La relance de la construction de logements neufs passera t’elle pas une modification de la loi DUFLOT ?
C’est du moins le sens du lobbying de la fédération des promoteurs immobiliers depuis quelques mois. Il semble que le gouvernement soit sensible à cette affirmation qu’il manque 800 000 logements et considère que la relance de la croissance économique passera par la relance de la construction de logement neuf.
Vous croyez encore qu’il manque 800 000 logements en France ? Vous êtes vous demandez quelle était la source de cette affirmation reprise par tous ? La réponse est simple, c’est la fondation Abbé Pierre qui, en 2006 annonçait que 800 000 personnes étaient à la porte du logement, non pas parce qu’il manquait des logements, mais simplement parcequ’ils n’avaient pas les moyens de se loger.
La nuance est importante. Il ne manque pas 800 000 logements, mais 800 000 personnes n’ont pas les moyens de se loger ! Vous pouvez relire le détail de notre analyse dans cet article « NON, Il ne manque pas 800 000 logements en France »
 

Une modification de la loi DUFLOT pour relancer la croissance économique ?

Deux modifications de la loi DULFOT sont envisagées :

  • Une augmentation du taux de la réduction d’impôt. Actuellement, les investisseurs immobiliers qui souhaitent bénéficier du régime fiscal de la Loi DUFLOT bénéficient d’une réduction d’impôt de 18% équitablement répartie sur 9 ans. Demain, le taux de la réduction d’impôt pourrait passer à 21% répartie du 12 ans (9 ans à 2% par an, puis 3 ans à 1%). Cette première mesure est annoncée par le gouverment Valls depuis le 25 Juin dernier, depuis aucune nouvelle information.

Nous avons détaillé cette information dans cet article « Loi DUFLOT Bis à 21% de réduction d’impôt : Notre simulateur.« 

  • Une possibilité de louer l’immeuble bénéficiant de la réduction d’impôt DUFLOT au profit d’un descendant. Actuellement impossible, le gouvernement pourrait annoncer la suppression de cette contrainte dans les prochains jours. A suivre.

 
 

Les raisons du blocage du marché de l’immobilier sont pourtant simplistes…

Comment peut on encore croire que le blocage du marché de l’immobilier et plus particulièrement, comment peut on encore croire que l’échec de la loi DUFLOT n’est que le résultat d’une carotte fiscale trop maigre ? La loi DUFLOT est un échec, mais ce n’est pas le fait de la ministre à l’origine de la loi de défiscalisation, mais simplement parce que le marché de l’immobilier n’est pas attrayant pour les investisseurs.
Les raisons du blocage du marché de l’immobilier sont pourtant simples à trouver : Les prix de l’immobilier sont trop élevés, les investisseurs ont maintenant conscience que les prix pourraient bien fortement baisser dans les années à venir. Pourquoi investir lorsque l’on anticipe une baisse des prix ? (cf « Prix de l’immobilier : Quand la baisse des prix devient un objectif gouvernemental » ou encore « Immobilier locatif : Baisse et encadrement des loyers, déflation … rien ne va plus!!‘)
 
La question qu’il convient de poser : Faut il vraiment continuer de subventionner l’immobilier ? N’est il pas normal que les prix de l’immobilier baissent face à la déflation, le vieillissement de la population, …. et tout simplement après un cycle historique de hausse des prix.
Les Français (et notamment ceux qui nous gouvernent) se sont tous enrichis sans travailler grâce à la bulle de l’immobilier. Il est normale d’essayer de faire monter les arbres jusqu’au ciel, mais… une bulle spéculative doit toujours éclater … toujours …

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Conférences patrimoniales
Gestion conseillée
Livres et formation 
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :