Cela fait deux années que je vous annonce la hausse inévitable des taux de crédit immobilier face à une conjoncture qui s’améliore, lentement, mais surement.
Cela fait deux années que je vous explique que les taux de crédit immobilier sont excessivement faibles… et donc qu’ils doivent augmenter pour tenir compte du retour progressif de l’inflation et de la croissance économique.
Cela fait deux années que je vous explique cette incroyable opportunité pour les emprunteurs immobiliers : Les emprunteurs peuvent emprunter à un taux inférieur à l’inflation, et donc espérer se faire rembourser leur crédit immobilier par l’inflation. Considérant que la hausse des revenus suit indirectement l’inflation, une hausse des salaires et des revenus supérieurs au taux d’intérêt permet de réduire le coût réel des mensualités du crédit immobilier.
Depuis deux années, je suis certain d’avoir raison ! Et depuis deux ans, je suis dans l’erreur. Les taux de crédit immobilier restent étonnement faibles et ne semblent pas vouloir augmenter !
Barème des meilleurs taux de crédit immobilier actuellementAu terme de notre dernier barème des meilleurs taux de crédit immobilier, il en ressort un taux minimum de 1.12% sur 20 ans !
C’est incroyable dans une période ou l’inflation est affichée à 2.30% !
 
Cette situation est d’autant plus complexe qu’elle est source de dérèglement économique majeur. Le maintien de taux de crédit immobilier excessivement faibles au regard de leur niveau naturel pourrait être à l’origine, demain, d’une forte hausse des prix de l’immobilier, notamment dans les villes et métropoles dont le marché s’est assaini depuis les excès de 2008 (cf  » Dans quelles villes est il encore intéressant d’investir dans l’immobilier ? »).
Il est alors légitime de s’interroger sur persistance de cette situation excessivement favorable aux emprunteurs immobiliers ?
A cette question, deux réponses opposées :

  • Les premiers considèrent que les taux d’intérêt sont excessivement faibles et qu’ils ne peuvent pas augmenter sans faire « sauter » le système. Pour ces premiers, nous sommes durablement dans une situation de taux d’intérêt faibles et cette situation de taux d’intérêt négatifs et l’euthanasie des rentiers qui en découle est LA stratégie de sortie de la crise d’excès d’endettement dans laquelle nous sommes depuis 10 ans. Petit à petit, les épargnants s’appauvrissent du fait d’une épargne rémunérée à un taux inférieur à l’inflation … Au contraire, la dette des emprunteurs (et notamment des états surendettés) s’allège dans les mêmes proportions. Si vous croyez cette hypothèse pertinente, vous devez vous préparer à une très forte augmentation des prix de l’immobilier dans les prochaines années.

 

  • Les second considèrent que les taux d’intérêt doivent impérativement augmenter pour lutter contre la constitution de nouvelles bulles spéculatives destructrices à long terme. En effet, les taux d’intérêt négatif enrichissent les emprunteurs … mais sont aussi à l’origine d’une augmentation de la valeur des actifs du fait de la destruction de la valeur de la monnaie (cf »Bulle globale ou destruction de la valeur de la monnaie et hyper-inflation sur les actifs ? »). Pour éviter d’aboutir à une crise encore plus forte, les taux d’intérêt doivent augmenter au gré du retour de l’inflation et de la reprise économique.

 
Depuis deux années, les faits semblent donner raison aux tenants de la première hypothèse : Les taux d’intérêt, et notamment les taux de crédit immobilier, se maintiennent à un niveau excessivement faibles malgré inflation et croissance économique plus dynamiques. 
Faut il croire (espérer) à la poursuite de cette stratégie des taux d’intérêt négatifs ? Fortement possible, même si une légère hausse des taux de crédit immobilier n’est pas exclue afin de limiter la hausse des prix (il n’est pas impossible que la banque centrales décourage le financement de l’immobilier afin de limiter la hausse des prix).

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

26 commentaires