conseils de votre conseiller en gestion de patrimoine indépendant ! – Un service proposé au prix de 250€ TTC / mois (sans engagement de durée – 1 mois, 3 mois, 6 mois, 10 ans, c’est vous qui choisissez pendant combien de temps vous avez besoin de nos conseils).

 

Découvrir notre service d’accompagnement patrimonial

 

– La gestion conseillée – Un service de conseil financier indépendant pour vous accompagner dans la gestion financière de votre épargne ou de votre assurance-vie. Comment diversifier votre épargne sur les marchés financiers ? Quelles unités de compte choisir ? Comment prendre du risque pour espérer améliorer le rendement de votre épargne ?

Découvrir notre service de gestion conseillée

 


9 Comments

  1. Bonjour,

    Le fonds R-CO VALOR F est abandonné en raison de « performances plutôt décevantes » mais plus loin il est indiqué que ce même fonds a fait +13,63% sur les 4 dernières semaines alors que sa catégorie progressait seulement +1,04% ?

  2. Bonjour Kerouac,

    R-Co Valor a affiché de bonnes performances sur les quatre dernières semaines mais depuis un an, il est retrait par rapport à son indice. Vous pouvez le voir ici sur le site de Quantalys.

    Par ailleurs, le fonds n’est pas (encore) totalement abandonné. Il est toujours dans les versements mensuels et les parts déjà acquises sont conservées. Pour l’instant,il s’agit juste d’une diversification des fonds flexibles, avec l’espoir que Varenne Global apporte un surplus de performance.

    AS

  3. Bonjour M. Sylvain
    A l’origine de cette expérience fort intéressante vous aviez longuement exposé les bases théoriques d’une méthode aboutissant à une allocation d’actif cible. Mais il me semble à présent que vous vous reposez surtout sur vos anticipations des évolutions de marché. La différence c’est que, lorsque la performance définitive sera connue, dans un cas on peut dire « Vous voyez, TOUT LE MONDE peut y arriver » et dans l’autre on peut juste dire « Vous voyez, JE peux y arriver ». Peut être pourriez-vous préciser vos objectifs du point de vue de la pédagogie financière ?

    • Bonjour Monsieur,

      Même si j’ai procédé à divers ajustements depuis la mise en place de l’expérience et que la répartition actuelle reste éloignée de sa cible, l’allocation cible existe toujours et reste l’objectif à atteindre.

      C’est aussi parce que je reste éloigné de l’allocation cible que je présente chaque mois les évolutions d’un portefeuille reposant sur l’allocation cible.

      Alors que l’objectif initial du défi était de montrer que rendement et risque sont positivement liés, il s’agit aussi maintenant de comparer gestion passive (allocation cible sans intervention humaine) et gestion active (défi 6% avec gestion discrétionnaire) et d’évaluer ainsi mon apport à la performance du défi 6 %.

      Il n’est ainsi pas exclu qu’à l’issue de l’expérience, la conclusion soit « TOUT LE MONDE peut y arriver en suivant l’allocation cible » et « JE n’y suis pas parvenu parce que j’ai pris de mauvaises décisions en essayant d’anticiper les évolutions des marchés ».

      A moi de prouver ma valeur ajoutée, soit en réduisant le risque, soit en accroissant le rendement… C’est un autre défi.

      AS

      • Oui, c’est très intéressant ce double défi !

      • Nalo pousse le raisonnement jusqu’à affirmer que les versements progressifs ne sont pas souhaitables par rapport à un versement massif :

        « Krach boursier : faut-il investir progressivement ou d’un coup pour en profiter ?

        Deuxième leçon : quitte à investir, autant le faire en une fois

        Certains épargnants disposent néanmoins de réserves n’ayant pas été impactées par la chute des marchés. Chacun se reconnaîtra dans les différents cas que l’on peut citer : placements en fonds en euros, Livret A, LDDS ou simples liquidités non investies sur un compte courant.

        Pour ces personnes, il est logique de vouloir «faire les soldes» en profitant d’un point d’entrée sans doute historique sur les marchés actions.

        Pour celles et ceux qui s’apprêtent à franchir ce pas, il est souvent recommandé d’agir de manière progressive pour lisser son point d’entrée. L’idée est alors d’étaler son placement sur plusieurs mois afin d’éviter de tout investir au mauvais moment, et ainsi de moins subir la volatilité des marchés.

        Pourtant, lorsque l’on s’intéresse à cette question à travers des simulations effectuées sur des données historiques, on découvre de manière surprenante que ce conseil n’est pas aussi bon qu’il en a l’air.

        L’investissement progressif réduit, au bout du compte, la performance de votre investissement. Pour un investissement sur le long terme (à partir de 5 ans), l’intérêt d’investir progressivement pour ne pas subir la volatilité des marchés est très faible. Sur 20 ans, il est quasi nul. La concession sur la performance à terme, elle bien réelle, n’est donc pas justifiée.

        source : https://www.lerevenu.com/bourse/krach-boursier-faut-il-investir-progressivement-ou-dun-coup-pour-en-profiter

        • J’attends quand même la démonstration de Nalo…

          Je remarquerai par ailleurs que Le Revenu s’empresse de se désolidariser de l’article en indiquant

          « Dans une approche plus prudente Le Revenu privilégie un investissement progressif afin de se constituer un point moyen d’entrée et d’éviter ainsi d’investir au plus haut. »

          Investir en une seule fois sera préférable à l’investissement progressif si c’est fait au bon moment. Le problème, ce qu’il est difficile de connaître ce bon moment.

          J’espère quand même que Nalo ne recommande pas à ses clients d’investir en une seule fois, au mépris des conditions de marché.

  4. Bonjour,
    Bravo pour ce site qui est les tops suggestions de google a propos des blogs sur la bourse.
    J’ai fait de nombreuse recherches dans le domaine.
    J’ai remarqué sur internet ce produit : https://bit.ly/2Y1ns5L
    Qu’en pensez vous et quel et votre avis la dessus ?
    Merci et bonne journée .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez nos conseils pour gérer votre patrimoineInscrivez vous gratuitement à la lettre du patrimoine