Le jeudi c’est bilan patrimonial.
Grâce à notre application « mon-patrimoine » qui permet à chacun, et en toute confidentialité, de faire son bilan patrimonial en ligne, Hervé nous soumet sa situation patrimoniale pour analyse et avis.
Pour mémoire, l’application « mon-patrimoine » est une application gratuite et confidentielle. Personne n’a accès aux informations que vous inscrivez (n’y même l’équipe leblogpatrimoine.com). Vous mieux comprendre l’outil mon-patrimoine, vous pouvez relire cet article explicatif : « Votre bilan patrimonial et vos simulations patrimoniales sur leblogpatrimoine.com »
Vous pouvez néanmoins, prendre la décision de nous soumettre votre situation patrimoniale pour analyse et rédaction. C’est ce qu’à fait Hervé ce jour.
envoyer mon bilan patrimonial pour analyse
 
 

Le besoin d’analyse d’Hervé. Quelle est sa problématique patrimoniale ?

Voici le message que nous fait parvenir Hervé :
« Bonjour, j’ai deux enfants : Clara, 9 ans né d’une précédente union (pas de mariage) et Raphael 1 an (mariage).
Je vis actuellement avec ma femme (mère de Raphael) et je vois Clara presque tous les jours. Je m’entends bien avec sa mère.
Pour résumer ma situation, je suis ingénieur, je gagne 3000 euros par mois et avec les SCPI, loyer du garage, … j’arrive à 4000 euros par mois.
Après tous les frais, je peux économiser 500 euros par mois minimum.
Le seul placement régulier que je fais actuellement est l’achat d’une action Air Liquide par mois au nominatif pur (2000 euros actuellement) ce qui représente 115 euros par mois.
Que me conseillez-vous comme stratégie et comme placements pour :

1) Améliorer ma retraite (pas de PERP mais plutôt des revenus complémentaires avec conservation du capital). A la retraite (dans 15 ans), je gagnerai à peu près entre 2200 euros et 2400 euros par mois.

2) Transmettre uniquement à mes enfants mon patrimoine sans tenir compte des besoins de ma femme.

Je vous remercie pour votre aide. Très cordialement. »
 
J’ai personnellement échangé au téléphone avec Hervé. Très fidèle lecteur du site, Hervé est inquiet pour ces placements. La lecture de cet article « Investir dans les biens tangibles ? Le meilleur investissement face à un monde devenu fou » a fini de le convaincre de la pertinence de l’investissement en nominatif pur dans Air Liquide.
Hervé à une double problématique.
 
 

1 / Il souhaite préparer sa retraite

ou plutôt se constituer un capital suffisamment important pour pouvoir envisager de l’utiliser lorsqu’il sera à la retraite. Comme vous le savez, il existe plusieurs manières d’envisager la préparation de la retraite :

Soit, il s’agit de souscrire un produit financier de type capitalisation dont la finalité est la perception d’une rente viagère (PERP, Madelin, …) – Cf article « PERP, MADELIN : Combien toucherez vous lors de votre retraite ? » et notre simulateur de rente viagère qui vous permettra de calculer le montant du capital que vous devez accumuler pour avoir une rente viagère acceptable.

Soit, il s’agit de la souscription d’un produit financier ou la réalisation d’un investissement immobilier (le plus souvent) ou financier dont la finalité est la constitution d’un capital qui pourra être consommé, un peu, beaucoup, ou pas du tout, en fonction des besoins à la retraite. – CF « Préparation de la retraite : Rente viagère ou consommation progresssive du capital ?« 

Conscient des limites de la rente viagère, et surtout conscient de sa capacité à épargner, Hervé exclu l’idée d’une retraite complémentaire avec rente viagère et préfère capitaliser et disposer d’un capital qu’il utilisera au gré de ses besoins lors de sa retraite.
 
 

2/ Il souhaite transmettre son patrimoine à ses enfants mineurs, mais exclure les mères de ces derniers de la gestion

Hervé à deux enfants. Âgé de 50 ans, il souhaite anticiper son décès prématuré, notamment avant la majorité de ses enfants.
Marié sous le régime de la séparation de bien. Hervé souhaite :

Que l’intégralité de son patrimoine revienne à ses enfants ? 

Que les mères de ses enfants ne soient pas les gestionnaires de cet héritage s’il devait disparaître avant leur majorité. Il préférerait que le patrimoine soit géré par sa sœur Juliette. Il adore les mères de ses enfants, mais celle-ci n’ont pas l’âme de gestionnaire. Elles ne s’intéressent pas au sujet.

 
 

La situation patrimoniale d’Hervé.

 

Situation familiale : marié sous le régime de la séparation de bien
Age 50 ans
Enfants : 2 Clara (9 ans) et Réphael (1 an)
 
Votre patrimoine immobilier de jouissance
 
220 000,00 €
Type Nom Valeur
Résidence principale Résidence Principale 220 000,00 €
 
Votre patrimoine immobilier locatif
 
175 000,00 €
Type Nom Valeur Loyer mensuel Taux de rendement locatif
Résidence locative Parking 15 000,00 € 80,00 € 6,40%
SCPI PFO2 160 000,00 € 670,00 € 5,03%
Total 175 000,00 € 750,00 € 5,14%
 
Vos crédits en cours
 
49 781,94 €
Type Montant emprunté Date du crédit Taux Durée Capital restant Mensualité
Crédit immo amortissable 7 665,00 € 02/09/2009 3,45% 15 ans 5 215,93 € 54,61 €
Crédit immo amortissable 37 335,00 € 02/09/2009 3,15% 20 ans 28 988,53 € 209,87 €
Crédit Consommation 6 000,00 € 24/01/2014 2,11% 2 ans 2 027,90 € 255,53 €
Crédit Consommation 4 500,00 € 23/06/2012 3,73% 4 ans 1 284,54 € 101,06 €
Crédit immo amortissable 12 000,00 € 09/08/2015 2,40% 10 ans 12 265,04 € 112,58 €
Total 49 781,94 €
 
Vos liquidités
 
5 000,00 €
Type Nom Valeur
Livret A Livret A 5 000,00 €
Total 5 000,00 €
 
Vos placements long terme
 
253 000,00 €
Type Nom Valeur total du placement Dont support sans risque Dont support obligataire Dont support action Dont support immobilier
Contrat d’assurance vie Mes Placements Liberté 22 000,00 € 0,00 € 0,00 € 0,00 € 22 000,00 €
Contrat d’assurance vie Nuances Privilèges 220 000,00 € 185 000,00 € 6 000,00 € 29 000,00 € 0,00 €
Contrat d’assurance vie Puissance Avenir 11 000,00 € 3 000,00 € 0,00 € 8 000,00 € 0,00 €
Total 253 000,00 € 188 000,00 € 6 000,00 € 37 000,00 € 22 000,00 €

 
 

Préconisation et analyse patrimoniale : La transmission du patrimoine à ses enfants.

 

La préparation de la transmission du patrimoine d’Hervé.

Au delà des droits de succession, Hervé est préoccupé par la transmission de son patrimoine à ses enfants avec deux impératifs :

Ses seuls héritiers doivent être ses enfants ; 

Si Hervé devait décéder avant la majorité des enfants, il ne souhaite pas que leur mère gère cet héritage. Sa soeur Juliette devra gérer ce patrimoine dans l’intérêt des enfants ; 

En l’absence de dispositions contraires, Hervé à trois héritiers :

Son épouse pour 1/4 de son patrimoine. Hervé n’a pas fait de donation entre époux, ainsi en présence d’enfant d’un premier lit, le conjoint survivant est héritier, non réservataire, à hauteur de 1/4 du patrimoine du défunt et ne peut revendiquer un droit en usufruit. Seule une donation entre époux permettrait d’élargir les droits du conjoint survivant. Ce n’est pas le sujet pour Hervé, qui au contraire, souhaite déshériter son épouse. 

Contrairement à la légende urbaine, même marié sous le régime de la séparation de bien, le conjoint reste héritier l’un de l’autre. (cf « Succession : Le conjoint est héritier des biens propres et personnels de son conjoint pré-décédé.« )

Ses deux enfants, pour les 3/4 de son patrimoine. Chacun des enfants à ainsi droit à 3/8 en pleine propriété du patrimoine de leur défunt père.

Hervé souhaite transmettre l’intégralité de son patrimoine à ses deux enfants. Il souhaite donc déshériter son épouse car elle possède son patrimoine personnel de son côté et n’a pas nécessité de cet héritage.
 
Pour atteindre son objectif, Hervé devra rédiger un testament en ce sens. Le testament sera valable sur le patrimoine successoral d’Hervé et non applicable aux contrats d’assurance vie, sauf stipulation express dans le testament.
 
Concernant les contrats d’assurance vie, Hervé devra soit, modifier la clause bénéficiaire de ces derniers et y inscrire uniquement ses enfants, soit, inscrire les contrats d’assurance vie dans son testament et modifier la clause bénéficiaire du contrat d’assurance vie en ces mots « Clause bénéficiaire déposée dans un testament chez Maître XXX, notaire à XXX). L’option clause bénéficiaire déposée dans un testament sera l’option à privilégier, vous comprendrez pourquoi dans la suite.
 
Pour ce qui est de son souhait de priver les mères de ses enfants de l’administration légale (= c’est à dire du droit légal pour les parents de gérer la patrimoine de leur enfant) du patrimoine qu’il léguera à ses enfants, Hervé devra également en faire mention express dans le testament. En effet, à défaut, le code civil prévoit que le parent survivant doit gérer le patrimoine de son enfant sous le régime de l’administration légale sous contrôle judiciaire.

Article 389-2 du code civil :
« L’administration légale est placée sous le contrôle du juge des tutelles lorsque l’un ou l’autre des deux parents est décédé ou se trouve privé de l’exercice de l’autorité parentale ; elle l’est également, en cas d’exercice unilatéral de l’autorité parentale. »
 

Néanmoins, en application de l’article 389-3 du même code civil, il est possible, dans un testament, de déroger à ce principe de l’administration légale.
Hervé, dans son testament devra :

Déshériter son épouse et la priver de ses droits héréditaires ; 

Inclure les clauses bénéficiaires des contrats d’assurance vie dans ce testament et modifier les clauses bénéficiaires auprès des compagnies en faisant référence au testament.

Confier l’administration légale de son patrimoine à sa sœur Juliette, à défaut ses parents. Juliette disposera alors, en cas de décès prématuré d’Hervé, du droit de gérer le patrimoine des enfants d’Hervé dans l’intérêt de ces derniers (et sous contrôle d’un juge des tutelles pour les actes de disposition). L’administration légale déléguée à sa sœur Juliette s’appliquera alors au patrimoine successoral, mais également à l’assurance-vie. [il me semble préférable de faire confiance à un notaire pour le suivi et la maîtrise de l’application de cet article 389-3 du code civil plutôt qu’à une compagnie d’assurance vie]

 
 

Envisager la signature d’un mandat de protection future, afin de désigner sa sœur Juliette en tant que tutrice aux biens de son frère Hervé.

Enfin, Hervé doit envisager la mise en place d’un mandat de protection future.
Le mandat de protection future permet à une personne de désigner à l’avance la ou les personnes qui seront chargés de gérer son patrimoine et/ou veiller sur sa personne, le jour où elle ne serait plus en état physique ou mental, de le faire seule.
Dans la situation d’Hervé, il pourrait être envisagé de désigner : 

– Sa sœur Juliette pour la gestion de son patrimoine ;

– Son épouse, pour veiller sur sa personne.

Le mandat pour être notarié ou simplement sous seing privé enregistré à l’administration fiscale pour avoir date certaine.
 
Pour télécharger un modèle de mandat de protection future : Télécharger mandat de protection future
Pour télécharger la notice du mandat de protection future : Notice du mandat de protection future
 
 

Préconisation et analyse patrimoniale : La constitution d’un capital pour la retraite.

La question de la préparation de la retraite d’Hervé est finalement pas spécifique à la retraite. C’est la question plus générale de comment épargner et maximiser le rendement de mon épargne sur une certaine durée.
Comment investir pour obtenir le capital maximum dans 15 ans, date à laquelle Hervé sera en retraite. Nous avons rédigé de nombreux articles sur cette thématique « Comment préparer sa retraite ». Je vous engage à relire un article de synthèse : Retraite : Comment bien préparer sa retraite en 3 étapes.
 
 

Comment optimiser l’épargne mensuelle de 500€ pour maximiser la valeur du capital retraite d’Hervé.

Compte tenu de la conjoncture et surtout de la situation de bulle généralisée sur l’ensemble des actifs, qu’ils soient immobilier, SCPI, taux ou même action, il me semble essentiel d’être prudent et flexible dans l’allocation et dans les investissements à effectuer.
Dans le même ordre d’idée, le recours ne me semble pas opportun. Pourquoi faire un crédit pour acquérir aujourd’hui un actif onéreux dont la valeur devrait baisser dans les années futures.
Il me semble opportun d’être attentif, prudent et opportuniste :

Continuer d’investir dans des entreprises dont le modèle économique devrait pouvoir s’adapter à un environnement évolutif. (Pour mémoire, Hervé investi mensuellement dans des actions Air Liquide au nominatif pur) ;

Pourquoi pas diversifier sur les marchés financiers via des fonds flexibles et diversifiés qui permettront à Hervé de faire varier son exposition aux risques des marchés en fonction de la volatilité et de l’opportunité de ces derniers ; Cf préconisation de cet autre bilan patrimonial : Bilan patrimonial : Simon, 40 ans, veut investir pour réduire ses liquidités et défiscaliser son impôt sur le revenu.

Accumuler du « cash » qui ne lui rapportera rien immédiatement, mais lui donnera la souplesse et la flexibilité pour investir en fonction des prochains mouvements de marchés (immobilier ou action). Tous les actifs sont actuellement sur-évalués, la diversification et l’investissement à tout prix n’a pas de sens (cf « Comment investir en 2015 lorsque tout (Action, immobilier, obligation) est trop cher … ?« 

 
 

Et vous quelles sont vos préconisations pour Hervé ?

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livre et formations 
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Epargne / Placement 
Assurance-vie
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Immobilier locatif 
Chasseur en investissement immobilier locatif
Crédit immobilier
Assurance emprunteur
Expert-comptable Location meublée et SCI

12 commentaires

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :