C’est une information publiée aujourd’hui par Challenges : 40 villes pourraient ne plus être éligibles à la loi PINEL (qui changera peut être de nom pour prendre le nom de loi MEZARD ?) à partir de Janvier 2018.

Cette première liste n’est pas définitive et devra être confirmée.

Comme nous vous l’avons annoncé depuis quelques semaines (cf »La loi MEZARD, un dispositif de défiscalisation immobilier réservé aux zones A et Abis ?« ), il s’agit principalement de ville située en zone B2 alors que la tension locative n’est pas réalité.

Si vous aviez un projet dans ces villes, il est urgent d’agir pour en profiter avant la fin de l’année.

Tous nos conseils dans 3 livres !
 

  • « Investir dans l’immobilier » : Tous nos conseils et stratégies pour réussir votre investissement dans l’immobilier ! 375 pages de conseils et de stratégies.

 

Des livres vendus à des milliers d’exemplaires et dont les lecteurs reconnaissent la qualité !

Il pourrait même y avoir de bonnes opérations à faire sur les stocks de promoteurs pressés de se débarrasser de biens qui ne seront plus vendables après le 31/12/2017. 

Pour ce faire, vous pouvez relire notre article dédié au sujet « La loi PINEL supprimée en 2018 ! Quelles solutions pour en profiter avant le 31/12/2017 ?« .

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.  

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques

 

Les villes qui pourraient ne plus être éligibles à la loi PINEL à partir de Janvier 2018 sont les suivantes :

  • Auray,
  • Brest,
  • Cholet,
  • Dax,
  • Hennebont,
  • La Roche-sur-Yon,
  • Laval,
  • Les Herbiers,
  • Limoges,
  • Mont-de-Marsan,
  • Niort,
  • Perros-Guirec,
  • Quimper
  • Vertou, dans la banlieue de Nantes.
  • Abbeville,
  • Alès,
  • Belfort,
  • Bourg-de-Péage,
  • Bourg-lès-Valence,
  • Bruay-la-Buissière,
  • Calais,
  • Challans,
  • Draguignan,
  • Dreux,
  • Dunkerque,
  • Epernay,
  • Firminy,
  • Florange,
  • Givors,
  • Haguenau,
  • Hénin-Beaumont,
  • Liévin,
  • Lillers,
  • Mâcon,
  • Noeux-les-Mines,
  • Riom,
  • Riorges,
  • Romans-sur-Isère,
  • Saint-Chamond,
  • Saint-Just-Saint-Rambert,
  • Tarascon,
  • Toul…

 

A suivre. Nous attendons bien évidemment la confirmation de cette liste de la part du gouvernement./

Qui sommes nous ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :   
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. Comme nous vous l’expliquons dans cet article « Comment rendre la gestion de patrimoine accessible à tous ? », l’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –   

 Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

  

Découvrir notre offre de conseil patrimonial



Posez vos questions et obtenez nos réponses

9 Comments

  1. je ne comprend pas que l’on fasse du Pinel dans certaines villes comme Riom que je connais bien. il n’y a pas de probleme de logement.
    dans certaines villes il y a pléthore de logement en location ou a vendre qui ne trouve pas preneur.
    je pense que le députe ou le maire a du passer par là

    • Bien entendu. Le Pinel, c’est avant tout un mécanisme de subvention des entreprises du BTP et du secteur de l’immobilier. Ces petites villes (j’en habite une) peu dynamiques ont subit de plein fouet la crise de 2007, elles comptent peu d’entreprises développées et survivent essentiellement grâce au petit commerce, aux services à domicile et à quelques entreprises familiales du secteur du BTP. Un marché public, la construction d’immeubles locatifs sont souvent une question de survie… mais sans dispositifs de défiscalisation, comment attirer des investisseurs prêts à investir dans du neuf sur un marché locatif sinistré ?

  2. OlivierSPb says:

    Je pense que cela dépend du degré de copinage du maire ou du député local avec le pouvoir en place…
    C’est comme les gares TGV, à votre avis pourquoi il y t’il une gare TGV à Sablé-sur-Sarthe? Tout simplement parce que Fillon était ministre du transport au moment de la prise de décision!
    Electoralisme et clientèlisme se font au dépens de la collectivité des con-tribuables.

    • Un reportage sur Besançon avait été diffusé sur France 3 il y a quelques années. Reportage accablant pour le maire de cette petite ville qui a sa gare TGV, son tram et… ses logements neufs Scellier pour beaucoup encore aujourdh’ui vides…

      • OlivierSPb says:

        Ce n’est malheureusement pas un cas isolé. On voit de nombreuses infrastructures qui sont développées non pour des raisons économiques mais pour des raisons électoralistes. On a vu la mode des rond-points qui sont en principe une bonne chose mais qui ont été multipliés ridiculement, il y a aussi la mode du tramway. Toute mairie moderne se doit d’avoir son tramway, souvent une ligne unique ce qui ne sert pas à grand chose alors que l’on peut faire rouler les bus au GPL voire mieux à l’électricité.

  3. Belle liste de clampins…. Alès, Noeux les Mines, les Herbiers

    Désolé Guillaume, mais je vous certifie qu’il n’y a aucune affaire de ‘queue de promotion » à faire dans ces bleds là… sauf tendance suicidaire…..

    • je suis d’accord avec vous SVEN. il ne faut oublier que le Pinel nécessite une location. dans ces villes, vu le coût de la construction, les logements en Pinel sont difficilement louables à des conditions de rendements corrects. donc requalification après quelques temps par le fisc ou location à des prix qui rendent l’investissement déplorable
      donc ce conseil est une très mauvaise voie

  4. OlivierSPb says:

    Les avantages fiscaux sont souvent une mauvaise affaire, car la marge supplémentaire est le plus souvent confisquée dans sa très grande majorité par les promotéurs. On l’a vu notamment dans les DOM-TOM et dans les FCP innovation ISF qui présentent pour la plupart un rendement très médiocre.
    L’avantage fiscal ne peut être que la cerise sur le gâteau d’une opération intrinsèquement rentable.
    Et la rentabilité intrinsèque des investissements me parait douteuse dans ces petites villes et la liquidité problématique si l’on souhaite désinvestir.
    Que l’on réserve les avantages fiscaux aux villes souffrant d’un véritable problème locatif et non aux villes dont les entreprises de BTP locales ont besoin d’être soutenues, me parait une saine gestion et une saine utilisation du budget national.

  5. Quand je vois cette liste, je me dis que ce sera autant d’opportunités en moins pour les promoteurs pour arnaquer des petits investisseurs néophytes…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.